ETUDE DU LIVRE DE JUGES

De
Publié par

ETUDE DU LIVRE DE JUGESINTRODUCTIONst-ce que les juges de l’Ancien Testament étaient des personnes qui avaient de saptitudes exceptionnelles ? Quelles sont les étapes qui amènent à la chute d’un eEnation ? Où allons-nous trouver une aide quand nous accomplissons la tâche que Dieu nous a confiée ? Pourquoi les tributs d’Israël ont eu beaucoup de chutes après être établis dans la terre promise ? Est-ce que Dieu peut utiliser quiconque désir le servir même s’il a de shandicapes ? Pouvons-nous faire de compromis concernant notre obéissance envers notre Dieu ceci dans le but d’attirer les gens au Seigneur ? Comment pouvons-nous vivre parmi le monde tout en mettant les principes bibliques en pratique ? Aujourd’hui nous débutons l’étude du livre de juges. Ce livre est nommé d’après 12 hommes et une femme, qui ont servi des juges après le décès de Josué jusqu’au temps du prophète Samuel. Ce livre fut écrit pendant la période de théocratie. Nous tirons cet teconclusion du fait que nous rencontrons quatre fois l’expression : en ce temps là il n’y avait pas des rois en Israël. Il est possible que le livre ait été rédigé par le prophète Samuel. M aisnous ne pouvons pas en être certains. L’auteur n’est pas clairement identifié. Les juges n’étaient pas des personnes avec des aptitudes exceptionnelles. En fait chaque juge sembl eavoir une faiblesse ou un handicape, qui fut utilisé par la grâce et la souveraineté de Di eu.Aucun ne fut un chef avec une influence ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 104
Nombre de pages : 47
Voir plus Voir moins
ETUDE DU LIVRE DE JUGES
INTRODUCTION st-ce que les juges de l’Ancien Testament étaient des personnes qui avaient des Enationaide quand nous accomplissons la tâche que Dieu? Où allons-nous trouver une aptitudes exceptionnelles ?Quelles sont les étapes qui amènent à la chute d’une nous a confiée ? Pourquoi les tributs d’Israël ont eu beaucoup de chutes après être établis dans la terre promise ? Est-ce que Dieu peut utiliser quiconque désir le servir même s’il a des handicapes ? Pouvons-nous faire de compromis concernant notre obéissance envers notre Dieu ceci dans le but d’attirer les gens au Seigneur ? Comment pouvons-nous vivre parmi le monde tout en mettant les principes bibliques en pratique ?
 Aujourd’hui nous débutons l’étude du livre de juges. Ce livre est nommé d’après 12 hommes et une femme, qui ont servi des juges après le décès de Josué jusqu’au temps du prophète Samuel. Ce livre fut écrit pendant la période de théocratie. Nous tirons cette conclusion du fait que nous rencontrons quatre fois l’expression : en ce temps là il n’y avait pas des rois en Israël. Il est possible que le livre ait été rédigé par le prophète Samuel. Mais nous ne pouvons pas en être certains. L’auteur n’est pas clairement identifié. Les juges n’étaient pas des personnes avec des aptitudes exceptionnelles. En fait chaque juge semble avoir une faiblesse ou un handicape, qui fut utilisé par la grâce et la souveraineté de Dieu. Aucun ne fut un chef avec une influence nationale comme Moïse et Josué. Le livre nous présente des récits indépendants d’événements d’envergures régionales plutôt que nationales. Le thème de ce livre.récidives dans les péchés suivis de restaurations par la grâce deDes Dieu.Ou si vous préférez desdéfaites et des restaurations. Ce thème est très approprié. Ce livre touche aussi un autre point.Les désappointements.Alors que les enfants d’Israël entrent dans la terre promise, ils sont excités par l’espoir et les attentes. Nous penserions que le peuple aurait marché dans la victoire personnelle et nationale après avoir été libéré de l’Egypte et erré dans le désert pendant 40 ans. Et conduit dans la terre promise sous la protection de la puissance divine. Malheureusement ça ne fut pas le cas. Le peuple a éprouvé défaites sur défaites. Le livre de juges nous présente une philosophie de l’histoire. La justice élève une nation, Mais le péché est la honte des peuples. Proverbes 14 : 34. Sur le plan historique, le livre raconte l’histoire depuis le décès de Josué jusqu’au prophète Samuel. Aucun chef ne fut désigné pour remplacer Josué, comme celui-ci l’était pour remplacer Moïse.  Ce livre couvre une période d’assai pour un gouvernement théocratique ; c'est-à-dire un gouvernement direct par Dieu. Moralement, c’est une période de récidives dans les péchés alors que le peuple se détourne de Dieu le chef invisible, pour atteindre un point très bas. Une période où chacun faisait ce qui lui semblait bon, Juges 17 : 6. Pour voir le déclin nous nenasveomnbsl eq, uJuàgceso m1p:a1r,e rA Jsegu mlator :p 1s  r1è dete 02: 1 8fael ,ne sJéusoJus ge.n tFsadi'sIosnrsa ëlc ecttoen scuoltmèrpeanrta isÉone.r nLeils,oenns  l' t disant:Qui de nous montera le premier contre les Cananéens, pour les attaquer? Juges 2di0s:a n1t:8,QEuti  ldees  neonfuasn tmsodn'Itserraaë lle  sep rleemvièerent, montèrent à Béthel, et consjualtmèriennÉte? L neiD t  ,ue r pour combattre les fils de Ben’ rnel répondit: Juda montera le premier.qui devait être une ère de croissance devient une èreCe d’accumulation de défaites. Ce fut toujours le même cercle vicieux. Le peuple servait Dieu fidèlement, ensuite il commençait à s’éloigner en péchant. Puis il abandonnait Dieu pour www.echorhema.fr Docteur Joël H Mbouïe K 1
servir les Baal et les Astartés. Ayant excité la colère de Dieu le peuple était livré entre les mains de ses ennemis. Après une période de servitude, le peuple cria à Dieu. Il se repentait et revenait à celui-ci. L’Eternel entendait leur prière et établissait un juge pour le libérer. Puis, la nation servait Dieu de nouveau. Le cycle recommençait après le départ du juge.Récidives dans les péchés et l’idolâtrie, servitude, repentance et libération sous un nouveau juge. Ce cycle dans l’histoire d’Israël se reproduisait constamment.  Les étapes qui amènent à la chute d’une nation. Le livre du prophète Esaïe débute avec cette philosophie de l’histoire. Esaïe a résumé les étapes qui conduisent à la chute d’une nation. Premièrement, apostasie spirituelle. Deuxièmement, décadence morale. Troisièmement, anarchie politique. Cette anarchie signale toujours la fin d’une nation. Bien des nations ont passé par ces étapes aux cours de leurs histoires. Le livre de juges est un livre contemporain. Voici une citation du générale Daglus Macarthur. « Dans ce jour de tempête qui s’annonce, alors que la décadence morale du pouvoir politique se propage, il est essentiel que les forces spirituelles se mobilisent pour défendre le fondement religieux sur lequel est construite la nation. C’est ce fondement qui a donné l’impulsion pour notre croissance morale et nationale ». L’histoire ne peut nous présenter aucun cas de déchéance morale qui n a pas abouti à un déclin politique et économique. Soit qu’un réveil spirituel ait enrayé la décadence morale soit que la détérioration progressive a conduit à un désastre morale.  Le premier chapitre nomme neuf tribus qui n’ont pas chassé les Cananéens de leurs territoires. Ruben, Gad et Issacar ne sont pas mentionnés. Mais nous pouvons présumer que ces tribus ont aussi négligé de chasser leurs ennemis. Chaque tribu avait son ou ses adversaires. Et elles ne sont jamais unies pour en battre un en particulier. C’est au verset trois que nous notons pour la première fois la nature du problème, alors que Juda demande l’aide de Siméon pour chasser les Cananéens sur son territoire. Chers amis, débutons l’étude de ce nouveau livre.         Juges 1 : 1, Après la mort de Josué, les enfants d'Israël consultèrent l'Éternel, en disant: Qui de nous montera le premier contre les Cananéens, pour les attaquer?La faiblesse des tribus est révélée dans le mot « montera ». Elles demandent à Dieu ce qu’elles devraient faire. Et qui devrait monter contre les Cananéens ? Ceux-ci étaient bien établis dans le pays parce qu’Israël ne les avait pas chassé. Ils ont été même une écharde dans la chair du roi Saül et du roi David.         Juges 1 : 2, L'Éternel répondit: Juda montera, voici, j'ai livré le pays entre ses mains.Les Cananéens semblaient êtres l’adversaire le plus important.         Juges 1 : 3moi dans le pays qui m'est échu, Et Juda dit à Siméon, son frère: Monte avec par le sort, et nous combattrons les Cananéens; j'irai aussi avec toi dans celui qui t'est tombé en partage. Et Siméon alla avec lui.Nous pouvons faire une tâche que Dieu nous a confiée avec son aide. Nous avons ici ce qui semble être une collaboration entre Juda et Siméon. Ça l’est. Mais c’est aussi un signe de faiblesse. La tribu de Juda n’avait besoin de demander de l’aide pour chasser les Cananéens du territoire qu’il a reçu en partage. Elle pouvait le faire avec l’aide de Dieu. A cause de cela, les Cananéens ne furent jamais complètement chassés du pays.
www.echorhema.fr Docteur Joël H Mbouïe K 2
    Juges 1 4 :, Juda monta, et l'Éternel livra entre leurs mains les Cananéens et les Phéréziens; ils battirent dix mille hommes à Bézek.Nous aurions cru que avec cette première victoire la population de Juda aurait pensé que Dieu remettrait leur héritage entre leurs mains.         Juges 1 : 9 – 11,9Les fils de Juda descendirent ensuite, pour combattre les Cananéens qui habitaient la montagne, la contrée du midi et la plaine.10Juda marcha contre les Cananéens qui habitaient à Hébron, appelée autrefois Kirjath-Arba; et il battit Schéschaï, Ahiman et Talmaï.11De là il marcha contre les habitants de Debir: Debir s'appelait autrefois Kirjath-Sépher.La ville de Debir était le centre culturel de Cananéens. Le nom veut dire : ville des livres. Peut être s’y trouvait-il une bibliothèque.         Juges 1 : 12 – 13,12dit: Je donnerai ma fille Acsa pour femme à celui qui battraCaleb Kirjath-Sépher et qui la prendra.13 Othniel, fils de Kenaz, frère cadet de Caleb, s'en empara; et Caleb lui donna pour femme sa fille Acsa. a commencé par prendre Israël possession des terres et des collines et il les a gardé le plus longtemps. Les plaines et les vallées étaient la scène de conflits perpétuels entre Israël et les Cananéens. Donc, les enfants d’Israël ont subi les influences et les tentations de la religion Cananéenne, une fois dans la terre promise. C’était une religion dégradante et les enfants d’Israël sont vite tombés dans l’idolâtrie. Caleb a promit de donner sa fille à quiconque prendra la ville derehpéS-hiKjrta. Selon la grammaire Hébraïque Othniel pourrait être le neveu ou le jeune frère de Caleb. Cependant, son mariage avec Acsa en fait le beau-fils de Caleb. Il semble qu’il a été choisit comme juge à cause de ses liens de parenté avec Caleb. Le népotisme était prévalent à l’époque. S’il avait été le beau- fils de gens untel, il ne serrait jamais devenu juges en Israël. Bien des gens occupent de postes prestigieux non pas à cause de leur aptitude, mais à cause de leurs relations ou cause de leurs circonstances. Napoléon affirmait être un homme avec un destin. Il est devenu un homme puissant à cause de la période dans laquelle, il est né. S’il avait vécu aujourd’hui il serrait probablement un parfait inconnu. Bien chers amis, il en est ainsi avec Othniel. Les neuf tribus mentionnées dans ce chapitre les sont à cause de leur échec. Nous avons parlé de Juda et de Siméon. Mais quand nous regardons Benjamin et Manassé ; toutes les tribus ont eu des échecs.        Juges 1 : 21, Les fils de Benjamin ne chassèrent point les Jébusiens qui habitaient à Jérusalem; et les Jébusiens ont habité jusqu'à ce jour dans Jérusalem avec les fils de Benjamin.C’est  registres. lesà cette époque que ce fait fut inscrit dans         Juges 1 : 27 – 34,27Manassé ne chassa point les habitants de Beth-Schean et des villes de son ressort, de Thaanac et des villes de son ressort, de Dor et des villes de son ressort, de Jibleam et des villes de son ressort, de Meguiddo et des villes de son ressort; et les Cananéens voulurent rester dans cee  plaeyss .c 2h8 spqooirn tI uleae ëcshrafsusla se L  assujettit les  tsaes zoftr ,liÉnt. ïm nphrap iosaas Cananéens à un tribut, mais il n29 Cananéens qui habitaient à Guézer, et les Cananéens habitèrent au milieu d'Éphraïm à Guézer.30 ne chassa point les habitants de Kitron, ni les habitants de Nahalol; et Zabulon les Cananéens habitèrent au milieu de Zabulon, mais ils furent assujettis à un tribut.31Aser ne chassa point les habitants d'Acco, ni les habitants de Sidon, ni ceux d'Achlal, d'Aczib, de Helba, d'Aphik et de Rehob;32et les Asérites habitèrent au milieu des Cananéens, habitants du pays, car ils ne les chassèrent point.33Nephthali ne chassa point les habitants de Beth-Schémesch, ni les habitants de Beth-Anath, et il habita au milieu des Cananéens, habitants du pays, mais les habitants de Beth-Schémesch et de Beth-Anath furent assujettis à un tribut.34
www.echorhema.fr Docteur Joël H Mbouïe K 3
Les Amoréens repoussèrent dans la montagne les fils de Dan, et ne les laissèrent pas descendre dans la plaine.la terre promise. Le pays que Dieu a Voila ce qui se passait dans donné à son peuple. Pas une seule tribu n’a entièrement prit possession de son territoire. Quelle tragédie !         Juges 2 : 1d 'É3,1 Uenn tÉ'lenreéyov ed de Guilgl monta mi ,ted laà B koait eJv ti :iaf uo s ej te , monter hors gypte vous ai amenés dans le pays que j'ai juré à vos pères de vous donner. J'ai dit: Jamais je ne romprai mon alliance avec vous;2 et vous, vous ne traiterez point alliance avec les habitants de ce pays, vous renverserez leurs autels. Mais vous n'avez point obéi à ma voix. Pourquoi avez-vous fait cela?3dit alors: Je ne les chasserai pointJ'ai devant vous; mais ils seront à vos côtés, et leurs dieux vous seront un piège. Je crois que l’envoyé de l’Eternel est une christophanie. C'est-à-dire une apparition du Fils de Dieu. Il est apparu dans une forme que pouvait percevoir le sens humain. Quoi qu’il ait toujours pourvu au besoin de son peuple, celui-ci lui désobéit. C’est le début du cercle vicieux de l’histoire des enfants d’Israël.         Juges 2 : 16, L'Éternel suscita des juges, afin qu'ils les délivrassent de la main de ceux qui les pillaient.Chaque fois que la nation était au bout de sa force, Dieu suscitait un juge pour le secourir.         Juges 3 : 1 – 11, Voici les nations que l'Éternel laissa pour éprouver par elles Israël, tous ceux qui n'avaient pas connu toutes les guerres de Canaan.2 voulait seulement que les Il générations des enfants d'Israël connussent et apprissent la guerre, ceux qui ne l'avaient pas connue auparavant.3Ces nations étaient: les cinq princes des Philistins, tous les Cananéens, les Sidoniens, et les Héviens qui habitaient la montagne du Liban, depuis la montagne de mettre Israël à l'é aBfainal -qHuee rl'mÉotne rjnueslq su'ûàt  ls''eilnst roébe édirea iHeantm aatuhx.  c4i rtc sàerripn eueeslv ràn os tsensaètri Cperss   dnmemoam qu'entsvaitil apreuve, par Moïse.5 Et les enfants d'Israël habitèrent au milieu des Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Phéréziens, des Héviens et des Jébusiens;6 prirent leurs filles pour ils n ants irenteurs ro oublièrent l'Éternel, et ils servirent xl.e s7  stel se Bfaa lees L ifdde'Iomslremase.ës l, 8fi slen,ltÉre à'laît déplqui  ce dntie tnpeerslp rsielm  fa iàn st rduee lif sl slirent leurs dieuel,se  tli sesvr aocL d  eèlerernel'Étenfll s'niolcs  amm aaèrrseIn deorntn iet, ëlves lel en ants CCuusscchhaann--RRiisscchheeaatthhaaïïmm.,  r9 Lesd I'rsëae fnnast ànt'É lcrl reièl te'nret ,lef les. Etr lufrsëad I'odei és Motopieam b.leCae  detadc erèrf ,zaneK e1etÉ0una  us rteicslenruel Éter et'nltid serp 'L aithus vierss a à sn libérateur qui les délivra, Othniel, fils d nel fut sur lui. Il devint juge en Israël, et il partit pour la guerre. L'Éternel livra entre ses mains Cuschan-Rischeathaïm, roi de Mésopotamie, et sa main fut puissante contre Cuschan-Rischeathaïm. 11 Le pays fut en repos pendant quarante ans. Et Othniel, fils de Kenaz, mourut. Les enfants d’Israël se marièrent même avec les Cananéens, des Héthiens, des Amoréens, des Héviens et de Jébusiens. Ce sont les peuples qui vivaient parmi eux. Israël agit méchamment et oublia Dieu et servit le Baal. Dieu le livra à la servitude ou à l’esclavage. Dieu peut utiliser quiconque désir le servir.  Othniel fut le premier juge suscité pour le libérer. Sa seule qualification semble avoir été le fait qu’il était le neveu et le beau-fils de Caleb.  Ehoud fut le deuxième juge. Il fut suscité afin de libérer Israël de mains d’ Eglon, le roi de Moab. Sa qualification était le fait d’être gaucher, ce qui lui permit d’entrer dans la présence du roi sans qu’on découvre l’épée cachée sur lui.
www.echorhema.fr Docteur Joël H Mbouïe K 4
 le servir ? Qutpoinnleel sopruple  iusormpntta-tseq ece iul tsonrspes ceexs netu ueed esili E ?-cstmensrettu ueilituq eiD eemmes pose les flpris norua ccmodee agssmee  l :eyom el uo ueiD tilius ue non qut ar relp uoossn? ervuœ snovuoP  
  n c oMraeicnteeqnuain td éepxlamti nàol'nÉstleer ndeel;u xeitèl'mÉet ejrungeel,fEhud.JÉuggens,  3r: 12, Les enfants d'Israël firent e ortifia lo oi de Moab, contre Israël, parce qu'ils avaient fait ce qui déplaît à l'Éternel. Nous voilâmes au début du nouveau cycle. Tel que décrit il y a quelques minutes. Après avoir servit Dieu pendant un certain temps, le peuple se détourne de lui de nouveau. Dieu a suscité Ehoud pour libérer son peuple. Il ne semble pas avoir eu des aptitudes exceptionnelles ou spectaculaires. La seule chose qu’il ait fait, c’est de tuer le roi de Moab. Dieu utilisa le fait qu’il soit gaucher. Ehoud fut l’instrument de Dieu pour
www.echorhema.fr Docteur Joël H Mbouïe K 5
Juges 3 : 12 – 4 : 24
INTRODUCTION Est-ce que Di servir Dieu même si nous n’avons pas les dons extraordinaires ?Qu’est-ce que ça prend pour servir Dieu ou Qu’avons-nous besoin pour servir Dieu ?
 Chamgar fut le troisième juge. Il manipulait habilement l’aiguillon à bœufs. Il s’en servi pour libérer Israël de la main des Philistins. Tous les juges avaient de défauts, de caractéristiques inhabituelles ; ou des handicapes que Dieu a utilisé. Les juges ont démontré que Dieu peut utiliser quiconque désir le servir.  Le compromis n’attire personne au Seigneur Jésus. Des nombreux chrétiens pensent pouvoir témoigner et amener des gens au Seigneur, s’ils se mêlent à eux dans le monde. Il n’en est rien mes amis. Israël a fait des compromis et ce ne sont pas les Cananéens qui sont venus à l’Eternel. Mais plutôt Israël qui s’est détourné de Dieu pour servir des idoles. Les mariages entre les ethnies du pays n’ont permit de convertir ces gens. Les Philistins ne se convertir pas sous l’influence d’Israël. Au contraire, ces peuples se sont virés contre le peuple de Dieu. Samson dû les combattre et quelques siècles plus tard David en fit autant. Le compromis n’attire pas les gens à Dieu. En fait il ne voit pas la différence entre eux et les croyants. En se mêlant à d’autre peuple, Israël est tombé dans l’apostasie. Ils ont tranquillement adopté les croyances de Cananéens. Leur façon de penser, éventuellement, ils ont servi les idoles ou les dieux de Cananéens. Cela entraîna le châtiment du peuple de Dieu. Il a de nouveau livré son peuple à la servitude. Celui-ci a dû se repentir et crier à son Dieu pour avoir du secours. Dans sa grâce et dans sa compassion, Dieu leur a suscité Othniel, un juge, afin qu’il libère ses enfants. Il fut le premier juge et loin des meilleurs. Il n’y a pas de grandes critiques à faire à son sujet. Il a délivré les enfants d’Israël cependant, il n’a pas délivré les enfants d’Israël à cause de ses aptitudes exceptionnelles. Mais parce qu’il était neveu et beau fils de Caleb. Cependant, cela n’empêcha pas Dieu de l’utiliser. Il est étonnant de voir quel type de personne Dieu peut parfois utiliser. Ça peut être la raison pour laquelle, il se sert de vous et de moi. Je vous cite un texte du Nouveau Testament : 14Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?15 accord y a-t-il entre Quel Christ et Bélial? Ou quelle part a le fidèle avec l'infidèle?16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.2 Corinthiens 6 : 14 – 16. Tu es né de nouveau, tu as reçu Jésus comme Sauveur personnel, l’as-tu établi comme Seigneur qui règne dans ta vie ?
tuer Eglon pour accomplir son plan. La mort d’Eglon a probablement sauvé de milliers de vies. Certains disent que notre civilisation ne permettra pas un tel acte. En fait notre civilisation a développé la bombe atomique, et elle l’a utilisé contre le Japon. Certains affirment que cela avait épargné beaucoup de vies de soldats alliés. Cependant, des femmes et des enfants périrent lorsque la bombe fut lâchée sur deux villes du Japon. Laissez-moi vous poser cette question. Désirez-vous servir ? Ehoud n’avait qu’un attribut. Il était gaucher. Mes amis, nous n’avons pas besoin d’avoir de talents exceptionnels pour que Dieu nous utilise. William Cary dont l’œuvre missionnaire en inde existe toujours, était un cordonnier. Et bien d’autres missionnaires n’étaient pas promoteurs mais Dieu les utilisa avec puissance. Si on veut servir, Dieu nous ouvre les portes. Donc la vrai question est : désirez-vous servir ?         Juges 3 : 13, Églon réunit à lui les fils d'Ammon et les Amalécites, et il se mit en marche. Il battit Israël, et ils s'emparèrent de la ville des palmiers. Lorsque les Israélites se sont détournés de Dieu, il les assujettit aux Moabites. Voici ce qui est arrivé.         Juges 3 : 14 – 15,14 Et les enfants d'Israël furent asservis dix-huit ans à Églon, roi de Moab.15 Les enfants d'Israël crièrent à l'Éternel, et l'Éternel leur suscita un libérateur, Éhud, fils de Guéra, Benjamite, qui ne se servait pas de la main droite. Les enfants d'Israël envoyèrent par lui un présent à Églon, roi de Moab.Voila que le cycle se déroule de nouveau. Le peuple crie à l’Eternel et celui-ci suscite un juge pour le libérer. Qui est-ce que Dieu a choisi ? Ehud, fils de Guéra, un Benjamite, gaucher. Cet homme n’avait pas beaucoup d’aptitude mais, Dieu l’a utilisé. Que cela nous encourage à servir Dieu avec ce que nous avons.         Juges 3 : 16 – 23,16Éhud se fit une épée à deux tranchants, longue d'une coudée, et il la cÉeignit sous ses vêtements, au côté droit. 17 Il offrit le présent à Églon, roi de Moab: or glon était un homme très gras.18Lorsqu'il eut achevé d'offrir le présent, il renvoya les gens qui l'avaient apporté.19Il revint lui-même depuis les carrières près de Guilgal, et il dit: O roi! J’ai quelque chose de secret à te dire. Le roi dit: Silence! Et tous ceux qui étaient auprès de lui sortirent.20 Éhudsa chambre d'été, et il dit: l'aborda comme il était assis seul dans J'ai une parole de Dieu pour toi. Églon se leva de son siège.21Alors Éhud avança la main gauche, tira l'épée de son côté droit, et la lui enfonça dans le ventre.22 poignée même La entra après la lame, et la graisse se referma autour de la lame; car il ne retira pas du ventre l'épée, qui sortit par derrière.23 sortit par le portique, ferma sur lui les portes de la Éhud chambre haute, et tira le verrou. un  C’étaitgeste brutal qui était ni héroïque ni romantique. Ehud se fait faire une épée spéciale pour le besoin de la cause. Il cacha l’épée du coté droite afin de se servir de la main gauche. Habituellement une épée est placée du coté gauche. Donc, c’est de coté qu’ont dû examiner les vêtements de Ehud afin de s’assurer qu’il n’était pas armé. Après avoir remit son présent au roi, Ehud lui dit qu’il avait un secret à lui confier. Le roi fut sorti sa cour et Ehud en profita pour le tuer. Ensuite il verrouilla la porte et s’en fuit. Ça ne fut pas une action lâche. Il fallait du courage pour exécuter un tel plan.          24 – 25 :Juges 3,24les serviteurs du roi vinrent et regardèrent; et il fut sorti,  Quand voici, les portes de la chambre haute étaient fermées au verrou. Ils dirent: Sans doute il se couvre les pieds dans la chambre d'été.25 Ils attendirent longtemps; et comme il n'ouvrait pas les portes de la chambre haute, ils prirent la clé et ouvrirent, et voici, leur maître était mort, étendu par terre.Les serviteurs d’Eglon attendaient que le roi termine sa sieste et qu’il
www.echorhema.fr Docteur Joël H Mbouïe K 6
ouvre sa porte. Ils attendirent longtemps. Finalement la situation devient embarrassante. Et in ils  e n f Ju,geso3u:v r2ir6e, nPtelan dpaonrtt el epuorusrddéélaciosu,vÉrihrulde cparidtalvar ef uditue ,r odiéEpgalsosna.les carrières, et se sauva à Seïra. tout ce temps les serviteurs s’attendaient que leur roi se réveille. Ehud eu Pendant l’occasion de fuir et de se cacher à Seïra.      d' É  pJugesm .3L:e s2 7e nfa3nt0,sd  2'I7 troe late dmpet ,liirévand s nom al sna engatnodescendirent aversëa lneaget, l  i mseul ced i al tnomuf lra t sèDi'uq hraï it à leur tête. 28Il leur dit: Suivez-moi, car l'Éternel a livré entre vos mains les Moabites, vos ennemis. Ils descendirent après lui, s'emparèrent des gués du Jourdain vis-à-vis de Moab, et ne laissèrent passer personne.29temps-là environ dix mille hommes de Moab, tous Ils battirent dans ce robustes, tous vaillants, et pas un n'échappa.30 ce jour, Moab fut humilié sous la main En d'Israël. Et le pays fut en repos pendant quatre-vingts ans.Tout comme il l’a fait pendant la période de juges, afin d’accomplir ses plans ; il utilise les hommes ordinaires qui veulent le servir. Mes amis, Dieu peut se servir de vous si vous désirez qu’il le fasse. Maintenant, le dernier verset mentionne le troisième juge. Lisons-le.          :Juges 3 31Schamgar, fils d'Anath. Il battit six cents hommes des, Après lui, il y eut Philistins avec un aiguillon à boeufs. Et lui aussi fut un libérateur d'Israël.Dans ce cas-ci ce n’est pas l’homme qui est remarquable mais c’est la méthode qu’il utilise pour libérer Israël. Un aiguillon à bœufs était un bâton long avec une pointe de métal à l’extrémité. On s’en servait pour faire avancer un bœuf. Mais, l’instrument pouvait aussi devenir une arme efficace. Le message est plus important que le médiateur pour le transmettre. Je m’explique. Des personnes affirment aujourd’hui que nous devons utiliser la technologie la plus récente et les meilleures méthodes dans nos églises. C’est bien, lorsqu’il en est ainsi. Mais qu’en est-il du message que l’on proclame avec ces méthodes ? C’est bien d’envoyer le message dans le monde entier par l’Internet.C’est bien de créer des pages Web accessibles dans tous les pays du monde. La puissance de la technologie et de télécommunication est merveilleuse. Mais le contenu du message est encore plus important.S’en sert-on afin de proclamer la parole de Dieu ? Dieu va examiner le message que nous transmettons avant d’examiner la technologie que nous utilisons. Dieu utilise le peu que nous avons. S’il est entre bonnes mains, un aiguillon à bœufs peut être consacré à Dieu. Rappelez-vous, Dieu a utilisé la verge de Moïse. Il a utilisé une pierre dans la fronde de David. Dorcas n’avait que des aiguilles et des files. Un jeune garçon n’avait que cinq pains et deux poissons. Ces choses furent remises à Dieu. Quoique vous ayez ms amis, si peu soit-il si vous le remettez dans les mains de Dieu, il en fera usage. Pensez aux trois juges de ces chapitres. Ils étaient trois hommes ordinaires avec un grand Dieu.         Juges 4 : 1 – 3,1 Les enfants d'Israël firent encore c ui dé qu'Éhud fut mort.2aJib,nr iod  eaCnaan, qui el lev stidntne  lre mesnsaie  d Et ernel'Étq e à tîalpneerÉtl'èspr al, t à Hatsor. Le c de son armée était Sisera, et habitait à Haroscheth-Goïm.3 Les erénfgannatis d'Israël crièrenht eàf l'Éternel, car Jabin avait neuf cents chars de fer, et il opprimait avec violence les enfants d'Israël depuis vingt ans.Israël débute un autre cycle. La nation retourne à l’idolâtrie et Dieu permet que son peuple soit assujettit à Jabin roi de Canaan. Sisera le chef de son armée avait neuf cents chars et les enfants d’Israël le craignaient. Jabin domina sur Israël pendant vingt ans.     
www.echorhema.fr Docteur Joël H Mbouïe K 7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.