Orographie Psychologique. Types et tempéraments

De
Publié par

Nouvelle approche des Types et des Ensembles psychologiques via la description des dominantes psychologiques de l'Homme Moyen.
Étude des tempéraments et méthodes de classification, exemples et extension de l"approche. Chrono-psychologie
Publié le : dimanche 23 août 2015
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782875900487
Nombre de pages : 194
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Orographie Psychologique
Guy Michel ArendOrographie Psychologique
(Psychologie et Biographies)
Guy Michel Arend
Édition numérique 08/2015
Version PDF depuis ePub
ISBN 978-2-87590-048-7
Éditions Uranologie
Dépôt 08/2015 BRB01-8024642
Tous droits réservés. La reproduction, même à titre
partiel, est interdite sans l'accord de l'auteur. Elle ne peut
consister qu'en de courtes citations mentionnant
clairement la source. Les conclusions de la recherche ne
peuvent être détournées. La reproduction des graphiques
est interdite. Utilisation à des fins commerciales
interdite.
Uranologie ASBL – Nusquam Credere Semper QuaerereObjet de l'ouvrage
L'objet de cet ouvrage est de rechercher une autre
définition du concept de 'tempéraments' dits
hippocratiques ou de 'types psychologiques' et, peut-être,
de repenser intégralement notre approche de la
psychologie humaine par des 'tempéraments' ou des
classes théoriques.
Du moins repositionner cette notion de la psychologie
telle qu'elle nous apparaît avec notre perception, notre
raisonnement, nos facultés.
Mais, cette fois-ci, plus par le biais des dires d'un
penseur grec, car rien n'a résisté de la 'science' des
Hellènes face à l'expérimentation.
Au final de nos recherches, nous avons constaté que
les 'tempéraments' d'Hippocrate ne sont même pas clairs
pour ceux qui les utilisent.
Ces derniers sont incapables de fournir dix mots clés
communs par tempérament et les mots fournis ne
résistent pas à l'analyse statistique de cas réels.
Et certainement pas non plus par le biais d'un beau
tableau de plus et de moins, d'extraverti ou d'introverti et
autres notions.Agir ainsi, créer un beau tableau et y faire 'rentrer' des
individus, c'est mettre la charrue avant les bœufs.
Tentons avant toute chose de voir ce qu'il en est de
l'Homme.
Une classification ne peut apparaître qu'après coup,
sur des faits, l'école psychologie semble l'avoir oublié
En psychologie comme en médecine avant Claude
Bernard les théories ou supposées évidences ont encore
trop tendance à prendre le pas sur les constats.
Mais ce qui semble évident n'est pas toujours ce qui
est. Il nous fallait une approche plus rationnelle.
La voici.Le Sujet.
Si nous réunissons des milliers de notices
biographiques issues de dictionnaires d'époques et de
sensibilités différentes, il devrait être évident pour toutes
et tous qu'en mélangeant les données de celles-ci, c'est à
dire en en tirant les mots clés, faits de vie et traits de
caractère, puis en les regroupant comme signifiant une
seule et même personne, nous devrions avoir le portrait
de l'Homme Moyen.
Plus encore, vu que cet Homme peut être envisagé sur
le plan du psychisme, nous devrions avoir sa carte
géographique, psychologique ici.
En d'autres termes, nous avons la cartographie du
milieu psychologique de l'être humain, sa géographie
psychique, exactement comme si nous consultions un
planisphère.
Lorsque nous avons procédé ainsi, nous fûmes mis en
présence d'un phénomène étonnant.
Après éliminations de quelques rares mots passe
partout tels intelligent ou grand que les biographes
accordent toujours à celles et ceux auxquels ils ne
trouvent aucune qualité, nous obtenions non seulement la
carte de ce que l'Homme a dans la tête, son terrain de
pensées, mais encore cette carte était orographique.L'orographie nous renseigne sur le relief, les
montagnes, les plaines et les cours d'eau.
Dans notre science, ce seront des Monts surpeuplés et
des plaines désertiques.
La langue nous permet déjà d'appréhender les
acceptations et les refus de l'Homme, par exemple il
existe des centaines de mots pour le concept Argent,
comme avoir, possessions, blé et même vaches à l'époque
romaine.
Il n'en existe qu'un pour le corps si nous exceptons
Soma dans le vocabulaire médical.
Mais, ici, nous avons la cartographie non plus de
l'Univers de l'Homme mais de sa perception, de la
construction, purement mécanique comme nous allons le
démontrer, de ce qui compose son approche de l'existant.
Car nul ne peut percevoir ni créer ce qui ne pré-existe
pas dans son chef, un homme honnête ne verra pas la
malice et sera aisé à berner, un malicieux ne comprendra
pas, sera même interloqué par, et c'en est
impressionnant, une démarche pure et honnête.
Réunis sous forme d'une seule et même liste dans
l'ordre alphabétique, l’œil voit soudain surgir des
répétitions anormales pour ces – cet - individus.Ainsi, sur les soixante mille mots d'un dictionnaire
courant, le tiers peut être utilisé pour décrire un individu.
On devrait s'attendre à avoir sensiblement la
proportion équivalente lorsque l'on pondère les mots de
la liste globale des descriptions par leur fréquence.
Il n'en est rien.
Certains mots apparaissent d'une manière normale,
comme Courtois ou Cordial, mais Affable se répète près
de cent fois.
Et, lorsque nous regroupons les biographies de tous
les Affable, au sens de nom d'un ensemble et donc sans 's',
nous nous apercevons que les mots courtois et cordial
sont des entités appartenant à cet ensemble.
A contrario, en réunissant tous les Action, les hommes
d'action, nous ne trouvons aucun Affable.
Ces ensembles sont donc superposables selon la
Théorie des Ensembles et exclusifs.
Plus encore, ces exclusions sont définissantes.
Ainsi, un Courage ne calculera jamais et il ne sera pas
non plus Fier.
L'application en Direction des Ressources Humaines
est évidente.
Si on cherche une personne courageuse, de type
Courage donc, il suffira de lui demander ce qu'il fera s'il doit prendre une décision. S'il répond calculer le pour et
le contre, nous savons soit qu'il n'est pas un Courage soit
qu'il dissimule. Dans ce cas, c'est un Politique.
L'application de ce système orographique ne se limite
pas à la définition des Véritables Types Psychologiques,
l'approche de Hippocrate s'avérant, après une étude
fouillée et minutieuse, totalement dépourvue de valeur ou
de réalité décelable (il n'existe aucun type hippocratique
au sein de milliers de notices biographiques).
L'approche orographique permet en fait de modéliser
au sein d'un cerveau électronique le contexte
psychologique réel d'un individu. Rien qu'aux mots que ce
dernier emploie, l'ordinateur pourra, infailliblement,
détecter son type, son relief psychologique.
L'application à des fins de traduction ou de prise de
décision est importante et lève l'écueil de la transmission
des tâches à des humanoïdes électroniques.
Elle permet, on s'en doute, d’extraordinaires avancées
dans l'armement tactique et stratégique permettant de
multiplier la précision des Services de Renseignements et
les capacités des frappes destructrices, l'homme ayant
éternellement appliqué ses connaissances nouvelles à sa
propre destruction.De fait, face à l'Homme, un cerveau électronique sera
toujours gagnant, il ne fera jamais d'erreur par on ne sait
quelle intuition ou valeur sentimentale.
Une autre application, plus inattendue celle-là, de
l'approche orographique par ensembles est la prévision de
la destinée. En effet certains ensembles présentent des
exclusions liées à des faits de vie.
Ainsi le fait de connaître la misère et la pauvreté, soit
des faits de vie, est lié à l'absence du mot logique dans les
notices biographiques.
Face à l'océan, à nouveau, des théories, une évidence
s'impose. Le pauvre, le miséreux, l'endetté, celui qui
présente une faiblesse sociale de type économique pêche
par absence de logique.
On le sait, les centres d'aide sociale sont déjà dotés de
services utilisant le concept de médiateur, l'individu ne
disposant pas directement de ses ressources qui sont
gérées par un individu neutre doté de connaissances en
matière de trésorerie.
Mais il est curieux de remarquer que les milliers sinon
millions de publications parues dans ce domaine n'aient
jamais établi ce lien simple, à savoir que si une personne
rencontre des difficultés financières de manière récurrente, c'est parce que cette personne manque de
logique, tout simplement.
Nous sommes loin du lien social, de la dépense pour
raison de prestige, des supposées obligations culturelles
ou cultuelles, nous avons le mot source et donc la source,
l'origine, et cette connaissance nous permet de faire
l'impasse sur les innombrables théories qui voudraient
que tel ou tel facteur vienne plus ou moins contrarier ces
influences communautaires ou de culture d'origine.
Notre liste finale présentait donc la particularité de la
répétition en masse d'une dizaine de mots sources, les
Noms des Ensembles ou les véritables Types Humains.
Il y avait, au sein de ces Ensembles, des
sousensembles.
Parmi ces Monts Psychologiques se dégageaient Le
Courage, le Loyal, Le Fidèle.
En effet, certains mots étant nettement plus fréquents
sous la plumes de biographes de tout lieu et toute époque,
il nous fallait les noter comme Ensembles mais de classe
A.
Nous eûmes alors la curiosité de réunir les biographies
de tous les Loyal et de tous les Courage et ainsi de suite vu
qu'il n'y avait au final qu'un nombre limité d'Ensembles,
de mots qui se dégageaient.En réunissant ces notices, nous nous aperçûmes que le
Courage mourrait très fréquemment de mort violente,
qu'il ne calculait jamais, qu'il n'avait pas on ne sait trop
quelle fierté.
Poursuivant notre piste, nous arrivâmes à déceler,
pour ainsi dire sans effort intellectuel, par le simple
travail, les particularités de ces Ensembles.
Se dégagèrent une dizaine d'Ensembles, Action,
Courage, Fidèle et ces Ensembles Psychologiques étaient
homogènes.
C'étaient les Types psychologiques, le système de
classification typologique recherché depuis des
millénaires et surtout demandé avec avidité par les
programmeurs de cerveaux électroniques et d'organes de
décision de type numérique.
Parvenu ici nous espérons que le lecteur réalise qu'il
s'agit non pas d'une évolution mais d'une révolution dans
l'approche psychologique, pareille à la transition entre la
médecine du moyen-âge et l'art médical moderne.
Tout le positionnement mental doit être déplacé mais,
heureusement, la source, les vies vécues et décrites,
permet de faire de ce repositionnement une avancée et de
ne pas repartir à zéro.La Nouveauté.
Nous avions commencé ces recherches dans l'optique
de la chronobiologie pour répondre à une question du
type est-ce qu'un Courage naît à certains moments et pas
à d'autres.
Cette période, cet instant 't' nous étant donné, non pas
par le calendrier grégorien, musulman ou chinois, mais
par la manifestation de la marche du Temps, l'Espace,
deuxième expression de la Vie ou concept créateur ou
plus exactement deuxième perception humaine de ce
concept de Vie.
Nous percevons (la vie) via le Temps et l'Espace mais
nous connaissons les limitations de notre perception, par
exemple les animaux perçoivent l'imminence d'un
tremblement de Terre alors que cela nous échappe
totalement, même si cette perception serait liée à des
variations magnétiques et donc électriques.
Nous nous battons depuis longtemps pour que l'on
renonce, même dans de simples statistiques d'État, à
l'usage d'un calendrier mensuel vain sous le préjugé, l'a
priori, l'idée reçue, la Croyance, que tout serait régit selon
des lois ou des faits humains sensés être pleinement
reflétés par notre calendrier ou notre heure légale.Nous signalions dans notre livre sur les meurtres que,
été comme hiver, indépendamment des activités
humaines ou des heures dites bureau, la courbe des
homicides bondissait de 50 à 15 0 sur 100 dans les
minutes qui suivent le coucher solaire vrai et, plus
encore, que l'usage d'une heure locale en accord avec la
réalité astronomique donnait des variations significatives
pour l'heure de la Lune, variations disparaissant
intégralement avec une heure légale en désaccord avec le
lieu considéré.
Ici, nous avons étudié les périodes astronomiques de
naissance de nos individus.
Et c'est là que nous aperçûmes qu'il existait un autre
phénomène.
Un Fidèle naît pour ainsi écrire toujours sous les
quatre mêmes aspects de Saturne, il y est lié par le Temps,
car bien entendu la marche de cette sphère céleste n'est
qu'un Témoin du temps matérialisé selon le principe des
Anciens qui veut que le Temps et l'Espace ne sont qu'Un
et l'ensemble du système est mû par la Vie.
Et un Courage naît toujours sous les quatre mêmes
aspects de Mars, il y est lié par le Temps.
Et ainsi pour tous les Types Majeurs, une dizaine
donc.Plus encore, en étudiant nos Ensembles sur l'échelle
du Temps, les corps célestes dont nous venons de parler,
mais aussi les autres, ces objets ne se positionnaient pas
n'importe où.
La position en déclinaison Nord, c'est à dire le fait
pour l''objet spatial considéré depuis nos régions d'avoir
sa visibilité, son jour plus long que sa nuit, jouait aussi.Allant toujours plus loin il apparût que certaines
positions privilégiées revenaient dans les groupes, comme
pour l'ensemble Courage où la Lune natale est trop
fréquente après son passage sur une étoile assez brillante
appelée Alpha Lion en astronomie.
Un étoile étant un Soleil, il devenait possible que la
manifestation du Temps possédât ses propres moments
ou centres, en quelque sorte comme un multivers interne.
Aucune connotation bien évidemment, le lecteur le
comprendra, avec la divination populaire... Quoique les
Anciens voyaient l'Homme (divin) dans Sa manifestation, soit son corps ou véhicule (char) comme lié par sept ou
huit centres ou roues dans la terminologie indienne, mais
il s'agit ici de religion et non pas de divination.
En termes plus crus, pour ces Anciens, le psychisme
de l'homme moyen, ce que d'aucun croyant appellerait
l'âme, semble comme s'être matérialisé en Univers,
l'Univers de l'Homme.
Une autre approche est inverse, c'est celle des
chronobiologistes, et ce serait l'organisme unicellulaire de
départ qui se serait développé au fil des milliards
d'années en résonance avec les variations de lumière et de
masse de ces corps célestes qui auraient formé une
horloge biologique interne.
Ici, c'est plus parlant pour des individus formés depuis
des générations et ce dès leur première année scolaire à
l'approche scientifique supposée exacte et universelle, les
étoiles deviendraient dès lors des graduations sur le
cadran de cette horloge interne.
Mais, qu'importe ces positionnements philosophiques
et oiseux, l'essentiel est l'application pratique du système.
Nous avons également constaté l'extrême précision du
langage des biographes.
Pour ceux-ci, précis n'est pas exact et méticuleux n'est
pas minutieux. C'est un gage de valeur pour les types psychologiques dégagés de leurs écrits mais aussi un
signal d'arrêt pour beaucoup de publications en
psychologie, et nous ne parlons pas ici des éternels livres
de l'été qui vont depuis l'affirmation que les hommes
voudraient être des femmes jusqu'aux mâles rendus ivres
par la puissance de leur camionnette.
Non, nous parlons de publications, parfois ouvertes à
tous sur Internet, des Bureaux de Ressources Humaines
ou de consultants psychiatres ayant bonne réputation.
Parmi celles-ci, il y a le plus souvent des références à
Freud, Hippocrate, Lacan et autres théoriciens dont
l'approche que l'on sait combattue par l'école des
Comportementalistes, perdure telle la Terre centrale de
Ptolémée.
Si, pour Hippocrate qui pourtant le prétendait, on ne
trouve pas ses fameuses saisons – on trouve en réalité des
groupes d'étoiles avec un équinoxe fixe – pour nos
Courage et autres Action (hommes d'action) les résultats
sont probants.
Évidemment, il est difficile de se tromper en partant
de la réalité et en notant les facteurs opportunistes sans
avoir d'idée préconçue, de Loi supposée ou admise qui
bride toujours l'esprit, mais ces tendances se répètent et
ne semblent guère être le fruit du hasard.Le facteur Temps est donc présent en psychologie,
comme simple manifestation de ce Temps si nous
étudions l'espace astronomique, mais aussi pour
l'apparition, car nous considérons les naissances, de ces
individus.
La conclusion de ces années de recherche est celle qui
suit même s'il faudra de nombreuses générations pour
qu'elle s'impose ou, au minimum, qu'elle soit considérée.
Les Tempéraments d'Hippocrate ne sont qu'une
intuition erronée.
Il n'y a pas d'effet de saison mais de période, données
par le Juge impartial du Temps, l'astronomie. (1)
Il existe des types homogènes évidents qui se dégagent
de l'étude des biographies.
On peut lier ces Types au temps astronomique soit
aux corps célestes.
S'il est évident pour tout écrivain ou psychologue
déclaré de vérifier ses conceptions sur le matériau le plus
évident qui soit, la description d'individus réels de la
naissance à la mort, les biographies, il n'en reste pas
moins que le nombre d'écrits, d'écoles et de théories, ne
doit pas nous faire oublier l'essentiel de ces propositions.
Il existe des types Psychologiques, avec une relation
avec le Temps soit l'astronomie, et l'Homme peut être vu comme une simple mécanique dotée d'un procédé
heuristique mais très limitée dans ses facultés
d'apprentissage, dans sa liberté.
Bref, tuons un dernier canard grec, l'homme n'est pas
la mesure de toute chose, mais mesuré par toute chose, on
naît comme on est et on est comme on naît.
Pour le chapitre qui suit il convient donc d'avoir
l'esprit ouvert et libre, sans référence particulière.
Il faudrait connaître la totalité des éléments de
l’Univers et connaître de même manière la totalité du
Passé et du Futur de ce dernier pour oser proclamer une
loi comme étant universelle.
De fait l'homme ne peut poser que de simples constats
liés à l'époque et au lieu et ces constats ne peuvent en
aucun cas être limitatifs, une source de rejet
d'information ce qui étoufferait l'esprit.
Absurde serait la démarche de celui ou de celle qui
prétendrait, dans une démarche anthropomorphique
égocentrique, avoir découvert ou posséder une 'Loi
Universelle'. De la Terre fixe au plus lourd que l'air ne
volera point, nous connaissons la non valeur de ces
hérésies intellectuelles qui n'ont qu'un nom, Orgueil.
En outre c'est en notant nos erreurs que nous
progressons tous.L'orographie psychologique consiste à dresser la carte
psychologique de l'Homme, en tant que Grand Homme
ou Homme Moyen, à déterminer les caractéristiques de
chaque lieu et à situer, ensuite, le pays (la provenance)
d'un individu particulier. Elle semble faire apparaître une
notion inattendue, le Temps Psychique.
Voici cette approche réalisée sans opérer aucun tri ni
rejet en sachant qu'un chercheur isolé ne possède
nullement les moyens accordés à l'École Scientifique et ne
peut que tenter de signaler l'existence d'une évidence.Exemple de Liste.
La langue française possède beaucoup de mots
commençant par les lettres a, b, c, d, e , f et nettement
moins par x, y ou z.
Pour la lettre z, par exemple, un seul mot se dégage,
ZÉLÉ, qui appartient par ailleurs à un contexte de
soumission, un entreprenant, un directeur ou un chef
n'étant pour ainsi écrire jamais zélé(s).
Un sondage assez complet dans ces 5 premiers
groupes alphabétiques permet de vérifier cette
surfréquence de mots en a ou b tout en donnant le résultat de
notre approche.
Nous allons parcourir les répétitions en notant celles
qui atteignent ou dépassent la valeur de 50 soit une
citation tous les 500 mots environ.
La liste de mots qui suit comportera des mots souvent
répétés ou anormalement fréquents et, dans ce cas, en
lettres capitales.
En résumé nous notons les mots ou déterminatifs qui
se dégagent, et ce sans opérer aucun choix, c'est
important car nous ignorons tout, après des millénaires
de théories, de la psychologie de l'homme, en utilisant des
lettres majuscules pour ceux qui dépassent plus
nettement cette barre de 50 ou un sur 500.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.