Cours et séminaire automne 2009

De
Publié par

Cours et séminaire, Semestre d’automne 2009 François-Xavier Putallaz L’humain et la personne dans le cadre du programme de spécialisation ‘La vie humaine. Défis philosophiques actuels’ Mardi, 18h15-20h00 Université Miséricorde, Salle La dignité de la personne humaine constitue la perle la plus précieuse de notre civilisation. Si elle est proclamée au principe de tous les actes législatifs et au sein de toutes les institutions démocratiques, c’est qu’elle est reconnue de manière spontanée par tous et par chacun. La dignité humaine a pour elle la force de l’évidence. Ce cours a un triple but : faire voir les fondements philosophiques des discussions actuelles (euthanasie, diagnostic préimplantatoire) ; parcourir les étapes clefs de l’histoire de la notion de « personne humaine » ; ouvrir quelques orientations nouvelles sur les questions d’aujourd’hui (homme et animal ; place de la phénoménologie etc.) Le cours s’appuiera sur le livre suivant : François-Xavier Putallaz et Bernard N. Schumacher (éds.), L’humain et la personne, Paris, Cerf 2008, avec une préface du Conseiller fédéral Pascal Couchepin. Quelques invités extérieurs interviendront pour éclairer des points particuliers. Introduction à la philosophie : I. Les fondements métaphysiques Mardi, 10h15-12h00 Université Miséricorde, Salle Le principal défi pour la philosophie du 21e siècle consiste à repenser « le passage du phénomène à son fondement ». Pour se donner les moyens de ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 57
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Cours et séminaire, Semestre d’automne 2009
François-Xavier Putallaz
L’humain et la personne
dans le cadre du programme de spécialisation ‘La vie humaine. Défis
philosophiques actuels’
Mardi
, 18h15-20h00
Université Miséricorde,
Salle
La dignité de la personne humaine constitue la perle la plus précieuse de notre civilisation. Si elle est
proclamée au principe de tous les actes législatifs et au sein de toutes les institutions démocratiques,
c’est qu’elle est reconnue de manière spontanée par tous et par chacun. La dignité humaine a pour
elle la force de l’évidence.
Ce cours a un triple but : faire voir les fondements philosophiques des discussions actuelles
(euthanasie, diagnostic préimplantatoire) ; parcourir les étapes clefs de l’histoire de la notion de
« personne humaine » ; ouvrir quelques orientations nouvelles sur les questions d’aujourd’hui (homme
et animal ; place de la phénoménologie etc.)
Le cours s’appuiera sur le livre suivant : François-Xavier Putallaz et Bernard N. Schumacher (éds.),
L’humain et la personne
, Paris, Cerf 2008, avec une préface du Conseiller fédéral Pascal Couchepin.
Quelques invités extérieurs interviendront pour éclairer des points particuliers.
Introduction à la philosophie :
I. Les fondements métaphysiques
Mardi
, 10h15-12h00
Université Miséricorde,
Salle
Le principal défi pour la philosophie du 21e siècle consiste à repenser « le passage du
phénomène à son fondement ». Pour se donner les moyens de l’accomplir, il importe que
l’esprit humain se mette dès le début dans une juste perspective. Ce cours poursuit un triple
but :
1)
montrer l'urgence de la métaphysique dans la situation culturelle d'aujourd'hui ;
2)
comprendre les concepts indispensables à une analyse philosophique qui ne limite pas à
une simple description ;
3)
se familiariser avec les méthodes de la philosophie, grâce à la fréquentation de textes
fondateurs.
Seront abordées les notions les plus fondamentales : l’être et le bien, la substance, la vérité, le
mal, etc.
Les indications bibliographiques seront fournies durant le semestre, et un script est à
disposition des étudiants, avec un choix de textes (cf. document joint).
Lectures conseillées
- Jeanne Hersch, L’étonnement philosophique. Une histoire de la philosophie, Paris Gallimard
1993.
- H.-D. Gardeil, Initiation à la philosophie de saint Thomas d’Aquin, t. 2, Psychologie-
Métaphysique, Paris Cerf 2007.
Proséminaire : Aristote : la justice
(Ethique à Nicomaque l. V et commentaire de Thomas d’Aquin)
Le proséminaire consiste à lire avec précision un ouvrage majeur de l’histoire de la
philosophie occidentale, et à donner l’occasion aux participants de s’exprimer par oral et par
écrit sur des thèmes philosophiques parfois complexes.
Le texte analysé sera : Aristote,
Ethique à Nicomaque
, livre V. Le thème étudié sera de
première importance, puisqu'il s'agit du traité de la justice.
En cours de lecture, nous montrerons également comment Thomas d'Aquin relit ce texte
fondateur, et l'intègre dans une vision qui lui donne un sens nouveau.
Pour des raisons pratiques, le proséminaire se déroulera de 13h45 à 15h00 sans pause.
Lecture obligatoire
- Aristote,
Ethique à Nicomaque
, traduction J. Tricot, Vrin, Paris (dates d’édition diverses).
Lecture conseillée
- Le commentaire de Thomas d’Aquin est disponible en latin :
Sententia libri Ethicorum
, ed.
léonine, t. 47, Rome 1969. Il n’existe pas de traduction française fiable.
Bernard N. Schumacher
La bioéthique séculière postmoderne :
défis et implications
dans le cadre du programme de spécialisation ‘La vie humaine. Défis
philosophiques actuels’
Lundi
, 18h15-20h00
Université Miséricorde,
Salle
Le climat moral occidental n’a cessé d’évoluer ces dernières décennies avec les fulgurantes
avancées technologiques portant sur la vie humaine. On a vu apparaître une forme inédite
d’éthique séculière reposant sur les critères d’autonomie, d’intérêts et de liberté indépendante
de toutes normes objectives : on a donc désespéré de fonder rationnellement une éthique
universelle qui est perçue comme une attitude paternaliste. A la suite de Michel Onfray,
Gilbert Hottois ou de Ruwen Ogien (éthique minimale), certains philosophes maintiennent
que tout devrait être facultatif, c’est-à-dire que chacun serait libre de s’engager sur le terrain
privé de sa propre décision et de sa responsabilité. Selon Tristram Engelhardt, qui développe
une éthique séculière, aucune des communautés particulières de croyance, dont les membres
partagent les mêmes buts et valeurs, ne saurait imposer – selon le principe de tolérance – son
propre point de vue, aux dépens des autres communautés de croyance. A l’aube du troisième
millénaire, la bioéthique resterait ainsi définitivement plurielle.
Ce cours se propose de situer l’éthique minimale et l’éthique séculière dans l’actuel débat
bioéthique, comme d’en souligner les enjeux fondamentaux aussi bien au plan théorique que
pratique. Il discutera également de la dignité humaine et de la conscience morale dans le
contexte de l’éthique séculière, comme de savoir si la dignité humaine est intrinsèque ou
accidentelle, si elle peut être accordée par procuration, etc. Ce cours fera également appel à
des spécialistes qui interviendront pour éclairer des points particuliers.
Vorlesungen
Herbst Semester 2009
Bernard N. Schumacher
Einführung in die Philosophie (I)
Montag
, 16h15-18h00
Universität Miséricorde,
Saal
Von jeher hat der Mensch immer wieder die Natur der Welt und des Menschen, das Urprinzip
und die Ursache aller Dinge und seines eigenen Handelns zu ergründen gesucht. Die
menschliche Vernunft strebt danach, den letzten Grund der Wirklichkeit, insbesondere den
des Menschen, zu begreifen.
Am Beispiel klassischer Texte der westlichen Philosophie stellt diese Vorlesung verschiedene
philosophische Konzepte vor, dabei werden folgende Themen behandelt: die Natur des
philosophischen Aktes und seine Instrumente; verschiedene Konzeptionen des Menschen; die
Seinsfrage; die praktische Philosophie.
renseignements:
Bureau 5222 (Miséricorde)
francois-xavier.putallaz@unifr.ch
bernard.schumacher@unifr.ch
http://www.unifr.ch/theo/philo
Lasociétéestconfrontéeàdesdéfisnouveaux,suscités n
otammentparlesdécouvertesensciencedelavie(cellules
souches,diagnosticpréimplantatoire)etenmédecine(finde v
ie).Maislesenjeuxsontplusgraves:oncommenceàs’inter-
rogersurlesensdel’hommeaufondementdeladémocratie p
luriculturelle.Letravaildulégislateur,l’activitédupolitiqueet
ladécisionducitoyenontbesoindeconnaissances,fortement f
ondéesenraison,surlanaturedel’homme.Répondreàce
défiestlatâchedel’anthropologiephilosophique.
Leprogrammedespécialisation«Laviehumaine,défis p
hilosophiquesactuels»viseàdonnerlesoutilsd’une
réflexionphilosophiqueportantsurlesfondementsanthropolo- g
iquesdecesquestions,etàlefaireaveclesoutiend’autres
disciplinesscientifiquesintégréesàcetteapprochephilosophi- q
ue(embryologie,biologie,droit,médecine,théologie).Intégré
àlaPropositiond’unespécialisationenphilosophiedansleca- d
redesétudesduMasterdelaFacultédethéologie,cepro-
gramme,insérédanslepôledecompétenceenéthiquede l
’UniversitédeFribourg,estouvertauxétudiantsdesautres
Facultés,ainsiqu’auxauditeursintéressésparlesquestions f
ondamentalesbioéthiquesetparlacompréhensiondela
personnehumaine.
Ceprogrammedonneunesolidequalificationpourles p
ersonnesquiserontconfrontéesauxquestionsdebioéthique
etdecompréhensiondelapersonnehumainedansleurvieet l
eurprofession.
S’ilestsuivientotalité,surdeuxans,iloffre30crédits.Ilest a
ussipossibledechoisirdescoursisolés.
Programmedespécialisation
«Laviehumaine
défisphilosophiques
actuels»
2009-2010
Responsables
François-XavierPutallaz/BernardN.Schumacher
DépartementdesSciencesdelafoietdesreligions,philosophie
UniversitéMiséricorde,bureau5222
Av.del’Europe20
1700Fribourg(Suisse)
renseignements:
francois-xavier.putallaz@unifr.ch
bernard.schumacher@unifr.ch
http://www.unifr.ch/theo/philo
Programme
Automne2009
Cours1
Labioéthiqueséculièrepostmoderne:défiset i
mplications
Responsable:BernardN.Schumacher L
undi:18.15–20.00
Salle:
Leclimatmoraloccidentaln’acesséd’évoluercesdernièresdécennies a
veclesfulgurantesavancéestechnologiquesportantsurlaviehumaine.
Onavuapparaîtreuneformeinédited’éthiqueséculièrereposantsurles c
ritèresd’autonomie,d’intérêtsetdelibertéindépendantedetoutesnormes
objectives:onadoncdésespérédefonderrationnellementuneéthique u
niversellequiestperçuecommeuneattitudepaternaliste.Alasuitede
MichelOnfray,GilbertHottoisoudeRuwenOgien(éthiqueminimale), c
ertainsphilosophesmaintiennentquetoutdevraitêtrefacultatif,c’est-à-
direquechacunseraitlibredes’engagersurleterrainprivédesapropre d
écisionetdesaresponsabilité.SelonTristramEngelhardt,quidéveloppe
uneéthiqueséculière,aucunedescommunautésparticulièresdecroyance, d
ontlesmembrespartagentlesmêmesbutsetvaleurs,nesauraitimposer
–selonleprincipedetolérance–sonproprepointdevue,auxdépensdes a
utrescommunautésdecroyance.Al’aubedutroisièmemillénaire,la
bioéthiqueresteraitainsidéfinitivementplurielle. C
ecoursseproposedesituerl’éthiqueminimaleetl’éthiqueséculièredans
l’actueldébatbioéthique,commed’ensoulignerlesenjeuxfondamentaux a
ussibienauplanthéoriquequepratique.Ildiscuteraégalementdela
dignitéhumaineetdelaconsciencemoraledanslecontextedel’éthique s
éculière,commedesavoirsiladignitéhumaineestintrinsèqueou
accidentelle,siellepeutêtreaccordéeparprocuration,etc.Cecoursfera é
galementappelàdesspécialistesquiinterviendrontpouréclairerdes
pointsparticuliers.
Cours2
L’humainetlapersonne
Responsable:François-XavierPutallaz M
ardi:18.15–20.00
Salle:
Ladignitédelapersonnehumaineconstituelaperlelaplusprécieusede n
otrecivilisation.Sielleestproclaméeauprincipedetouslesactes
législatifsetauseindetouteslesinstitutionsdémocratiques,c’estqu’elle e
streconnuedemanièrespontanéepartousetparchacun.Ladignité
humaineapourellelaforcedel’évidence. C
ecoursauntriplebut:fairevoirlesfondementsphilosophiquesdes
discussionsactuelles(euthanasie,diagnosticpréimplantatoire);parcourir l
esétapesclefsdel’histoiredelanotionde«personnehumaine»;ouvrir
quelquesorientationsnouvellessurlesquestionsd’aujourd’hui(hommeet a
nimal;placedelaphénoménologieetc.)
Lecourss’appuierasurlelivresuivant:François-XavierPutallazet B
ernardN.Schumacher(éds.),
L’humainetlapersonne
,Paris,Cerf2008,
avecunepréfaceduConseillerfédéralPascalCouchepin.Quelquesinvités e
xtérieursinterviendrontpouréclairerdespointparticuliers.
Printemps2010
Séminaire1
Lemaletlasouffrancedanslabioéthiquecontemporaine
Responsable:François-XavierPutallazetBernardN.Schumacher M
ardi18.15–20.00
Salle:
Lesquestionsbioéthiquesactuellesseréfèrentàunedimension e
xistentiellefondamentale:l’expériencedelasouffrance.Ladifficultétient
àlaplaceàaccorderàcefacteurcentralmaissubjectif:lafécondationin v
itrorépondàlasouffrancedecouplesdésirantunenfant;lediagnostic
préimplantatoiresembleuneréponsepourlescouplessusceptiblesde t
ransmettreunemaladiegrave;aideausuicideeteuthanasieparaissent
abrégerlasouffrancedesmaladesenfindevie. L
eséminaireapourbutderéfléchiràunedimensionobjectivedecette
expérience:laréalitédumaltrouveunéchodanslasouffrancesubjective, q
uiseprésenteàlafoiscommeunmal,etcommeunsignalpositifdela
présenced’unmalàéviter.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.