Comment payer les médecins

De
Publié par

Comment payer les médecinsMichel Grignon – Nov 2007 ÆContexte• Ce qui est vendu = information • Arrow (1963) + Gafni et al (1998): connaissance docteur patient ( ≠ coiffeur)• L’information ne peut se vendre sur un marché car l’acheteur ne peut lui donner un prix (pour connaître la valeur de l’information il faut connaître l’information) Contexte (2) • Conséquences (Arrow 1963): – Restriction d’exercice (licensure) – Subvention de l’éducation – Autonomie de la prise de décision • Sociologie: Profession (enseignants, juristes)• Economie: Pouvoir de marché + le travail embauche le capital Contexte (3) • Arrow 1963: “Ceci conduit à l’établissement d’unerelation de confiance à laquelle le médecin a l’obligation sociale de se conformer (…) [Le patient] remplace l’observation directe par une confiance généralisée dans la compétence du médecin. Autrement dit, l’obligation sociale de bonne pratique fait partie du bien vendu par le médecin” Paiement• La transaction ne porte donc pas ce sur cequi est produit (vendu/acheté), mais sur des indicateurs: les soins (visites, examens, prescriptions, nuits etc.) • Paiement générique: R + p .x, R le paiement par patient s(capitation), x la quantité de services produite, et p le prix par service sR = 0: paiement/acte – p = 0: capitation s Paiement (2) • Continuum selon le degré de ...
Publié le : vendredi 23 septembre 2011
Lecture(s) : 62
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins
Comment payer les médecins
Michel Grignon 
Nov 2007  
Contexte
Ce qui est vendu = information A  rrow  (1963)  + Gaf  ni et al (1998): c  onnaissance docteur Æ  patient ( coiffeur)  
Linformation ne peut se vendre sur un m  arché car lac  heteur n  e peut lui d  onn  er un prix (po  ur connaître la  valeur  de  linformation il faut connaî  tre linfor  mation)     
 
Contexte (2)  Conséquences (Arrow 1963):  Restriction dexer  cice (licensure)   Subvention de léducation Au  tonomie de la prise de décision    Sociologie: Profession (enseignants, ju  ristes) Economie: Pouvoir de marché + le travail e  mbauche le capital    
Contexte (3)  
Arrow 1963: Ce  ci conduit à létablissement dune la uelle le médecin relatio  n de confi  ance à q   a l er obligation sociale de  s  e confor  m () [Le patient] rem  place l  observation directe ne confi par u ance géné  ralisée dans l  a compétenc  e du méd  ecin. Autrem  ent di  t, l i ation soci obl g  ale de bonne pratique fa  it partie du bien  vendu  par le méd  ecin     
  
Paiement La transaction ne porte donc pas ce sur ce q  ui est produit (vendu/ach  eté),  mais su  r   des indic  ateurs: l  es soins (visites,   examens, prescriptions, nuit  s etc.) Paiement générique:  R +  p s .x, R le  paiement par patient (capitation), x la quantité  de services  produite, et p s le prix par se  rvice = 0: c R = 0: paiement/ac  te  p s apitation    
Paiement (2)  Continuum selon le degré de forfaitisation (b  undling) du bien r  émunéré  : Temps  Ac  tes (visites, interventions) Ep  isodes  (ambulatoire) / Cas (hospitalisation) Pa  tients (capitation)  Po  pulation (budget global)  
 
Observations Quand R=0: anomalies par rapport au résultat concurrentiel, les docteurs fixent les quantités     (variations des densités ou de  la va  leur de p s )  Fixer les quantités induir  e: m  odèles diffé  rents  avec des conséquences différentes sur les      paiements    Quand p s = 0: littérature contradictoire, plus de réventi p  on  , moins dinnovation, moins de    services que si p s > 0       
Théorie -1 concurrence monopolistique  Marginal benefit and cost, price p c x 0 x* x m R = 0 M  onopole: fixe prix et quantite; concurrence: x 0 donne NB 0    Docteur capture tout le surplus, dans la limite de la concurrence (triangle bleu = triangle rouge)     Patients payent des prix variables selon leur NB     
toujure  touoursetx mgneactpe  tim llas  Ndue itrus el tnad sulpmais superieur aral  eomonopel( Le on molopaue oc um tuigra)lanopruir xnUp 0=  Rp uluov xirp ua urieernf is,ou tMainrgB0a tic dnb lafenece
x 0
ost, pri
x I
x*
Concurrence monopolistique 2  
x m
p
p I c
Solution
< R > 0 et p s c Si  le payeur connaît c, il peut calibrer son paiement (R,p de telle sorte que les docteurs pr  oduisent x*  s  )         Fonctionne aussi  en introduisant une qualité sur  laquelle on ne peut établir de contrat ex ante et te  lle que le pro  fit du  médecin est    n(NB(e)).[R  +(p s -c(e))x  ]       R élevé augmente la profitabilité de leffort (qualité)  on gard  e un prix par acte pour pr  otéger le  médecin c  ontre le risqu  e financier  en cas de patien  t trop lou  rd (évite aussi l  a   sélection adverse)        
 
 
Théorie 2: PID/SID  Pour le payeur et le patient: non s  eulement leffort  nest pas contractible a priori, il nest  pas no  n plu  s observable a posteriori  (bien  dexpert) Æ conséquence, le docteur peut m  anipuler la demande du patient (induire) comme le fait la publicité
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi