Étude portant sur les perceptions des Québécois à l'égard des écoles publiques

De
Publié par

zzz Étude portant sur les perceptions des Québécois et des Québécoises à l’égard des écoles publiques 507, place d’Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Téléc. : 514-987-1960 www.legermarketing.com Table des matières INTRODUCTION...........................................................................................................3 1. LES PERCEPTIONS DES QUÉBÉCOIS .......................................................................4 1.1 LA MAJORITÉ DES QUÉBÉCOIS SONT SATISFAITS DE L’ÉCOLE PUBLIQUE ..................................... 5 1.2 LES QUÉBÉCOIS FONDENT LEUR PERCEPTION À L’ÉGARD DES INSTITUTIONS SCOLAIRES SUR LEUR PROPRE EXPÉRIENCE .................................................................................................. 6 1.3 LES ÉCOLES PUBLIQUES DEVRAIENT INFORMER DAVANTAGE LA POPULATION DE LEURS PERFORMANCES ET DE LEURS ACTIVITÉS............................................................................................... 7 1.4 DES SOLUTIONS POUR RENDRE L’ÉCOLE PUBLIQUE PLUS ATTRAYANTE : L’ENCADREMENT DES ÉLÈVES ET LA DIVERSIFICATION DES PROGRAMMES ........................................................................... 9 1.5 LA VALEUR LA PLUS IMPORTANTE AUX YEUX DES QUÉBÉCOIS : LE RESPECT D’AUTRUI .................. 10 1.6 IL FAUT CAPITALISER SUR LES ACTIVITÉS PARASCOLAIRES POUR ASSURER LE DÉVELOPPEMENT DES ...
Publié le : vendredi 23 septembre 2011
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins

z
z
z

















Étude portant sur les perceptions des Québécois
et des Québécoises à l’égard des écoles publiques


















507, place d’Armes, bureau 700, Montréal (Québec) H2Y 2W8 Tél. : 514-982-2464 Téléc. : 514-987-1960 www.legermarketing.com
Table des matières

INTRODUCTION...........................................................................................................3
1. LES PERCEPTIONS DES QUÉBÉCOIS .......................................................................4
1.1 LA MAJORITÉ DES QUÉBÉCOIS SONT SATISFAITS DE L’ÉCOLE PUBLIQUE ..................................... 5

1.2 LES QUÉBÉCOIS FONDENT LEUR PERCEPTION À L’ÉGARD DES INSTITUTIONS SCOLAIRES SUR LEUR
PROPRE EXPÉRIENCE .................................................................................................. 6

1.3 LES ÉCOLES PUBLIQUES DEVRAIENT INFORMER DAVANTAGE LA POPULATION DE LEURS PERFORMANCES
ET DE LEURS ACTIVITÉS............................................................................................... 7

1.4 DES SOLUTIONS POUR RENDRE L’ÉCOLE PUBLIQUE PLUS ATTRAYANTE : L’ENCADREMENT DES ÉLÈVES ET
LA DIVERSIFICATION DES PROGRAMMES ........................................................................... 9

1.5 LA VALEUR LA PLUS IMPORTANTE AUX YEUX DES QUÉBÉCOIS : LE RESPECT D’AUTRUI .................. 10

1.6 IL FAUT CAPITALISER SUR LES ACTIVITÉS PARASCOLAIRES POUR ASSURER LE DÉVELOPPEMENT DES
JEUNES, SELON LES QUÉBÉCOIS................................................................................... 11

1.7 LES QUÉBÉCOIS NE SOUHAITENT PAS REVENIR AUX ÉCOLES NON MIXTES ................................. 12
2. PROFIL DES PERSONNES INTERROGÉES ..............................................................13















_______
N.D.L.R. - Dans le présent document, il nous a semblé plus pratique d’utiliser la forme masculine
afin de faciliter la lecture. Il ne faudrait y voir qu’une manière d’alléger le texte et,
d’aucune façon, une procédure discriminatoire.

La reproduction du présent document, en tout ou en partie, est autorisée à la
condition d’en mentionner la source et de ne pas l’utiliser à des fins commerciales.
2
Introduction


Contexte et objectifs de l’étude

La Fédération des commissions scolaires du Québec a mandaté la firme de recherche
Léger Marketing afin d’effectuer une étude auprès de la population québécoise.
L’objectif principal de ce sondage était de découvrir les différentes perceptions des
Québécois à l’égard de l’école publique.


Rappel méthodologique

Dans l’optique de répondre aux objectifs de l’étude, un sondage téléphonique de type
Omnibus a été réalisé auprès de 1003 Québécois. Les répondants, tous âgés de
18 ans et plus, devaient pouvoir s’exprimer en français ou en anglais et être
accessibles par téléphone.

Afin d’assurer la représentativité de l’ensemble de la population à l’étude, l’échantillon
a été établi aléatoirement à l’aide du logiciel Échantillonneur Canada. Les entrevues
ont été réalisées à partir de notre central téléphonique situé à Montréal du 14 au 17
mars 2002. Nous avons, par ailleurs, obtenu un taux de réponse de 62,2 %, ainsi
qu’une marge d’erreur de ±3,0 %, et ce, pour un intervalle de confiance de 95,0 %.
3

















1. Les perceptions des Québécois




























4

1.1 La majorité des Québécois sont satisfaits de l’école publique

9 À l’heure actuelle, 69 % des Québécois interrogés se disent satisfaits de l’école
primaire publique, alors que 59 % se disent satisfaits de l’école secondaire
publique. Ce sont là des proportions intéressantes, puisqu’elles démontrent une
amélioration significative depuis 1993 (voir les graphiques suivants).
Graphique 1.1.1
De façon générale, diriez-vous que vous êtes très satisfait, plutôt satisfait, plutôt
insatisfait ou très insatisfait de l’école primaire publique ?
(n=1003)
Satisfaits Insatisfaits
2002 : 69% 2002 : 23%
1993 : 61% 1993 : 24%
51% 48%
18% 17% 17%
13%
7%6%
Très satisfait Plutôt satisfait Plutôt insatisfait Très insatisfait
2002 1993
Note : Le complément à 100 % représente ceux qui ne savent pas ou qui refusent de répondre.
Graphique 1.1.2
De façon générale, diriez-vous que vous êtes très satisfait, plutôt satisfait, plutôt
insatisfait ou très insatisfait de l’école secondaire publique ?
(n=1003)
Satisfaits Insatisfaits
2002 : 59% 2002 : 33%
1993 : 40% 1993 : 44%
46%
34%
29%
24%
15%13%
9%6%
Très satisfait Plutôt satisfait Plutôt insatisfait Très insatisfait
2002 1993
Note : Le complément à 100 % représente ceux qui ne savent pas ou qui refusent de répondre.


5

1.2 Les Québécois fondent leur perception à l’égard des institutions
scolaires sur leur propre expérience


9 De manière générale, 53 % des Québécois fondent leurs croyances actuelles à
l’égard de l’école publique sur leur propre expérience. De ce nombre, 43 %
s’appuient essentiellement sur leur expérience personnelle passée et 10 %,
sur ce qu’ils vivent présentement avec leurs enfants.

9 De plus, on remarque que plus d’une personne sur cinq (23 %) se fie à ce qu’elle
entend dans son entourage, 17 % sur les faits relatés par les médias et 3 % se
réfèrent au Palmarès des écoles secondaires.


Tableau 1.2
Votre perception de l’école publique par rapport à l’école privée est-elle
fondée sur…?
(n=1003)
Sources internes 53 %
-Votre expérience personnelle 43 %
-Ce que vous vivez présentement avec vos enfants 10 %
Sources externes 44 %
-Ce que vous entendez dans votre entourage 23 % e vous lisez ou entendez dans les médias 17 %
-Le palmarès des écoles secondaires 3 %
-Autre (réponse spontanée) 1 %
Note : Le complément à 100 % représente ceux qui ne savent pas et ceux qui refusent de
répondre.

9 Soulignons que les femmes (26 %) et les personnes qui travaillent au foyer (32 %)
sont proportionnellement plus nombreuses à baser leur opinion à l’égard des
institutions d’enseignement privées et publiques sur ce qu’elles entendent dans
leur entourage.

9 Par contre, la tendance à se baser sur les médias s’avère particulièrement
marquée chez les personnes âgées de 55 à 64 ans (24 %) et celles âgées de
65 ans et plus (25 %), chez les résidants de l’Est du Québec (26 %), les personnes
dont le revenu annuel est inférieur à 20 000 $ (29 %), les retraités (22 %) et chez
les personnes qui ont une scolarité de niveau secondaire (22 %).










6

1.3 Les écoles publiques devraient informer davantage la population de
leurs performances et de leurs activités


9 D’après 45 % des personnes interrogées, les écoles publiques, au Québec,
informent suffisamment la population de leurs performances et de leurs
activités. Par contre, près de la moitié (48 %) partagent l’avis inverse.

9 Les personnes âgées de 55 à 64 ans (58 %), celles dont le revenu annuel est
supérieur à 60 000 $ (61 %), les personnes qui occupent un emploi (51 %), de
même que les personnes qui ont un niveau de scolarité universitaire (54 %) sont,
en proportion, les plus nombreuses à mettre en doute le degré de communication
des écoles publiques avec la population.

9 Par contre, on constate que les parents dont les enfants fréquentent présentement
l’école primaire sont significativement plus nombreux à croire que les écoles
publiques, au Québec, informent suffisamment la population (53 %).


Graphique 1.3
De manière générale, estimez-vous que les écoles publiques, au Québec,
informent suffisamment la population de leurs performances et de leurs
activités, est-ce…?
(n=1003)
Oui Non
45% 48%
35%
31%
17%
10%
Oui, Oui, Non, Non,
définitivement probablement probablement définitivement
pas pas
Note : Le complément à 100 % représente ceux qui ne savent pas et ceux qui refusent de répondre.



7

9 Soulignons que les institutions scolaires publiques ont intérêt à partager certaines
informations avec la population. En effet, on constate que les personnes qui
considèrent que les écoles publiques au Québec informent suffisamment la
population de leurs performances et de leurs activités sont, en proportion, les plus
susceptibles d’exprimer de la satisfaction à l’égard des écoles publiques
primaires (76 %) et secondaires (68 %).

9 Cependant, les personnes qui ne croient pas que les écoles publiques informent
suffisamment la population sont, au contraire, significativement plus
nombreuses à éprouver de l’insatisfaction à l’égard des écoles publiques
primaires (27 %) et secondaires (39 %).





































8

1.4 Des solutions pour rendre l’école publique plus attrayante :
l’encadrement des élèves et la diversification des programmes


9 Pour le tiers des Québécois interrogés (35 %), il est possible de rendre l’école
publique plus attrayante par un meilleur encadrement des élèves alors que
27 % optent plutôt pour la mise en place d’un éventail plus élaboré de
programmes, tels que arts-études, sports-études ou l’école internationale.

9 De plus, selon 14 % des personnes interrogées, c’est en assurant une plus grande
disponibilité du personnel enseignant que l’on peut atteindre cet objectif, 10 %,
sont d’avis que c’est en augmentant le temps de présence des élèves à l’école
et 7 % croient qu’il devrait y avoir plus d’information transmise aux parents.


Tableau 1.4
Selon vous, lequel des éléments suivants permettrait de rendre l’école
publique plus attrayante, est-ce…?
(n=1003)
Avoir un meilleur encadrement des élèves 35 %
Offrir plus de programmes diversifiés tels que arts-études, 27 %
sports-études, école internationale
Assurer une plus grande disponibilité du personnel 14 %
enseignant
Augmenter le temps de présence des élèves à l’école 10 %
Transmettre plus d’information aux parents 7 %
Tous ces éléments (spontanée) 2 %
Ne sait pas 2 %
Note : Le complément à 100 % représente ceux qui refusent de répondre et ceux qui ne
choisissent aucun des éléments mentionnés.


9 Soulignons que les 18 à 24 ans (46 %) et les 25 à 34 ans (41 %) sont
significativement plus nombreux à avoir mentionné la diversification des
programmes à titre de solution pour rendre l’école publique plus attrayante. La
même tendance s’observe chez les parents dont les enfants fréquentent l’école
primaire (36 %).

9 Notons que les parents dont les enfants fréquentent une école secondaire sont
proportionnellement plus nombreux à opter pour une plus grande disponibilité
du personnel enseignant (22 %).



9

1.5 La valeur la plus importante aux yeux des Québécois : le respect
d’autrui


9 Parmi les valeurs les plus importantes à transmettre aux élèves, le respect
d’autrui vient en premier (32 %), suivi du sens des responsabilités (21 %) et
de la discipline (17 %).

9 Notons que la tendance à accorder une plus grande importance au sens des
responsabilités s’avère particulièrement marquée chez les parents dont les enfants
fréquentent l’école primaire (27 %).




Graphique 1.5
Laquelle des valeurs suivantes vous apparaît la plus importante
à transmettre aux élèves, est-ce…?
(n=1003)
Le respect des
32%
autres
Le sens des
21%
responsabilités
La discipline 17%
Le goût du travail 10%
8%L'autonomie
La rigueur dans les 7%
tâches à accomplir
Toutes ces valeurs 5%
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.