[inria-00295005, v4] Etude polarisée du système L

De
Publié par

LL312pIntroola17riséededuÉtudesystèmeableLLLRéalisabiliténisfoautomatescolourLp1matièresRéalisabilitéLLK1.15LLL4ioncalisantductréductionIntroe1Proto245LCsystèmeconstructive2classiqueductionlogique1LadesAT24LCConclusionLK6LC21LeApplicationsGuillaume MUNCH–MACCAGNONIINRIA Saclay Univ. of PennsylvaniaL’article s’intéresse au système , nom qu’Her-belin a proposé pour faire référence à une syn-taxe générique pour l’étude des calculs des sé- Lorsque Curien et Herbelin mettent au jour dans¯quents, qui hérite du calcul˜ de Curien et Her- [CH00] la structure calculatoire des séquents, ilsbelin. exhibent un modèle de calcul mettant en œuvreOn munit le système d’un protocole de ré- une interaction simple entre codev et environne-duction focalisant basé sur la notion de polarité, mente au sein de commandeshvkei. C’est ce quehéritée du calcul des séquents , la première ¯l’on appelait le calcul˜, et que l’on appellera,et meilleure version constructive de , et on en 1en suivant la suggestion d’Herbelin [Her08] , ledonne une lecture informatique précise. système , par référence à cette tradition de don-On obtient un même quotient littéral pour les ner aux calculs des séquents des noms commen-calculs des séquents majeurs ( , ...) à la fois çant par cette lettre.dans la tradition de Gentzen et dans celle de Gi- Ce modèle est très pur du point de vue in-rard. En particulier, le quotient de répond à ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins