Cours hauturier

De
Publié par

Les fondamentaux du Hauturier *** NAVIGATION *** Cc, Cm, Cv, Rs, Rf Un Cc, Cm, ou Cv ainsi que les Rs et Rf concernent les indications relatives au bateau. La seule formule à retenir : Cc d Cm D Cv der Rs Ct Rf Cc : cap indiqué par le compas du bateau. d : déviation du compas du bateau. si « d » est à gauche de l’axe du bateau ou W, le signe sera - si « d » est à droite de l’axe du bateau ou E, le signe sera + Cm : cap suivi par le bateau en référence au pôle Nord magnétique (le Cm n’est qu’une valeur de transition dans la formule). D : déviation magnétique de la carte (méridiens) par rapport au pôle Nord magnétique. si « D » est à gauche du Nord de la carte ou W, le signe sera - si « D » est à droite du Nord de la carte ou E, le signe sera + Cv : cap suivi par le bateau en référence au Nord de la carte. der : dérive due au vent. si le bateau reçoit le vent sur son côté Tribord, il est dévié vers la gauche ou vers Bâbord, le signe sera - si le bateau reçoit le vent sur son côté Bâbord, il est dévié vers la droite ou vers Tribord, le signe sera + Rs : route suivie par le bateau à la surface de l’eau (sillage). Ct : courant lié à la marée. Rf : route réellement suivie par le bateau. Elle ne doit jamais passer sur un danger !!! Comment utiliser la formule ? Cc d Cm D Cv der Rs Ct Rf Calcul algébrique ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 86
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Les fondamentaux du Hauturier *** NAVIGATION *** Cc, Cm, Cv, Rs, Rf Un Cc, Cm, ou Cv ainsi que les Rs et Rf concernent les indications relatives au bateau. La seule formule à retenir : Cc d Cm D Cv der Rs Ct Rf  Cc: cap indiqué par le compas du bateau. : déviation du compas du bateau. d  si« d » est à gauche de l’axe du bateau ou W, le signe sera - si« d » est à droite de l’axe du bateau ou E, le signe sera + : cap suivi par le bateau en référence au pôle Nord magnétique (le Cm n’est Cm qu’une valeur de transition dans la formule). : déviation magnétique de la carte (méridiens) par rapport au pôle Nord D magnétique.  si« D » est à gauche du Nord de la carte ou W, le signe sera - si« D » est à droite du Nord de la carte ou E, le signe sera + : cap suivi par le bateau en référence au Nord de la carte. Cv : dérive due au vent. der  sile bateau reçoit le vent sur son côté Tribord, il est dévié vers la gauche ou vers Bâbord, le signe sera - sile bateau reçoit le vent sur son côté Bâbord, il est dévié vers la droite ou vers Tribord, le signe sera +  Rs: route suivie par le bateau à la surface de l’eau (sillage). : courant lié à la marée. Ct : route réellement suivie par le bateau. Elle ne doit jamais passer sur un danger !!! Rf Comment utiliser la formule ? Cc d Cm D Cv der Rs Ct Rf Calcul algébrique Construction géométrique sur la carte Cc Rset Rf : On connaît le Cc et on recherche la Rf. 1- Onutilise la formule dans le sens «normal »,on conserve donc les signes des variables (d, D, der) pour obtenir la Rs. 2- Ontrace la Rs, on trace le Ct et on obtient la Rf.  Attention,bien conserver les échelles lors des traçages. Moyen mnémotechnique : Rf recherchée, Courant à l’extrémité (de la Rs) Pour déterminer la vitesse fond (Vf), on mesure la distance entre le point de départ et l’intersection de la Rs et de la Rf; attention à bien ramener la valeur par rapport à 1 heure. Cc Rset Rf : On connaît la Rf et on recherche le Cc.
- 1 -
1- Ontrace la Rf du point de départ connu au point d’arrivée connu, on trace le Ct à partir du point de départ de la Rf puis on trace la Rs en fonction de la Vs (vitesse au loch ou vitesse du bateau) en utilisant le compas, à la suite du Ct.  Attention,bien conserver les échelles lors des traçages. 2- Aprèsavoir relevé la Rs avec la règle de navigation ; on applique la formule. On utilise la formule dans le sens «inverse »,on inverse donc les signes des variables (d, D, der) pour obtenir le Cc. Moyen mnémotechnique : Rf connue, Courant au début La Variation (W) : La variation est la somme de « d » et « D » W = d + D Recherche de « d »Recherche de « D » d + D = Wd + D = W d + D – D = W – Dd – d + D = W – d d = W – DD = W – d Exemple : W = - 4 et D = - 3Exemple : W = - 4 et d = - 1 d – 3 = - 4- 1 + D = - 4 d – 3 + 3 = - 4 + 3- 1 + 1 + D = - 4 + 1 d = - 1D = - 3 Zc, Zm, Zv Le relèvement est l’angle formé entre une visée avec le compas de relèvement et le Nord. Un alignement relevé sur la carte correspond à un Zv. Lors du travail sur les Zc, Zm et Zv, on n’applique pas la « der » ni le « Ct » car le relevé est instantané et ne subit donc pas les effets des conditions de navigation. Pour passer du Zc au Zv et inversement, on applique la même règle que pour les Cc, Cm et Cv. Attention, lors de l’examen hauturier, on peut vous donner un « d » différent pour le compas du bateau (compas de route) et le compas de relèvement. Zc d Zm D Zv On conserve les signes des variables Zc d Zm D Zv On inverse les signes des variables Gisement (gt) Le gisement, c’est l’angle formé entre l’axe de votre bateau et la visée.
- 2 -
Attention, on ne trace jamais un gt sur la carte, il faut le transformer en Zv pour pouvoir le reporter sur la carte. C + gt = Z Attention : Cc + gt = Zc si on part du Cc, on obtient le Zc et inversement Cm + gt = Zm si on part du Cv, on obtient le Zv et inversement Cv + gt = Zv Dans l’énoncé d’un problème, - sile gt est Tribord ou sans indication de côté, le signe sera + - sile gt est Bâbord, le signe sera – Exemples : Cv 45°et gt 90°TdCv 45°et gt 280°Cv 45°et gt 80°Bd Cv + gt = ZvCv + gt = ZvCv + gt = Zv 45° +90°= 135°45° +280°= 325°45° -80°= -35°donc 360°- 35°= 325° C’est le même résultat mais l’énoncé est différent Estime de la route Estimer sa route, c’est porter sur le tracé de la Rs sa position estimée avec le compas pointes sèches. On porte le point de notre position estimée en multipliant la Vs (vitesse surface ou vitesse au loch) par le temps de navigation. Exemple : Vs = 11 nds et temps de navigation = 1h15 Il faut transformer les minutes en centièmes d’heure  Vsx Tps de route Pour passer des minutes en centièmes  11x 1,25 1h15mn = 75mn / 60 = 1,25  13,75Milles On trace notre position estimée de 13,75 Milles sur le Rs en partant de notre point de départ. Courant 3 cas peuvent se présenter à l’examen. 1- Vousconnaissez le Cc et vous recherchez la Rf >>> voir le chapitre « Cc, Cm, Cv, Rs, Rf » 2- Vousconnaissez la Rf et vous recherchez le Cc >>> voir le chapitre « Cc, Cm, Cv, Rs, Rf »
- 3 -
3- Onvous demande de déterminer le Ct que vous avez subi. Vous connaissez donc le Cc et toutes les variables (d,D,der) sauf le Ct. Vous pouvez donc tracer la Rs et porter votre position estimée. Au même instant vous déterminez votre position réelle par point GPS, relèvements ou gisements. Le Ct subi sera le vecteur qui va de votre position estimée sur la Rs vers votre position réelle. Attention, si vous portez votre position estimée pour une durée de navigation différente d’1 heure, votre vecteur de Ct sera pour le même temps donc, il faudra faire une règle de trois pour donner la vitesse du Ct pour 1 heure. La direction du Ct sera lue sur la carte à l’aide de la règle de navigation. Un Ct se caractérise par exemple comme suit : Ct portant au 135°à 0,8 nœuds. Que trace-t-on sur la carte ? Sur la carte, on trace uniquement les Zv, Rs, Ct et Rf ; c’est tout !!!! *** MAREE *** Selon la règle des douzièmes Généralités - Lamarée monte et descend selon une onde sinusoïdale (attraction principale de la Lune). - Lecoefficient maximum est 120 et le minimum est 20. - Lesmarées de coefficient supérieur à 70 sont dites de Vives Eaux (VE). - Lesmarées de coefficient inférieur à 70 sont dites de Mortes Eaux (ME). - Lessondes portées sur les cartes marines ont comme référence la BM de coefficient 120. Il n’y a jamais moins d’eau en un lieu que ce qu’indique la sonde sur la carte marine. - Lecycle d’une marée montante est d’environ 6h00 et celui d’une marée descendante également de 6h00 environ. ère ème - Pendantla 1heure marée, le niveau monte ou descend de 1/12. ème ème Pendant la 2heure marée, le niveau monte ou descend de 2/12. ème ème Pendant la 3heure marée, le niveau monte ou descend de 3/12. ème ème Pendant la 4heure marée, le niveau monte ou descend de 3/12. ème ème Pendant la 5heure marée, le niveau monte ou descend de 2/12. ème ème Pendant la 6heure marée, le niveau monte ou descend de 1/12. Moyen mnémotechnique : 1-2-3-3-2-1 - Dansl’annuaire des marées, attention car les heures sont données en TU+1 ou UTC+1 mais, lors de l’examen hauturier, vous pourrez être en période d’heure d’été et il faudra ajouter 1h00 aux indications de l’annuaire mais on peut aussi vous donnez les heures en heure locale et, dans ce cas, il n’y aura pas de correction à apporter. L’heure marée Pour déterminer l’heure marée, on calcule la différence entre l’heure de début et l’heure de fin de marée puis on divise la différence par 6. On obtient l’heure marée. Suivant le résultat, on applique la règle des arrondis : - 0,1, 2, 3 ou 4 ; on arrondit à la valeur entière. - 5,6, 7, 8 ou 9 ; on arrondit à la valeur entière + 1. Exemple
- 4 -
BM 10h10PM 16h16BM 22h05 PM 16h16BM 22h05PM 4h15 = 366mn/6 = 61mn 6h066h10 = 370mn/6 = 61,75h49 = 349mn/6 = 58,17 Heure marée = 1h01Heure marée = 0h58Heure marée = 1h02 Valeur d’un douzième On calcule le marnage et on le divise par 12. On donne le résultat à 3 chiffres après la virgule en suivant la règle des arrondis. Exemple PM 6,85m BM 1,17m BM 1,72m PM 5,17m  5,13/ 12 = 0,4275 = 0,428  4,00/ 12 = 0,3333 = 0,333 ème ème 1/12 =0,428m 1/12 =0,333m Vocabulaire Sonde : Valeur positive ou négative portée sur la carte (seuil, roche, etc.) Hauteur :C’est la hauteur (quantité) d’eau apportée par la marée au-dessus du 0 des cartes. Profondeur : C’est la somme de la Hauteur et de la Sonde (positive ou négative). P = H + S Les correctifs Le pied de pilote : C’est la marge de sécurité que l’on prend en plus du tirant d’eau. La valeur du pied de pilote s’ajoute au tirant d’eau. La correction barométrique (1 cm par hPa) : C’est la valeur à ajouter ou à retrancher à la hauteur d’eau en fonction de la pression barométrique. Il faut appliquer cette correction dès le début de l’exercice (avant de commencer les calculs). - Ensituation anticyclonique, les fortes pressions compriment la surface de l’eau, il faut donc retrancher la correction. - Ensituation dépressionnaire, les faibles pressions permettent à la surface de se dilater, il faut donc ajouter la correction. Les différents cas - Rechercherla hauteur d’eau apportée par la marée à une heure déterminée. - Rechercherla profondeur d’eau à une heure déterminée. Cette hauteur sera ajoutée à la sonde portée sur la carte car la hauteur d’eau s’ajoute au niveau du 0 des cartes pour obtenir la profondeur. Profondeur =Marée + Sonde
- 5 -
- Rechercherl’heure à laquelle il y aura une profondeur déterminée au-dessus d’un obstacle. - Rechercherla hauteur d’eau sous la quille à un instant donné. Hauteur d’eau sous la quille = Marée + Sonde – Tirant d’eau - Rechercherla valeur de la sonde portée sur la carte. Conseils La règle de 3 : - Sivous recherchez une hauteur, vous placez en premier la valeur de hauteur connue divisée parson équivalence de temps,multipliéele temps de la hauteur par recherchée. Exemple : Quelle hauteur en 22 minutes ? 0,39m / 62mn x 22mn = 0,138m - Sivous recherchez un temps, vous placer en premier l’unité de temps connuediviséepar son équivalence en hauteur,multipliéepar la valeur de hauteur recherchée. Exemple : Combien de temps pour 45cm ? 62mn / 0,94m x 0,45m = 29,68 = 29mn41s Passer du système décimal au système horaire : Vous souhaitez ajouter un temps à 14h25 Les divers calculs vous conduisent à effectuer l’opération suivante : 63mn / 0,99cm x 0,36 = 22,91 soit 22 minutes et 91 centièmes de minute Faire l’opération suivante : 22,91 – 22 = 0,91 x 60 = 54,6 = 55 secondes Donc, le résultat de cette opération est : 0h22mn55s On ajoute ce temps à l’heure initiale : 14h25 + 0h22mn55s = 14h47mn55s A l’examen hauturier, vousouvez arrondir à la minute entière lalus rochemais, si vous maîtrisez le calcul jusqu’aux secondes, donnez le résultat comme ci-dessus. Ultime conseil A l’examen, lors de la lecture du problème de marée, il semble impératif de faire le dessin du scénario proposé afin de bien intégrer toutes les variables de l’énoncé. *** METEO *** 1013 hPa Le baromètre vous indique une valeur supérieure à 1013 hPa, vous êtes en situation anticyclonique ; annonce de « beau temps ». Le baromètre vous indique une valeur inférieure à 1013 hPa, vous êtes en situation dépressionnaire ; annonce de « mauvais temps ».
- 6 -
Anticyclone Dans l’hémisphère nord, les vents tournent dans le sens des aiguilles d’une montre autour de son centre. La règle des 3 « A » : - Ade anticyclone - Ade augmentation de la pression - Ade sens des aiguilles d’une montre Dans l’hémisphère sud, les vents tournent dans le sens inverse à celui de l’hémisphère nord. Dépression Dans l’hémisphère nord, les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre autour de son centre. La règle des 3 « D » : - Dde dépression - Dde diminution de la pression - Dde dévisser une vis Dans l’hémisphère sud, les vents tournent dans le sens inverse à celui de l’hémisphère nord. Brises thermiques Ce phénomène se met en place par temps calme (situation anticyclonique). Les brises sont ressenties dans la bande côtière mais pas en zone hauturière. C’est la différence de température des masses d’air au-dessus de la terre et de la mer qui favorise la mise en place de ce phénomène. L’air chaud monte en altitude et l’air froid se déplace latéralement de la zone « froide » vers la zone « chaude ». En résumé ; le matin, ce sont les brises de terre qui sont actives, elles vous portent vers le large. En seconde partie d’après-midi, les brises de mer vous portent vers le port.
- 7 -
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.