Etude d'impact création de la ZAC Coeur de ville - résumé non technique

De
Publié par

ETUDE D’IMPACT DE LA ZAC « CŒUR DE VILLE » - COMMUNE DES ULIS I RAPPEL DES OBJECTIFS DE L’OPERATION L’aménagement de la ZAC « Cœur de Ville » constitue une des premières opérations d’un ambitieux programme de renouvellement urbain du centre-ville des Ulis. Présentant un parti d’aménagement modifiant en profondeur l’organisation et la forme urbaine du centre ville, ce programme permettra de renforcer considérablement ses fonctions de centralité et son attractivité. Aménagement moteur de ce programme, la création de la ZAC « Cœur de Ville » a pour objectif de contribuer à : • changer l’image de la commune, • réorienter le peuplement en favorisant la mixité sociale, • affirmer le centre-ville, • conforter et développer les espaces de convivialité, • diversifier et pérenniser les activités. Page 1 Septembre 2006 ETUDE D’IMPACT DE LA ZAC « CŒUR DE VILLE » - COMMUNE DES ULIS II RESUME NON TECHNIQUE Saclay. Cette conférence qui regroupe 24 communes a élaboré et Une étude d’impact vise à analyser les effets positifs et négatifs du approuvé une charte intercommunale du logement, dans laquelle la projet sur l’environnement et le cadre de vie. répartition des logements sociaux a été repensée. Pour la ville des Ce résumé concerne l’étude d’impact de l’opération d’urbanisme Ulis, dont la prédominance des logements sociaux est l’un des traits projetée dans le cadre de la création de la ZAC « Cœur de ville » sur marquants du parc locatif, elle s’est ...
Publié le : vendredi 23 septembre 2011
Lecture(s) : 56
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
I R APPEL DES OBJECTIFS DE LOPERATION  
L’aménagement de la ZAC « Cœur de Ville » constitue une des premières opérations d’un ambitieux programme de renouvellement urbain du centre-ville des Ulis. Présentant un parti d’aménagement modifiant en profondeur l’organisation et la forme urbaine du centre ville, ce programme permettra de renforcer considérablement ses fonctions de centralité et son attractivité.  Aménagement moteur de ce programme, la création de la ZAC « Cœur de Ville » a pour objectif de contribuer à : changer l’image de la commune, réorienter le peuplement en favorisant la mixité sociale, affirmer le centre-ville, conforter et développer les espaces de convivialité, diversifier et pérenniser les activités.
Page 1
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
II R ESUME NON TECHNIQUE  
 Une étude d’impact vise à analyser les effets positifs et négatifs du projet sur l’environnement et le cadre de vie. Ce résumé concerne l’étude d’impact de l’opération d’urbanisme projetée dans le cadre de la création de la ZAC « Cœur de ville » sur la commune des Ulis. Cette ZAC est implantée dans le centre-ville de la commune et constitue le secteur opérationnel le plus important d’un ambitieux projet de renouvellement urbain. Afin de répondre aux problèmes posés par son urbanisation, la commune des Ulis a mis en place une politique de la ville volontariste. Elle a donc engagé des interventions visant à revaloriser l’image de la ville et à renforcer son attractivité. La signature le 11 décembre 2000 du contrat de ville des Ulis entre la commune, l’Etat, la Caisse d’Allocations Familiales, le Fonds d’Action Social et les principaux bailleurs a représenté la première étape de cette stratégie. Par la suite, deux autres interventions successives ont été engagées : - l’opération de renouvellement urbain (ORU), signée en octobre 2002, - le projet de renouvellement urbain, approuvé en 2003, et inscrit dans le projet d’aménagement et de développement durable du PLU. Un dossier de demande de financement portant sur une partie de ce projet à été déposé à l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) et approuvé par celle-ci le 15 décembre 2005. Par ailleurs, la commune est intégrée à la Conférence Intercommunale du Logement (CIL) du secteur Massy/Plateau de
 Saclay. Cette conférence qui regroupe 24 communes a élaboré et approuvé une charte intercommunale du logement, dans laquelle la répartition des logements sociaux a été repensée. Pour la ville des Ulis, dont la prédominance des logements sociaux est l’un des traits marquants du parc locatif, elle s’est traduite par une meilleure prise en compte de l’offre de logements. Ce contexte permet à la ville des Ulis de conduire un programme ambitieux de redéveloppement économique, social et urbain, basé sur une redynamisation de son centre-ville et une diversification de son offre de logement. En effet, il a été constaté que la ville des Ulis véhicule aujourd’hui, à l’extérieur, une image négative de ville sans âme, composée de grands ensembles résidentiels refermés sur eux-mêmes et souffrant d’un contexte social et économique en dégradation constante. L’objectif a donc été de développer un projet urbain cohérent assurant : le désenclavement des quartiers par la mise en oeuvre d’un projet de maillage viaire et de requalification des espaces publics à l’échelle de la ville, le renforcement de l’attractivité du centre-ville par le développement et la reconstitution d’un tissu économique dynamique et la revalorisation des équipements collectifs, la mise en œuvre d’une politique volontaire visant à diversifier l’offre de logement,
Page 2
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
l’accompagnement de ce projet par la mise en œuvre d’une politique sociale d’insertion et de gestion urbaine de proximité (GUP). En 2002 et 2003, la ville a demandé à 3 équipes d’architectes d’élaborer un projet de rénovation du centre ville. C’est le projet Daquin et Ferrière qui a été retenu. En 2005, la ville a choisi un aménageur, la SORGEM, chargé de réaliser le projet. Ce projet s’inscrit résolument dans la problématique urbaine de la ville et concerne le centre commercial ainsi que les services environnants. Il tient compte des objectifs de la commune en matière de diversification du parc de logements, de maillage du réseau viaire et d’amélioration de la visibilité commerciale. Ainsi, l’aménagement de la ZAC « Cœur de ville » doit permettre : de créer un lieu de centralité et de convivialité autour d’une place centrale, de créer une nouvelle offre diversifiée de logements, d’opérer un changement radical du parcellaire et de la domanialité, de renforcer le maillage viaire et de faciliter les connexions dalles/rue, de redynamiser le tissu commercial en l’installant au niveau rue, d’améliorer la lisibilité et l’accessibilité des principaux équipements socioculturels.   
I .1. ETAT INITIAL La première étape de l’étude consiste à analyser le site de l’opération, objet de l’étude d’impact. Cette analyse est réalisée pour tous les thèmes sensibles à l’opération en question. Elle porte sur le secteur qui sera directement concerné ou influencé par le projet. Dans le cas présent, en raison du contexte de renouvellement urbain dans lequel s’inscrit la création de la ZAC, une zone d’étude élargie a été définie. Elle inclut certains secteurs du projet de renouvellement urbain non inclus dans la ZAC, ainsi que des secteurs voisins susceptibles d’être influencés par le projet.  II.1.1. Milieu phyisque et naturel Topographie et relief Le site où s’inscrit le projet est situé en bordure d’un plateau représentant une avancée du plateau du Hurepoix. Ce plateau est bordé à l’ouest par le coteau de la vallée du Voularon et au nord par le coteau de la vallée de l’Yvette. Le relief naturel est relativement plat et présente une très légère pente en direction du nord-est. Le relief du site est artificialisé par la présence d’un bâti dense et vertical. Formations géologiques Les substrats géologiques à l’aplomb de la zone d’étude ne sont pas contraignants pour la réalisation des aménagements prévus dans le projet de ZAC.      
Page 3
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
Eaux de surface et souterraines Toutes les eaux de surface ruisselant dans la zone d’étude élargie sont recueillies dans des réseaux d’assainissement routiers et urbains. L’exutoire de ces réseaux est situé à Bures sur Yvette, dans la rivière l’Yvette. Aucun cours d’eau ne traverse la commune. Les eaux souterraines exploitées aux alentours ne génèrent pas de contraintes touchant la zone d’étude. La présence, à l’aplomb du projet, de petites nappes perchées est possible. Ces nappes peuvent être à l’origine d’écoulements sous les secteurs bâtis, mais leur présence sous la zone d’étude n’a pas pu être mise en évidence par les sondages réalisés. Qualité des sous-sols L’historique des activités sur la zone d’étude ne révèle pas la présence d’anciennes implantations susceptibles d’avoir pollué durablement les sols. En outre, la recherche de pollution menée dans les sols de la réserve foncière des Champs Lasniers n’a révélé aucune trace de pollution. Contexte naturel et végétal La zone d’étude élargie comporte de nombreux espaces végétalisés. La partie nord du parc Urbain est concernée et représente la surface végétalisée dont la valeur paysagère est la plus forte. Par ailleurs, des surfaces importantes sont conservées en réserve foncière. Elles sont actuellement occupées par des pelouses qui représentent des trouées vertes dans le tissu urbain et sont utilisées comme espace de détente par les habitants. Enfin, les espaces plantés en pied d’immeuble et les plantations d’alignement contribuent à donner son caractère aéré. Certains de ces espaces, tels ceux de la résidence des Hautes Bergères ont été récemment requalifiés et contribuent fortement à l’amélioration de l’image de l’habitat.  
II.1.2. Cadre urbain réglementaire La zone d’étude relève de divers documents d’orientation à caractère urbain et socio-économique : le schéma directeur de la région Ile-de-France indique que la ville des Ulis se trouve au sein d’un secteur à fort potentiel de développement économique : le centre d’envergure européenne de Saclay-Massy-Orly. Dans ce secteur, l’urbanisation doit rester maîtrisée et la densification de l’habitat faible. La priorité doit être donnée à la recomposition urbaine et à l’amélioration de la qualité et de la centralité des pôles urbains, le Plan de Déplacement Urbain (PDU) de la région fixe comme   objectifs majeurs d’augmenter la part des transports collectifs et de promouvoir la marche et le vélo comme modes de transport urbains. Il encourage donc les projets du type de celui envisagé par la création de la ZAC visant à conforter le pôle commercial du centre-ville, à renforcer sa desserte par les transports en commun et à y favoriser les circulations douces, le schéma directeur local d’aménagement du SIEP Nord-Centre-Essonne affiche pour le pôle Ulis-Courtaboeuf des objectifs relatifs au développement de la centralité commerciale et résidentielle du pôle et au renforcement de la mixité des fonctions urbaines et de la diversité sociale. Ces orientations sont au cœur du projet de requalification urbaine des Ulis, le plan local d’urbanisme de la commune des Ulis intègre le projet de renouvellement urbain. Il est donc adapté aux objectifs de la ZAC « Cœur de ville » et des autres opérations prévues dans le cadre de ce projet,
Page 4
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
le programme local de l’habitat de la commune des Ulis a pour objectif de retrouver la mixité sociale et de contenir le déclin démographique. Pour cela, il préconise des constructions de nouveaux logements, la réhabilitation des résidences et de leurs espaces extérieurs, ainsi que la démolition de logements sociaux. le schéma de développement commercial départemental compte dans ses préconisations principales le maintien d’un équilibre commercial entre les centres-villes et les périphéries. La création d’un véritable pôle de centralité sur l’emprise de la ZAC s’inscrit dans cet axe de développement commercial.  II.1.3. Milieu urbain et humain Démographie et emploi Depuis les années 1990, la commune des Ulis connaît une baisse sensible de sa population. Si le chômage reste à un taux modéré, le développement des emplois précaires induit une fragilité économique accrue. Habitat En raison de la création récente de la ville, le parc de logement des Ulis est dans un bon état et donne satisfaction à une grande partie de la population. Il souffre toutefois d’une prédominance des logements sociaux, ainsi que d’une spécialisation de l’offre, qui ne permet pas aux jeunes et aux familles à revenus moyens de trouver un logement répondant à leurs besoins. La requalification des espaces extérieurs a déjà été entreprise dans certaines résidences, telle celle des Hautes Bergères, ce qui a contribué à l’amélioration de leur image.
Activités économiques L’activité économique dans les zones d’études est représentée par les commerces localisés sur la dalle des Champs Lasniers. Malgré la présence de quelques locaux commerciaux en front de rue, ce centre commercial souffre d’une mauvaise visibilité, de difficultés d’accès, ainsi que de sa complexité. Certains locaux commerciaux sont vacants et une partie de la clientèle se reporte sur le centre commercial Ulis 2, situé à proximité, au sud de la zone d’implantation de la ZAC.  Déplacements et stationnement Le centre-ville est structuré autour de deux avenues majeures : l’avenue des Champs Lasniers et l’avenue du Berry. Ces deux axes qui se rejoignent au niveau de la place du Berry drainent l’essentiel de la circulation dans le centre-ville en raison du très faible maillage de voies de communications secondaires. En effet, ces voies sont la plupart du temps en impasse ou en sens unique. En outre, l’impossibilité de tourner à gauche sur les grandes avenues en raison de la présence de séparateurs de voies induit un trafic supplémentaire au niveau de la place du Berry. En heure de pointe, des rallongements de temps de parcours sont constatés autour de ce carrefour. L’offre de stationnement privé dans la zone d’étude est suffisante. Toutefois, certains parkings sont mal entretenus et entraînent un sentiment d’insécurité qui incite les habitants à se reporter sur les places de stationnement publiques en surface. L’offre publique dans le centre-ville est donc saturée et oblige les visiteurs extérieurs à se garer loin des commerces et équipements du centre-ville.
Page 5
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
Espaces et équipements publics Les espaces publics souffrent de la complexité des liaisons entre les niveaux rue et dalle. Les espaces sur dalle notamment sont mal dimensionnés et enclavés et sont mal adaptés aux besoins des habitants. Leur état d’entretien est variable. Les équipements publics situés dans la zone d’étude élargie sont très nombreux. Ils offrent tous les services nécessaires aux habitants de la commune et certain ont même un rayonnement extracommunal. Mais ils ne sont pas bien mis en valeur par l’urbanisme sur dalle qui en condamne une bonne partie à rester invisibles de la rue. Ils représentent toutefois un atout considérable dans le cadre d’un projet visant à créer un véritable pôle de centralité. Réseaux techniques et servitudes Le quartier est bien desservi par tous les réseaux techniques de circulation des fluides et de l’énergie dont la présence doit bien sûr être prise en compte par tout projet d’aménagement. Ces réseaux ne créent pas de servitudes particulières susceptibles de représenter des obstacles au projet. Peu de servitudes s’appliquent sur le périmètre de la ZAC. Elles ne génèrent, en outre, pas de contrainte supplémentaire pour le projet. Qualité de l’air La zone d’étude s’inscrit dans une région assez aérée, qui bénéficie d’une bonne qualité de l’air. Deux sources de pollution majeures sont responsables des concentrations en polluants dans la zone : la pollution de fond de la région parisienne et la pollution locale, essentiellement d’origine routière. Les concentrations moyennes annuelles en ozone et en dioxyde d’azote mesurées par l’association AIRPARIF respectent les objectifs de qualité dans l’aire d’étude. Des pics de pollution à l’ozone peuvent toutefois être observés. Ils
sont majoritairement responsables de la dégradation ponctuelle de l’indice ATMO de la qualité de l’air. La campagne de mesures spécifique réalisée dans le cadre de cette étude confirme les données disponibles. Elles montrent des concentrations moyennes en NO 2  et en BTEX (benzène, toluène, éthylbenzène et xylène) inférieures aux objectifs de qualité, avec toutefois des dépassements ponctuels en dioxyde d’azote à proximité immédiate des voies de circulation. Ambiance acoustique La zone d’étude est généralement soumise à une ambiance sonore modérée, relativement homogène. Patrimoine et paysage Le paysage, entièrement artificiel, est marqué par l’imposant bâti entourant le centre-ville. Il bénéficie toutefois des nombreux espaces végétalisés et de l’absence de continuité du bâti, qui permettent de conserver un caractère aéré au centre-ville.  De manière générale, le centre-ville des Ulis souffre d’une dégradation qui ne fait que s’accroître au cours des années et qui touche à la fois : l’activité économique (perte d’attractivité commerciale), le social (perte de population et fragilisation économique de la population), l’urbain (contexte urbain contraignant du fait de la présence des dalles dégradées, enclavement des résidences et état d’entretien moyen des espaces publics non requalifiés).  
Page 6
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
I .2. RAPPEL DU CHEMINEMENT AYANT rendre le centre-ville attractif, non seulement à l’échelle CONDUIT A RETENIR LE PROJET PROPOSE cvooimsimneusn. ale, mais également pour les habitants des communes  II.2.1. Le programme de requalification du cLier curleantifoornc eenm ecnetn trdeu- vilmlea.i llEang ep aruarlblèalien,,  lepse rsomuecttirs a ded es taftiaocinlniteerm elnat  centre-ville seront traités, grâce à la réalisation d’un parking souterrain sous la   Le projet de création de la ZAC « Cœur de ville » s’insère dans un place centrale, qui permettra un accès rapide aux diverses activités programme de requalification du centre-ville. Il en représente le du centre-ville. Les opérations de rénovation des espaces publics, volet majeur, en raison de l’importance stratégique du cœur de ville ainsi que la mise en valeur de tous les services et équipements et du caractère ambitieux des aménagements projetés. présents dans le centre-ville permettront au visiteur extérieur d’évoluer dans a Le programme de requalification du centre-ville a été bâti sur la base un cadre gréable et de s’orienter facilement. du constat des dysfonctionnements actuels, dans le but de répondre à Pour atteindre ces objectifs, un programme ambitieux trois enjeux majeurs : d’aménagements a été engagé. Il comportera différents types d’intervention : créer un véritable pôle de centralité qui assure le lien entre les différents quartiers résidentiels de la ville, intervention sur le réseau viaire et les espaces publics, La création d’une place centrale aux dimensions affirmées, interventions sur le bâti (démolitions et constructions), rceognrsotiutpuae ntl autnoeu tp amrtaijee udre s dce ocme mperrocjeest . etE ldlee s séaqcuciopemmpeangtnse rdae  dlouisnier  interventions sur les activités et les usages, facilitation des circulations piétonnes, avec notamment une interventions sur le paysage et les perceptions visuelles.  amélioration des transitions entre le niveau rue et le niveau dalle. II.2.2. La problématiqudee la ZAC « Cœur  garantir la mixité des usages (services, équipements, administrations, commerces, logement), de ville » Le centre-ville étant à l’heure actuelle l’un des quartiers avec le Le rôle prépondérant de la requalification du centre-ville a amené la moins de logements disponibles, la construction de nouveaux municipalité à lancer des études thématiques afin de caractériser les immeubles d’habitation proposant une typologie de logement variée dysfonctionnements dans le centre-ville. Ces études ont permis de permettra de dynamiser le centre-ville et d’attirer une population définir les orientations à donner au programme de requalification du variée. En outre, la mise en valeur des services, équipements et centre-ville et de décider notamment de la création d’une zone commerces permettra d’affirmer la diversité des fonctions du d’aménagement concerté portant sur le cœur de ville. quartier.
Page 7
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
Quatre dysfonctionnements majeurs ont été identifiés : le faible dynamisme commercial, Le centre commercial des Champs Lasniers est confiné sur une dalle, peu visible et difficilement accessible depuis le niveau rue. Combiné à l’attractivité du centre commercial Ulis 2, situé à proximité, cette situation entraîne une fuite des clients et une diminution progressive de la qualité et de la variété des commerces. l’absence de visibilité des services et équipements, Hormis le centre Boris Vian, les nombreux équipements et services implantés en centre-ville souffrent du même manque de visibilité que les commerces. Ils ne jouent donc pas leur rôle moteur pour le centre-ville. les accès peu pratiques et peu lisibles, La présence de passerelles entre les dalles permet d’assurer la sécurité des piétons en séparant les flux de circulation. Mais la faiblesse et le manque d’indication des liaisons avec le niveau rue compliquent les déplacements dans le centre-ville. l’aspect extérieur des espaces sur dalle dégradés, En raison de la déprise de certains locaux commerciaux, la présence d’espaces sur dalle sans utilisation clairement définie et la complexité de la structure urbanistique entraînent un déficit d’entretien dans certains secteurs, notamment celui de la dalle des Champs Lasniers. L’impact visuel sur le visiteur est négatif et constitue un facteur supplémentaire de fuite de la clientèle.    
Le centre-ville des Ulis bénéficie toutefois d’atouts majeurs qui nécessitent une mise en valeur et sur lesquels le programme de requalification s’appuie : une position stratégique, Située à la limite de la deuxième couronne parisienne, à proximité de grands axes de circulation, la ville des Ulis attire déjà des populations extérieures grâce à son parc de Courtaboeuf et à son centre commercial Ulis 2. une bonne accessibilité routière, La proximité des grands axes que sont l’A10, le N118 et la N447 permet une desserte des Ulis depuis le reste de la région parisienne. Des problèmes de saturation de ces axes aux heures de pointe existent toutefois. Un projet de réaménagement du ring des Ulis est actuellement en cours d’étude pour améliorer cette situation. une offre importante de stationnement, L’étude de stationnement réalisée a montré la présence d’une offre de stationnement suffisante en centre-ville, malgré des déséquilibres liés à l’état d’entretien de certains parkings. Une intervention qualitative, ainsi qu’une augmentation raisonnée de l’offre permettraient de profiter pleinement du potentiel du centre-ville. une grande diversité de services et d’équipements concentrés sur une petite surface, Les nombreux services administratifs et équipements socio-culturels présents sur l’Esplanade de la République et la dalle des Champs Lasniers sont des atouts pour attirer les habitants des autres communes jusque dans le centre-ville des Ulis.  
Page 8
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
II.2.3. Les principes de l’opération nord-est et à l’est, la construction de nouveaux locaux et la requalification du marché couvert permettront une modernisation du d’aménagement de la ZAC front bâti. Au sud-est, la mise en valeur de la façade du centre Boris Suite au passage d’un marché d’étude de définition relatif à la Vian aura un impact visuel fort sur la place. rreetqeunauli fliec aptrioojne t dpur ésceennttér ep-avri llle éqdueisp e UlDisa,q ulian  ceto mFemrruinère e. deTso utUelfios isa,  Parallèlement à la modification du bâti, le regroupement autour de la place des commerces, du cinéma Jacques Prévert, du café musique léet ép raojet ntééta nat ppraèss  paltetirinbeumtieonnt  sdauti sfmaiasracnhté,,  daefsi nm oddei friécaptoinodnrs e y aounxt  Le Radazik, ainsi que le confortement du marché couvert et du attentpeps odre leas vill  centre Boris Vian permettront une centralisation des activités. e. La création d’un parking souterrain sous la place aura également un cLoe mppétrei lmaèttortea lidtéé tdued lea  dZuA Cm «a rcChœéu rd déet uvdilelse  »d,e  aidnésfii nqiutieo dn esp rseenctde uerns  defufecte ndter ec-ovinlclee.n tration des visiteurs qui augmentera la fréquentation   du centre-ville adjacent. Seuls les aménagements situés dans le périmètre de la ZAC sont abordés ci-après. Les requalifications d’espaces publics et les aménagements rs Quatre grands principes guident les interventions prévues dans le paauyx saUgliessi epnrsé vetu sa udxa nvsi slitee uprrso.j et offriront en outre un cadre agréable cadre de la ZAC « Cœur de ville » : La restauration du d n isme commercial L’émergence d’un nouvel espace public centralisateur et animé y am La démolition du centre commercial des C m s La La faible lisibilité actuelle du centre-ville n’incite pas les Ulissiens à sociée s’accom ha p sniers et de la y passer du temps, ou les visiteurs à sy attarder, voir à sy arrêter. ndiavlleea ua srlalacepagnera du repositionnement des commerces En effet, le rejet sur dalle du centre commercial et des services Lasniers.u eI, mspulra nt éps dan sc edntersa lleo ceat ulxe  lnoenugf sd ee tl eAxvpeonséuse  àd elsa  Cvhuae mdpus  n’offrent pas la perception d’un véritable centre-ville. Seule la tenue public, les commerces bénéficieront d’un positionnement de nature à  du marché permet au centre-ville de jouer ponctuellement un rôle ents à s rendre. attractif.  inciter les cliy re u Lémergence dun espace public centralisateur repose sur la création Par ailleurs, la qalification du marché couveréta blluei sapportera une . d’une place centrale aux dimensions affirmées. Pour cela, le rond- lumière naturelle qui rendront les locaux plus agr point du Berry sera complètement requalifié et ses abords transformés. De nombreuses interventions sur le bâti permettront de créer une unité visuelle des abords de la place. La démolition de la piscine permettra la construction sur l’emprise libérée d’un immeuble à vocation commerciale et de logement. Ce nouveau bâtiment créera un front bâti continu au nord-ouest de la place. Au
Page 9
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
Le développement de la mixité des fonctions du centre-ville Le périmètre de la ZAC ne comporte à l’heure actuelle aucun logement, ce qui reflète le parti d’aménagement pris à l’époque de la construction de la ville. La séparation des différentes fonctions de la ville a conduit au cloisonnement observé aujourd’hui et aux difficultés rencontrées par le centre-ville. Pour réinstaurer une mixité des fonctions dans le centre-ville, plusieurs immeubles d’habitation seront construits. Au nord-ouest de la place, sur l’emprise libérée par la démolition de la piscine, un immeuble mixte accueillera des commerces au niveau rue et des logements dans ses étages. Deux immeubles d’habitation seront également construits en lieu et place de l’actuelle dalle des Champs Lasniers. Ces constructions, combinées avec celles prévues dans le programme, mais non intégrées dans le périmètre de la ZAC, permettront d’offrir des logements diversifiés en centre-ville. Le renforcement parallèle des commerces et la mise en valeur des services et des équipements permettra une réelle mixité des utilisations, et par conséquent un dynamisme renforcé.
La mise en place d’un réseau viaire cohérent et la facilitation du cheminement des piétons Tous les aménagements envisagés dans le cadre de la ZAC ne pourront porter leurs fruits pleinement que si les circulations automobiles et piétonnes sont facilitées. Dans ce but, une nouvelle voie de circulation sera créée à travers l’actuelle dalle des Champs Lasniers. Elle permettra de créer un itinéraire de contournement de la place centrale, via la rue des Millepertuis. Les cheminements piétons seront également facilités. D’une part, les liaisons entre les niveaux seront mis en valeur. Ainsi, l’esplanade de la République bénéficiera d’un large accès principal depuis la place centrale. Cet accès sera réalisé à l’est du centre Boris Vian, grâce au déplacement des commerces situés sur l’esplanade. Un second accès depuis le niveau rue sera aménagé rue du Morvan. La démolition de la dalle des Champs Lasniers simplifiera les circulations dans ce secteur du centre-ville, mais elle nécessitera la réalisation d’un nouveau cheminement sur dalle pour permettre la circulation depuis l’esplanade jusqu’à la Tour Alpha. Enfin, la Passerelle de la Bergenière sera démolie et remplacée par un cheminement au niveau rue, qui empruntera la place centrale.   
Page 10
 Septembre 2006
 
E TUDE D IMPACT DE LA ZAC « C ŒUR DE VILLE » - C OMMUNE DES U LIS  
I .3. ANALYSE DES IMPACTS ET DES MESURES Pendant toute cette période, les travaux vont produire des effets PROPOSEES POUR LES SUPPRIMER, multiples et conjugués vis-à-vis desquels les responsables du projet, REDUIRE OU COMPENSER la inmiamîtirsiesre  dleos euevfrfee tse t lneésg eatnitfrse psriusre s laa ppvoiret erdoenst  dheasb irtéapnotsn,s elsa  povuier  m  II.3.1. Impacts pendant la période des éLcionncoidmeinqcuee  seut rl el ecs oanctteixvtite éps hcyosimqmuee rdcuia slietse .s  era prisen compte dans travaux le déroulement du projet. Ainsi, le phasage prévoiet  la construction Les travaux se dérouleront sur une période de 8 ans environ. Ils des nouveaux locaux commerciaux avant la destruction de la dalle suivront un phasage contraignant en raison de la nécessité du des Champs Lasniers, afin de permettre une continuité des activités maintien de la continuité des activités commerciales et des services. commerciales. L’organisation des travaux devra en outre permettre En 2006/2007, les aménagements commenceront avec la démolition le déroulement dans de bonnes conditions des livraisons. L’emploi de la piscine et de la passerelle de la Bergenière. ne sera donc pas affecté par le projet. En 2008/2009, le parking souterrain de 280 places sera construit puis Parallèlement, la réalisation de ce chantier et plus largement de ceux liés à la mise en œuvre de l’opération de renouvellement urbain de la floîlnocti èrHe,  lài bléroéuee spt ard el al ad éfumtoulriet ioplna cdee  lcae nptirsaclien es.e rLa a bpâtair tsieu ro luae sstu rdfea clea  ville des Ulis sera de nature à créer de lemploi. Une structure d’insertion et de formation pourra être mise en place avec les dplea cger acnednetr aalem spelerau r amdeé nlaag épe,l accee  qduui  nBéecrersys.i teLra esdceasl iemr odmifeicnaatnito nàs entreprises de BTP qui le souhaiteraient, en direction de la  population locale. l’Esplanade de la République depuis la rue du Morvan sera recréé. Pour chaque thème de l’environnement, ont été identifiés les cEon m2m00er9c/i2a0l 1d0e, s leC htraamnspfse rLt adsnuienres  peta rdtiee l deessp lcaonamdme edreç alna tsR édpuu bcleinqturee principaux effets produits pendant la période des travaux et les vers le niveau rue commencera. Puis les commerces entourant le principales mesures à appliquer pour les réduire. centre culturel Boris Vian seront démolis et l’aménagement de La circulation des camions et engins de chantier est particulièrement l’accès principal à l’Esplanade de la République sera réalisé. concernée par ces mesures. Elle s’effectuera surtout par les deux En 2010, l’intégralité des commerces des Champs Lasniers, la dalle grands axes du centre-ville que sont l’avenue du Berry et l’avenue des Champs Lasniers. D’une manière générale, le chantier sera isolé et le parc de stationnement souterrain des Champs Lasniers seront des activités du quartier par la mise en place de clôtures, d’une démolis en une seule opération. signalisation adaptée et par la réalisation de cheminements sécurisés. Entre 2011 et 2013 se dérouleront les travaux d’achèvement de Les horaires et les matériels autorisés répondront à la réglementation l’aménagement de la place centrale et la construction de l’îlot J. en vigueur et permettront de minimiser l’impact acoustique du chantier.  
Page 11
 Septembre 2006
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.