etude DIF kelformation

De
Publié par

LIVRE BLANC « Droit Individuel à la Formation : Quelle réalité pour les salariés ? » Etude réalisée en février 2007 par PREAMBULE Réalisée en février 2007, cette étude avait 3 objectifs majeurs : • Mesurer le degré de connaissance du DIF par les salariés • Analyser et comprendre la position des salariés par rapport au DIF • Donner un aperçu concret de l’application du DIF dans les entreprises. Cette étude menée auprès des internautes de différents sites emploi (Cadremploi, Keljob) et des sites Formation (Keldif, Kelformation…) a connu un vif succès avec plus de 750 participants. Ce nombre important de répondants démontre que le DIF est un sujet a une capacité forte à mobiliser et à intéresser les salariés. . L’étendue des réponses permet aussi à cette étude de donner un aperçu représentatif de la réalité du DIF dans les TPE, les PME et les grandes entreprises et d’avoir la vision de l’ensemble des populations cibles (cadres, employés, agents de maîtrise ou dirigeants…) Un panel représentatif Fonction des répondantsStatut des répondantsCommercial-vente3%5%3%3%Autres7% 22%12%Ressources Humaines8%40% Production-Maintenance -CadreQualitéEmployéMarketing - Comm'Agent de maîtrise9%OuvrierComptabilité - FinancesDirigeantInformatique22%Transport-Logistique12%40%Achats- services14% générauxEtude Kelformation.com / février 2007 Taille des entreprises des ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 79
Nombre de pages : 9
Voir plus Voir moins
LIVREBLANC« Droit Individuel  la Formation : Quelle ralit pour les salaris ? » Etude ralise en fvrier 2007 par
Ressources Humaines
Production-Maintenance -Qualit Marketing - Comm'
Autres
Informatique
Comptabilit - Finances
Achats- services gnraux
10,6%
Production
Edition, communication, mdia, publicit
Banques - Assurances
Informatique, Internet et Tlecom
Industrie chimique et pharmaceutique
Construction - BTP - Immobilier
Enseignement & Formation
<20 salaris 21-50 51-100 101-250 251-499 500-1000 1001-2000 2000 et+
Services aux entreprises
Commerce - Distribution
9,0%
4,1%
2%
0%
16%
14%
8,91%
9,31%
9,70%
4,59%
4,59%
4,85%
4,98%
17,1%
4,33%
Rpartition des rpondants par secteurs dactivit
2,88%
2,49%
2,49%
7%
10,4%
10,09%
Fonction des rpondants
Sant, sanitaire et social
14,1%
21,6%
Conseil, tudes & ingnierie
Htellerie, tourisme et restauration
Agriculture
industrie automobile
PREAMBULE Ralise en fvrier 2007, cette tude avait 3 objectifs majeurs :  Mesurer le degr de connaissance du DIF par les salaris et comprendre la position des salaris par rapport au DIF Analyser  Donner un aperu concret de lapplication du DIF dans les entreprises. Cette tude mene auprs des internautes de diffrents sites emploi (Cadremploi, Keljob) et des sites Formation (Keldif, Kelformation…) a connu un vif succs avec plus de 750 participants. Ce nombre important de rpondants dmontre que le DIF est un sujet a une capacit forte  mobiliser et  intresser les salaris. . Ltendue des rponses permet aussi  cette tude de donner un aperu reprsentatif de la ralit du DIF dans les TPE, les PME et les grandes entreprises et davoir la vision de lensemble des populations cibles (cadres, employs, agents de matrise ou dirigeants…) Un panel reprsentatif
autres
Commercial-vente
4,46%
13,1%
40%
12%
40%
Etude Kelformation.com / fvrier 2007
Statut des rpondants
5%
14%
12%
3%
3%
12%
8%
6%
12,71%
13,63%
3%
9%
4%
10%
8%
Transport-Logistique
T aille des e ntreprises des rpondants
22%
22%
Cadre Em ploy Agent de m atrise Ouvrier Dirigeant
La part importante de petites entreprises permet davoir une vision concrte du DIF dans les PME. Par ailleurs, cette part importante sexplique aussi par le nombre important de salaris exerant leur activit dans des activits de services. LEDIF,UN DISPOSITIF CONNU MAIS ENCORE MAL MAITRISESavez -vous ce quest le DIF ? 19,54% Oui Non 80,46% 80% des salarisdclarent avoir entendu parler du DIF corroborant ainsi les chiffres dun sondage de lAGEFOS-PME de dcembre 2006 o ils taient 71%  connatre de nom le DIF. Les salaris qui ont connaissance du DIF ont appris lexistence de ce dispositif par : service formation /RH de lentreprise  27 % Le presse  21% et le web  18 % La  Dautres sources  15 % (centres de formation, OPCA, ANPE, APEC, centre de bilans de comptences, amis, syndicats)  Des collgues  9%  Leurs managers  7%  Le comit dentreprise  4% Il est intressant de noter que les salaris ont eu majoritairement recours  des ressources externes  lentreprise pour dcouvrir et sinformer sur le DIF. NB: le sondage tant effectu auprs dinternautes frquentant des sites emplois et formation, il faut peut tre pondrer ce point, sachant que nous tions en prsence dune population qui prend sa carrire en main et qui est soucieuse de garantir son employabilit
La lecture des questions complmentaires dmontre toutefois que la totalit des salaris ne maitrise pas les subtilits du DIF. Le DIF est-il financ par lentreprise ? Lentreprise peut-elle refuser une demande de DIF ? 62,27% 70% 56,22% 60% 60% 50% 50% 40% 40% 25,77% 30%22,56% 30% 18,02% 15,17% 20% 20% 10% 10% 0% 0% Oui Non Ne sait pas Oui Non Ne sait pas % des salaris pensent ou ne savent pas que lentreprise a le droit de refuser une demande de DIF 43  37 % des salaris ne savent pas que le DIF est financ par lentreprise La transfrabilit du DIF pose galement question. Seuls 34,5 % des salaris dclarent quils ne conserveront pas leurs heures acquises au titre du DIF sils changent dentreprises Ces chiffres dmontrent  quel point il est important de communiquer rgulirement sur le Dif pour combattre les ides reues. Il est  noter quil ny a pas une diffrence notoire de connaissance du dispositif lie aux types de population (cadres, employs) ou  la taille dentreprise. Sous-conclusion Les salaris ont entendu parl du DIF  une trs grande majorit. Il ne faut toutefoispas relcher les efforts en matire de communication car l’ensemble des principes rgissant le DIF n’est pas matrispar la totalit des salaris.
LEDIF,UN SUJET QUI MOBILISE LES SALARIESLe nombre important de participants  cette enqute dmontre que le DIF est un sujet qui ne laisse pas indiffrent les salaris Que ensez-vous du DIF ? 56,47% 60,00% 50,00% 40,00% 27,13% 30,00% 20,00% 11,96% 4,32% 10,00% 0,12% 0,00% C ne sert  rien. Pas Ne sert  rien. Ce sont Intressant mais Je souhaite en prof iter Trs utile. Me suis dj envie de se f ormer encore les mmes qui compliqu. ds que j'aurai trouv la f orm en utilisant mes heures DIFvont en prof iter f ormation correspondant  mes besoins 56 % des salarissouhaitent profiter du DIF ds qu’ils auront trouv la formation correspondant leurs besoins. 12 % des participants  l’enqute dclarent avoir dj suivi ou s’apprter  suivre une formation dans le cadre du DIF. NB (Il faut noter que 47% de ces 12 % de salaris appartiennent  des entreprises de plus de 250 salaris) Les fonctions qui ont profit du DIF  ce jour sont des fonctions commerciales  23%, RH  17% et comptables  12 %. Il faut aussi noter que 27 % des salaris dclarent tre intresss par le DIF mais trouvent les dmarches  entreprendre pour en bnficier trs complexes. Les salaris inscrivent  une trs grande majorit les projets quils souhaiteraient suivre dans le cadre du DIF dans une optique de professionnalisation.
Dans quel but avez-vous ou comptez-vous utiliser vos heures de DIF ?
50%
45%
40% 35%
30% 25%
20%
15% 10%
5%
45,38%
37,98%
0% Pour renf orc er v otre Pour obtenir un ex pertis e mtier diplme et prparer
v otre v olution
prof es s ionnelle
16,65%
Pour v otre c ulture pers onnelle
Dans quel(s) domaine(s) avez-vous ou comptez-vous utiliser vos heures de DIF ?
autres
VAE, bilan de com ptences
PAO Infographie
Bureautique
Dveloppem ent Pers onnel, com m unication
Managem ent
0%
4,90%
13,90%
8,90%
24,75%
18,00%
34,28%
5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40%
Les salaris souhaitent utiliser leurs heures de DIF pour renforcer essentiellement leurs comptences mtiers et linguistiques qui dominent trs largement la catgorie « autres ». Les formations « exotiques » voques lors de la cration du Droit Individuel  la Formation en 2004 (macram, poterie…) ne figurent pas dans les priorits des salaris. Il faut aussi noter que les salaris dclarent  32 % tre volontaires  se former en dehors de leur temps de travail. 35% dclarant quils sadapteraient aux demandes de leur entreprises. Nb Il faut toutefois temprer cet optimisme pour le DIF car seuls 54 % des salaris qui ont rpondu  lenqute dclarent connatre le nombre dheures quils ont acquis au titre de ce dispositif. Connaissez-vous le nombre dheures que vous avez acquis au titre du DIF ? 18,70% Oui Non 54,60%Ne sait pas 26,60% Sous-conclusion Le DIF suscite un enthousiasme fort de la part des salaris et semble amorcer son dcollagenotamment dans les entreprises de plus de 250 salaris. Lobjectif de la rforme de la formation professionnelle de 2004 qui consistait  donner des moyens pour largir le primtre des personnes qui se forment et dengager un vrai dialogue sur la formation est en passe dtre atteint. Il ne faut toutefois pas sombrer dans un optimisme bat. Seulement 55% des salaris connaissent le nombre dheures quils ont acquis au titre du DIF.
LEDIF,QUELLE REALITE DANS LES ENTREPRISES?On observe des diffrences notables en fonction de la taille des entreprises. Lapplication du DIF est une ralit beaucoup plus tangible dans les entreprises de plus de 250 salaris, tant dans la communication que dans lutilisation du DIF - la communication autour du DIF Votre entreprise a t-elle communiqu en interne sur le DIF ? NB Dans les entreprises de plus de 250 salaris, prs de 15,30% 49 % des participants  lenqute dclarent que leur entreprise a communiqu 41,10% Oui non Ne sait pas 43,60% Comment votre entre rise a-t-elle communiqu sur le DIF ? 35,0% 28,6% 30,0% 25,0% 17,8% 20,0%17,0% 14,8% 15,0%12,5% 9,2% 10,0% 5,0% 0,0% Les entreprises qui ont communiqu sur le DIF ont utilis en majorit le bulletin de paie, lintranet RH et des runions dinformation auprs des salaris pour prsenter le DIF. Il faut aussi noter la part importante laisse au management qui a jou le rle de premier RH soit via une communication spcifique ou lors des entretiens dvaluation.
- l’utilisation du DIF Le DIF dans votre entreprise est un dispositif ... 4,80% dont on parle peu ou jamais qui commence  tre connu et utilis par certains 38,60% collaborateurs auquels les salaris ont largement recour s pour se former 56,59% Sur ce point, on observe galement de trs gros carts entre les diffrentes entreprises. Dans les entreprises de plus de 250 salaris, le DIF est davantage utilis. 49% de ces salaris dclarent que le DIF commence  tre connu ou que les salaris y ont largement recours. Si on observe un intrt pour le DIF de l’ensemble des salaris, force est de constater que son utilisation est ingale et qu’elle reste pour l’instant l’apanage des salaris des structures importantes. - les demandes de DIF Comment le DIF est mis en oeuvre dans votre entreprise ? 54,5% 60,0% 50,0% 40,0% 25,3% 30,0%20,2% 20,0% 10,0% 0,0% Les salaris peuvent choisir la Les collaborateurs doivent faire Vous ne savez pas comment formationqui'lssouhaitentleurdemandepartird'unelistelessalarisfontunedemande suivre prselectionne de formations du DIF
Dans lesprit des salaris rgne en majorit encore un certain flou sur la manire deffectuer une demande de DIF. Ils ne matrisent pas en gnral la latitude dont ils disposent pour choisir leur formation et ce en particulier dans les entreprises de moins de 250 salaris. Dans les entreprises de plus de 250 salaris, seuls 24,86 % des sonds ne savent pas quelle est la politique prne en matire de DIF. Conclusion Le DIF semble prendre son essor. 4 salaris sur 5ont entendu parler du DIF mme sils ne connaissent pas en dtail les modalits dapplication qui rgissent le dispositif.Le DIFsuscite unvif intrt de la part des salarisqui ont compris la ncessit de prendre leur carrire en main et de garantir leur employabilit tout au long de leur vie professionnelle. Les salaris dclarent  une trs grande majorit vouloir bnficier de ce dispositif. Le DIF commence  tre utilis dans 42 %des entreprises (toutes tailles de structures) et prs de 50%de salaris dans les entreprises de plus de 250 salaris.Le DIF est encore pour l’instant une ralit plus concrte pour les salaris des PME importantes et des grandes entreprises. L’essor du DIF passe encore par une communication accrue des entreprisessur le sujet. Les axes de communication  traiter en priorit -les principalesmodalits et rgles de fonctionnement du DIF et notamment la problmatique de la transfrabilit - lenombre d’heures acquises par chaque salari-une meilleure lisibilit du process des demandes de DIF(comment faire, quelle formation choisir) A propos de ltude er Cette tude a t ralise par Kelformation.com 1 moteur de recherche de formation ddi aux salaris, tudiants et aux professionnels de la formation.Ne manquez pas dbut avril 2007 la sortie du nouveau Kelformation. Un nouveau site avec des innovations technologiques majeures et un bouquet tendu de services pour permettre aux salaris et aux entreprises de dvelopper leurs comptences individuelles et collectives … Kelformation.com est une marque dAdenclassifieds, un leader des annonces classes sur Internet. Pour plus dinformations, veuillez contacter Karine Reffet Charge de communication karine.reffet@adenclassifieds.comTel . 01 76 63 02 20 Sbastien Fromm Responsable de marque sites Formation Sebastien.fromm@adenclassifieds.comTel : 01.76 63 02 10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.