Analyse structurale des réseaux sociaux, netnographie, ethnologie des communautés en ligne… Comment

De
Publié par

Pergia GKOUSKOU – Université des Antilles et de la Guyane pergia.gkouskou-giannakou@martinique.univ-ag.fr Mutations médiatiques et métaphorisations numériques : un jeu des transformations communicationnelles entre concepteurs et usagers du web. Mots clés : Métaphorisation, pragmatisme, cadres d’expérience, web, culture scientifique Problématique et objet de la recherche Dans cette contribution, nous proposons d’examiner le processus métaphorique par rapport aux relations qui se développent entre les fonctions sociales du web et ceux d’autres médias aux travers des pratiques des acteurs (concepteurs, usagers). Nous analysons la métaphore dans sa dimension 1 2pragmatique en considérant qu’elle constitue l’explicitation des cadres d’expérience qui émergent dans des différents univers médiatiques et s’hybrident afin de produire de nouvelles formes d’expression des enjeux sociaux. Nous considérons que dans le cas des sites web des organisations publiques (et plus précisément des institutions de la culture scientifique et technique), les processus métaphoriques se développent entre les contraintes induites par la nature techno-sémiotique du support, les pratiques communicationnelles des acteurs et les stratégies promotionnelles et/ou culturelles des institutions. Les métaphores s’explicitent de façon iconique (sur l’interface) ou linguistique (dans le discours des acteurs). Dans ce contexte, des interactions entre concepteurs, usagers et support ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 74
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Pergia GKOUSKOU – Université des Antilles et de la Guyane
pergia.gkouskou-giannakou@martinique.univ-ag.fr
Mutations médiatiques et métaphorisations numériques : un jeu des
transformations communicationnelles entre concepteurs et usagers du web.
Mots clés : Métaphorisation, pragmatisme, cadres d’expérience, web, culture scientifique
Problématique et objet de la recherche
Dans cette contribution, nous proposons
d’examiner le processus métaphorique par rapport aux
relations qui se développent entre les fonctions sociales du web et ceux d’autres médias aux travers
des pratiques des acteurs (concepteurs, usagers). Nous analysons la métaphore dans sa dimension
pragmatique
1
en considérant qu’elle constitue l’explicitation des cadres d’expérience
2
qui émergent
dans des différents univers médiatiques et s’hybrident afin de produire de nouvelles formes
d’expression des enjeux sociaux.
Nous considérons que dans le cas des sites web des organisations publiques (et plus précisément des
institutions de la culture scientifique et technique), les processus métaphoriques se développent entre
les contraintes induites par la nature techno-sémiotique du support, les pratiques communicationnelles
des acteurs et les stratégies promotionnelles et/ou culturelles des institutions. Les métaphores
s’explicitent de façon iconique (sur l’interface) ou linguistique (dans le discours des acteurs). Dans ce
contexte, des interactions entre concepteurs, usagers et support s’expriment à deux niveaux :
le niveau sémio-cognitif concernant le développement des cadres d’expérience
émergés par l’hybridation des schémas d’action et d’appréhension dans les
univers communicationnels créés par les médias préexistants du web.
le niveau rhétorique dans lequel la métaphore se charge d’une valeur
symbolique. Ce niveau concerne plutôt l’image identitaire que
l’institution veut transmettre sur l’écran.
Terrain de l’enquête
Notre terrain est constitué par deux sites web des institutions de la culture scientifique et technique
3
:
www.cite-sciences.fr
(Cité des Sciences et de l’Industrie) et
www.onera.fr
(ONERA).
1
Dans le sens donné au terme par Lakoff et Johnson, qui étudient la métaphore dans l’expérience
linguistique quotidienne.
Chez ces auteurs, la métaphore s’identifie chaque fois à un concept qui se
trouve à la base non seulement de l’argumentation discursive des gens mais aussi de leurs pratiques
(actions) non discursives (George Lakoff, Mark Johnson,
Les métaphores dans la vie quotidienne
,
éditions de Minuit, Paris, 1986).
2
De ce point de vue, nous considérons que la métaphore dans le discours constitue l’expression
linguistique de la procédure sociocognitive du cadrage. Selon Erving Goffman, le cadrage concerne la
mobilisation des prémisses organisationnelles qui aident l’acteur à interpréter les nouvelles données et
à agir dans son environnement (Erving Goffman,
Les cadres de l’expérience
, éditions de Minuit, 1991,
page 242).
3
Ce travail a été effectué dans le cadre
du projet Projet WebCSTI : Etude de la culture scientifique et
technique sur le Web : mesures des usages et dynamique d’un champ. (Ministère de la Recherche,
2008).
Méthodes
Notre recherche interroge les stratégies rhétoriques de producteurs des sites web, l’organisation
visuelle des pages-écrans et les pratiques interprétatives des internautes en cours d’une consultation.
Cette approche induit une double grille d’analyse :
Sémiotechnique
: Cette étude consiste à : a) une
analyse morpho-
dispositionnelle
(zonage thématique)
appliquée sur les pages – écrans du
corpus et b) une
analyse cartographique
effectuée par un recensement manuel
des signes passeurs « intérieurs »,
i.e.
entre pages du même site web.
(
Sémiopragmatique
: Il s’agit de la façon dont les acteurs concepteurs,
usagers) traitent l’objet dans leur discours. Nous avons donc procédé à des
entretiens sémi-directifs des webmasters portant sur les stratégies et les
objectifs du site ainsi que des jurys d’internautes (groupes de 3 à 4 personnes)
pendant la durée de consultation du site.
Plan de la présentation
La métaphore comme phénomène socio-cognitif
dans le web.
La pragmatique de la métaphore.
La métaphore et les cadres d’expérience.
Les métaphores transformatives : médiations socio-cognitives et rhétoriques visuelles.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.