Comment aider une femme à choisir sa contraception ?

De
Publié par

Repères pour votre pratiqueUne démarche spécifique pour l’adolescente ? Comment aider une femme erLes méthodes de 1 choix chez l’adolescente sont le préservatif masculin et la contraception hormonale (surtout oestroprogestative), éventuellement en association. à choisir Même si la démarche d’aide au choix est globalement similaire à celle proposée pour toute femme, il existe un certain nombre de points clés : sa contraception ? Recevoir l’adolescente sans ses parents (même si leur Aider l’adolescente à se projeter dans une utilisation • •évocation dans la conversation reste importante) et l’assurer future de la méthode envisagée, en abordant la question 3de la confidentialité de l’entretien . Elle peut souhaiter la des freins à son utilisation (représentations, opinion du La contraception en France est l’objet d’un paradoxe marquant : le taux d'IVG ne présence de son partenaire ou d’une amie. partenaire, coût, approvisionnement, accessibilité des services). décroît pas (200 000 IVG pratiquées chaque année) malgré un taux de couverture contraceptive qui augmente. Pour améliorer l’efficacité des méthodes contraceptives, Aborder sans a priori le sujet de la sexualité. Discuter de la conduite à suivre en cas d’oubli de pilule • •1des recommandations ont été émises fin 2004 par l’Anaes, l’Afssaps et l’Inpes , à la et des méthodes de rattrapage possibles en cas de non- Adapter la démarche à l’âge et aux besoins : éviter • demande de la Direction générale de ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 51
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Unedémarchespécifiquepourladolescente?
er Lesméthodesde1choixchezladolescentesontlepréservatifmasculinetlacontraceptionhormonale (surtoutoestroprogestative),éventuellementenassociation. Mêmesiladémarchedaideauchoixestglobalementsimilaireàcelleproposéepourtoutefemme,  ilexisteuncertainnombredepointsclés:
sseassntneseecentsparoladlroievecRmes(mêeliru évocationdanslaconversationresteimportante)etlassurer  3 delaconfidentialitédelentretien.Ellepeutsouhaiterla  présencedesonpartenaireouduneamie.  Asnasredroboripiralasexualité.leusejted seioxubsn:echlàeâgaetpadAretdalramé  éviter dêtreintrusif,questionnergraduellementladolescentesur  sescamaradesetsurseshabitudesdevie;partirdeses  représentationsdelasexualitéetdelagrossesse,deses  projetsetdesesbesoins;lecaséchéantlarassurersursa  normalité(transformationsphysiques,désirs,craintes,etc.);  travailleravecellelamanièrederépondreàunedemande  insistantedavoirdesrapportssexuelssiellenenapasenvie.  etequygnemaxigolocénreporàl'ertereapNisetséh lesexamenssanguinsrétlrueis(efuaeconsultationuànu symptômesouantécédents).  
Ressources
HauteAutoritédesanté  (HAS)rf.etna-sas.hwww  Recommandationspourlapratiquecliniquedel'ANAES:stratégies  dechoixdesméthodescontraceptiveschezlafemme(07/12/04).  Dautresdocumentssurlacontraceptionsontaccessiblessurcesite.  Inpeswww.inpes.sante.fr Commandegratuitededocuments.  Préservatifs:brochuressurlesmodesdemploidespréservatifsmasculins etféminins.Certainesexistentenplusieurslangues. Documentsdinformationsursexualité/contraception/IST:pourtous publics,pourlesfemmesetpourlesadolescents(«QuestionsQ»,  «Lamourenquestion»,«Questionsdado»,«Lespremièresfois»).  
E couteSexualitéContraception Numérosvertslocaux  0800803803risrPapou 0800150150raMpuoeirsell etunepartiedusuddelaFrance Information,conseilouréponseàdesproblèmesliés àlasexualité.www.planning-familial.org
erdojetepràssitatulinuenasidAnioetnecselodalre futurebordantée,enaoinalqeutsdlaevnegasitémedoh des àsnierfitunosontisaliitnoneatipin,souondésprre( partenaire,coût,approvisionnement,accessibilitédesservices).  dsabuodilipeleluDiscuetredlaocdniuteàsuivreenc etdesméthodesderattrapagepossiblesnedsacen-no utilisationouderupturedepréservatif.  ontiudtronepacomroelannegrhec,uoralcPueerqécispr ladélivranceestanonyme,nonsoumiseàprescriptionet  quelleestgratuitepourlesmineures.Indiqueraussiles  lieuxoùelleestdisponible(pharmacies,infirmeriesscolaires, centresdeplanificationetdéducationfamiliale).  Informer TISslersuentifservaprésdeséticaciffelte  prévention. Prévoirnusuiviéhcorppa.égulretrier  
Ministèrechargédelasantéwww.sante.gouv.fr (motsclés:contraception,IVG). Dossierdinformationsurlesméthodescontraceptives  (avecquestions/réponses);  Bilansrelatifsàlutilisationdelacontraceptiondurgenceparlesmineures, guideremisauxpatientssouhaitantunestérilisationàviséecontraceptive;  Législation-réglementationenvigueur;coordonnéesutiles:  centresdeplanificationoudéducationfamiliale,  établissementsdinformation,deconsultationetdeconseilfamilialdetous  lesdépartements;  Permanencestéléphoniquesrégionales.  
F ilSantéJeunes 0800235236
Appelgratuit,7j/7;8h00-00h00
Ecoute,information,orientationdesjeunesen matièredesantéphysique,psychiqueetsociale.  www.filsantejeunes.com
3)Laloidu4juillet2001relativeàlIVGetàlacontraceptionpréciseque«leconsentementdestitulairesdelautoritéparentaleou,lecaséchéant,dureprésentant nestpasrequispourlaprescription,ladélivranceouladministrationdecontraceptifsauxpersonnesmineures».
légal
Repèrespour votrepratique Commentaiderunefemme  àchoisir  sacontraception?   
LacontraceptionenFranceestlobjetdunparadoxemarquant:letauxd'IVGne décroîtpas(200000IVGpratiquéeschaqueannée)malgréuntauxdecouverture  contraceptivequiaugmente.Pouraméliorerlefficacitédesméthodescontraceptives, 1 desrecommandationsontétéémisesfin2004parlAnaes,lAfssapsetlInpes,àla  demandedelaDirectiongénéraledelaSanté.Ellesreposentsurlidéecentraleque  pourêtrebienacceptéeetbiensuivie,laméthodecontraceptivedoitêtreadaptée  àchaquefemmeetchoisieavecelle,enfonctiondesaréalitéquotidienne.  
Pourquoiimpliquerlafemmeoulecouple  danslechoix? Larelationmédecin-patientaévoluéaucoursdesdernièresdécennies,  avecuneparticipationdeplusenplusgrandedupatientdansles décisionsconcernantsasanté.Dansledomainedelacontraception,  lefaitdepermettreauxpersonnesdechoisirestassociéàune  plusgrandesatisfactionenainsiquàumllieerueitusaliontiesd  méthodeserllioramétiarruopétpadaixhocun:qieurptatiécicaeff desméthodescontraceptives,laquelleestgénéralementinférieureà  leurefficacitéthéorique(celledesessaisthérapeutiques).Lalittérature  souligneégalementlimpactpositifdelaccorddupartenairesur  lesuividelaméthodeetdonclimportance,lecaséchéant,de  considérerlecoupledansladémarchecontraceptive.  Enpratique cisiadénslrdalberaaitsvnoevLaonollpmieuqidétsesrpférérenotsenremettrelàemmfeeundeniatrec:ertua àvosconseils,tandisquedautressouhaiterontparticiperauchoix.Ilparaîtdoncimportantdexplorerleniveau  dimplicationsouhaitéparchaquefemme.  
Aquelleoccasionaborderlaquestion? Lesoccasionssontnombreuses:audébutdelaviesexuelledune  femme(etnotammentchezladolescente),encasdechangementde  partenaire,audécoursdunegrossesse,encasd'IVG,encasdesouhait  dechangementdeméthode(arrêtdupréservatifnotamment),en  présencedunfacteurderisque:infectionsexuellementtransmissible  (IST),hypercholestérolémie,tabagisme,etc.  
1)Trèscomplètes,cesrecommandationscomprennentunétatdeslieuxdelacontraceptionenFrance,présententles  méthodesdisponiblesavecleursindicationsetcontre-indications,explorentlesdéterminantspsychosociauxdu choixetdusuividuneméthodeetabordentlesstratégiesdaideauchoix.Cestsurcedernierpointquilaétéchoisi  decentrerlaprésentation.Lensembledesrecommandationsestaccessiblesur:www.has-sante.fr  
Quellessontlesétapesdelaideauchoix?
La iononsultatèimecerrpaucaluqleeluosrdeedontiesqualnoitpecartnocaldevrdéeaboestnatatuarti quepossibleêtrepsifécueiqntmeéddéieàectteuqsetion.  lité -nceenrgntmeamot-sjutednasàcesuntemplseiocmmterdeandérverrése Encasdimpossibiu laconsultationetdeprogrammeràcourttermeuneautreconsultationquiluiseraentièrement  consacrée. L'aideauchoixpeutsinscriredansuneapprocheéducativeoudansunedémarchede  2 conseiletdaccompagnement(counseling) iqatprnE.el,euEBelèdomRCERSprlOMdeenuposo déroulementdelaconsultationetdusuivien6étapes:Bienvenue, Entretien, Renseignement, Choix, EacitpxiltnoeRe.Chtourepeacuneesolnalpreosnneetselonlesêtuertsulpuoinmoapsofprdion besoinsdumoment.etis.fc,RECREBrsunioatrmfoinsdpuloPruOMS:www.infoforhealth.org/pr/prf/fj48edsum.shtml Bienvenue sdeTpmaccueilursmeesmesspoalcséellfé:reeftanlanrgiihoacodeltfaanitrnsul,aquelleibilité  présente,assuredelaconfidentialitédesentretienscomptetenudesasituationetdesonparcours,de  etexpliquelerôle,lesobjectifsetledéroulementrespecterlaméthodecontraceptive.Ilsassureau  possiblesdelaoudesconsultations.qalelalneifunusirpsicidéecirépones.  Entretien Explication spmeTedeteucerinfildtionormad'expression aonsiusderouutlacsiDémhtsiehciodoeetdneso de la femmenssoedeslairrus,esseasvsiti emploiémonstra:dmeixu,itno(uaagssepraptien sentiments,sesbesoins,sessouhaitsetsesdoutes:ce  avecmanipulationparlaconsultanteelle-momentestpropiceàlélaborationdundiagnostic même);réflexionsurlespossibilitésdétablir  éducatifarpgéta.  uneprisedelapiluleenroutine,information  Enpratique:adréenciagn«dcdésoitfi»cutantcoi-creriov surleseffetssecondairesetlaconduiteàtenir,  Renseignement renseignementssurlespossibilitésderattrapage  une Délivrance d'information claire, hiérar-relqieui(dnmèerobldepcasenleteslisxeu chiséeetsurmesureqeuitlessnetseleeeeptuslafemmlesquelsdsnsnadnocoiti.eIl professionnelsassuredelahenréimopncsoennborpcoruLaudonti).ceenrgcenurepecartno desinformationsocumdedécrentsdlécneviaruqiesmntldeséthoerntanrecnocstituepperesér intéressentlaconsultanteouquipourraientluiuneaide.Enfin,lesraisonsmédicalesquipeuvent  êtreproposées:modedemploi,efficacitéenjustifierleretourdelaconsultantesontabordées. pratiquecourante,contre-indications,avantages,  inconvénients,risquesgraves(mêmeexceptionnels),  Retour coût. asccniontsooledconsultLeseusviitaoisnd  Enpratique:sdehoéton-cci»te,ertnammocerda-ecnovri«mdaér réévaluerlaméthodeetsonutilisationde,vérifier tionsAnaes/Afssaps/Inpes quelleestadaptéelàaepsrnoenetuqecelle-ci  Choix enestsatisfaite.Ellesconstituentuneopportunité  pLeferoiosslennuosngiluqeealdécision pour cahgnmenetedméthodeisdtecuunr.Cette  finaleappartientàlaconsultanteesaàeridalurPop.hnosacitednerpcneardleeptomfidimos  choisir,ilpeutl'inciteràréfléchirsursasituationsesstionituaersospfeafivctelnn,leelai.teecos  defamille,sursespréférences(etcellesdesonApartirde35-40ans,ilestrecommandéde  partenaire),surlesbénéficesetlesrisquesdeshodemételaondevpeitrtcacnoévréitauqédalreula différentesméthodes,etsurlesconséquencesutiliséeenraisondelaugmentationaveclâgedes  desonchoix.Lesoignantsattacheégalementàrisquescancéreuxetcardio-vasculaires.
2)Lecounselingrdeesusessbalepxerssoinedne,quifavoriseape,trrlisopeonshoc.ixunDamédenuàeiovnleinscoedhercngmemoapacctedrsonapedelentre dempathieenverslapersonne,derespectpoursasexualité,sessentiments,sonattitudeetsesbesoinsetdautrepartilengagelesoignantàconserverlemaximumde neutralitévis-à-visdesdémarchesabordéesetdesinformationsfournies.  Ladémarcheéducative,poursapart,renvoieàunpartenariatpédagogique,centrésurlapersonne,etvisantàpromouvoirsasantétoutenlarendantautonome danssaproprepriseencharge.Cetteapprocheestindividualiséeetsefondeàlafoissurcequelapersonneest,cequellesait,cequellecroit,cequelleredoute èpse.erouteetoit,redasti,rctnets,naigsoelueqcerusteerèpseeellequetc
Enpratique:qu'est-cequ'undiagnosticéducatif? eidpduferoiosslennd,plIermetàlaconsutlnaet,vacela'identifier érffdisspatsenedstceassesbesoins,dparphéneedrel personnalité,deprendreencomptesesdemandes.Ilsagitdexplorerensemble:  
«cequ'ellea»
«»ce qu’elle fait
«cequellesait»
«ce qu’elle croit »
«cequelleressent»
«cedontelleaenvie»
Enpratique:quellesméthodescontraceptivesproposer?
  evLoinectptnaraoctatiogesroproest re eesdétmlstneu1itnohedsedpourlesention,  femmesneprésentantpasdefacteurderisqueparticulier  (cardio-vasculaire,hépatique,cancéreux,etc.).      eulifststaoregrapnopaLcnortcapeit   oùlesauitnosnisestitaercnsdaeséliituertêtuep pilulesoestroprogestativessontcontre-indiquées(risque  cardio-vasculaire notamment), mais également en  re 1intention.Ilsagitessentiellementdelapilulemicro  progestative(priserigoureuse,touslesjoursàlamêmeheure).  Seseffetssecondaires(aménorrhée,spotting,etc.),possiblement  gênants,sontmieuxacceptéssilafemmeenestavertie.      DIU)(snirétu-artnifstisipoisdesL   nuqiapsnotenseuemtndseiténsauxmultipares  re etpeuventêtreenvisagésen1intentionàconditionde  respecterlescontre-indications,dévalueretdécarterles  situationsàrisquesdinfectionetdegrossesseextra-utérine  (GEU)etdinformerlaconsultantesurlesrisques.         métommedehodear-octnUIDuepelliticséêtture ception d'urgence (méthode la plus efficace).     lleorénamLlcahreénoenatit acicéitmpcoabaredtsenuffecontra-elàcleelduen ceptionorale,tsetnemetiallaluesqorlis-quafoulusiexc exclusif(intervallemaximumserrtne6eduehes).e2tété   
  étatdesanté,facteursderisquepersonnelsoufamiliaux(HTA,  diabète,hyperlipidémie,migraine,accidentsthrombo-emboliques...),maladiesettraitementséventuels,histoire  desacontraception,etc.;    situationsfamilialeetprofessionnelle,activitéssociales  etdeloisirs,lieudevie,niveauderessource,couverture  sociale,etc.;    enmatièredecontraception(lesméthodes,leursutilisations,  etc.);   croyancesrelativesauxbienfaitsouauxméfaitsdesméthodes  contraceptives,croyancesliéesàsaculture,àsasituation  socialeetfamiliale,sonéducationetsonparcours,etc.;   ausujetdesavieaffectiveetsexuelleetvis-à-visde  lacontraception(inquiétude,résignation,impuissance,  motivation,etc.);   sesprojets,undésirdegrossesse,uneméthodecontraceptive  précise,etc.
Lespréservatifs,masculinsouféminins   iataftipervuedesonosesaltnthméeuliqueod efficacitédanslapréventiondelatransmissiondesIST.  Aproposerencasdepartenairesmultiples,derelations  occasionnelles,dabsencederelationstable,etc.seulsou enassociationavecdautresméthodes.Ilsnécessitentune  pédagogieciblée.  
Lesautresméthodesnaturelles   noansiastndespersonnescertêsérévreàsedeaivrten bienleurcycle,laméthode,etpouvantsexposeràun  risquedegrossesse.  
Lesméthodesdestérilisation   tenpoapuvpenoesrpéuentrreveeptitraccon appropriéedanscertainessituations.Ilestrecommandé  delesprésentercommegénéralementirréversibles.Elles  nepeuventêtrepratiquéessurunepersonnemineureet  undélaide4moisdoitêtrerespectéaprèsdécisioninitiale  destérilisationetrecueilduconsentement.  
NB :mrohecnnelanoioptcerageurdnlacontpasest  recommandéeentantqueseuleméthodecontraceptive régulière,enraisondeseffetssecondairesetdurisque degrossessemajorésparrapportàuneméthodehormonale continue.  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.