UM2 Magazine n°4 Décembre 2012

De
Publié par

Le quatrième numéro est consacré à la fusion de l'Université Montpellier 2 et de l'Université Montpellier 1 et vous présente les grandes lignes de la nouvelle université qui verra le jour en 2015. Le magazine universitaire au cœur de science vous invite à une plongée au cœur de l'Université Montpellier 2. Ce rendez-vous trimestriel vous permet de découvrir l'UM2 dans toute sa diversité. Entrez dans les coulisses de l'Université grâce à la rubrique "Au cœur du campus" et faites connaissance avec ceux qui font l'université dans "A l'honneur à l'UM2". Découvrez également le cœur de sciences de l'UM2 en vous plongeant dans "L'écho des labos". Ce magazine vous propose chaque trimestre un focus sur les formations, l'innovation et les relations internationales
Publié le : jeudi 21 mars 2013
Lecture(s) : 89
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins

DISPONIBLE EN TÉLÉCHARGEMENT SUR
www.univ-montp2.frLe magazine universitaire au cœur de science
Numéro 4
Décembre 2012
Des masters-ingénieurs
experts formés à la
faculté des sciences
La quête du boson Ensemble de Higgs enfi n
récompensée vers la nouvelle
Les pratiques universitéculturelles au cœur
de l'université
1Université Montpellier 2 SCIENCES ET TECHNIQUES
N°4 - 12.2012 MONTPELLIER | LANGUEDOC-ROUSSILLON | SUD DE FRANCE Sommair e
Dossier International 4 16
 Le Programme Erasmus fête ses 25 ans Ensemble vers la nouvelle université
Au cœur du campus Innovation8 18
 Avec AxLR, la recherche en Languedoc-Roussillon passe  Le son à fl eur de peau grâce à l’audio-tactile
 Les pratiques culturelles au cœur de l'université à la vitesse supérieure
 La tablette numérique au service de la pédagogie
 Handicap : mieux vivre à l'UM2
À l’honneur à l’UM2 Formation12 20
 Inventer les objets intelligents de demain Trois chercheurs de l’UM2 nommés membres
 Des masters-ingénieurs experts formés à la Faculté de l’Institut Universitaire de France
 Yacine Benyoucef, un étudiant entreprenant des sciences
 Sara Cavaliere, une subvention d'excellence
 Clément Bessaguet, un étudiant qui vise juste
Composantes22
 Polytech Montpellier vous offre la mer à boireVie des labos14
 La quête du boson de Higgs enfi n récompensée
 Les physiciens planchent sur le comportement de la matière
Publications23
UM2 N°4 - DÉCEMBRE 2012 IMPRESSION
Offset Deux Mille (France)
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION UNIVERSITÉ MONTPELLIER 2
Michel Robert Sciences et Techniques
RÉDACTRICE EN CHEF Place Eugène Bataillon
Aline Périault, 34095 Montpellier CEDEX 5
aline.periault@univ-montp2.fr Tél. +33 (0)4 67 14 30 30
Tél. +33 (0)4 67 14 92 87 communication@univ-montp2.fr
www.univ-montp2.frA COLLABORÉ À CE NUMÉRO
Philippe Raymond Tirage : 2.500 ex.
CONCEPTION & MISE EN PAGE Dépôt légal : décembre 2012
Olivier Piau, Agropolis Productions ISSN : 2259-874X
Toute représentation ou reproduction
intégrale ou partielle faite sans le
consentement de l’auteur ou de ses
représentants est illicite (art. A du Code
de la Propriété Intellectuelle).
2
N°4 - 12.2012 Édito
De grands enjeux
pour la communauté universitaire
En ce début d’année universitaire, des défi s majeurs
animent notre communauté.
Le premier concerne les Assises de l’Enseignement Supé-
rieur et de la Recherche. Lancées par notre Ministère, elles
se déroulent aux échelles nationale, régionale et locale, avec 1, 2, 3... taguez !
notamment la mise en place d’ateliers-débats et d’un congrès Le QR code, vous connaissez ?
Ce drôle de carré permet, à partir au sein de l’Université Montpellier 2.
de votre téléphone, d'accéder
directement à du contenu
Centrées autour des trois thèmes de la formation, la recherche et la structuration des électronique (page Internet, vidéo,
contenu multimédia...) sans universités, ces assises sont l’occasion de rappeler que de telles questions sont indis-
avoir besoin de saisir l'adresse sociables d’une mission de Service Public.
correspondante.
Muni de votre téléphone équipé Le second évènement, auquel ce numéro d’UM2, le magazine universitaire au cœur de
d’un appareil photo et d’une
science consacre son dossier, constitue un acte majeur pour notre avenir : il concerne application (gratuite) de lecture
(QR Reader en anglais), Qrafter la fusion de l’Université Montpellier 1 et de l’Université Montpellier 2, avec la création
(iPhone), Goggles (Android), d’une nouvelle université début 2015.
QR Code Scanner Pro
(Blackberry), Bing (Windows
Phone), trois étapes suffi sent : Les objectifs sont d’abord ceux d’une meilleure visibilité et d’une attractivité renforcée
1. lancer l'application, pour cet établissement. Ils sont aussi ceux d’une cohésion accrue de son offre de
2. photographier le Qrcode,
formation, de la mise en place de passerelles plus nombreuses pour les étudiants et 3. lire le contenu. 
d’une plus grande synergie entre ses laboratoires de recherche. Il s’agit également
d’avoir une meilleure effi cacité et réactivité des structures de pilotage.
Ce projet est celui des deux universités partenaires ; leurs équipes de direction tra-
vaillent de façon conjointe et rapprochée pour sa mise en place progressive, avec des
groupes de travail thématiques et des réunions communes de leurs conseils centraux.
Bien au delà des logiques comptables et fi nancières, cette fusion devra susciter l’adhé-
sion du plus grand nombre, aussi bien au sein de notre communauté qu’à l’extérieur.
Les questions qui peuvent en résulter feront ainsi l’objet d’échanges avec l’ensemble
des acteurs, personnels et étudiants.
Cette nouvelle université de Montpellier permettra, nous en sommes certains, de
mieux répondre aux enjeux universitaires de notre région.
Michel Robert,
Président de l’Université Montpellier 2 - Sciences et Techniques
3
N°4 - 12.2012 Dossier
Ensemble
vers la nouvelle université
Construisons
une nouvelle université
PARTIR du premier janvier 2015, centraux ont déjà commencé à s'expli- la structuration de la nouvelle université.
l'UM1 et l'UM2 formeront une quer mutuellement leurs pratiques. Des Celle-ci se déclinera en un réseau de cam-À seule et même université. groupes de travail font actuellement pus accueillant les composantes de for-
Nous nous sommes engagés dans l'inventaire des procédures et des ou- mation et les laboratoires de recherche.
cette fusion avant tout afi n de simplifi er tils utilisés. Nous préparons ainsi nos Ces campus devront avoir les moyens
la vie des étudiants et des personnels, administrations pour qu'elles abordent de développer une politique de vie étu-
et le fonctionnement des laboratoires. en toute sérénité les différentes étapes diante en concertation avec les autres
du processus. Nous saurons profiter établissements présents sur ces sites
La fusion devrait également faciliter les des expériences des autres universités pour contribuer à créer une dynamique
relations que nous entretenons avec des et nous rendrons compte régulièrement commune.
partenaires extérieurs qui, malgré leur de l'évolution du projet : nous organi-
désir de tisser des liens avec l'université, serons un congrès dans quelques mois Enfin nous serons particulièrement atten-
sont parfois découragés par l'existence pour présenter l'avancement du projet. tifs aux engagements de l'État sur les
de deux établissements intervenant sur moyens dotant cette nouvelle université
les mêmes secteurs disciplinaires et qui Les équipes de direction des deux univer- qui devra être un phare en région au
ne savent pas à qui s'adresser. Elle nous sités sont prêtes pour la fusion politique : service des étudiants et de la formation
permettra d'expliquer plus simplement une grande partie de l'offre de formation tout au long de la vie, une université où
notre offre de formation en sciences de fait déjà l'objet de cohabilitations et nos tous les personnels trouverons leur place
la vie, santé ou chimie aux lycéens et laboratoires et écoles doctorales ont avec des conditions de travail améliorées.
aux étudiants et de mettre en place des pris l’habitude de raisonner à l’échelle Ensemble nous pourrons ainsi continuer
initiatives cohérentes pour lutter contre du site. Les structures de gouvernance à défendre les missions de Service Public
l'échec. Enfin, elle rendra plus aisé le respecteront les principes de collégialité d'enseignement et de recherche. 
développement de thématiques trans- et de subsidiarité auxquels nous tenons et
versales. s'appuieront sur les collegium et pôles de
site pour définir une politique commune
Gilles Halbout,
Pour réussir cette fusion, nous veille- notamment en matière d'emploi.
er1 Vice-président rons à associer tous les acteurs. L'ob-
en charge de la
jectif n'est pas de faire des économies Nous devons aussi accélérer les chan- nouvelle université
mais au contraire d'améliorer la qualité tiers de rénovation de nos campus. Les
des services et les conditions de travail constructions et réhabilitations trop long-
des personnels. Les différents services temps attendues devront accompagner
4
N°4 - 12.2012L’Université Montpellier 1
vers la fusion
 L'UM1 est parfois vue comme une plus réactive. C’est le cas de la biologie des dotations qui ne permettent pas de
université forte de ses traditions ; santé, de la chimie et de la gestion, même conduire de manière satisfaisante l’en-
comment vit elle la perspective d'une
si, pour ces deux derniers domaines, semble de nos missions, le processus
fusion avec l'UM2 ?
d’autres structures continueront à exis- de fusion peut susciter des craintes. Ce
Côté UM1, l’idée d’une fusion des trois ter sur le site après 2015. La fusion doit n’est pas l’objectif poursuivi. Nous devons
universités de Montpellier est ancienne. aussi permettre d’améliorer l’image de tout abord expliquer et communiquer sur
Nous avons toutefois pris acte du sou- notre ville universitaire et, côté visibilité, les étapes et les processus suivis. Mais,
hait de l’UM3 de ne pas se joindre à un conduire à créer une des cinq plus grandes surtout, nous devons être accompagnés
tel processus. L’UM1 est effectivement universités de province pour renforcer son par le ministère et les collectivités terri-
présentée comme une université attachée attractivité, d’abord au niveau national toriales qui tireront aussi un bénéfi ce de
à ses traditions. C’est sans doute le poids mais également à l’international. cette fusion en terme d’image de marque
de l’histoire, dans le sens où la plupart du site. 
 Quelles seront les étapes clefs du de ses UFR se dénomment « Facultés »
processus ?
en raison de leur existence antérieure à
l’université. Les directeurs de ses com- Une fusion constitue le « toit » sur le plan Philippe Augé,
posantes bénéfi cient ainsi d’une large juridique, mais il faut aussi construire les Président de
autonomie pour faire fonctionner leur « murs ». Ainsi 2013 sera l’année d’élabo- l’Université
Montpellier 1structure, même si les questions les plus ration du contrat quinquennal défi nissant
stratégiques sont gérées au niveau central. notre stratégie. Avant cela, il faudra adop-
Je ne pense toutefois pas que le poids ter une « Charte commune » des valeurs
des composantes soit un frein à la fusion et principes que cette université devra
car elles sont aussi au centre de l’UM2. respecter et, durant 2013, les murs se
La nouvelle université devra s’appuyer construiront par un rapprochement pro-
sur la renommée des composantes qui gressif des services et des outils de ges-
constitueront sa colonne vertébrale. tion avec une harmonisation des procé-
dures. L’université qui verra le jour début
 Quelles avancées attendez- vous de la
2015 doit fonctionner dès sa naissance.
fusion ?
 Voyez-vous des obstacles potentiels ?Cette fusion doit en premier lieu permettre
la « recomposition » de domaines au- Il est évidemment plus facile de mobili-
jourd’hui divisés entre nos établissements ser une communauté lorsque le contexte
afi n d’asseoir une politique scientifi que fi nancier est favorable. À l’inverse, avec
5
N°4 - 12.2012Dossier
Les grands axes
de la nouvelle université
L'université fusionnée : une véritable synergie
personnels administratifs et techniques, ensei- À quoi ressemblera l’université fusionnée ?
gnants, enseignants chercheurs et chercheurs,
Une université ancrée sur le territoire et constituée
étudiants, composantes, laboratoires), puis tra-
d’un réseau de campus qui auront leur identité
vailler ensemble, en partageant nos méthodes et
et vie interne ; ils rendront aux étudiants et aux
en pensant aux nouvelles procédures de l’uni-
personnels tous les services de proximité indis-
versité unique. Chacun en a la forte volonté ; il
pensables.
nous faut la transformer en une véritable syner-
gie sur la base d’un enrichissement mutuel. La
 Comment réussir cette fusion ? Christophe Iung,réussite de la fusion se prépare ensemble et dès
maintenant.  Vice-président Il nous faut apprendre d’abord à mieux nous
du Conseil d’Administrationconnaître à tous les niveaux (équipes de direction,
La formation
Cette fusion constitue un enjeu fort pour Ces bases vont permettre aux équipes
l’avenir de la formation universitaire et pédagogiques de se rapprocher afi n de
du développement économique par le préparer la future offre de formation de
Jean-Patrick biais de l’insertion professionnelle des l’établissement commun. L’objectif est
Respaut, étudiants, tant du point de vue local que celui d’un enrichissement mutuel, sur la
régional. Le nombre de formations co- base du respect de la diversité et des Vice-président du
Conseil des Études et habilitées entre les deux universités est identités des composantes d’enseigne-
de la Vie Universitaire déjà conséquent aux niveaux Master et ment ainsi que des acteurs en formation
Licence, notamment dans les domaines de initiale, continue ou par apprentissage. Un
la biologie, de la biochimie ou de la santé. beau et grand chantier en perspective. 
La recherche
La fusion de nos deux universités est une rapprochement des différentes universités naturels entre les communautés et la pré-
chance pour notre recherche. Elle simpli- et écoles. Toujours au niveau du site aca- sidence. 
fi era la vie de nos chercheurs et clarifi era démique, des pôles thématiques sont en
les stratégies de nos laboratoires qui ont train de se structurer entre les différents
souvent pour tutelles les deux établisse- acteurs que sont les universités, écoles, Bernard Godelle,
ments. Au niveau du site académique, la organismes de recherche... (pôle MIPS, Vice-Président du
création imminente d'un collège doctoral pôle Agro, pôle Chimie Balard, pôle Biolo- Conseil Scientifi que
unique, positionné au niveau du PRES, gie Santé...). Au niveau interne de l'UM2,
permettra une coordination et une har- et sans présager de la structuration interne
monisation des formations doctorales et de la future université fusionnée, ces pôles
constitue une étape importante dans le d établissement sont les intermédiaires
6
N°4 - 12.2012Les étudiants
Les étudiants sont la principale richesse de demain, que du développement de la
des universités montpelliéraines. Au delà vie étudiante « territoriale » avec une mise
de leur investissement au sein de leurs en réseau des campus et sites affi liés à
formations, ils portent de nombreuses l’UM1 et à l’UM2. Les étudiants seront Olivier Ourmières-
actions, associatives ou autres, qui des acteurs majeurs sur ces aspects et Montel,
contribuent au rayonnement des établis- lors du processus de fusion, en mettant Vice-président Étudiant
sements. Cette fusion représente une véri- en place un comité de pilotage qui défi nira
table opportunité pour eux, aussi bien en la structuration de cette université, entre
termes de complémentarité de l’offre de autres autour d’un bureau et d’assemblées
formation que de son enrichissement par de la vie étudiante. 
l’interdisciplinarité, au cœur des métiers
L’innovation
Indéfectiblement attachées à soutenir la Partenaires dans de nombreux labora-
recherche libre et en quête de connais- toires qui ont tissé des liens de recherche
sances, l’Université Montpellier 2 et l’Uni- fructueux avec des industriels, partenaires François Pierrot,
versité Montpellier 1 sont aujourd’hui éga- dans la Société d’Accélération du Trans- Vice-président
délégué à l’innovation lement très actives dans les travaux qui fert de Technologies AxLR qui vient juste
et aux relations avec visent à répondre à des besoins directs de de voir le jour, nos établissements ont
les entreprises
la société. On peut ainsi trouver au sein plus que jamais vocation à développer
d’un même laboratoire des chercheurs un service effi cace, en appui et à l’écoute
passionnés par une question théorique et des chercheurs et de leurs collaborateurs
d’autres très impliqués dans le transfert industriels.  
entre universités et entreprises.
L’international
Aujourd’hui encore plus qu’hier, l’interna- La fusion de nos établissements nous
tionalisation de l’enseignement supérieur rendra plus visible. Elle nous permettra
et de la recherche s’impose comme une d’accroitre notre représentation dans les
François Henn, nécessité. C’est une véritable opportunité pays étrangers, de mutualiser nos moyens
pour nos établissements qui se nourrissent et ainsi de démultiplier l’impact de nos Vice-président
délégué aux relations tout autant d’ouverture et de confronta- actions et, enfi n, de mieux coordonner
internationales tions que de ressources et de compé- l’accueil des étudiants, enseignants et
tences. Comme pour toute forme d’action chercheurs étrangers, éléments essen-
géopolitique, les relations internationales tiels de notre rayonnement international. 
des universités obéissent à l’adage qui
veut que l’union fait la force.
Le personnel
Les équipes administratives et tech- La fusion entre nos deux établissements la consultation. C’est sous ces conditions
niques sont au cœur de nos missions fera se rencontrer ces équipes pour aller que le fonctionnement de la nouvelle uni-
principales (formation, recherche, inser- vers une mise en commun maitrisée et versité sera une réussite.  
tion, etc.). Elles opèrent sur la base de respectant les prérogatives de chacun.
méthodes communes mais aussi selon Ce principe de collégialité et de subsi-
des processus plus individualisés, liés à diarité constitue le socle du processus de Jacques Soëte,
l’identité de chacun et à une culture de fusion, qui se fera nécessairement avec Chargé de mission aux
personnels BIATSS de travail développée au fil des années en la participation de tous. Cela nécessite
la nouvelle universitéfonction des spécificités. d’y mettre les moyens nécessaires et d’y
consacrer le temps de l’explication et de
7
N°4 - 12.2012Au cœur du campus
Le son à fl eur de peau
grâce à l’audio-tactile
repose sur une approche purement
intuitive », précise Lynn Pook. L’artiste
souhaite échanger avec des spécialistes
en physiologie et en neurosciences pour
améliorer sa compréhension des phéno-
mènes mis en jeu. « J’espère également
pouvoir rencontrer des informaticiens,
des roboticiens ou tout autre scientifique
se sentant concerné dans sa pratique
par ce qui est mis en œuvre avec l’au-
dio-tactile et qui pourront apporter leur
contribution pour faire évoluer aussi bien
les interfaces de musique assistée par
ordinateur que les prototypes d'écoute »,
souligne l’artiste.
Pendant 2 semaines, les étudiants et les
chercheurs auront la possibilité de dé-
couvrir l’audio-tactile grâce à un hamac
PPRENEZ à écouter avec votre stimulations sonores et musicales à installé à la bibliothèque universitaire où
corps grâce à l’artiste Lynn la surface de leur corps. Ces derniers chacun pourra venir tenter l’expérience A Pook, accueillie en résidence à sont par ailleurs équipés de bouchons immersive. Une rencontre entre l’univers
l’Université Montpellier 2, qui invite son d’oreille pour les priver de leur mode scientifique et l’univers artistique qui va
public à une expérience immersive hors d’écoute classique. « Parce que moins permettre au projet « Substance son » de
du commun. on entend avec les oreilles, plus on se transformer et de s’ouvrir à un plus
entend par conduction osseuse », sou- large public. « Je souhaite également
« Sensible, inouï, surprenant et diffici- ligne Lynn Pook qui a toujours intégré travailler avec des personnes en situa-
lement descriptible ». Les spectateurs dans son travail artistique le rapport avec tion de handicap, notamment autistes
qui ont fait l’expérience de l’audio-tac- le corps et les perceptions. Résultat : ou malentendantes, et pourquoi pas
tile ne manquent pas d’enthousiasme. «  une œuvre in situ, sur et dans le corps voir des applications thérapeutiques
L’audio-tactile ? C’est un travail artis- du spectateur ». découler de l’audio-tactile », envisage
tique développé par la plasticienne Lynn Lynn Pook. À bon entendeur… 
Pook qui explore la dimension vibratoire Le Pôle Culture de l’Université Mont-
du son. Principe : un dispositif d’écoute pellier 2 a invité l’artiste et son projet
Où : Pôle Culturequi permet à l’auditeur/spectateur de « Substance son » pendant 2 mois pour
Bâtiment 34percevoir le son par conduction osseuse permettre de faire partager l’audio-tac-
Tél. +33 (0)4 67 14 48 34
et d'en ressentir la dimension vibratoire tile à un public élargi et notamment se culture@univ-montp2.fr
tactile sur la peau. Une quinzaine de rapprocher de la communauté scienti-
…www.lynnpook.de
haut-parleurs sont disposés sur la peau fique. « Je n’ai pas de formation spé-
des participants pour faire circuler des cifiquement scientifique, mon travail
8
N°4 - 12.2012Curiosité, éveil et
développement personnel
 Les Fais(lés) de l'impro à l'UM2.
les pratiques culturelles
au cœur de l'université
E PÔLE Culture de l’Université ateliers numériques et technologiques, artistique», précise Eléonore Mercier.
Montpellier 2 organise des mettant ainsi les sciences au cœur de la Chaque atelier est en effet encadré par L ateliers de pratique artistique pratique. Les usagers peuvent par exemple un artiste professionnel qui bien au-delà
pour le personnel et les étudiants. s’initier à la photo numérique grâce à un de la compétence technique va amener
Objectif : ouvrir une fenêtre sur l’art et atelier qui couvre toutes les étapes du pro- son point de vue et sa sensibilité.
créer du lien. Au menu : photo, création cessus de création, de la prise de vue à
sonore ou encore théâtre. la retouche sur ordinateur jusqu’au tirage Le pôle culture propose également des ate-
photo et à la mise en place de l’exposition. liers création de meubles en carton, chorale
Comment sensibiliser les étudiants et Les passionnés de photo peuvent éga- ou encore théâtre d’impro, en partenariat
personnels de l’Université Montpellier lement participer à l’atelier sténopé qui avec le comité d’action sociale de l’UM2.
2 à l’art ? « Rien ne vaut la pratique », propose une initiation au maniement de la « Ces activités sont également de bonnes
répondent Eléonore Mercier et Caroline boîe noire, remontant ainsi aux origines de occasions pour les personnels de rencon-
Dat. Les deux médiatrices culturelles orga- la photographie. Les amateurs de nouvelles trer des gens qui travaillent dans d’autres
nisent des ateliers de pratique artistique technologies seront également comblés par services et qu’ils ne sont pas amenés à
amateur proposés gratuitement aux étu- l’atelier musique assistée par ordinateur côtoyer autrement », souligne Eléonore
diants et à tous les membres du personnel qui leur permettra de s’initier à la création Mercier. Créer du lien grâce à l’art : pari
de l’université. « Au-delà de la dimension sonore ou encore par l’atelier circuit-ben- réussi pour le Pôle Culture. 
artistique, ces ateliers représentent des ding qui propose de détourner les jeux
lieux et moment de rencontre, d’échange d’enfant pour en faire de la musique. Le
Où : Pôle Cultured’expérience, de création de lien intergé- service met également en place un atelier
Bâtiment 34
nérationnel : ils participent réellement au Ciné-Mix, en partenariat avec le Crous, Tél. +33 (0)4 67 14 48 34
bien-être des personnels et étudiants », qui propose de mélanger son et image. culture@univ-montp2.fr
explique Eléonore Mercier. … www.facebook.com/pages/Pôle-Culture-
« Il ne s’agit cependant pas d’ateliers tech- UM2/134421229994403
Parmi les nombreuses activités artistiques niques, ces technologies sont toujours
proposées, le pôle culture développe les utilisées dans une démarche de création
9
N°4 - 12.2012Au cœur du campus
La tablette numérique
au service de la pédagogie
A RENTRÉE se décline aux étudiants d’au-
en numérique à Polytech jourd’hui, donc un L Montpellier : l’école va équiper facteur de motivation
d’une tablette numérique chacun de et de réussite dans
ses 300 nouveaux étudiants. Mission les études », poursuit
assignée à la petite fenêtre : ouvrir de le directeur de Poly-
nouveaux horizons pédagogiques. tech Montpellier.
La tablette numérique, un cadeau de Si l’opération peut pa-
bienvenue ? « Absolument pas, assure raitre spectaculaire, elle
Serge Pravossoudovitch, directeur de se fera à terme à coût
Polytech Montpellier. C’est un nouvel réduit en engendrant une
outil de travail qui répond aux besoins nouvelle façon de penser
pédagogiques modernes. L’évaluation l’informatique à l’école :
des différentes solutions numériques a il fallait de toute façon
fait l’objet d’une analyse approfondie par remplacer le parc des or-
l’équipe pédagogique, en concertation dinateurs. « On a préféré pour aider les
avec les étudiants. La solution retenue, équiper les étudiants plutôt étudiants à se réapproprier
la tablette tactile, a plus d’un avantage que l’école, explique Serge les contenus pédagogiques, ses attentes
sur l’ordinateur portable. Elle est moins Pravossoudovitch. Cela permettra de dis- vont bien au-delà.
chère. Elle est moins perturbante pour poser de ressources informatiques dans
les enseignants, qui gardent mieux le toutes les salles de l’école et de donner « L’arrivée de la tablette fait partie de
contact avec les étudiants que face à aux apprenants un outil plus performant ». notre démarche globale de rénovation
une forêt d’écrans levés. Et elle est plus Cette année, le financement est assuré pédagogique, qui consiste par exemple
prometteuse en termes de développement pour moitié par les ressources propres à intégrer de plus en plus les TD dans
de nouvelles approches pédagogiques ». de l’école et pour moitié par l’Université les cours pour réconcilier théorie et pra-
Montpellier 2, dans le cadre du Contrat tique, et à apporter un accès direct aux
Ressources au bout des doigts Objectifs Moyens. ressources ». Du côté des enseignants
comme des étudiants, il s’agit aussi de
Autres avantages : l’accès permanent Nouveaux usages pédagogiques stimuler l’imagination et « d’inciter à de
aux ressources pédagogiques et une nouveaux usages ».
interaction plus participative. On peut Ancien directeur adjoint de Polytech
désormais, pendant le cours, échanger Montpellier, aujourd’hui vice-président Premier bilan ? « À la fin du semestre,
des données et obtenir les résultats en délégué aux Ressources - Personnels, avec les étudiants et les enseignants ».
temps réel, répondre à un QCM, annoter Pilotage, Numérique à l’UM2, Christophe Ces derniers se sont mobilisés : une
les supports pédagogiques, intégrer le Fiorio a mené de bout en bout l’opération vingtaine d’entre eux est volontaire pour
multimédia dans une présentation modi- « tablettes numériques ». S’il compte l’opération. 
fiable par chacun… « C’est un outil adapté sur la dimension ludique de ce matériel
10
N°4 - 12.2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.