Cours de théologie- approfondissement

Publié par

Cours de théologie- approfondissementExtrait du Centre d'études théologiques de Caenhttp://theologie-caen.cef.frCours de théologie- approfondissement- Cours - Théologie - Date de mise en ligne : mercredi 25 juin 2008Centre d'études théologiques de CaenCopyright © Centre d'études théologiques de Caen Page 1/6Cours de théologie- approfondissementTHÉOLOGIELa mort du Sauveur et le salut du monde (23)P. Maurice MorandFallait-il les souffrances et la mort du Sauveur pour que le monde soit sauvé ? Tel est le point de départ de laréflexion théologique qui habite l'Occident de- puis le Moyen Age à propos du salut. Au-delà des risques sinon desdérives affectant notre relation à Dieu (Comment Dieu rend-il la justice ? Est-ce qu'il punit et condamne ou est-cequ'il pardonne etc. ?) nous chercherons à com- prendre comment Jésus nous réconcilie avec Dieu, pourquoi, enquel sens il s'offre « en sacrifice », et dans quelles conditions (« satisfaisantes »...) il a pu nous sauver.1er semestre Jeudi de 9h00 à 11h00Le don du salut et la liberté de l'homme sauvé (24)P. Maurice MorandLa question de la responsabilité humaine revient au premier plan de nos inter- rogations en raison de la complexitécroissante de la société contemporaine. La théologie chrétienne n'ignore pas ces questions : jusqu'où l'homme est-il responsable du mal ? Le péché, et plus précisément, le péché originel n'aurait- il pas altéré sa liberté ? Et s'ildépend radicalement d'un autre, à ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 55
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Cours de théologie-
approfondissement
Extrait du Centre d'études théologiques de Caen
http://theologie-caen.cef.fr
Cours de théologie-
approfondissement
- Cours -
Théologie -
Date de mise en ligne : mercredi 25 juin 2008
Centre d'études théologiques de Caen
Copyright © Centre d'études théologiques de Caen
Page 1/6
Cours de théologie-
approfondissement
THÉOLOGIE
La mort du Sauveur et le salut du monde (23)
P. Maurice Morand
Fallait-il les souffrances et la mort du Sauveur pour que le monde soit sauvé ?
Tel est le point de départ de la
réflexion théologique qui habite l'Occident de-
puis le Moyen Age à propos du salut. Au-delà des risques sinon des
dérives
affectant notre relation à Dieu (Comment Dieu rend-il la justice ? Est-ce qu'il
punit et condamne ou est-ce
qu'il pardonne etc. ?) nous chercherons à com-
prendre comment Jésus nous réconcilie avec Dieu, pourquoi, en
quel sens il
s'offre « en sacrifice », et dans quelles conditions (« satisfaisantes »...) il a pu
nous sauver.
1er semestre Jeudi de 9h00 à 11h00
Le don du salut et la liberté de l'homme sauvé (24)
P. Maurice Morand
La question de la responsabilité humaine revient au premier plan de nos inter-
rogations en raison de la complexité
croissante de la société contemporaine.
La théologie chrétienne n'ignore pas ces questions : jusqu'où l'homme est-il
responsable du mal ? Le péché, et plus précisément, le péché originel n'aurait-
il pas altéré sa liberté ? Et s'il
dépend radicalement d'un autre, à savoir de
Dieu et de sa « grâce », est-ce que, du coup, il ne se trouve pas
déresponsabi-
lisé ? Finalement, dans quelle mesure le salut peut-il être envisagé comme une libération de l'homme
? A partir d'une prise en compte de la complexité des débats qui ont marqué l'histoire du christianisme, nous
tenterons d'appréhender les aspects les plus contemporains du problème de la liberté humaine.
2ème semestre Jeudi de
9h00 à 11h00
Le salut de l'homme chez Saint Augustin :
entre grâce et liberté (25)
P. Nicolas Courtois
Au Vème siècle,
éclate une polémique entre l'évêque d'Hippone, Augustin, et
un moine d'origine anglaise, Pélage,
au sujet du salut de l'homme. Pélage
défend une théologie du salut
obtenu dans l'exercice de la liberté humaine.
Il
rejette la doctrine du péché originel et la coutume du baptême des petits
enfants. Face à Pélage, Augustin
développe une doctrine du salut fondée sur
la primauté absolue de la grâce de Dieu, sans pour autant nier
l'existence de
la liberté humaine. Cependant, dans son combat contre Pélage et ses héritiers, il durcit sa pensée sur
la prédestination de l'homme en affirmant que seuls certains hommes sont prédestinés au bien. Cette polémique
pose la question de la grâce et du salut. La grâce est-elle nécessaire au salut de l'homme ? L'homme peut-il accéder
au salut par sa propre volonté, dans l'exercice de son libre-arbitre et grâce à ses mérites ? L'homme est-il prédestiné
au bien ou au mal par une décision souveraine de Dieu ? Le salut est-il pour tous ? Est-il réservé à un petit nombre ?
Pour répondre à ces questions posées par la controverse pélagienne, nous commencerons par situer les
protagonistes de cette crise, leurs oeuvres et leur pensée, en les situant dans leur temps. Nous essaierons ensuite
de dégager la pensée d'Augustin de ses excès et des excès de ses disciples pour en mesurer l'influence dans
l'élaboration de la doctrine du salut de l'homme créé à l'image de Dieu. La Passion du christ : une dramatique de
Copyright © Centre d'études théologiques de Caen
Page 2/6
Cours de théologie-
approfondissement
l'Amour et du Don.
2ème semestre Jeudi de 11h00 à 13h00
La théologie de la Rédemption dans le magistère de Jean-Paul II (26)
P. Régis Rolet
Après avoir présenté la pensée de Karol Wojtyla, philosophe et dramaturge,
pasteur et prédicateur, nous
recueillerons l'intelligence sensible de sa pensée
personnelle qui s'est mise au service du Magistère de l'Eglise
lorsqu'il est de-
venu le Pape Jean Paul II. Un enseignement théologique que nous étudierons
en lisant plus
particulièrement « le triptyque trinitaire des années 1979-1986 », qui comprend les encycliques Redemptor hominis
(Le Rédempteur de l'hom- me), Dives in misericordia (La miséricorde divine) et Dominum et vivificantem (Le
Seigneur qui donne la vie) ». Nous tenterons ainsi d'expliciter sa théologie trinitaire de la Rédemption comme
théologie de la donation. Autrement dit, nous entrerons dans l'intelligence contemplative de l'expression évangélique
: « Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas mais
il obtiendra la vie éternelle » (Jn 3,16) déjà présente dans le Magistère de Paul VI et en ouverture de celui de Benoit
XVI dans son encyclique Deus caritas est (Dieu est amour).
1er semestre Lundi de 11h00 à 13h00
Marie, Mère du Sauveur (27)
P. Pierre-Antoine Bozo
La dévotion mariale est-elle une question de sensibilité ecclésiale ? Pour ré-
pondre à cette question, le cours
présentera la place de Marie dans le mystère
du Salut, où elle tient une place essentielle et relative à la fois.
1er semestre Vendredi de 9h00 à 10h00
THÉOLOGIE PASTORALE
L'évangélisation, mission de l'Eglise (28)
P. Régis Rolet
En lisant les grands textes comme le Décret sur l'apostolat des laïcs du Concile
Vatican II, (Apostolicam
actuositatem,1965) l'Exhortation apostolique de Paul
VI sur l'évangélisation (Evangelii nuntiandi,1975) l'Encyclique
de Jean Paul II
sur la mission du Christ Rédempteur (Redemporis missio, 1990) et sa Lettre
apostolique pour le
troisième millénaire (Novo millenio ineunte, 2001), nous
engagerons une réflexion sur la “Nouvelle évangélisation”
en tenant compte
des travaux et de l'expérience vécue à l'occasion des cinq congrès internatio-
naux pour la
nouvelle évangélisation initiés par le cardinal Jean-Marie Lustiger
(Vienne, 2003, Paris, 2004, Lisbonne 2005,
Bruxelles 2006 et Budapest, 2007). Pourquoi commencer par évangéliser les grandes villes ? Et les campagnes
qu'en est-il ? Quelle prise en compte de la mondialisation ? Quelle place occupent les communautés nouvelles ?
Quels acteurs pour la mission de l'Eglise ?
Copyright © Centre d'études théologiques de Caen
Page 3/6
Cours de théologie-
approfondissement
2ème semestre Lundi de 10h00 à 12h00
THÉOLOGIE SACRAMENTAIRE
L
e langage de la réalité sacramentelle :
Symbole et rite. Figure, image, signe. Geste et parole. (29)
P. Régis Rolet
Eléments de réflexion sur le langage symbolique et rituel pour engager une
théologie fondamentale de la
sacramentalité. Après un parcours général fai-
sant appel aux sciences humaines nous évaluerons la pertinence du
concept
de “figure sacramentelle” dans le champs de l'esthétique théologique (de
l'intelligence sensible du mystère
de Dieu) chez le théologien Hans Urs von
Balthasar (1905-1988).
1er semestre Mercredi de 15h00 à 17h00
(6 premiers cours : 24/09, 01/10, 08/10,
22/10, 12/11, 19/11)
L' histoire de la notion de sacrement (30)
P. Pierre-Antoine Bozo
Il s'agira de présenter la signification de l'institution des sacrements par le
christ telle qu'elle s'exprime dans la
Tradition ecclésiale (histoire et portée
du septénaire sacramentel). Puis nous verrons l'intelligence théologique de
l'efficacité des sacrements (grâce sacramentelle, caractère sacramentel) et
des conditions dont elle dépend (du côté
du ministre et du côté des sujets :
problème de vérité, de fécondité, de validité et de licéité).
1er semestre Mercredi de 15h00 à 17h00
(6 cours suivants : 26/11, 03/12, 10/12,
17/12, 07/01, 13/01)
Les sacrement de l'initiation chrétienne :
Baptême, Confirmation, Eucharistie (31)
P. Jean-Luc Chaumoître
2ème semestre Mercredi de 15h00 à 17h00
(5 premiers cours : 25/02, 04/03, 11/03, 18/03, 01/04)
Les sacrements de guérison :
Réconciliation et onction des malades (32)
P. Nicolas Courtois
2ème semestre Mercredi de 15h00 à 17h00
Copyright © Centre d'études théologiques de Caen
Page 4/6
Cours de théologie-
approfondissement
(4 cours suivants : 22/04, 29/04, 06/05, 13/05)
Le sacrement du mariage (33)
M. Joël Sérard
2ème semestre Mercredi de 15h à 17h00
(5 derniers cours)
THÉOLOGIE SPIRITUELLE
Histoire de la spiritualité (34)
P. Hubert de Balorre
La découverte de l'histoire de la spiritualité chrétienne et des principales écoles : baptême et martyre aux premiers
siècles ; tradition érémitique et monastique ; courants spirituels du Moyen Age ; devotio moderna ; mystiques
rhénans ; école carmélitaine ; école ignatienne ; École française du XVIIème siècle ; spiritualité missionnaire au
XIXème siècle ; grands témoins du XXème siècle.
2ème semestre Vendredi de 14h00 à 16h00
THÉOLOGIE MORALE
Morale fondamentale (35)
P. Philippe Pottier
« La vraie morale ne consiste pas en une liste de choses interdites ; elle consiste à apprendre à être libre » écrit
Timothy Radcliffe, ancien maître de l'Ordre de Saint Dominique. C'est bien cette perspective que voudrait développer
ce parcours où il s'agira, sans nier la complexité de l'agir humain, de poser des repères pour aider au discernement
moral. Ce cours fait suite au cours de théologie morale de l'année 2007-2008 et abordera de manière plus
approfondie la question du rapport de la loi et de la conscience, la loi naturelle, les vertus, péché et réconciliation. Il
voudrait aussi, à travers ces différentes notions donner des repères sur l'histoire de la théologie morale. Une place
sera donnée dans ce cours à l'étude de l'encyclique de Jean-Paul II sur les questions morales : Veritatis Splendor et
à une relecture de l'oeuvre de Xavier Thévenot. Ce parcours alternera des apports théoriques et études de cas pour
se forger une méthodologie en morale. Il cherchera une juste articulation entre : Ecriture, Tradition, Magistère, sans
oublier de s'appuyer sur l'apport des sciences humaines et le sensus fidelium.
1er semestre Mardi de 9h00 à 11h00
Ethique et sexualité : « Vivre sa dimension d'être sexué à la lumière de la Révélation chrétienne » (36)
Copyright © Centre d'études théologiques de Caen
Page 5/6
Cours de théologie-
approfondissement
Mme Catherine Marichal, P. Philippe Choteau P. Philippe Pottier
Dans les dernières décennies, les sciences humaines mais aussi la biologie ou
la médecine ont permis de mieux
comprendre les mécanismes qui régissent la
sexualité et d'intégrer que cette dernière est une réalité complexe en
devenir.
L'Eglise par la médiation des Ecritures, de la Tradition et de son Magistère
nous propose des repères. Ce
qu'elle propose n'est pas toujours compris. No-
tre société est témoin de multiples comportements. Ce parcours, à
plusieurs
voix, voudrait nous aider à comprendre ce que dit l'Eglise, à se laisser interro-
ger par les différents points
de vue dans notre société et à fonder une parole
chrétienne sur la sexualité. Il voudrait aider à se situer dans une
perspective
d'accompagnement des personnes au titre de sa responsabilité de parents,
d'éducateur ou ou de sa
responsabilité pastorale. Il abordera plusieurs ques-
tions : la sexualité dans le projet de Dieu, l'apport des sciences
humaines, la
sexualité dans le couple, le célibat dans la tradition catholique, une réflexion
sur les homosexualités,
les comportements déviants... Il voudrait aussi propo-
ser un chemin pour vivre la sexualité dans sa dimension
spirituelle.
2ème semestre Mardi de 9h00 à 11h00
Copyright © Centre d'études théologiques de Caen
Page 6/6
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Jean-Paul II

de les-editions-blanche-de-peuterey