(DG Affaires g 351n 351rales Audit appel 340 candidature)

De
Publié par

Appel à candidature Ministère de la Communauté française Directeur(trice) général(e) de la Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financier Contexte de la fonction Le mandataire est chargé d’assurer la direction de la Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financier sous la direction du Secrétaire général(e). Le directeur général participe au Conseil de direction. Il est, à son niveau, le relais des politiques définies par le(s) Ministre(s) fonctionnellement compétent(s). Description des missions du service La Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financier est chargée de la coordination et de l’autorité de ces deux services, ainsi que de la coordination et de la gestion des services relevant directement de son autorité. Par ailleurs, le directeur général de la Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financier : - assure la gestion et la coordination de la cellule « culture et développement » laquelle est en charge de la collecte, de la diffusion et de la valorisation de tous types de données et informations qui concernent l’articulation entre culture et développement, assure le suivi des politiques et initiatives en la matière ; promeut ces politiques et initiatives, le cas échéant en formulant des propositions visant à les encourager et à les soutenir. - collabore au suivi et à la coordination de la ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Appel à candidature Ministère de la Communauté française Directeur(trice) général(e) de la Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financier
Contexte de la fonction Le mandataire est chargé d’assurer la direction de la Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financiersous la direction du Secrétaire général(e).Le directeur général participe au Conseil de direction. Il est, à son niveau, le relais des politiques définies par le(s) Ministre(s) fonctionnellement compétent(s). Description des missions du service La Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financier est chargée de la coordination et de l’autorité de ces deux services, ainsi que de la coordination et de la gestion des services relevant directement de son autorité. Par ailleurs, le directeur général de la Direction générale des Affaires générales et de l’Audit budgétaire et financier : -assure la gestion et la coordination de la cellule « culture et développement » laquelle est en charge de la collecte, de la diffusion et de la valorisation de tous types de données et informations qui concernent l’articulation entre culture et développement, assure le suivi des politiques et initiatives en la matière; promeut ces politiques et initiatives, le cas échéant en formulant des propositions visant à les encourager et à les soutenir. -collabore au suivi et à la coordination de la Direction du Développement Durable avec les autres services de l’Administration, assure la diffusion et la valorisation de l’information en matière de développement durable auprès des fonctionnaires et des enseignants, associations, écoles, mouvements de jeunesse et d’éducation permanente, etc. Il organise avec la Direction, la concertation et les partenariats avec l’Etat fédéral, les Communautés et les régions. -assure le suivi et la coordination de la cellule « CultureEnseignement ». -valorise avec la direction de l’Egalité des chances, l’impulsion d’une dynamique d’Egalité des chances dans le champ des compétences de la Communauté. Il assure la communication au gouvernement de toute initiative en ces matières. -assure la coordination de l’ensemble des questions relevant du domaine des relations internationales en s’appuyant sur la Direction des relations internationales. -promeut avec la Cellule ISA la simplification administrative et le gouvernement électronique dans le cadre du Plan ISA ; -assure le suivi et la coordination des autres services attachés à la Direction générale. -apporte une aide aux responsables des services dans la vérification du bon fonctionnement des systèmes et procédures de contrôle interne afin de mettre en lumière les déficiences éventuelles, les risques que ces déficiences impliquent et les possibilités d’y remédier par des recommandations ; -assure le suivi des rapports d’audit effectués sur l’Administration ; -développe la méthodologie d’analyse des résultats et formule les propositions qui en découlent.
Mission et responsabilités Il lui revient : 1. des’assurer du respect de la légalité et de garantir la continuité des missions de service public et l’égalité entre les usagers du service public ; 2. des’assurer du respect du Code de déontologie ; 3. deprendre des initiatives ou de faire des propositions qu’il juge utiles. 4. dereprésenter les services dont il a la chargedans leurs relations avec les autres services de la Communauté française ainsi qu’avec les personnes et organismes extérieurs au Ministère de la Communauté française ; 5. d’assurerla collaboration et l’échange de bonnes pratiques avec les administrations du Ministère de la Communauté française et des autres niveaux de pouvoir concernés par les mêmes compétences. Le mandataire veillera à ce que les missions dévolues auxdits services soient remplies au mieux. 1/ Gestion du travail Le mandataire a pour mission d’organiser et de gérer les services dont il a la responsabilité de telle manière que chacun des membres du personnel qui les compose travaille dans le souci constant de la qualité et de l’efficacité du service rendu aux usagers des services de la Communauté française. Il doit également veiller à ce que le travail soit effectué avec diligence.  2/Gestion adéquate des membres du personnel statutaires, stagiaires ou contractuels composant les services dont il a la charge Le mandataire veille à une gestion optimale des ressources humaines mises à sa disposition. Il doit avoir une vision systémique de la gestion des ressources humaines en interconnectant les différents domaines de celleci(description de fonction, évaluation, formation, promotion …). A ce titre, le mandataire doit notamment :  veillerà une distribution des tâches en rapport avec les capacités et les potentialités de chacun ;  développerune gestion prévisionnelle du personnel (transmission des savoirs, anticipation des changements de personnel,…) ;  s’assurerque les membres du personnel composant les services dont il a la charge soient évalués régulièrement et de manière professionnelle ; offrir toutes les possibilités de perfectionnement aux membres du personnel dans le cadre des missions qui leur sont confiées (formation initiale du personnel récemment engagé de manière à ce qu’il acquière rapidement une bonne connaissance de son environnement spécifique, de l’histoire et des politiques menéeset formation continuée du personnel) ;  s’attacherà mettre en place une politique de gestion des prestations et de lutte contre l’absentéisme. Dans ce cadre, le mandataire agit en collaboration avec la Direction générale du Personnel et de la Fonction publique et les correspondants en personnel de ses services. 3/ Evaluation du fonctionnement des services dont le mandataire a la charge. Il procède périodiquement à une évaluation du fonctionnement des services dont il a la charge en y associant chacun des membres du personnel. Cette évaluation peut être réalisée en collaboration avec le Service général de l’Audit budgétaire et financier. Il informe de l’évolution du fonctionnement et des résultats obtenus au sein desdits services le/les Ministre(s) fonctionnellement compétent(s) via la voie hiérarchique ainsi que les membres du personnel.
Il est à l’écoute des suggestions des membres du personnel placé sous son autorité tant en ce qui concerne leur carrière ou leur formation qu’en ce qui concerne l’organisation des services euxmêmes.
Objectifs
Objectifs stratégiques Le mandataire doit veiller à la diffusion et à la mise en œuvre : Des objectifs définis par la Déclaration de Politique communautaire ; Des dispositions décrétales et réglementaires ; Des instructions gouvernementales et ministérielles ; Du Plan ISA (Internet & Simplification administrative). Le mandataire, dans le cadre des missions qui lui sont confiées, poursuivra les objectifs suivants : impulser une dynamique globale au fonctionnement des services dont il a la charge dans une vision citoyenne du service public ; coordonner et superviser les services qui sont sous son autorité afin d’en assurer la cohérence dans le cadre d’une politique de qualité de services ; avoir une vue prospective des besoins à rencontrer à court, moyen et long terme de manière à pouvoir proposer à ses supérieurs hiérarchiques les décisions à prendre pour y faire face ; avoir un souci constant de recherche de la qualité des services dont il a la charge. Cette qualité doit s’apprécier tant à l’égard du service rendu aux usagers que par rapport au fonctionnement interne du service et de ses relations avec les autres services de la Communauté française ; implémenter des démarches qualité au sein des services dont il a la charge ; donner à la Direction générale des affaires générales et de l’audit budgétaire et financier une pratique administrative uniformisée ; rechercher et promouvoir la recherche et la promotion de toute initiative visant à réaliser des projets de simplification administrative et de gouvernement électronique au bénéfice tant des services dont il a la charge que des usagers dans le cadre, notamment, du plan ISA 20052010 – Simplification administrative et Gouvernement électronique ; assurer une approche transversale à la problématique du traitement de l’information ; assurer un pilotage diagnostic et prospectif des services dont il a la charge basé sur un système de tableaux de bord et d’indicateurs ; la validation, la cohérence et la responsabilité des propositions budgétaires, ainsi assurer qu’assurer la gestion du budget affecté aux services dont il a la charge sur base de tableaux de bord, d’indicateurs et d’analyses diagnostiques et prospectives ; assurer la coordination des dossiers qui concernent plusieurs services de la Direction générale ; déterminer avec ses supérieurs hiérarchiques les orientations stratégiques des entités administratives de la Direction générale et fixer leurs priorités ; assurer, avec les Directeurs généraux adjoints, une coordination des actions menées entre le Service général des Affaires générales et le Service général de l’audit budgétaire et financier
Objectifs opérationnels
Le mandataire élabore son plan opérationnel suivant les modalités définies à la section V (art. 18 à 20) de l’arrêté er du Gouvernement de la Communauté française du 1décembre 2006 instaurant un régime de mandats pour les fonctionnaires généraux des Services du Gouvernement de la Communauté française, du Conseil supérieur de l’Audiovisuel et des organismes d’intérêt public qui relèvent du comité de Secteur XVII.
Le plan opérationnel doit intégrer une description des prestations concrètes que le mandataire compte mettre en œuvre afin de rencontrer la présente lettre de mission. Tout au long du mandat, le mandataire poursuivra la réalisation de son plan opérationnel. Par ailleurs, le mandataire doit notamment :  veillercollégialement avec le Secrétaire général et les Directeurs généraux adjoints à organiser une concertation permanente afin que les services réalisent les objectifs définis dans des conditions optimales; assurer auprès du Secrétaire général les fonctions d’analyse, de conseil et de proposition; assurer la direction et la coordination des travaux ;  assurerle suivi de l’exécution de toutes les décisions et s’assurer que les entités administratives exécutent les instructions ministérielles dans les délais requis ;  veillerà organiser la communication interne et externe des services dont il a la charge;  encouragerles initiatives, notamment conjointes, des services constituant la Direction générale ; améliorer et rationaliser les procédures de gestion des dossiers ; procéder à une analyse de la pertinence des informations diffusées ; assurer une réflexion sur la structure des services, sur l’organisation de ceuxci, établir des propositions ou prendre des décisions à cette fin ; rechercher et développer la meilleure collaboration avec l’Etnic;suivre plus particulièrement la gestion quotidienne des services placés directement sous son autorité ; déterminer, en concertation avec les Directeurs généraux adjoints et en accord avec le Secrétaire général, les outils nécessaires à la mise en œuvre des orientations stratégiques de développement, des objectifs et du plan d’action pour l’entité tels que fixés par le Secrétaire général. préparer les nouvelles activités, les actions spécifiques en consultant les collaborateurs ; appréhender les besoins des utilisateurs, notamment en sollicitant et en étant attentif aux remarques et propositions issues des hiérarchies des administrations fonctionnelles ; veiller au bon suivi, à la coordination et à la promotion des services dépendants de la Direction générale (relations avec la presse, relations internationales, égalité des chances, développement durable, éducation et formation au long de la vie, etc.)
Critères d’évaluation des candidatures
Les candidatures seront évaluées sur l’adéquation du profil du candidat par rapport aux compétences requises pour la fonction (voir infra), à son expérience, à ses titres et mérites et à ses aptitudes relationnelles.
Compétences spécifiques
Bonnes connaissances en gestion budgétaire et financière. Bonnes connaissance en matière de gestion organisationnelle. Bonnes connaissances en matière informatique et des nouvelles technologies de l’information. Vision transversale et stratégique du Ministère. Maîtrise des techniques d’audit, d’analyse de risques et de contrôle interne. Intégrité – impartialité – objectivité.
Compétences transversales
Le mandataire met en œuvre les compétences transversales suivantes :
traduction d'objectifs politiques en objectifs stratégiques et opérationnels ; mise en place d'indicateurs de réalisation des objectifs et capacité d’évaluer sur cette base les effets de son action et de celles des personnes placées sous son autorité; prise de décisions et de responsabilités; méthodologie de suivi des décisions adoptées; maîtrise et gestion du stress; capacité à gérer les conflits ; valorisation et motivation de son personnel, création et maintien d'un climat serein et de confiance et de disponibilité, capacité de faire adhérer le personnel aux projets; développement d'une dynamique de travail en équipe et par projet; capacité de persuasion et de négociation; capacité à déléguer; communications écrite et orale claires et précises; créativité, flexibilité, proactivité, sens de l’adaptation et de l’innovation; bonnes connaissances du système institutionnel belge et du fonctionnement des institutions, plus particulièrement au niveau de la Communauté française ; notions de droit constitutionnel et administratif ; bonnes connaissances des matières budgétaires et des modalités spécifiques à la fonction publique de la Communauté française, notamment en matière de relation avec les organisations syndicales.
Conditions de travail
Echelle : 160/1 Traitement annuel brut imposable à l’index actuel : min. 59.550 €  max. 78.268 € Prime annuelle brute imposable à l’index actuel : 10.671 €
Lettres de mission et infos
La lettre de mission de la fonction peut être consultée sur le site Internet du Ministère de la Communauté française à l’adresse suivante : www.mandats.cfwb.be Des informations sur la fonction peuvent être obtenues auprès de: Monsieur PierreAndré SAMYN, Directeur général, Direction générale du Personnel et de la Fonction publique +32 (0)2 / 413.32.08info.mandats@cfwb.be
Conditions de participation
Les conditions de participation sont une exigence absolue pour participer à une procédure de sélection de SELOR. A la date limite d’inscription, les candidats doivent :  être porteurs d’un diplôme de base de 2ème cycle (par exemple licencié) de l’enseignement universitaire ou de l’enseignement supérieur de type long ou exercer une fonction de niveau 1 ou une fonction équivalente dans un service de l’Etat fédéral, des Gouvernements de Communauté et de Région, des Collèges de la Commission communautaire commune, de la Commission communautaire française, ou auprès de personnes morales de droit public qui en dépendent.Lorsque cela vous sera demandé, vous devrez, dans le délai qui sera fixé, envoyer une copie de ce diplôme ou, à défaut,de votre document de désignation (arrêté, contrat,…) dans une fonction de niveau 1 ou une fonction équivalente ; ET  avoir une expérience professionnelle de gestion d’au moins 5 ans au sein de services publics organiques dans une fonction de niveau 1 ou une fonction équivalente dont un an à une fonction de directeur ou une fonction équivalente.Cette expérience doit être démontrée dans le curriculum vitae standardisé et attestée par les certificats nécessaires, notamment une description détaillée de la fonction
exercée, complétée par une copie dudocument de désignation (arrêté, contrat,…) avec mention de la date de début et de fin. Par expérience professionnelle de gestion, il y a lieu d'entendre une expérience de gestion d’un service ou d’une équipe au sein du secteur public ou privé. Peuvent également participer, les candidats dont : le diplôme a été délivré anciennement mais correspond à l’un des diplômes précités ; Peuvent également participer, sous réserve, les candidats qui: ont obtenu leur diplôme dans un pays autre que la Belgique : S’ils n’ont pas encore obtenu l’équivalence de leur diplôme, les candidats doivent pour être admis, avoir obtenu, AVANT la clôture de la procédure de sélection, l’équivalence académique de leurs titres d’études à un diplôme belge requis dans le règlement de sélection. Cette procédure étant relativement longue, il est conseillé aux candidats concernés de s’adresser dès maintenant auprès de la Communauté française au 02/690.80.00. Pour plus d’information, les candidats peuvent se renseigner : auprès du SERVICE DIPLOME de SELOR – Ligne info candidats: 0800505.55, email: diplome@selor.beou fax : 02788.68.44. auprès du SERVICE LINGUISTIQUE de SELOR  Ligne info candidats: 0800505.55, email: ling@selor.beou fax : 02788.68.44.
Procédure de sélection
En vertu des dispositions réglementaires qui organisent les relations entre les autorités publiques et les syndicats, toute organisation syndicale représentative a le droit de se faire représenter par un délégué auprès du jury de chaque séance de sélection organisée par SELOR. Les délégués syndicaux sont tenus à la discrétion quant aux faits et documents à caractère confidentiel dont ils ont connaissance dans le cadre de leur mission.
Présélection
SELOR – Bureau de Sélection de l’Administration fédérale – décide si les candidats satisfont aux conditions de recevabilité et d’accès sur base des informations reprises dans le cv standardisé.et les documents y annexés.
Epreuve écrite éliminatoire
Cette épreuve consiste en un questionnaire visant essentiellement à évaluer le candidat par rapport à la lettre de mission.
Épreuve orale
Cette épreuve a pour but d’évaluer les compétences transversales et spécifiques requises pour la fonction. Les candidats disposeront d’un temps de préparation. La Commission de sélection classe les candidats de manière à n’en retenir qu’un seul en premier. Le Gouvernement nomme à titre temporaire le candidat qui est classé premier.
Conditions de désignation
Le candidat doit remplir, à la date de sa désignation, les conditions suivantes : Etre belge ou citoyen d’un autre Etat faisant partie de l’Espace économique européen
Jouir des droits civils et politiques Etre d'une conduite répondant aux exigences de la fonction
Introduction des candidatures Pour que la candidature soit prise en compte, l’inscription doit être introduitepar lettrerecommandéeau plus tard à la date limite d'inscription (le 13 mai 2008) et remplir toutes les conditions suivantes : 1. Mentionnertous les renseignements suivants : nom, prénom, adresse complète, date de naissance, numéro de registre national, la dénomination exacte du diplôme le plus élevé de la procédure de sélection (le numéro de référenceAFC08711) 2. Etreaccompagnée du CV standardisé de la fonction à pourvoir de SELOR dûment et sincèrement complété (aucune autre présentation ou adaptation du curriculum vitae ne sera acceptée).Il peut être obtenu : sur le site webwww.selor.beà la rubrique de la sélection via la ligne info du SELOR (0800505.55) ou sur demande à l’adresse emailtopteamfr@selor.be3. Etreaccompagnée des documents suivants : un certificat de bonne vie et mœurs ou un extrait de casier judiciaire,une liste des activités, occupations ou mandats que le candidat continuera à exercer après sa désignation,si le candidat est soumis, dans son emploi actuel, à un régime disciplinaire, une attestation relative à l’état de son dossier disciplinaireun exposé des titres et mérites que le candidat peut faire valoir pour postuler à l’emploi une déclaration sur l’honneur selon laquelle tous les renseignements fournis dans la candidature sont exacts et acceptant que celleci devra être considérée comme nulle et non avenue si des renseignements inexacts sont fournis.4. Êtreintroduite pour le 13 mai 2008 au plus tard par lettre recommandée(Bâtiment « Centre Étoile », À l’attention du Top Team boulevard Bischoffsheim 15  B 1000 Bruxelles), faute de quoi il ne sera pas tenu compte de la candidature.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.