Plan du cours CPE

De
Publié par

Plan du cours CPE Philosophie de l’éducation : 8*3 = 24 heures (semaines 5-6-7-9-10-11-14-15) lundi 9h-12h Finalités éducatives 3*4 = 12 heures (semaines 16-17-19) lundi 8h-12h Citoyenneté Solidarité 4*3 = 12 heures (semaines 14-15-16-17) samedi 9h-12h Philosophie de l’éducation : (à partir de notions) 1. Qu’est-ce que l’éducation ? Les concepts de pédagogie : éduquer, élever, enseigner, former, animer, le professeur, l’instituteur, le pédagogue, le didacticien. Définitions de l’éducation. L’éducation scolaire ; la place du CPE. Lecture du texte de Eric Weil. 2. Les raisons d’éduquer : tour d’horizon. Réflexions sur la nature humaine (Kant, Rousseau). La socialisation (Durkheim). La transmission d’une culture (Arendt). L’éducation du citoyen (Aristote, Condorcet) liberté, démocratisation, égalité, fraternité : institution et transmission des valeurs. 3. Education et liberté. L’éducation limite t elle la liberté, ou produit elle la liberté ? Comment forcer à être libre ? Concepts : Eduquer, dresser, contraindre, obliger, contrôler, maîtriser. Emancipation, autonomie. Pédagogies dirigistes, comportementalistes, non directives, de l’épanouissement, actives… 4. Autorité et discipline. Les différentes formes d’autorité (Reboul). Comment concilier exercice de l’autorité et l’émancipation de l’élève ? Concepts: punition, châtiment, sanction (expiatoire, réparatrice, éducative), élève et maîte, enfant/adulte, rapport à la règle, au ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 30
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Plan du cours CPE
Philosophie de l’éducation : 8*3 = 24 heures (semaines 5-6-7-9-10-11-14-15) lundi 9h-12h
Finalités éducatives
3*4 = 12 heures (semaines 16-17-19) lundi 8h-12h
Citoyenneté Solidarité
4*3 = 12 heures (semaines 14-15-16-17) samedi 9h-12h
Philosophie de l’éducation
: (à partir de notions)
1.
Qu’est-ce que l’éducation ?
Les concepts de pédagogie : éduquer, élever, enseigner, former,
animer, le professeur, l’instituteur, le pédagogue, le didacticien. Définitions de l’éducation.
L’éducation scolaire ; la place du CPE. Lecture du texte de Eric Weil.
2.
Les raisons d’éduquer
: tour d’horizon. Réflexions sur la nature humaine (Kant, Rousseau).
La socialisation (Durkheim). La transmission d’une culture (Arendt). L’éducation du citoyen
(Aristote, Condorcet)
liberté, démocratisation, égalité, fraternité : institution et transmission
des valeurs
.
3.
Education et liberté
. L’éducation limite t elle la liberté, ou produit elle la liberté ? Comment
forcer à être libre ? Concepts : Eduquer, dresser, contraindre, obliger, contrôler, maîtriser.
Emancipation, autonomie. Pédagogies dirigistes, comportementalistes, non directives, de
l’épanouissement, actives…
4.
Autorité et discipline
. Les différentes formes d’autorité (Reboul). Comment concilier
exercice de l’autorité et l’émancipation de l’élève ? Concepts: punition, châtiment, sanction
(expiatoire, réparatrice, éducative), élève et maîte, enfant/adulte, rapport à la règle, au droit, à
l’ordre symbolique. Autorité /Pouvoir. Aspects historiques, psycho, et psychanalyse.Cf
Arendt, Hegel, Foucault, Prairat, Binet, Mauco, Cifali
5.
Education et laïcité
: Les enjeux du principe de laïcité : liberté de conscience, accès à la
vérité, culture universelle. Les différentes conceptions de la laïcité (combat, neutralité,
ouverture). Les difficultés de la laïcité : tolérance/intolérance, violence/passivité,
intégration/exclusion…
6.
Education et socialisation
: peut on socialiser sans détruire le sujet ? Comment le sujet se
construit dans le rapport à autrui,
à l’ordre social, à la culture (universel concret). L’éducation
comme espace intermédiaire entre sujet et société. Concepts : socialiser/sociabiliser,
intégration, assimilation,
adaptation, acculturation.
7.
Education et violence
: la violence doit elle (peut elle) être supprimée ou bien maîtrisée,
comprise, canalisée ? L’éducation est elle une forme de violence ? Violence objective et
subjective. Quelle responsabilité de l’école par rapport à la violence (souvent issue de la
société) ? Violence (physique, morale, symbolique), incivilité, insolence. Rôle du langage, de
la culture, de la raison.
8.
Education et morale
(valeurs) : Une éducation neutre moralement est elle possible ?
Comment former des être moraux sans « faire la morale » ? L’introduction de valeurs morales
à l’école est elle une atteinte à la pluralité
culturelle, à la liberté de conscience ?
Finalités éducatives
: (à partir de problématiques)
1.
S’adapter au monde ?
Utilité sociale ou émancipation individuelle ? Autonomie ou
socialisation ? Travail /Jeu
2.
Changer le monde
? Transmission d’une culture héritée ou promotion de la nouveauté ?
L’éducation est elle un moyen pour réformer la Cité ? Les utopies.
3.
Résister au monde
?. Démocratie et République. Former des citoyens
libres dans leurs choix
et pourtant assujettis à des valeurs. (Condorcet, Schnapper, Coq, Baubérot)
Citoyenneté Solidarité
:
1.
Qu’est-ce qu’être citoyen en général, et en particulier à l’école
? L’école peut elle et doit
elle être un lieu d’exercice de la citoyenneté ? Comment ? Education civique, instruction
civique, citoyenneté, civisme, civilité, respect, politesse, vertu. (Coq, Baubérot, Ballion)
2.
Comment justifier la solidarité à l’école ?
Peut on grandir, réussir, sans les autres ? Peut on
concilier compétition scolaire et solidarité, individualisme et souci de l’autre ?
3.
Citoyenneté et apprentissage
: faut il dissocier l’éducation politique de l’élève de son
éducation intellectuelle ? La culture ne prend elle pas son sens en rapport avec la citoyenneté ?
Lien CPE / Profs.
4.
Problème concrets
: le handicap, la violence, les inégalités économiques et sociales, les
inégalités de réussite et d’échec scolaire, les différences (culturelles, religieuses, physiques,
sexuelles…), les rôles sociaux au sein de l’établissement, l’écologie…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.