Les clés de l'aide à domicile

De
Publié par

En s'appuyant sur les dispositifs en vigueur, cet ouvrage a pour objectif de donner des clés à toutes les personnes concernées par les actions d'aide à domicile. Pour les personnes aidées et leurs aidants familiaux, il s'agit de savoir ce qui peut être attendu ou non des interventions d'aides professionnelles au domicile ; pour les aides à domicile, il s'agit de mettre en oeuvre les attitudes qui donneront plus de chances à leurs actions d'aboutir positivement.
Publié le : mercredi 15 octobre 2014
Lecture(s) : 23
EAN13 : 9782336358901
Nombre de pages : 158
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Les clés de l’aide à domicile René RAGUÉNÈS
La personne aidée, ses soutiens familiers
et les aides à domicile
Qu’on se le dise, en France, il y a davantage d’aidants non professionnels
que d’aidants professionnels qui soutiennent, à leur domicile,
des personnes dépendantes et/ou fragilisées ! Les aidants, professionnels Les clés de l’aide ou non, sont amenés à faire ce que des personnes dépendantes faisaient
auparavant en autonomie. Leurs champs d’action se recoupent. Il y a
donc besoin de clarifi cations. à domicile
En s’appuyant sur les dispositifs en vigueur, cet ouvrage a pour objectif
de donner des clés à toutes les personnes concernées par les actions La personne aidée, ses soutiens familiers
d’aide à domicile. Pour les personnes aidées et leurs aidants familiaux,
et les aides à domicileil s’agit de savoir ce qui peut être attendu ou non des interventions
d’aides professionnelles au domicile ; pour les aides à domicile, il s’agit
de mettre en œuvre les attitudes qui donneront plus de chances à leurs
actions d’aboutir positivement.
Ces clés vont concerner :
- les choix de vie au domicile ;
- l’engagement des aidants familiaux ;
- la méthodologie des premiers contacts des professionnels
entre la personne aidée et ses aidants ;
- le « savoir-aider » des aides à domicile nécessaire aux actions
d’accompagnement sur la durée ;
- la maîtrise des situations complexes.
Après plus de 30 ans de vie professionnelle dans le secteur de l’aide à domicile
et de nombreuses observations d’accompagnement de personnes âgées,
René Raguénès, formateur, propose des clés pour l’effi cacité humaine et
technique du soutien aux personnes dépendantes.
Collection dirigée par
Laurent Giroux
ISBN : 978-2-343-04484-2
15,50 €
René RAGUÉNÈS
Les clés de l’aide à domicile Défis
Collection dirigée par Laurent Giroux

Cette collection propose soit des ouvrages offrant des outils
rapidement opérationnels aux acteurs du secteur social et
médico-social soit des essais, « coups de gueule », et autres
ouvrages de réflexion débattant d’un sujet passionnant… et
parfois passionné.
Ces ouvrages seront utiles à la fois aux étudiants,
enseignants ou « simples » particuliers intéressés par le sujet.
Cette collection se veut être aussi une « boîte à outils » pour
le professionnel très (trop ?) souvent seul dans son
établissement ou service.
Les auteurs de cette collection sont obligatoirement des
« gens de terrain » qui connaissent les difficultés rencontrées
dans le secteur social et médico-social.


Cet ouvrage est le premier paru
dans la collection « Défis »







Les clés de l’aide à domicile














































© L’Harmattan, 2014

5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris

www harmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04484-2
EAN : 9782343044842 René RAGUÉNÈS





Les clés de l’aide à domicile


La personne aidée, ses soutiens familiers
et les aides à domicile









DU MÊME AUTEUR


DEAVS, Diplôme d'état d'auxiliaire de vie sociale : Le défi des
compétences, éditions Lamarre, 2010.
Chez lui, Roman professionnel, Doc’éditions, 2011.
Guide pratique pour les encadrants en aide à domicile,
Doc’éditions, 2011.

Lorsque l'enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris.
Son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain…
Victor Hugo

Mais, à l’autre bout de la vie, on pourrait reprendre ce texte et
écrire :

Lorsque le vieillard apparaît dépendant, le cercle de famille
A peur en silence.
Son regard qui se perd
Intrigue tout l’entourage…

Arrêtons de refaire la poésie de Victor Hugo, et disons
simplement que le vieillard qui perd de ses forces physiques et
intellectuelles au point de dépendre de quelqu’un pour des
actions qu’il menait auparavant lui-même n’est pas moins un
humain que cet enfant qui sourit spontanément en cherchant les
regards alentour. Il faut rappeler ici ce principe de base : la
personne âgée est autant une personne humaine qu’un individu
plus jeune. Même affaiblie, toute personne a le droit à la parole
pour exprimer ses attentes, souhaits, capacités et habitudes (de
vie).
Ces quatre mots serviront de base pour présenter les clés de
l’accompagnement des personnes âgées, dépendantes et/ou
fragilisées, à leur domicile.
7 « Des millions de personnes de tous âges confrontés à la
maladie, à l’invalidité, au handicap ou à la dépendance peuvent
continuer à vivre chez elles, grâce à la solidarité nationale, aux
professionnels des services et surtout aux aidants familiaux,
amis, voisins…
… les aidants familiaux apportent aux personnes vulnérables
une aide irremplaçable dans la vie… Ils sont un appui
indispensable aux professionnels de soins et d’aide… »

Ministère des Affaires sociales et de la Santé

Texte d’introduction de l’ouvrage : « Aidant familial Le
guide de référence » édité en 2013 par La documentation
Française
9
Avant-propos de l’auteur

Dans le monde de l’aide à domicile professionnalisée, des
interventions sont faites par des services d’aide à domicile et
d’autres sont faites par des personnes directement employées
par les personnes aidées… Près d’un demi - million d’aides à
domicile aux personnes dépendantes sont en activité en France.
Dans le monde des aidants non professionnels,
l’investissement démarre par des soutiens ponctuels et va
jusqu’à des actions qui mobilisent le jour et la nuit. Les aidants
non professionnels sont plus de quatre millions de personnes
dans notre pays !
Ces deux mondes sont bien discrets… L’essentiel se passe
dans l’intimité des domiciles !
Avec une orientation « personnes âgées », ce livre
participera à éclairer le lecteur sur l’accompagnement des
personnes devenues vulnérables. A plusieurs reprises, nous
ferons référence aux handicapés adultes non retraités.
L’ouvrage est destiné aux personnes dépendantes et leurs
aidants familiers. Il s’agira de prendre la mesure de ce que cela
représente de vivre en étant dépendant ou aidant : comment se
faire aider ou aider au quotidien ? Il est aussi destiné aux aides à
domicile et à leurs responsables. Il s’agira de prendre en compte
les aidants familiers dans la démarche professionnelle
d’accompagnement des personnes dépendantes : comment
aider ?
Nous voulons susciter la réflexion à partir des réalités
sociales vécues quand on dépend d’autrui pour des actions de la
vie quotidienne. Le trio « aidé – aidant familier – aidant
professionnel » mérite de se voir proposer des pistes d’actions
pour que les relations soient les plus constructives possibles.
11 Tout le monde peut être aidant familier ; la nécessité de
soutenir une personne de son entourage peut arriver sans crier
gare, alors qu’être aidant professionnel sera plutôt une décision
personnelle, même si le contexte économique fait travailler dans
le secteur de l’aide à domicile des personnes qui n’ont pas
choisi un métier d’accompagnement de la dépendance.
Ce livre n’est pas un guide pratique qui donne des
informations sur l’ensemble des dispositifs de soutien aux
personnes dépendantes, il ambitionne de présenter des pistes
concrètes et surtout, il propose des attitudes à adopter pour une
efficacité humaine du soutien des plus fragiles dans leur cadre
de vie. Les dispositifs d’aide et les cadres légaux seront
évoqués.
D’autre part, dans le monde de l’aide à domicile, s’il y a une
diversité d’aidants non professionnels, il y a aussi plusieurs
1types de professionnels. Les aides à domicile peuvent être
employées par un service d’aide à domicile ou être salariées des
personnes dépendantes. Les différentes mesures
gouvernementales, destinées à développer l’emploi, ont
formalisé 21 activités de services à la personne, dont l’
«assistance aux personnes âgées ou aux personnes qui ont
besoin d’une aide personnelle à leur domicile, sauf les actes
médicaux : aide dans l’accomplissement des actes essentiels de
la vie quotidienne (toilette, habillage, alimentation…) et
accompagnement dans les activités de la vie sociale à domicile
2ou à partir du domicile. »


1 Les aides à domicile sont à 99 % des femmes. Pour cet ouvrage, nous
garderons le féminin pour nommer les intervenants, intervenantes salariés
et/ou salariées aux domiciles.
2 http://www.entreprises.gouv.fr/services-a-la-personne
12
Introduction

Dans la vie, on devient aidant parce que c’est une nécessité
d’accompagner les vulnérabilités et la dépendance d’un proche.
Prendre en charge la perte ou le manque d’autonomie s’impose
souvent pour les personnes de l’entourage. Arrive alors le temps
de l’ouverture du domicile, souvent non choisie, à des
intervenants professionnels. La personne dépendante et ses
aidants vont partager des instants de vie pour le meilleur ou
pour le pire. Dans la vie, on choisit son conjoint, on choisit
d’avoir des enfants… mais on ne choisit pas la perte
d’autonomie.
Sous sa forme actuelle, l’aide à domicile est un fait nouveau.
Il y a près d’une centaine d’années que les premières
intervenantes professionnelles sont venues en aide aux familles
avec enfants. Il y a moins d’un demi-siècle que les premières
interventions d’aide à domicile aux personnes âgées
dépendantes et aux handicapés adultes ont été mises en place.
Les métiers d’aide à la personne sont donc des métiers neufs. Ils
sont nés, dans la première moitié du vingtième siècle, d’une
volonté de soutien aux familles avec des jeunes enfants et plus
tard du besoin de soutien aux personnes âgées et/ou
handicapées. Des associations, des mouvements familiaux et
religieux, et des Centre Communaux et Inter - Communaux
d’Action Sociale (CCAS ou CIAS appelés anciennement
Bureaux d’Aide Sociale) ont été les pionniers de l’aide à
domicile. Aujourd’hui des entreprises privées œuvrent dans le
secteur de l’aide à domicile et de nombreuses personnes aidées
sont directement les employeurs de leur aide à domicile.
En ce qui concerne les personnes âgées, quand l’âge avance,
accepter sa dépendance à une tierce personne pour ce qui était
fait en autonomie totale est un crève-cœur pour beaucoup
d’entre elles. Les handicapés de naissance, les personnes très tôt
atteintes de maladies invalidantes ou victimes d’un accident à
13 des âges relativement jeunes ont souvent eu le temps, avant
d’être considérés comme âgés, d’intégrer leurs dépendances
dans le quotidien. Un certain nombre de vieilles personnes ont
du mal à admettre d’être encore dans le monde des vivants à un
âge avancé : « Qu’est-ce que je fais là ? … A mon âge, mes
parents étaient déjà morts depuis longtemps… »
Pour un conjoint, un enfant ou un proche, réaliser la
dépendance d’une personne âgée de son entourage est source
d’angoisses parce que nul ne peut connaître l’évolution et la
durée de la dépendance.
Pour une aide à domicile, travailler chez une personne
dépendante, c’est rentrer dans une intimité de vie qui n’est pas
la sienne, et quand une aide à domicile peut aider
successivement près d’une dizaine de personnes différentes
dans la même journée, l’exercice est complexe.
Les personnes âgées aidées par des aidants de leur entourage
et par un service d’aide à domicile seront le centre de cet
ouvrage. Sans leur expression, toutes les actions de soutien à
domicile seront bien plus difficiles, voire inhumaines à mener.
Après avoir présenté les neuf clés de l’accompagnement de
la dépendance, nous verrons ce qu’il en est de la dépendance
pour les personnes âgées, puis nous développerons divers
éléments liés à l’intervention des aidants familiers et des aides à
domicile.
Le secteur de l’aide à domicile s’est structuré au cours du
temps. L’Agence Nationale d’Evaluation et de la qualité des
Etablissements et Services sociaux et Médico-sociaux
(ANESM) donne des repères pour les actions d’intervention
sociales et médico-sociales. L’ANESM élabore des
recommandations de bonnes pratiques professionnelles. Ces
recommandations ont pour vocation d’éclairer les aidants
professionnels dans leurs actions et les structures d’aide à
domicile dans leur organisation. Nous ferons régulièrement
référence à ces documents car ils sont un repère pour les
meilleures pratiques possibles.
14

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.