PLAN DU COURS 2008-environnement

De
Publié par

PLAN DU COURS ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT, GRM-725-99 2E CYCLE, HIVER 2009 MERCREDI, 08:30 à 11:20, E-315 PROFESSEUR : J. R. WILSON BUREAU: B-211 TÉLÉPHONE: 723 1986 X1814 (BUREAU) PÉRIODES DE CONSULTATION : SUR RENDEZ-VOUS c-électronique: James_wilson@uqar.qc.ca OBJECTIFS DU COURS L'économiste et théologien Thomas Malthus a contribué à deux révolutions dans le monde des idées avec son « Essay on the Principle of Population. » Le premier était sa proposition, d’ailleurs bien connue, que le taux de croissance démographique des humains rattraperait finalement le taux de croissance plus constant de la production des biens et des services, causant une pénurie et des luttes pour l'existence parmi les humains. Sa deuxième contribution était de fournir à l'école écossaise des économistes, et quelques années après à Charles Darwin, avec des arguments qui expliquent le rôle de la compétition causée par la rareté des ressources et les mécanismes résultants de la distribution de ressources et le changement technique (dans le cas d'économie) et la sélection naturelle (dans le cas de biologie évolutionniste). La motivation de Malthus était autant théologique que scientifique. Geoffery Hodgson (1996), en parlant de la théologie de Malthus, a dit : « Malthus…explained the existence of sufferings and wrongs in terms of their function in arousing humanity to strive unceasingly for virtuous ends. » Bien que la plupart des scientifiques après ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
1
PLAN DU COURS
ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT, GRM-725-99
2E CYCLE, HIVER 2009
MERCREDI, 08:30 à 11:20, E-315
PROFESSEUR : J. R. WILSON
BUREAU: B-211
TÉLÉPHONE: 723 1986 X1814 (BUREAU)
PÉRIODES DE CONSULTATION : SUR RENDEZ-VOUS
c-électronique: James_wilson@uqar.qc.ca
OBJECTIFS DU COURS
L'économiste et théologien Thomas Malthus a contribué à deux révolutions dans le monde des idées
avec son «
Essay on the Principle of Population
. » Le premier était sa proposition, d’ailleurs bien
connue, que le taux de croissance démographique des humains rattraperait finalement le taux de
croissance plus constant de la production des biens et des services, causant une pénurie et des luttes
pour l'existence parmi les humains. Sa deuxième contribution était de fournir à l'école écossaise des
économistes, et quelques années après à Charles Darwin, avec des arguments qui expliquent le rôle de
la compétition causée par la rareté des ressources et les mécanismes résultants de la distribution de
ressources et le changement technique (dans le cas d'économie) et la sélection naturelle (dans le cas de
biologie évolutionniste).
La motivation de Malthus était autant théologique que scientifique. Geoffery Hodgson (1996), en
parlant de la théologie de Malthus, a dit : « Malthus…explained the existence of sufferings and
wrongs in terms of their function in arousing humanity to strive unceasingly for virtuous ends. » Bien
que la plupart des scientifiques après Mandeville, Smith, et Malthus aient rejeté la signification
ontologique dans les processus de l'évolution économique et biologique, nous faisons appel souvent
aux principes de « sentiments de justesse » et de « la vertu » en discutant de la politique
environnementale.
L'économie environnementale est effectivement l'étude détaillée de ces deux hypothèses
Malthusiennes importantes, comme ils touchent au comportement et à l'organisation des êtres
humains. C'est aussi l'étude de comment les diverses manifestations de rareté des ressources et la
dégradation environnementale pourraient être traitées. L'objectif du cours doit donc nous permettre de
traiter les problèmes auxquels nous faisons face avec plus d’exactitude, pour que nous puissions lutter
vers des « fins vertueuses » par l'utilisation des politiques environnementaux les plus efficaces.
Pour ainsi lutter, nous devons savoir pourquoi les humains se comportent ainsi, et plus
spécifiquement, comment ils donnent valeur aux biens et aux services qu'ils emploient. Dans des cours
de micro-économie standard, beaucoup des problèmes économiques et sociaux décrits par Malthus
sont ignorés en imaginant l'existence des marchés et de la propriété privée. Cependant, il est clair que
plusieurs biens que nous aimions : le climat stable, l'espace libre, l'air pur, l'eau propre et abondante,
aussi bien que le plaisir esthétique de miracles naturels et l'espèce rare, n'ont pas des marchés bien
définis, et ils ne sont pas nécessairement soumis à la propriété privée non plus. Il y a aussi des biens
complexes comme la biodiversité ou l'existence des espèces ayant une signification spéciale, dont la
conservation devient essentielle pour un nombre croissant d'individus.
Le fait que les marchés n'existent pas pour certains biens entraîne des problèmes pratiques pour les
gestionnaires. Un bien peut être économiquement important, mais pour plusieurs raisons il est possible
que ce bien n’aura pas un marché. En effet, plusieurs problèmes économiques n’ont pas un rapport
avec les marchés et les prix. Ce n’est même pas nécessaire d’utiliser un bien de l’environnement pour
2
en tirer un avantage économique. Cependant, l'absence de marchés et la nature publique de ces biens
pourraient engendrer des conflits entre des utilisateurs parce que leurs utilisations rivales peuvent être
mutuellement destructrices. Des
effets externes
s’imposent. Parfois il est nécessaire d’identifier ces
effets, et même de les mesurer. Pour faire ainsi, on doit retourner à quelques notions fondamentales de
valeur économique dans le sens le plus large du terme.
Ces problèmes sont même plus difficiles dans des cas où les décisions collectives de consommer ces
biens « non-marchands » dans le présent diminueront le bien-être des générations futures; indice
d’ailleurs que le taux de consommation de ces biens n’est pas durable. C'est un cas spécial d'effets
externes, entre générations, qui est la fondation des débats sur la question de la gestion durable.
Ce cours propose des structures théoriques et pratiques par lesquelles ces problèmes économiques
pourraient être analysés. L'étudiant doit apprendre non seulement les nouvelles façons de traiter la
question de la valeur économique pour des biens environnementaux, mais il/elle doit lire la littérature
et prendre connaissance des débats principaux touchant les biens environnementaux au cours de la
dernière moitié du 20ème siècle.
STRATÉGIES PÉDAGOGIQUES
Ce cours est normalement donné aux étudiants ayant déjà suivi au moins un cours en microéconomie
au niveau universitaire. Les étudiants peuvent être exceptionnellement admis avec l’appui du
professeur.
Les stratégies principales d'enseignement employées dans ce cours sont des cours magistraux, lectures
et discussion, des laboratoires, et des examens en classe. Cette année, je planifie le cours afin de laisser
plus de place pour la lecture structurée et la discussion en classe. J'emploierai Claroline comme plate-
forme principale pour gérer les lectures du cours. Cette année, les lectures seront évaluées, et
j’exigerai que les étudiants aient déjà lu et commenté sur l’article qu’ils auront choisi qui pourrait être
ensuite discuté en classe.
Une bonne partie du cours tourne autour la mesure des impacts économiques, en utilisant les
ordinateurs et les autres outils analytiques. Afin d’aider les étudiants dans leurs travaux pratiques,
j’offre un laboratoire facultatif lundi entre 13:15 et 16:05 à une salle d’ordinateurs (à déterminer).
INSERTION DU COURS DANS LE PROGRAMME
Ce cours est obligatoire pour le DESS en GRM. Il est facultatif pour la Maîtrise, disponible pour ceux
et celles qui veulent entreprendre une formation en économie de l’environnement au niveau de la
maîtrise. Le cours est donné à un niveau semblable à ce qui pourrait être obtenu, par exemple, dans un
département d'économie. Les étudiants qui voudraient faire de la recherche en économie de
l’environnement sont particulièrement encouragés à s’inscrire à ce cours. Les étudiants qui aspirent
continuer au doctorat en économie ou en gestion environnementale, ici ou ailleurs, doivent suivre ce
cours. Ceux qui, plus tard, occuperont des postes dans la gestion publique des ressources naturelles
pourraient trouver ce cours utile.
3
ÉVALUATION
Trois travaux pratiques (8 % pour chaque travail)
24%
Quatre rapports de lecture (6 % pour chaque rapport)
24%
E
x
a
m
e
n
d
e
m
i
-
s
e
s
s
i
o
n
2
0
%
E
x
a
m
e
n
f
i
n
a
l
2
0
%
Participation en classe
12%
Des détails sur l’évaluation sont importants à préciser. Cette année, les TP sont plus concentrés sur
certaines idées de base, pour que les étudiants puissent faire le travail plus facilement sur une période
plus courte. Il y aura laboratoire le lundi de chaque semaine de 13h30 à 16h30, débutant en deuxième
semaine de cours. Je ferai l’évaluation des TP rapidement après la date de remise en tout cas dans un
délai de deux semaines ou moins. Les laboratoires sont une belle occasion pour les étudiants de
travailler ensemble et de partager des idées. Je m'attends à ce que les étudiants s’aident mutuellement;
les explications échangées constituent un outil d'apprentissage appréciable. Par contre, chaque
étudiant(e) doit soumettre son propre travail. Autant j'encourage les échanges d’information, autant je
décourage franchement la reproduction de travail. Les TPs doivent être soumises électroniquement sur
Claroline en utilisant un fichier EXCEL à votre nom. Assurez-vous que votre nom apparaît sur le
fichier comme auteur, autrement je devrai vous retourner votre TP sans évaluation. Le nom du fichier
DOIT se lire comme suit: TPI_Your_Name.xls (ou TPII ou TPIII …).
Dans chaque section du cours, j’identifie les lectures qui sont obligatoires. Vous pouvez faire un choix
parmi ces lectures, dans chacune des sections, mais vous devez lire au moins un article de chaque
section et faire un rapport. Vous devez me soumettre ces rapports de lecture en ligne avant la date de
remise indiquée sur le plan de cours; aucune exception! Vers la fin du cours, vous devriez m’avoir
soumis quatre rapports basés sur vos lectures personnelles des articles de votre choix. Chaque rapport
ne doit pas dépasser une moyenne de deux pages à simple interligne. Sur une page, je m’attends à ce
que vous me décriviez l'objectif ou le propos de l’article et les principaux résultats ou arguments. Sur
la seconde, je demande que vous discutiez les forces et les faiblesses de cet article employant des
arguments économiques. Mon évaluation dépendra de la qualité de vos arguments. Il n’est pas admis
de travailler en équipe sur un article. Dans chacune des sections du cours, je peux vous inviter à mener
des discussions sur l’article que vous avez lu, vous devez donc être préparé et en mesure de
commenter sur l’article que vous aurez choisi. Votre discussion dans la classe sera également sujette à
évaluation.
Les examens seront
en classe
. Les étudiants ont droit à un stylo et/ou les crayons, une calculatrice, et
des outils de dessin. Les deux examens couvriront le cours entier, y incluant les travaux pratiques
et
les discussions en classe. Aucune note du cours n’est permise, et aucune sortie de la salle durant
l’examen n’est permise.
LIVRES ET NOTES DU COURS
Cette année j’ai décidé de baser le cours sur un texte classique en économie de l’environnement,
The
Measurement of Environmental and Resource Values
(2
nd
édition) par A. Myrick Freeman III. Un
excellent livre de référence est aussi
Environmental and Natural Resource Economics
(6th edition) par
Tom Tietenberg, disponible a la bibliothèque. L'étudiant sérieux en économie de l’environnement
voudra acquérir ces deux livres pour sa bibliothèque personnelle.
Ma motivation pour employer un manuel est que je crois que les idées de base dans ce cours sont
importantes pour des étudiants à bien saisir. Pour faire cela, ils ont besoin d'un texte solide qui a été
employé pendant plusieurs années avec succès au niveau du Baccalauréat et à la Maîtrise. Nous irons
cependant plus loin dans le cours en utilisant vos lectures et mes notes du cours.
4
J'offre une bibliographie complémentaire avec ce plan de cours. Les livres qui sont inscrits sont aussi
trouvés dans la section réserve de la bibliothèque. Si vous trouvez ces livres utiles, vous pouvez les
commander pour votre bibliothèque ou les consulter à la réserve.
Les notes de cours seront disponibles gratuitement sur Claroline, en format PDF. J’offre ces notes de
cours aux étudiants dans un état «tel quel.» Je me réserve le droit d’ajouter d’autres matières, de
changer la forme de la présentation ou de faire tout autre changement raisonnable pour atteindre les
objectifs du cours.
J’ai pris l’habitude de constamment modifier le cours et les notes; en conséquence, j’ai sans doute fait
des erreurs en français. Si les notes ne sont pas claires, il s’agit de me le signaler et je l’expliquerai.
Des parties de mes notes sont maintenant écrites en anglais, toujours parce que je change constamment
le matériel, et je n'ai pas toujours le temps de traduire.
Plusieurs livres et articles à la réserve sont hors série, rares ou bien difficiles à trouver. Soyons «bon
père/mère de famille»…prenez soin des livres, SVP.
PLAN DU COURS
Partie I: Théorie du bien-être
.
Semaine 1(07-01).
Introduction; Grands Paradigmes; Bien-être selon les néoclassiques; Biens
environnementaux dans un contexte de la production. (Freeman; Chapitres 1 et 2; 9).
Labo;
Introduction et discussion TP I.
Semaine 2(14-01)
.
Demandes de Marshall, demandes de Hicks, et les notions du bien-être
économique chez le consommateur : contexte marchand. (Notes de cours : lectures avancés;
Freeman Chap. 3)
Semaine 3(21-01). Remise Rapport 1.
Demandes de Marshall, demandes de Hicks, et les notions
du bien-être économique chez le consommateur : contexte non-marchand. (Notes de cours : lectures
avancés; Freeman Chap. 3)
Partie II : Les effets externes (externalités) et la théorie des droits de propriété, dans le contexte
de la pollution
Semaine 4(28-01). Remise, Rapport 2.
Externalités et la théorie des droits de propriété dans le
contexte de la pollution: L'approche Pigovienne. Note du cours.
Date de Remise : TPI
Semaine 5 (04-02). Labo. Introduction et discussion TPII.
Externalités et la théorie des droits de
propriété dans le contexte de la pollution: Coase et les économistes institutionnelles. (Note du cours ).
Semaine 6(11-02).
Externalités et la politique de la pollution; Survol. (Note du cours).
Partie III: La mesure des bénéfices et les coûts
Semaine 7(18-02). Labo. Introduction et discussion TPIII; Remise, Rapport 3;
Introduction à la
Partie III. La méthode des coûts de déplacement. (Freeman Chapitre 4, 5 et13)
Remise TPII
Semaine 8(25-02).
La méthode des prix hédonistes (Note du cours; Freeman 123-129; Chapitre 11).
03-03/03-07. Semaine de lecture (suspension des cours)
5
Semaine 9(10-03)
.
Examen mi-session.
Semaine 10 (17-03)
. Évaluation contingente (Note du Cours; Freeman Chapitre 6).
Partie IV : Développement durable et l’économie de la conservation
Semaine 11(24-03). Remise, Rapport 3.
Équité entre les générations et taux d’escompte:
Développement durable: Durabilité faible, durabilité forte, et le principe de précaution (Tietenberg
Chapitre 5, 22, et 23; Note du Cours)
.
Remise TPIII
Semaine 12(01-04).
Conservation et gestion des espaces marins (Note du cours).
Semaine 13(07-04)
. Gestion de la biodiversité; extinction et les espèces exotiques (Note du cours).
Semaine 14(14-04)
. Conclusion. Revue du cours. Évaluation d’enseignement. (Tietenberg, Chapitre
24).
Semaine 15(21-04)
.
Examen Final
.
6
Renseignements personnels
Nom:___________________________________________________________________
Courrier électronique (obligatoire…écrivez lisiblement SVP!)_________________________
Téléphone (facultatif): ____________________________
En maths, je suis :
 Très bon.
 Bon.
 Passable
 Poche ;-)
Ma connaissance de micro-économie est:
 Très bon
 Bon
 Passable
 Moche…
Ma connaissance de l’Anglais (lu) est:
 Très bon
 Bon
 Passable
 Affreux…
Ma maîtrise des ordinateurs et des logiciels est:
 Très bon
 Bon
 Passable
 Pitoyable…
Mes intérêts en dehors ce cours tendent plutôt vers (vous pouvez cocher plusieurs boîtes)
 Problèmes de l’environnement en matière de la pollution
 Environnement/tourisme et parcs
 Gestion de la faune et de la flore
 La pêche sportive
 La pêche commerciale
 Production aquacole
 Transport/gestion des navires
 Transport/gestion des ports
 Transport/commerce international et finance
 Autres (spécifiez)
Question : Quel est votre pays d'origine ? Quel est le problème environnemental le plus
important confronté par votre pays aujourd'hui, à votre avis ? (Employez le coté verso de la
page pour faire votre réponse.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.