Etude du comportement sous déformation de copolymères à blocs SBS et SBM à morphologie lamellaire

De
Publié par

Tables des illustrations Tables des illustrations Figure I.1. Les différentes architectures des copolymères à blocs avec deux types de monomères A et B. ............................................................................... 7 Figure I.2. Voies de synthèses donnant lieu aux copolymères AB ou ABA. ........................ 8 Figure I.3. Différentes architectures des copolymères à blocs............................................. 8 Figure I.4. Effet des gradients de compositions entre blocs et de l'asymétrie des blocs pour des copolymères SBS [MIC2003]..................................................... 9 Figure I.5. Schéma montrant les différentes morphologies observées pour des copolymères diblocs AB : sphère, cylindre, gyroïde, lamelle............................ 10 Figure I.6. Diagramme de phases pour des copolymères diblocs symétriques calculé par la théorie « self-consistent mean field” montrant les différentes morphologies en équilibre, désordre (dis), lamellaire (lam), gyroid (gyr), cylindrique (hex), sphérique (bcc)..................................... 11 Figure I.7. Schéma représentant la séparation des phases pour les copolymères AB et les copolymères triblocs ABA. (1) configuration de "pontage" pour un copolymères ABA, (2) configuration en boucle et (3) configuration du copolymère AB........................................................................ 12 Figure I.8. Morphologies prédites pour un copolymère triblocs ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 69
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Tables des illustrations
Tables des illustrations Figure I.1.Les différentes architectures des copolymères à blocs avec deux types de monomères A et B. ............................................................................... 7Figure I.2.Voies de synthèses donnant lieu aux copolymères AB ou ABA. ........................ 8Figure I.3.Différentes architectures des copolymères à blocs............................................. 8Figure I.4.Effet des gradients de compositions entre blocs et de l'asymétrie des blocs pour des copolymères SBS [MIC2003]..................................................... 9Figure I.5.Schéma montrant les différentes morphologies observées pour des copolymères diblocs AB : sphère, cylindre, gyroïde, lamelle. ........................... 10Figure I.6.Diagramme de phases pour des copolymères diblocs symétriques calculé par la théorie « selfconsistent mean field” montrant les différentes morphologies en équilibre, désordre (dis), lamellaire (lam), gyroid (gyr), cylindrique (hex), sphérique (bcc)..................................... 11Figure I.7.Schéma représentant la séparation des phases pour les copolymères AB et les copolymères triblocs ABA. (1) configuration de "pontage" pour un copolymères ABA, (2) configuration en boucle et (3) configuration du copolymère AB........................................................................ 12Figure I.8.Morphologies prédites pour un copolymère triblocs linéaire ABC (d’après Bates et al. [BAT1999]) ....................................................................... 13Figure I.9.Diagramme de phase montrant les différentes morphologies trouvées pour le copolymère triblocs PSPIPEO.. .......................................................... 14Figure I.10.Schéma montrant les différentes morphologies trouvées pour le copolymère en étoile SIM. avec différentes compositions du bloc MMA. [SIO1998] ................................................................................................ 16Figure I.11.Dépendance du module élastique pour différents copolymères poly(styrèneb alkyl méthacrylate) et PBMAbPSbPBMA (d’après Wiedisch [WEI2001]). ........................................................................................ 18Figure I.12.semiReprésentation de molécules de liaison dans les polymères cristallins. ........................................................................................................... 19Figure I.13.Variation schématique du volume spécifique V d’un polymère en fonction de la température................................................................................. 20Figure I.14.Comportement typique d’un polymère amorphe lors d’un essai de spectrométrie mécanique. ................................................................................. 21Figure I.15.Mécanisme de déformation proposé pour la déformation de la morphologie sphérique orientée, avant déformation (a) et après déformation (b). [PRA1998]............................................................................... 23Figure I.16.différents niveaux d’ordre dans les copolymères à morphologie cylindrique. (a) niveau moléculaire, (b) échelle microscopique et (c) niveau des domaines microscopiques. ............................................................. 24Figure I.17.Schéma représentant le spectre à quatre point, couramment trouvé dans la diffusion de rayons X sur les polymères [HON1996]. ........................... 25Figure I.18.Schéma représentant la structure donnant lieu au spectre à quatre points [SEG1988]. ............................................................................................. 25Figure I.19.Spectres de diffusion des rayons X obtenus pendant la déformation d’un copolymère SBS à morphologie cylindrique orientée par compression vers différentes directions. Déformation parallèle (a), perpendiculaire (b) et à 45 °[PAK1985]. ............................................................ 26Figure I.20.Modifications de la structure cylindrique proposées pour rendre compte des changements trouvés dans les spectres de SAX pendant la déformation du copolymère, d'après [PAK1985]. .......................................... 27Figure I.21.Spectre de Diffusion X et Image de TEM correspondante au même échantillon SIS à morphologie cylindrique déforme de façon perpendiculaire. [HON1996]. ............................................................................. 28Figure I.22.Schéma représentant le mécanisme de déformation du SBS lamellaire proposé par Fujimura et Hashimoto [FUJ1978]. ............................... 29
229
Tables des illustrations
Figure I.23.Schéma représentant l’organisation des domaines lamellaires pendant la striction du SBS et les spectres de diffusion correspondants. La direction de déformation est verticale [SEG1981]. ........... 30Figure I.24.Dépendance du mécanisme de déformation des copolymères diblocs avec le niveau de ségrégation thermodynamiqueχN :[WEI2001].................... 33Figure I.25.Effet du niveau de ségrégation thermodynamique sur l'énergie absorbée (indicateur de la résistance à la rupture) pendant la déformation de plusieurs copolymères poly (styrènebalkyl méthacrylate) et PBMAbPSbPBMA, Wiedisch [WEI2001]. .......................... 33
Figure II.1.Images de microscopie électronique en transmission du S22B39M39avant et après le recuit à une température supérieure à la température de transition vitreuse du bloc polyméthylméthacrylate [COR2003]. ............... 45Figure II.2.Représentation schématique du dispositif utilisé pour l’orientation de la morphologie avec la méthode « roll casting ». .............................................. 48Figure II.3.Représentation de la région entre rouleaux de l’appareil de « roll  casting » et le profil de pression et de vitesse dans la région entre rouleaux. ............................................................................................................ 48Figure II.4.Comportement typique d’un polymère amorphe lors d’un essai à vitesse de déformation constante effectué àT < Tg;σy contrainte maximale,σpcontrainte d’écoulement plastique. .............................................. 51Figure II.5.Schéma du pendule de torsion inversé conçu au laboratoire GEMPPM........................................................................................................... 54Figure II.6.Configuration de la machine de traction manuelle utilisée dans les essais de microscopie optique et dichroïsme IR insitu. ................................... 56Figure II.7.Schéma du montage de diffusion des rayons X utilisé pour la caractérisation des films orientés et un exemple de spectre de diffusion 2D isotrope. ......................................................................................... 57Figure II.8.Schéma de la réaction de OsO4 sur des doubles liaisons................................ 58Figure II.9.Schéma représentant l’orientation des chaînes macromoléculaires................. 60
Figure III.1.Courbes d’élution SEC pour les copolymères SBS et SBM avant et après purification. ............................................................................................67Figure III.2.Calandre utilisée pour l’élaboration des films SBS orientés............................70Figure III.3.......................71Structuration du film orienté entre les rouleaux de la calandre. Figure III.4.Répartition des zones d’échantillonnage pour le contrôle de l’homogénéité de l’orientation..........................................................................71Figure III.5.Diagrammes de diffusion du film PC5 préparé à partir du cumène. ...............72Figure III.6.Diagrammes de diffusion du film PC6 préparé à partir du cumène. ...............72Figure III.7.Diagrammes de diffusion du film PT12 préparé à partir du toluène................73Figure III.8.Diagrammes de diffusion du film PT13 préparé à partir du toluène................73Figure III.9.Clichés de diffusion des échantillons préparés par évaporation statique de solvant, SBSesc(gauche) et SBSesT(droite),. ..........................74Figure III.10.Profil d’intensité diffusée en fonction du vecteur de diffusion pour les films (PT12, PT13 et SBSesTpréparés à partir du toluène, et PC5 et PC6 obtenus à partir du cumène). ..................................................................75Figure III.11.Intensité en fonction de l’azimuth pour un 360°, Cas du film PC6..................76Figure III.12.Schéma de la sectorisation des diagrammes de diffusion pour l’évaluation de la dispersion d’orientation du SBS orienté. .............................77Figure III.13.Intensité en fonction de l’azimuth pour un secteur de 60° (30° à 30°) autour l’équateur. Cas du film PT12. ...............................................................78Figure III.14.Schéma montrant la direction de coupe microtomique des films pour la préparation des coupes minces utilisées en microscopie électronique à transmission.............................................................................78Figure III.15.Observations TEM du SBS lamellaire orienté (marquage OsO4 pendant 48 heures). ........................................................................................79Figure III.16.Distribution de la longue période déterminée à partir des observations TEM sur le SBS lamellaire orienté...................................................................80
230
Tables des illustrations
Figure III.17.Distributions des épaisseur des lamelles de PB et de PS déterminées à partir d’images TEM sur le films SBS orienté...............................................80Figure III.18.Schéma montrant la direction des coupes microtomiques réalisées pour les observations en microscopie électronique en transmission. .............81Figure III.19.Observations TEM du SBSesT obtenu par évaporation statique du solvant, l’image de gauche corresponde à la observation parallèle à la surface, tandis que celle de droite à l’observation du profil. ...........................81Figure III.20.Micrographie optique de la surface d’un film du SBS orienté.........................82Figure III.21.Diagrammes de diffusion obtenus avec la variation de la vitesse de rotation pendant l’orientation du copolymère SBM..........................................84Figure III.22.Diagrammes de diffusion du film SBM issu d’une évaporation statique de solvant. .......................................................................................................85Figure III.23.Profil d’intensité en fonction du vecteur de diffusion pour le film SBM préparé par évaporation statique dans le toluène. ..........................................86Figure III.24.Profil d’intensité azimuthal pour le film SBMes sur secteur de 60° ( 30° à 30°) autour l’équateur. ...........................................................................87Figure III.25.Schéma montrant la direction des coupes microtomiques réalisées pour les observations en microscopie électronique en transmission. .............87Figure III.26.Observations TEM du SBMes A315 lamellaire (marquage au RuO4 pendant 72 heures), vue de l’épaisseur (image en haut), et de la section transversale (image en bas). ..............................................................88Figure III.27.Détermination de la longue période du SBM lamellaire par analyse statistique des micrographies TEM. ................................................................89Figure III.28.Observations de microscopie optique de la surface du film SBM isotrope. ...........................................................................................................89
Figure IV.1.Définition des directions d’étude des films SBS lamellaire orientés................94Figure IV.2.Conformation des éprouvettes utilisées dans notre étude. .............................94Figure IV.3.Courbes typiques de la contrainte en fonction de la déformation pour le film PT12 (250µm d’épaisseur), Orientations Parallèle, Perpendiculaire, 45° et d’un échantillon isotrope (épaisseur 500µm)............95Figure IV.4.Courbes typiques de la contrainte en fonction de la déformation pour le film PT13 (500µm d’épaisseur), Orientations Parallèle, Perpendiculaire, 45° et d’un échantillon isotrope (épaisseur 500µm)............96Figure IV.5.Courbes de traction cyclique du film SBS orienté parallèlement à la direction de traction. Les symboles vides signalent le deuxième cycle. .........98Figure IV.6.Courbes de traction cyclique du film SBS orienté perpendiculairement à la direction de traction. Les symboles vides signalent le deuxième cycle.................................................................................................................98Figure IV.7.Courbes de traction cyclique du film SBS orienté à 45° par rapport à la direction de traction. Les symboles vides signalent le deuxième cycle. .........98Figure IV.8.Analyse mécanique dynamique en torsion sur les films SBS orientés : Evolution du module de conservation G’ et du facteur de perte tan(δ) en fonction de la température........................................................................100Figure IV.9.Analyse mécanique dynamique en traction sur les films SBS orientés : parallèle, perpendiculaire et 45°. ...................................................................102Figure IV.10.Réponse d’un matériau viscoplastique en traction simple. ..........................102Figure IV.11.Comparaison des résultats de l’analyse mécanique dynamique en traction pour l’orientation parallèle. ...............................................................103Figure IV.12.Représentation de la configuration des chaînes dans la couche polybutadiène, prenant en compte les résultats de Matsen.. ........................105Figure IV.13.Variations de largeur et d’épaisseur du film SBS orienté dans la configuration Parallèle. (la direction de déformation est parallèle à la surface des lamelles).....................................................................................107Figure IV.14.Schéma montrant les transformations possibles justifiants les variations de largeur et d’épaisseur quand la direction de déformation est parallèle à la surface des lamelles. .........................................................108
231
Tables des illustrations
Figure IV.15.Variations de largeur et d’épaisseur du film SBS orienté dans la configuration Perpendiculaire (la direction de déformation est Perpendiculaire à la surface des lamelles)....................................................108Figure IV.16.Modèle de déformation dans l’épaisseur du film SBS orienté dans la configuration perpendiculaire (la direction de déformation est perpendiculaire par rapport à la surface des lamelles). ................................109Figure IV.17.Variations de largeur et d’épaisseur du film SBS orienté dans la configuration à 45° (la direction de déformation est à 45° par rapport à la surface des lamelles). ................................................................................110Figure IV.18.Modèle proposé pour rendre compte des variations de largeur et d’épaisseur du film SBS orienté dans la configuration à 45°. .......................110Figure IV.19.Courbes de contrainte en fonction de la déformation lors des essais de relaxation pour les trois orientations (parallèle, perpendiculaire et 45°). ...............................................................................................................111Figure IV.20.Courbes de relaxation de contrainte en fonction du temps et vitesse de relaxation calculée pour le films dans l’orientation parallèle, perpendiculaire et à 45°.................................................................................112Figure IV.21.Configuration de travail utilisée dans les essais de diffusion insitu réalisés au laboratoire GEMPPM. .................................................................114Figure IV.22.Définition des directions de coupage pour l’observation de la structure déformée par MET..........................................................................115Figure IV.23.Variation des clichés de diffusion de rayons X pendant les essais in situ en fonction de la déformation pour le film ayant l’orientation parallèle. ........................................................................................................116Figure IV.24.Variation du Profil d’intensité radiale en fonction du vecteur de diffusion et du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film dans l’orientation parallèle pendant la déformation in situ (vu « de face »)............................................................................................................117Figure IV.25.Résultats de la variation de la longue période et de la largeur à mi hauteur dans la distribution d’orientation de la microstructure, en fonction de la déformation pour le film ayant l’orientation parallèle. .............118Figure IV.26.Modèle d’interprétation des spectres de montée et de descente dans la région entre 0.3 et 1.2 de déformation dans la striction. ...........................119Figure IV.27.Evolution de l’écart entre lobes dans les spectres de décharge dans l’orientation parallèle pour les essais menés au ESRF. ................................119Figure IV.28.Evolution de la longueur de fragments en fonction de l’évolution de l’allongement macroscopique. .......................................................................120Figure IV.29.Image de microscopie électronique à transmission montrant la structure du film Parallèle déformé àε=3. .....................................................121Figure IV.30.Modèle de déformation proposée pour le cas de la déformation dans la direction parallèle.......................................................................................122Figure IV.31.Spectres de diffusion 2D du film non déformé vu « de face » et « de profil » pendant l’essai de déformation dans la direction perpendiculaire (la direction de déformation se situe sur l’axe vertical)........123Figure IV.32.Evaluation des clichés de diffusion de rayons X pendant les essais in situ en fonction de la déformation pour le film suivant l’orientation perpendiculaire (la direction de déformation est verticale)............................124Figure IV.33.Variation du profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion et du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film dans l’orientation perpendiculaire pendant la déformation in situ (observation « de face »)...............................................................................125 Figure IV.34.Résultats de la variation de la longue période et de la largeur à mi hauteur dans la distribution d’orientation de la microstructure, en fonction de la déformation pour le film dans l’orientation parallèle (observation « de face »)...............................................................................126Figure IV.35.Variation du profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion pour le film dans l’orientation perpendiculaire pendant la déformation in situ (observation « de profil»). ...................................................................126
232
Tables des illustrations
Figure IV.36.Variation du profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion pour le film dans l’orientation perpendiculaire pendant la déformation in situ (observation « de profil»). ...................................................................127Figure IV.37.Variation du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film dans l’orientation perpendiculaire pendant la déformation in situ (observation « de profil»)...............................................................................127Figure IV.38.Représentation de la variation de l’orientation des domaines à l’amorçage de la striction. Les spectres entre 0.04 et 0.065 sont le résultat de la combinaison de deux populations au front de la striction........128Figure IV.39.Représentation de la variation de l’orientation des domaines après l’amorçage de la striction...............................................................................129Figure IV.40.Variation de la longue période et de l’orientation principale de la microstructure en fonction de la déformation nominale du film dans l’orientation parallèle (observation «de profil»)..............................................130Figure IV.41.Image de microscopie électronique à transmission montrant la structure du film Perpendiculaire déformé à 200%. ......................................131Figure IV.42.Evolution des clichés de diffusion de rayons X pendant les essais in situ en fonction de la déformation pour le film dans l’orientation à 45° .........132Figure IV.43.Variation du profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion et du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film ayant l’orientation à 45° pendant la déformation in situ (observation « de face »)............................................................................................................133Figure IV.44.Résultats de la variation de la longue période en fonction de la déformation pour le film dans l’orientation à 45° (observation «de face»).............................................................................................................134Figure IV.45.Variation de l’orientation principale de la microstructure par rapport à la direction de traction et de la largeur à mihauteur de la distribution d’orientation en fonction de la déformation pour le film dans l’orientation à 45° (observation «de face»)....................................................134Figure IV.46.Modèle de déformation proposée pour le cas de la déformation dans la direction à 45°. ...........................................................................................135Figure IV.47.Image de microscopie électronique à transmission montrant la structure du film à 45° déformé àε=1.70, La ligne rouge indique la direction de traction, l’angle d’orientation mesuré est de 24°........................136Figure IV.48.Spectres infra  rouge du SBS non déformé, enregistrés avec la radiation polarisée parallèle et perpendiculaire à la direction de traction. ..........................................................................................................137Figure IV.49.Variation du rapport dichroïque avec le pic sélectionné pour chaque bloc du SBS. ..................................................................................................137Figure IV.50.Fonctionne d’orientation des blocs calculée pour le film dans l’orientation parallèle......................................................................................139 Figure IV.51.Fonctionne d’orientation des blocs calculée pour le film dans l’orientation perpendiculaire...........................................................................139Figure IV.52.Fonctionne d’orientation des blocs calculée pour le film dans l’orientation à 45°. ..........................................................................................140Figure IV.53.Modèle des rotation de domaines qui justifie le changement de la fonctionne d’orientation dans l’orientation perpendiculaire. ..........................141Figure IV.54.Images IR du film SBS dans l’orientation parallèle utilisées pendant les essais spot light. ......................................................................................142Figure IV.55.Carte de la fonction d’orientation des chaînes PB et des blocs PS pour le film dans l’orientation parallèle calculées à partir des images IR spot light....................................................................................................143Figure IV.56.Images IR du film SBS dans l’orientation perpendiculaire utilisées pendant les essais spot light. ........................................................................144Figure IV.57.Carte de la fonction d’orientation des blocs PS et des chaînes PB pour le film avec l’orientation perpendiculaire, calculées à partir des images IR spot light. ......................................................................................145Figure IV.58.Images IR du film SBS dans l’orientation à 45° utilisées pendant les essais spot light. ............................................................................................145
233
Tables des illustrations
Figure IV.59.Carte de la fonction d’orientation des chaînes PB et des blocs PS pour le film dans l’orientation à 45°. ..............................................................146
Figure V.1.Courbes typiques de la contrainte en fonction de la déformation pour le film SBSes (80 µm d’épaisseur, 4 essais différents)................................153Figure V.2.Courbes typiques de la contrainte en fonction de la déformation pour le film SBMes (80 µm d’épaisseur, 5 essais différents). ..............................153Figure V.3.Courbes de traction cyclique du film SBSes. Les symboles vides correspondent au deuxième cycle.................................................................155Figure V.4.Courbes de traction cyclique du film SBMes (80 µm d’épaisseur). Les symboles vides correspondent au deuxième cycle. ......................................155Figure V.5.Analyse mécanique dynamique en torsion sur les films SBSes et SBMes: Evolution du module de conservation G’ et du facteur de perte tan(δ) en fonction de la température. ...................................................157Figure V.6.Analyse mécanique dynamique en traction sur les films SBSes et SBMes: Evolution du module de conservation E’ et du facteur de perte tan(δ) en fonction de la température. ...................................................157Figure V.7.Structure du copolymère SBM proposée à partir des relaxations observée dans les essais de spectrométrie mécanique. ..............................158Figure V.8.Variations relatives de largeur et d’épaisseur dans la région de la striction du film SBSes lors des essais de traction in situ. ...........................161Figure V.9.Variations relatives de largeur et d’épaisseur du film SBMes lors des essais de traction in situ. ...............................................................................162Figure V.10.Courbes de contrainte en fonction de la déformation et du temps lors des essais de relaxation pour le SBSes et le SBMes obtenus par évaporation statique du solvant.....................................................................163Figure V.11.Courbes de relaxation de contrainte en fonction du temps et vitesse de relaxation calculée pour le SBSes. .........................................................164Figure V.12.Courbes de relaxation de contrainte en fonction du temps et vitesse de relaxation calculée pour le films SBMes. ................................................164Figure V.13.Diagrammes de diffusion 2D du film SBSes non déformé vu « de face » et « de profil ». ............................................................................................166Figure V.14.Evolution des clichés de diffusion de rayons X pendant les essais in situ en fonction de la déformation pour le film SBSes..................................166Figure V.15.Variation du Profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion pour le film SBS6es pendant la déformation in situ (observation « de face »)............................................................................................................167Figure V.16.Variation du Profil d’intensité radial en fonction de l’azimut pour le film SBSes pendant la déformation in situ (observation « de face »). ................168Figure V.17.Résultats de la variation de la longue période en fonction de la déformation pour le film SBSes....................................................................168Figure V.18.Modèle de déformation du copolymère SBSH (29% polystyrène) étudié par Seguela [SEG1981] déduit de l’interprétation des diagrammes de diffusion. ..............................................................................169Figure V.19.Comparaison des diagrammes de diffusion dans mesurés « de face » (haut) et « de profil » (bas) pour le film SBSes pendant la déformation in situ dans le domaine 0.144<ε< 0.289. .......................................................170Figure V.20.Evolution du Profil d’intensité en fonction de l’azimut pour le film SBS es pendant la déformation in situ, observation « de profil » entre 0 et 0.09 de déformation.......................................................................................170Figure V.21.Diagrammes de diffusion du film SBMes non déformé vu « de face » et « de profil » (la direction de déformation se situe sur l’axe vertical). ........171Figure V.22.Variation des clichés de diffusion de rayons X pendant les essais in situ en fonction de la déformation pour le film SBMes. ................................172Figure V.23.Variation du profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion et du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le SBMes pendant la déformation in situ (observation « de profil »). ............................173
234
Tables des illustrations
Figure V.24.Variations de la longue période et de la largeur à mihauteur de la distribution d’orientation en fonction de la déformation pour le film SBM isotrope (observation « de profil»). .......................................................174Figure V.25.Spectres infrarouge du SBMes non déformé, enregistrés en polarisation parallèle et perpendiculaire à la direction de traction. ...............175Figure V.26.Fonction d’orientation des blocs calculée pour le film SBSes. Les symboles vides signalent le profil pour le bloc PS tandis que les symboles pleins celui du bloc PB. .................................................................176Figure V.27.....................178Fonction d’orientation des blocs calculée pour le film SBMes.
Figure A.1.1.Schéma montrant l’effet de la différence de coefficients d’expansion thermique lors du refroidissement pendant les essais de spectrométrie mécanique en torsion. ...................................................................................189Figure A.1.2.Analyse mécanique dynamique en torsion sur les films SBS orientés : Evolution du module de conservation G’ et du facteur de perte tan(δ) en fonction de la température........................................................................190Figure A.1.3.Maillage des volumes élémentaires pour les trois directions de la structure lamellaire considérés......................................................................192Figure A.1.4.Courbes expérimentales des modules E’ des homopolymères, polybutadiène et polystyrène avec les mêmes caractéristiques que ceux des blocs du SBS étudié[BON1999, CAS2003]. Nous montrons aussi les courbes de coefficient de poisson calculées. .................................193Figure A.1.5.Courbes des modules G’ calculées à partir des modèles de éléments finis en torsion pour le copolymère SBS lamellaire dans les directions parallèle, perpendiculaire et à 45°. ................................................................195Figure A.1.6.Résultats du calcul du module de cisaillement du copolymère SBS. Déformation imposée (a) par un deplacement et (b) par une force. .............195Figure A.1.7.Courbes des modules E’ calculées à partir des modèles de éléments finis en traction pour le copolymère SBS lamellaire dans les directions parallèle, perpendiculaire et à 45°. ................................................................196
Figure A.3.1.Montage développé pour les essais de diffusion insitu réalisés au laboratoire gemppm, montrant la platine tournante dans la configuration «de face». ...............................................................................206Figure A.3.2.Montage développé pour les essais de diffusion insitu réalisés au laboratoire gemppm, montrant la platine tournante dans la configuration «de profil». ...............................................................................206Figure A.3.3.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction parallèle, les spectres montrés correspondent à l’observation « de face ». ...................................................208Figure A.3.4.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction perpendiculaire, les spectres montrés correspondent à l’observation « de face ». ...................................................209Figure A.3.5.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction perpendiculaire, les spectres montrés correspondent à l’observation « de profil ». ..................................................210Figure A.3.6.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction à 45°, les spectres montrés correspondent à l’observation « de face ». ...................................................211Figure A.3.7.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation du film SBSes, les spectres montrés correspondent à l’observation « de face »................................................................................212Figure A.3.8.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation du film SBSes, les spectres montrés correspondent à l’observation « de profil»................................................................................213
235
Tables des illustrations
Figure A.3.9.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction parallèle ......................................................215Figure A.3.10.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction parallèle. .....................................................216Figure A.3.11.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction perpendiculaire sur le banc de déformation au ESRF de grenoble. ...............................................................217Figure A.3.12.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction à 45° sur le banc de déformation au ESRF de grenoble. ........................................................................................218Figure A.3.13.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation dans la direction à 45° sur le banc de déformation au ESRF de grenoble. ........................................................................................219Figure A.3.14.Sectorisation réalisée pour l’évaluation de la variation de l’orientation. ...................................................................................................220Figure A.3.15.Variation du Profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion et du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film dans l’orientation parallèle pendant la déformation in situ (observation « de face »), essais au ESRF........................................................................221Figure A.3.16.Variation du Profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion et du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film dans l’orientation perpendiculaire pendant la déformation in situ (observation « de face »), essais au ESRF...................................................222Figure A.3.17.Variation du profil d’intensité radial en fonction du vecteur de diffusion et du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film dans l’orientation à 45° pendant la déformation in situ (observation « de face »), essais au ESRF........................................................................223Figure A.3.18.Spectres de diffusion 2D du film SBM isotrope non déformé vu dans « de face » et « de profil » (la direction de déformation se situe sur l’axe vertical)..................................................................................................224Figure A.3.19.Sectorisation réalisée pour l’évaluation de la variation de l’orientation. ...................................................................................................225Figure A.3.20.Variation du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film SBM pendant la déformation in situ (dans « de face »). Les symboles vides représentent les résultats de la intégration réalisée ave FIT2D, la ligne continue représente la combinaison linéaire de fonctionnes Gaussiennes..................................................................................................225Figure A.3.21.Variation du profil d’intensité en fonction de l’azimuth pour le film SBM pendant la déformation in situ (observation « de face »). Les symboles vides représentent les résultats de la intégration réalisée ave FIT2D, la ligne continue représente la fonctionne Gaussienne représentant uniquement l’intégration des lobes de diffusion dus à la structure lamellaire du SBM. .........................................................................226Figure A.3.22.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation du film SBMes A315, les spectres montrés correspondent à l’observation « de face ». ...................................................227Figure A.3.23.Série de spectres obtenus dans les essais de diffusion insitu durant la déformation du film SBMes A315, les spectres montrés correspondent à l’observation « de profil ». ..................................................228
236
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.