MR - Plan de cours 103 - 08A

De
Publié par

Département de philosophieAutomne 2008 Collège de Maisonneuve Plan de cours Philosophie et rationalité Professeur 340-103 Marc Racine Préalable Bureau Français 001 ou test de français du Collège B-5610 Pondération Téléphone 3-1-3 (514) 254-7131, poste 4641 Nombre d'unités Courriel 2 1/3 mracine@cmaisonneuve.qc.ca « [La pensée est] un dialogue que l’âme se tient à elle-même sur les objets qu'elle examine. » — Platon (Vers 427-347 av. J.-C.) Théétète « C'est, en effet, l'étonnement qui poussa, comme aujourd'hui, les premiers penseurs aux spéculations philosophiques. » — Aristote (Vers 384-322 av. J.-C.) Métaphysique Le Penseur Auguste Rodin (1840-1917) 11. Cégep, formation générale et philosophie Institution québécoise unique en son genre, le Collège d’enseignement général et professionnel (CÉGEP) relève de l’Enseignement supérieur, au même titre que l’Université. À sa création en 1967, le Cégep se veut financièrement et géographiquement accessible dans le but de remédier au bas niveau de scolarité des Québécois. Près de 40 ans plus tard, nous sommes en mesure d’apprécier les bénéfices de la démocratisation de l’éducation qu’a permis le Cégep. Ces intentions de haussement du niveau de scolarité des Québécois et de démocratisation de Alphonse-Marie Parent (1906-1970) l’éducation expliquent la présence d’une formation générale obligatoire pour tous ceux qui ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 67
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Département de philosophie
Automne 2008
Collège de Maisonneuve Plan de cours Philosophie et rationalité Professeur 340-103 Marc RacinePréalable Bureau Français 001 ou test de français du Collège B-5610 Pondération Téléphone 3-1-3 (514) 254-7131, poste 4641 Nombre d'unités Courriel 2 1/3 mracine@cmaisonneuve.qc.ca
Le PenseurAuguste Rodin (1840-1917)
« [La pensée est] un dialogue ue l’âme se tient à elle-même sur les objets qu'elle examine. » — Platon (Vers 427-347 av. J.-C.) Théétète
« C'est, en effet, l'étonnement ui oussa, comme au ourd'hui, les remiers enseurs aux spéculations philosophiques. » — Aristote (Vers 384-322 av. J.-C.) Métaphysique
1 1. Cé e formation énérale et hiloso hie Institution québécoise unique en son genre, le Collège d’enseignement général et professionnel (CÉGEP) relève de l’Enseignement supérieur, au même titre que l’Université. À sa création en 1967, le Cégep se veut financièrement et géographiquement accessible dans le but de remédier au bas niveau de scolarité des Québécois. Près de 40 ans plus tard, nous sommes en mesure d’apprécier les bénéfices de la démocratisation de l’éducation qu’a permis le Cégep. Ces intentions de haussement du niveau de scolarité des Québécois et de démocratisation de Alphonse-Marie Parent (1906-1970)l’éducation expliquent la présence d’une formation générale obligatoire pour tous ceux qui De 1961 à 1966, il préside la Commission d'enquête surdésirent obtenir un Diplôme d’études collégiales l'enseignement au Québec. (DEC). Depuis sa création, le Cégep ne veut pas Le rapport qui en résulte met simplement former de futurs travailleurs. Il veut en branle la plus importante également contribuer à l’éducation de l’étudiant réforme de l'éducation jamais entreprise au Québec et en tant que personne et en tant que citoyen. recommande la création des cégeps.C’est ainsi que doit être comprise la triple finalité de la formation générale : 1) la transmission d’un fonds culturel commun, 2) l’acquisition et le développement d’habiletés génériques et 3) l’adoption d’attitudes souhaitables. Voilà le contexte dans lequel s’inscrit l’enseignement de la philosophie. L’enseignement collégial de la philosophie a pour objet l’éducation de la personne pour elle-même et en tant que futur citoyen ayant un rôle politique, social et professionnel à jouer. Il forme à la réflexion critique et méthodique sur des questions qui préoccupent les êtres humains dans leur quête de sens ou de vérité. Cet enseignement philosophique se divise en trois ensembles : 1)Philosophie et rationalité, 2)Conceptions philosophiques de l’être humainet 3) Éthique et politique. Ainsi, le coursPhilosophie et rationalité, premier de la séquence, est une introduction à la philosophie. Celle-ci s’effectuera de trois Thalès manières : 1) l’acquisition des bases d’une e e (VII s.-VI s. av. J.-C.) logique de l’argumentation qui permet de structurer et d’exprimer adéquatement saNé à Milet, il est souvent considéré comme le premier pensée, 2) l’examen de ce qui distingue la philosophe de l’Occident. philosophie des autres discours sur la réalité et 3) la présentation de la première tradition philosophique de l’Histoire occidentale : l’Antiquité gréco-romaine.Cette triple introduction permettra à l’étudiant, à la fin de la session, d’atteindre la cible d’apprentissage de ce cours telle qu’établie par le Ministère de l’Éducation : traiter d’une question philosophique de manière autonome et rationnelle en composant un texte argumentatif logiquement structuré d’au moins 700 mots. 1 Certains passages de cette section sont tirés de laDescription de la formation généraleproduite par le Ministère de l’Éducation, des Loisirs et des Sports. - 3 -
2. ta es du cours et habiletés à dévelo er Étape 1 : Logique de l’argumentation et pensée critique Savoir définir les concepts. Savoir évaluer les argumentations. Savoir reconnaître et réfuter les formes courantes de sophismes. Savoir être critique envers les arguments mathématiques, l’expérience personnelle et les médias. Étape 2 : La philosophie et les autres types de discours sur la réalité Savoir identifier et distinguer par leurs caractéristiques propres les discours religieux, scientifique et philosophique. Étape 3 : La naissance de la philosophie en Occident et son évolution Savoir reconnaître la portée de l’événement qu’est la naissance de la philosophie occidentale. Savoir formuler des aspects de la pensée de certains philosophes anciens : les présocratiques, Socrate, Platon, Aristote, Épicure et les stoïciens. 3. valuations et critères généraux de correction Contrôles de lecture Travaux pratiques Cinq contrôles-surprises vérifieront si Trois travaux pratiques (un par étape) l’étudiant a lu les textes au programme. prépareront l’étudiant à la dissertation. Ils Ces contrôles, constitués de quelques auront lieu en classe et seront complétés questions chacun, auront lieu en début de seul ou en équipes de deux. Les points rencontre et dureront environ 5 minutes. seront attribués proportionnellement à Les points seront attribués en fonction de l’atteinte de l’objectif de chaque travail. l’exactitude des réponses. Aucune Toute documentation sera permise. documentation permise.  10 % + 10 % + 10 % =30 %4 % + 4 % + 4 % + 4 % + 4 % =20 %Examens Dissertation Deux examens sommatifs (Examen 1 à la Une dissertation finale évaluera si l’étudiant fin de l’Étape 1, Examen 2 à la fin de l’Étape atteint la cible d’apprentissage du cours : 2) évalueront les apprentissages réalisés traiter d’une question philosophique de par l’étudiant au cours de l’étape. Ils manière autonome et rationnelle en porteront sur la matière vue en classe. Les composant un texte argumentatif points seront attribués en fonction de logiquement structuré d’au moins 700 mots. l’exactitude des réponses. Aucune Elle sera complétée en classe sur une documentation permise. période de deux rencontres. Aucune  documentation permise. Remarques : Les questions de l’Examen 1 seront du Remarque : même type que les différents exercicesUne semaine avant la dissertation finale, complétés pendant l’Étape 1. un guide de travail sera distribué. Il contiendra la question à laquelle ilLes questions de l’Examen 2 seront tirées d’une feuille de questions faudra répondre, la structure du texte à récapitulatives distribuée en classe au produire, la grille de correction ainsi que préalable. les directives du professeur. 12,5 % + 12,5 % =25 %25 %
- 4 -
4. Politi ues éda o i ues Annulation d’une rencontre Si, pour une raison ou une autre (absence du professeur, grève, etc.), une rencontre est annulée, nous reprendrons à la rencontre suivante là où nous avions laissé. Nous ne sautons pas de rencontres. Retard La ponctualité est de mise, tant au début du cours qu’au retour de la pause. Évidemment, personne n’est à l’abri d’un retard exceptionnel. Dans ce cas, joignez-vous discrètement au groupe à votre arrivée. Cependant, les étudiants plusieurs fois en retard seront avertis puis se verront interdits d’entrée. Un étudiant qui arrive en retard à une évaluation au point où un ou plusieurs autres étudiants ont déjà complété l’évaluation en question et quitté le local ne pourra y prendre part et sera considéré absent à l’évaluation (voir ci-dessous pour les règles concernant l’absence aux évaluations). Présence en classe La présence en classe est nécessaire à la réussite du cours. Elle est donc fortement encouragée. L’étudiant porte la responsabilité des conséquences de ses absences. Comportement en classe Une attitude et un comportement matures et propres à l’apprentissage sont obligatoires. Écoute active, prise de notes et concentration sont de mise. Par politesse envers les étudiants et le professeur, on s’efforce de ne pas dormir en classe, de ne pas écouter de musique et de fermer la sonnerie de son téléphone. Il est interdit de nuire, de quelque façon que ce soit, au bon fonctionnement du groupe. Le bavardage, la turbulence et le manque de respect envers les étudiants ou le professeur ne seront pas tolérés. Ils résulteront simplement en l’expulsion des étudiants en défaut après un seul avertissement. Le professeur n’a ni le temps ni l’envie de faire de la discipline.
- 5 -
Présence aux évaluations Seuls un problème de santé, le décès d’un proche ou une fête religieuse sont des motifs valables justifiant l’absence à une évaluation. Dans le cas d’un problème de santé ou du décès d’un proche, l’étudiant devra présenter au professeur l’original d’une pièce justificative (billet médical, lettre du salon funéraire, etc.) Si le professeur accepte la pièce justificative, l’étudiant pourra effectuer la récupération de l’évaluation (voir ci-dessous). Dans le cas d’une absence pour fête religieuse, l’étudiant doit en aviser le professeur par écrit dès le début de la session de manière à ce qu’un accommodement raisonnable soit mis en place. Autrement, l’étudiant qui s’absente à une évaluation obtient la note zéro. Reprise LaPolitique départementale de reprise, récupération et rattrapage (en annexe) stipule que seules les évaluations dont la valeur se situe entre 15 % et 30 %, excluant l’épreuve finale, peuvent faire l’objet d’une reprise. Par conséquent, dans ce cours, aucune évaluation ne pourra faire l’objet d’une reprise. Récupération En cas d’absence justifiée à une évaluation, l’étudiant a droit à une récupération sans pénalité. Il est de la responsabilité de l’étudiant de contacter le professeur pour en établir les modalités. La récupération doit être effectuée avant que le professeur ne remette l’évaluation corrigée aux autres étudiants. Une absence justifiée à un contrôle de lecture entraînera l’annulation du contrôle en question plutôt qu’une récupération. Rattrapage Le rattrapage n’est possible que dans le cas d’une absence justifiée prolongée. Sinon, le professeur ne donne pas de cours privés. L’étudiant qui s’absente (avec ou sans justification) lors d’une rencontre a la responsabilité de s’informer auprès des autres étudiants de ce qui a été fait en classe.
4. Politi ues éda o i ues suiteQualité de la langue Toutes les évaluations effectuées dans ce cours sont complétées en classe. Pour chacune, le professeur fournira à l’étudiant les outils habituels lui permettant de corriger son expression écrite. Ainsi, pour toutes les évaluations, le professeur pénalisera les fautes de français qu’il verra en déduisant 0,5 % de la note finale pour chaque faute jusqu’à un total de 10 %. Une faute d’orthographe présente à plusieurs reprises dans une évaluation ne sera pénalisée qu’une seule fois. En revanche, toute faute de grammaire, de ponctuation ou de syntaxe sera pénalisée autant de fois qu’elle se produira. (Voir lesRègles concernant la qualité du français dans les cours de philosophieen annexe.) Présentation matérielle des travaux Tous les travaux réalisés dans ce cours seront rédigés à l’encre (bleue ou noire), avec une calligraphie soignée. Remise des travaux en retard Toutes les évaluations effectuées dans ce cours étant complétées en classe, aucune politique n’est applicable en ce qui a trait à la remise des travaux en retard. (Voir laPolitique départementale quant aux travaux remis en retarden annexe.) Délai de correction des évaluations Toutes les évaluations seront corrigées dans un délai de deux semaines de calendrier scolaire à partir de la date de remise. Fraude et plagiat LaPolitique d’évaluation des apprentissagesdu Collège stipule que « dans une perspective de respect de l’intégrité intellectuelle, la fraude et le plagiat sont sanctionnés. Il y a fraude chaque fois qu’un étudiant fausse ou tente de fausser le résultat d’une évaluation; il y a plagiat chaque fois qu’un étudiant s’approprie, en tout ou en partie, un document papier, audiovisuel, ou électronique qu’il n’a pas produit. »
- 6 -
La fraude et le plagiat entraînent la note zéro pour l’évaluation. La participation et la collaboration au plagiat entraînent également la note zéro. L’étudiant doit se présenter aux examens et à la dissertation avec crayons à l’encre et liquide correcteur seulement. Les cahiers d’examens et les outils permettant la correction de l’expression écrite sont toujours fournis par le professeur. Révision de notes et recours L'étudiant qui n’est pas d’accord avec son résultat à une évaluation a le droit de demander des explications supplémentaires à son professeur et une révision de sa note en le rencontrant à son bureau. Au-delà de ces démarches, l’étudiant dispose de divers recours présentés dans le guideÉtudier à Maisonneuve. HandicapL’étudiant qui souffre d’un handicap doit en aviser le professeur dès le début de la session afin que les mesures appropriées soient prises. Disponibilité du professeur Le professeur est disponible de trois manières : En personne, à mon bureau (B-5610). Veuillez vous référer à l’horaire de disponibilité affiché sur ma porte. Par téléphone, en appelant à mon bureau au (514) 254-7131, poste 4641. Lorsque je suis là, je réponds. Sinon, vous pouvez laisser un message sur ma boîte vocale, mais sachez que j’écouterai votre message seulement lorsque je serai à nouveau à mon bureau. Par courriel, au mracine@cmaisonneuve. qc.ca. Je vérifie habituellement mes courriels plusieurs fois par jour. Les étudiants ont la responsabilité de s’assurer que le professeur reçoive bien leurs communications téléphoniques et électroniques. Ils doivent également s’assurer de bien recevoir celles envoyées par le professeur.
5. Matériel à se rocurer Les étudiants doivent se procurer le matériel suivant, disponible à la COOP du Collège. BAILLARGEON, N.,Petit cours d’autodéfense intellectuelle, Montréal, Lux Éditeur, 2006, 338 p. PLATON,Gorgias, (trad. Monique Canto-Sperber), Paris, GF Flammarion, 1993, 380 p. Cahier COOP A08-____. Un crayon à l’encre bleue ou noire. Un liquide correcteur. 6. Média ra hieARISTOTE,Éthique à Nicomaque, Paris, Librairie Philosophique J. VRIN, 1990, 539 p. CAMUS, A.,Le mythe de Sisyphe, Paris, Gallimard, coll. Folio/Essais, 1942, 189 p. CANTO-SPERBER, M. (éd.),Philosophie grecque, Paris, P. U. F., coll. Premier cycle, 1998 e (2 éd.), 885 p. KAREL, W.,Opération Lune, DVD, Paris, Point du Jour, 2002, 52 min. LAËRCE, D.,Vies et doctrines des philosophes illustres, Paris, Librairie Générale Française, 1999 e (2 éd.), 1398 p. MAFFRE, J.-J.,La vie dans la Grèce classique, Paris, P. U. F., coll. Que sais-je?, 1988, 126 p. PARIS, C. et BASTARACHE, Y.,critique et argumentationPhilosopher. Pensée , Québec, Les Éditions C.G. inc., 1995, 369 p. e PLATON, LaRépublique, (trad. Georges Leroux), Paris, GF Flammarion, 2004 (2 éd.), 801 p. SCHICK, T. et VAUGHN, L.,How to Think about Weird Things. Critical Thinking for a New Age, e Mountain View, Mayfield Publishing Company, 1999 (2 éd.), 300 p. SCHUHL, P.-M. (éd.),Les stoïciens, Paris, Gallimard, 1962, 1443 p. SIMARD, J.-P.,Guide du savoir-écrire, Montréal, Les Éditions de l’Homme, 1998, 536 p.
- 7 -
Rien.
Lecture : Gorgias: 447a-450e.
Lecture : N. Baillargeon : p. 57-85.
Lecture : Gorgias: 461c-470b.
Lecture : N. Baillargeon : p. 269-311.
- 8 -
Lectures : Cahier COOP : p. 21-29. Gorgias: 480a-486d.
Lecture : N. Baillargeon : p. 87-111, 138-165.
À faire avant le cours
À faire avant le cours
Lecture : Gorgias: 486e-498d.
Lecture : Gorgias: 451a-461b.
Projection. Pensée critique et médias. Explications en prévision de l’Examen 1.
Activité : argumentation et sophismes dans les médias écrits.
Lecture : N. Baillargeon : p. 225-267.
Retour de l’Examen 1 corrigé. %)T. P. 2 (10  sur l’introduction et la conclusion d’une dissertation.
À faire avant le cours
Le discours philosophique.
Lecture : Cahier COOP : p. 30-40.
Étape 1
Consignes de lecture pourGorgias. Le concept
Les éléments de l’argumentation. Pensée critique et arguments mathématiques.
Le discours religieux.
Les types de définitions. Les erreurs de définition. Exercices (concept, types et erreurs de définition).
Description
Exercices (concept, types et erreurs de définition). T. P. 1 (10 %)sur les types et les erreurs de définition.
Se préparer en révisant la matière et les exercices de l’Étape 1.
Lecture : Gorgias: 474c-479e.
e L’évaluation de l’argumentation (2 partie). Exercices (argumentation).
Retour du T. P. 1 corrigé. Les sophismes. Exercices (sophismes).
7
6
8
re L’évaluation de l’argumentation (1 partie). Pensée critique et expérience personnelle.
5
4
Présentation du plan de cours et du programme.
Description
1
3
2
Projection. Le discours scientifique.
Exercices (argumentation et sophismes).
9
10
11
12
EXAMEN 1 (12,5 %)sur la matière de l’Étape 1.
15
16
14
13
Étape 2
17
Lecture : N. Baillargeon : p. 175-224.
Lecture : Gorgias: 470c-474b.
Distribution de la feuille de questions pour l’Examen 2. Préparation individuelle à l’Examen 2.
Rien.
Lecture : Cahier COOP : p. 41-49.
7. Pro ramme de la session Introduction Description
7. Pro
18
ramme de la session
Étape 3
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
suite
EXAMEN 2 (12,5 %)sur la matière de l’Étape 2.
Description
La naissance de la philosophie occidentale. Les philosophes présocratiques.
Retour du T. P. 2 corrigé. Socrate et les sophistes.
Platon.
Retour de l’Examen 2 corrigé. T. P. 3 (10 %)surGorgias.
Aristote
Épicure.
Les stoïciens
Retour du T. P. 3 corrigé. Rétrospective sous forme de discussion de groupe.
Distribution du guide de travail pour la dissertation. Préparation individuelle à la dissertation.
Préparation individuelle à la dissertation.
DISSERTATION (25 %)en classe.
Se préparer en répondant aux questions de la feuille de préparation.
À faire avant le cours
Lecture : Cahier COOP : p. 50-74.
Lectures : Cahier COOP : p. 75-81. Gorgias: 498e-509c.
Lectures : Cahier COOP : p. 82-91. Gorgias: 509d-514e.
Lecture : Gorgias: 515a-527e.
Lecture : Cahier COOP : p. 92-110.
Lecture : Cahier COOP : p. 111-120.
Lecture : Cahier COOP : p. 121-138.
Rien.
Rien.
Poursuivre sa préparation à l’aide du guide de travail.
Terminer sa préparation à l’aide du guide de travail.
Bonne session! L’étudiant doit conserver tous ses plans de cours, notes de cours et travaux, incluant ceux des cours de formation générale. Ceux-ci seront nécessaires pour les activités d’intégration des apprentissages et pour la préparation de l’épreuve synthèse de programme.
- 9 -
8. AnnexePolitique départementale de reprise, récupération et rattrapage Pour les besoins de la présente politique, on entendra par « tâche évaluée susceptible de faire l’objet d’une reprise ou d’une récupération », toute tâche évaluée de façon sommative dont la valeur se situe entre 15 % et 30 % de la note finale de l’étudiant. Pour les besoins de cette politique, toute pièce justificative devra être un original ou être accompagnée de l’original au moment de sa présentation. En présentant une pièce justificative, l’étudiant est considéré comme ayant autorisé le professeur ou le département à vérifier, auprès de la personne ou de l’institution émettrice, l’authenticité de ladite pièce. Pour les besoins de la présente politique, on entendra par « tâche équivalente » toute tâche évaluée nécessitant un effort de lecture, d’écriture, de réflexion, jugée par le professeur comparable à l’effort nécessité à l’origine par la tâche à remplacer. Dans le cadre de la présente politique, une tâche évaluée rejetée pour plagiat ne peut faire l’objet d’une reprise, d’une récupération ou d’une tâche équivalente. Tout litige concernant l’application de la présente politique pourra être soumis par une ou l’autre des parties au Département qui tranchera. La décision du département sera alors exécutoire et sans appel. Reprise 1.On appelle « reprise » le fait de refaire une tâche évaluée dont le résultat est inférieur à la note de passage. 2.Dans les délais prévus à son plan de cours, le professeur doit permettre à l'étudiant qui en fait la demande d'obtenir la reprise d'une ou de tâches évaluées, chacune ayant une valeur minimale de 15 % et l'ensemble, une valeur maximale de 30 %. 3.La note maximale d'une reprise ne peut excéder la note de passage pour chacune des tâches évaluées faisant l’objet d’une reprise. 4.Une tâche évaluée ne peut faire l'objet que d'une seule reprise. 5.Les travaux en équipe de même que l'Épreuve finale du cours ne peuvent faire l'objet d'une reprise. 6.Toute reprise doit avoir été précédée d'au moins une rencontre avec le professeur. Récupération 1.On appelle « récupération » le fait d’effectuer une tâche évaluée qui, pour des motifs sérieux et vérifiables, n’a pas été faite. 2.Pour obtenir une récupération, l'étudiant devra produire une pièce justificative jugée pertinente et acceptable par son professeur. 3.Lors d’une récupération, la tâche évaluée est corrigée sans pénalité. 4.L’étudiant ne peut obtenir une récupération si une tâche évaluée n’a pas été faite pour des raisons relevant de sa volonté ou de sa négligence. Il conserve cependant la possibilité de demander une reprise, si la demande est possible dans les délais prévus au plan de cours de son professeur. 5.La récupération d’une tâche évaluée n’est plus possible, après le moment où un professeur a retourné des tâches évaluées corrigées dans au moins un de ses groupes, ou a discuté ou commenté le contenu de ladite tâche dans au moins un de ses groupes. L’étudiant devra alors effectuer une tâche équivalente s’il veut récupérer ses notes.
- 10 -
8. Annexe suiteRattrapage 1.On appelle « rattrapage » l’ensemble des activités que l’étudiant doit effectuer, avec l’aide de son professeur, pour se réinsérer dans la démarche du cours à la suite d’une absence prolongée pour des motifs sérieux et vérifiables. 2.Pour obtenir du rattrapage, l’étudiant devra avoir informé le Collège de son absence prolongée. Le Collège se charge d’informer les professeurs concernés par l’absence prolongée d’un étudiant. 3.Pour obtenir du rattrapage, l’étudiant devra également être en mesure de produire une pièce justificative pertinente et jugée acceptable par son professeur. 4.Le rattrapage ne s’applique que pour un étudiant qui a été absent du cours pour une période n’excédant pas trois (3) semaines. 5.L’étudiant a l’obligation de contacter son professeur dans la première semaine suivant son retour au collège, en vue de prendre connaissance des modalités du rattrapage. 6.Les modalités du rattrapage sont fixées par le professeur. Règles concernant la qualité du français dans les cours de philosophie A.Dans toute évaluation de travaux écrits hors classe, il y a pénalisation pour les fautes de français, et ce, jusqu’à un maximum de 10 %. B.Pour les évaluations écrites en classe, il y a pénalisation pour les fautes de français, et ce, jusqu’à un maximum de 10 %, seulement si les étudiants ont accès aux outils habituels leur permettant de corriger leur expression écrite. Le professeur précise explicitement ces modalités dans son plan de cours; il doit justifier sa décision si l’accès aux dictionnaires est interdit. C.Le professeur exigera qu’une copie surchargée de fautes soit refaite avant qu’il ne l’évalue; dans ce cas, la pénalité de 10 % est automatiquement imposée. Politique départementale quant aux travaux remis en retard 1.La pénalité suivante sera imposée en cas de retard à remettre un travail : 5 % par jour de retard (les jours de congé ou non ouvrables inclus). Le professeur précise au plan de cours le moment de la remise pour chacun des travaux. 2.Le professeur n’acceptera pas de recevoir un travail remis en retard dans les cas suivants : 2.1.Un travail est remis par l’étudiant après que le sujet dudit travail ait fait l’objet de commentaires, discussion ou correction détaillée en classe; 2.2.Un travail est remis après que des copies corrigées aient été retournées aux étudiants d’un des groupes du professeur. 3.Dans les cas 2.1 et 2.2, l’étudiant pourra se prévaloir de son droit de récupération s’il s’applique (voir laPolitique départementale de reprise, récupération et rattrapageci-dessus.) 4.Les problèmes qui échapperaient aux cadres décrits ici seront réglés, au mérite, par chaque professeur.
- 11 -
8. Annexe
suite
Aide à la réussite en philosophie Pour remédier aux difficultés que rencontrent les étudiants dans leurs cours de philosophie, le Collège de Maisonneuve met à leur disposition le centre d’Aide à la Réussite en Philosophie (l’A.R.P.). Le centre d’Aide à la Réussite en Philosophie (A.R.P.) est situé au deuxième étage de la bibliothèque, local D-5631. Ce service comporte deux volets distincts : D’une part, l’A.R.P. offre aux étudiants en difficulté uneaide individuelle (conseils sur la prise de notes de cours, la lecture ou la rédaction de textes philosophiques). Ce service s’adresse d’abord et avant tout aux étudiants en difficulté qui suivent leur premier cours de philosophie (340-103). Il s’adresse en second lieu aux étudiants en difficulté des autres cours de philosophie.Marie Benoit, professeure de philosophie, est responsable de ce volet. D’autre part, l’A.R.P. dispose également d’unesalle d’étude où tous les étudiants (en difficulté ou non) peuvent venir lire ou faire des travaux en philosophie. Les professeurs de philosophie assurent la surveillance de cette salle d’étude et tentent de répondre aux questions des étudiants. Par le passé, le centre d’Aide à la Réussite en Philosophie a aidé de nombreux étudiants à réussir leurs cours de philosophie et le département de philosophie souhaite qu’il en soit de même cette session. N’hésitez pas à venir nous rencontrer. Les heures d’ouverture de l’A.R.P. vous seront communiquées en début de session. Merci à Pascal Léveillé, professeur au département de philosophie, pour son aide essentielle à la réalisation de ce plan de cours et du cours qui en résultera.
- 12 -
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.