Bulletin statistique régional

De
Publié par

INSTITUTDE LA STATISTIQUEDU QUÉBECRÉGIONSBulletin statistique régionalÉdition 2010Saguenay–Lac-Saint-JeanÉquipe de rédaction :Jean Berselli Stéphane Crespo Jean-François Lachance Table des matièresRaymond Beullac Claude Fortier Pierre LachanceDanielle Bilodeau Jean-François Fortin Stéphane LadouceurSophie Brehain Marc Gignac Guillaume MarchandPierre Cambon Jean-Marc Kilolo- Mario Ringuette Territoire 2Francine Chercuitte Malambwe Martine St-AmourAvec l’assistance technique de :Marie-Ève Cantin Hugo Leblanc Démographie 3Fanny Desrochers Amélie MartinsRévision linguistique :Esther Frève Nicole Descroisselles Marché du travail 8Sous la coordination de :Pierre Cambon Stéphane Ladouceur Comptes économiques 10Sous la direction de : Produit intérieur brut 10Yrène GagnéRevenu personnel 12Nos coordonnées :Institut de la statistique du Québec200, chemin Ste-Foy, 3e étageQuébec (Québec), G1R 5T4 Exportations 14Téléphone : 418 691-2411Sans frais : 1-800-463-4090Télécopieur : 418 643-4129 Industrie manufacturière 15Courriel : regions@stat.gouv.qc.caVisitez notre site Web :www.stat.gouv.qc.ca Investissements et permis de bâtir 17Crédits de la page frontispice : Investissements 17© iStockphoto.com / Warwick Lister-Kaye / Shaun Lombard / Harvey Permis de bâtir 18Robert, photographesSignes conventionnels Conditions de vie et bien-être 19.. Donnée non disponible n Nombre... N’ayant pas lieu de fi gurer $ En dollars– Néant ou zéro k ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 59
Nombre de pages : 34
Voir plus Voir moins
INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC
RÉGIONS
Bulletin statistique régional
Édition 2010
SaguenayLac-Saint-Jean
É ui e de rédaction : Jean Berselli Stéphane Crespo Jean-François Lachance Raymond Beullac Claude Fortier Pierre Lachance Danielle Bilodeau Jean-François Fortin Stéphane Ladouceur Sophie Brehain Marc Gignac Guillaume Marchand Pierre Cambon Jean-Marc Kilolo- Mario Ringuette Francine Chercuitte Malambwe Martine St-Amour Avec l assistance technique de : Marie-Ève Cantin Hugo Leblanc Fanny Desrochers Amélie Martins Révision linguistique : Esther Frève Nicole Descroisselles Sous la coordination de : Pierre Cambon Stéphane Ladouceur Sous la direction de : Yrène Gagné Nos coordonnées : Institut de la statistique du Québec 200, chemin Ste-Foy, 3e étage Québec (Québec), G1R 5T4 Téléphone : 418 691-2411 Sans frais : 1-800-463-4090 Télécopieur : 418 643-4129 Courriel : regions@stat.gouv.qc.ca Visitez notre site Web : www.stat.gouv.qc.ca Crédits de la page frontispice : © iStockphoto.com / Warwick Lister-Kaye / Shaun Lombard / Harvey Robert, photographes Signes conventionnels .. Donnée non disponible n Nombre ... Nayant pas lieu deÞ dollarsgurer $ En  Néant ou zéro k En milliers  Données inÞme M millions En p Donnée provisoire G En milliards r Donnée révisée g Gramme e Donnée estimée kg Kilogramme F Donnée peuÞ métriqueable t Tonne x Donnée conÞdentielle Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives nationales du Québec 4etrimestre 2010 ISSN 1712-2066 (version imprimée) ISSN 1715-6971 (en ligne) © Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec Toute reproduction est interdite sans lautorisation du gouvernement du Québec www.stat.gouv.qc.ca/droits_auteur.htm Décembre 2010
Table des matières  Territoire  Démographie
 Marché du travail
 Comptes économiques   Produit intérieur brut  Revenu personnel
 Exportations
 Industrie manufacturière
2 3
8
10 10 12
14
15
 Investissements et permis de bâtir 17   Investissements 17  Permis de bâtir 18
 Conditions de vie et bien-être  Éducation  Santé
 Culture et communications
 Concepts et déÞnitions  Tableaux comparatifs
19 21 22
24
26 32
SaguenayLac-Saint-Jean
1. Territoire par Guillaume Marchand, Service des statistiques sectorielles et du développement durable La région du SaguenayLac-Saint-Jean couvre une superÞcie de 106 172 km2. Elle est composée de cinq municipalités régio-nales de comté (MRC) et territoire équivalent (TE) : Lac-Saint-Jean-Est, Le Fjord-du-Saguenay, Le Domaine-du-Roy, Maria-Chapdelaine et Saguenay, et regroupe 60 municipalités. Avec une superÞterre ferme de 95 782 kmcie en 2(90,2 %) pour 273 264 habitants en 2009, la densité de population du SaguenayLac-Saint-Jean est de 2,9 hab./km2. Par contre, les zones développées ne couvrent quune surface de 157 km2 (0,1 %). Ainsi, la densité de la population par rapport aux zones développées est de 1 745 hab./km2. La couverture du sol1du SaguenayLac-Saint-Jean est composée majoritairement de 52 632 km2de forêts de conifères (49,6 %), de 18 588 km2de forêts mixtes (17,5 %), de 12 283 km2darbustes (11,6 %) et de 10 390 km2deau (9,8 %). Finalement, les terres humides sétendent sur 1 464 km2, ce qui représente 1,4 % de la région. Pour favoriser la protection et le maintien de la diversité biologique, le SaguenayLac-Saint-Jean compte 5 269 km2(5,0 %) daires protégées.
Couverture du sol
SuperÞcie km2% Données non disponibles 423 0,4 Eau 10 390 9,8 Glace, roche, terrain découvert 3 546 3,3 Bryophytes et lichens 1 317 1,2 Arbustes 12 283 11,6 Terres humides 1 464 1,4 Plantes herbacées et toundra 351 0,3 Terres agricoles cultivées 1 730 1,6 Forêt de conifères 52 632 49,6 Forêt de feuillus 3 291 3,1 Forêt mixte 18 588 17,5 Zones développées 157 0,1
Sources : GéoBase, circa 2000-vectorielle (CSC2000-V); ministère des Ressources naturelles et de la Faune. 1. Compte tenu de larrondissement des données, il peut arriver que la somme des parties négale pas le total. Des informations suplémen-taires sur les différentes catégories de couverture du sol sont également disponibles dans la section concepts et déÞnitions.
2
2. Démographie par Martine St-Amour, Direction des statistiques sociodémographiques
Bulletin statistique régional, édition 2010
À laÞn des années 1990 et surtout au début des années 2000, des échanges migratoires déÞcitaires avec les autres régions du Québec ont entraîné une importante réduction de la population du SaguenayLac-Saint-Jean. Les pertes migratoires, concentrées chez les jeunes adultes, ont également contribué à un vieillissement de la population qui est un peu plus avancé au SaguenayLac-Saint-Jean que dans lensemble du Québec. Les départs vers dautres régions ont toutefois grandement diminué depuis quelques années, ce qui a considérablement ralenti le rythme du déclin. La région bénéÞcie également dune récente hausse du nombre de naissances.
Évolution de la population Selon les estimations provisoires, la région du SaguenayLac-Saint-Jean comptait 273 300 habitants au 1erjuillet 2009, soit 3,5 % de la population du Québec. Elle arrive au dixième rang des régions administratives pour ce qui est de la taille de sa population, entre lEstrie et la Mauricie. Avec ses 143 600 habitants, le TE de Saguenay, qui recouvre la municipalité du même nom, regroupe un peu plus de la moitié (53 %) de la population de la région. Suivent les MRC de Lac-Saint-Jean-Est (19 %), du Domaine-du-Roy (12 %) et de Maria-Chapdelaine (9 %). Le Fjord-du-Saguenay est la MRC la moins populeuse, ses 20 600 habitants représentant 8 % de la population régionale. Tableau 2.1 Population totale, taux d accroissement annuel moyen et part de la population régionale, MRC et TE du Saguenay Lac-Saint-Jean et ensemble du Québec, 1996-2009 ux d'accroissement a Population au 1er moyenjuillet Ta1rtPal uenn 1996 2001 2006 2009p1996-2001 2001-2006 2006-2009p1996 2009p n pour 1 000 % Le Domaine-du-Roy 34 287 33 441 32 138 31 899  5,0  7,9  2,5 11,8 11,7 Maria-Chapdelaine 28 396 27 374 25 913 25 494  7,3  11,0  5,4 9,8 9,3 Lac-Saint-Jean-Est 53 054 52 698 51 479 51 711  1,3  4,7 1,5 18,3 18,9 Saguenay 154 497 149 755 144 451 143 564  6,2  7,2  2,1 53,2 52,5 Le Fjord-du-Saguenay 19 948 20 017 20 137 20 596 0,7 1,2 7,5 6,9 7,5
SaguenayLac-Saint-Jean 290 182 283 285 274 118 273 264  4,8  6,6  1,0 100,0 100,0 Ensemble du Québec 7 246 897 7 396 331 7 631 552 7 828 879 4,1 6,3 8,5 ... ... Note : Selon la géographie et la dénomination au 1erjuillet 2009. 1. Le taux daccroissement est calculé par rapport à la population moyenne de la période. Source : Statistique Canada, Estimations démographiques (série de février 2010). Compilation : Institut de la statistique du Québec.
À linstar de la plupart des régions éloignées des grands centres, le SaguenayLac-Saint-Jean a vu sa population diminuer entre 1996 et 20091. Déjà importantes à laÞn des années 1990, les pertes ont pris de lampleur dans la première moitié des années 2000 : en 2001-2006, la population a décru à un taux annuel moyen de  6,6 pour mille, comparativement à  4,8 pour mille en 1996-2001. Selon les données les plus récentes, le déÞcit se serait toutefois grandement réduit au cours de la période 2006-2009,
1. Cest également le cas en GaspésieÎles-de-la-Madeleine, dans le Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-Nord et en Abitibi-Témiscamingue. Le Nord-du-Québec est la seule région éloignée qui compte plus dhabitants en 2009 quen 1996. Les données relatives à ces régions sont accessibles dans les bulletins statistiques régionaux qui leur sont consacrés. [En ligne :]res/ontis/ongithtp://www.stat.govuq..cacp/builac index.htm.
Institut de la statistique du Québec
3
SaguenayLac-Saint-Jean
des pertes moyennes de lordre de  1,0 pour mille ayant été enregistrées annuellement. Les pertes enregistrées depuis 1996 ont entraîné une baisse du poids démographique de la région dans lensemble du Québec; en 1996, ce poids était de 4,0 %. Le Fjord-du-Saguenay est la seule MRC de la région où la population est plus nombreuse en 2009 quen 1996. Si sa croissance a été assez faible entre 1996 et 2006, elle sest grandement accélérée en 2006-2009, atteignant en moyenne un taux de 7,5 pour mille annuellement. Ce taux demeure toutefois sous la moyenne québécoise (8,5 pour mille). Les autres MRC ont un proÞl démographique moins favorable, mais une amélioration générale sobserve en 2006-2009 par rapport aux périodes 1996-2001 et 2001-2006. Cette amélioration se traduit par des pertes moindres dans Saguenay, Le Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine, ainsi que par une faible croissance dans la MRC de Lac-Saint-Jean-Est (1,5 pour mille).
Structure par âge La population du SaguenayLac-Saint-Jean est un peu plus âgée que la moyenne québécoise. En 2009, les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 15,9 % de la population de la région, comparativement à 14,9 % à léchelle du Québec. La part des jeunes de moins de 20 ans (21,5 %) est au contraire légèrement inférieure à ce quelle est dans lensemble du Québec (22,2 des 20-64 ans, considérés comme les individus dâge actif, est quant à elle semblable à la%). Prise en bloc, la proportion moyenne (63 contre, parmi ceux-ci, la région compte davantage de 45-64 ans et moins de 20-44 ans. Ces écarts quant%). Par à la répartition de la population par grand groupe dâge se reßdans un âge médian qui est plus élevé au SaguenayLac-ètent Saint-Jean (43,9 ans) quau Québec (41,1 ans). Tableau 2.2 Population par grand groupe d âge et âge médian, MRC et TE du SaguenayLac-Saint-Jean et ensembledu Québec, 2009p Groupe d'âge Âge Total 0-19 20-64 65 et plus Total 0-19 20-64 65 et plus médian n % Le Domaine-du-Roy 31 899 6 979 19 916 5 004 100,0 21,9 62,4 15,7 44,1 Maria-Chapdelaine 25 494 5 557 15 810 4 127 100,0 21,8 62,0 16,2 44,5 Lac-Saint-Jean-Est 51 711 11 622 31 831 8 258 100,0 22,5 61,6 16,0 43,4 Saguenay 143 564 29 849 90 346 23 369 100,0 20,8 62,9 16,3 44,1 Le Fjord-du-Saguenay 20 596 4 739 13 200 2 657 100,0 23,0 64,1 12,9 42,7 SaguenayLac-Saint-Jean 273 264 58 746 171 103 43 415 100,0 21,5 62,6 15,9 43,9 Ensemble du Québec 7 828 879 1 739 194 4 919 274 1 170 411 100,0 22,2 62,8 14,9 41,1 Note : Population au 1erjuillet. Source : Statistique Canada, Estimations démographiques (série de février 2010). Compilation : Institut de la statistique du Québec.
En 2009, toutes les MRC de la région ont un âge médian supérieur à celui du Québec. Le moins élevé est celui de la MRC du Fjord-du-Saguenay (42,7 ans), qui se démarque avec une part de personnes âgées relativement faible comparativement au reste de la région. Les 65 ans et plus y comptent pour 12,9 la population, tandis que cette part atteint 16% de  % dans les autres MRC. Lâge médian est de 43,4 ans dans Lac-Saint-Jean-Est et dun peu plus de 44 ans dans Maria-Chapdelaine, Le Domaine-du-Roy et Saguenay. Cest dans le TE de Saguenay que les jeunes de moins de 20 ans sont le plus faiblement représentés (20,8 %).
4
Bulletin statistique régional, édition 2010
Accrois s em ent naturel
Naissances, décès et accroissement naturelFigure 2.1 Le n bre de naissances enregistrées au SaguenayLac-,sd césèiassnaecNSn i,alSeeuJg-atayna nte-rcuatLs0s0o-i2ene9m,t  a ne9cr91a9c om Saint-Jean a augmenté pour une cinquième année consécu-tive en 2009, après avoir légèrement diminué au début des3 00n0 années 2000. Selon les données provisoires, 2 849 bébésNais s ances sont nés dans la région en 2009, soit 19 % de plus que les2 500 2 394 naissances de 2004. Une augmentation dampleur sem-2 000 Décès blable (20 %) sobserve à léchelle du Québec. 1 500 Au SaguenayLac-Saint-Jean, la récente hausse des nais-1 000 sances est principalement attribuable au fait que les femmes ont en moyenne un peu plus denfants depuis quelques an-500 nées. Lindice synthétique de fécondité, qui mesure lintensité0 de la fécondité dune année donnée, est passé de 1,51 enfant par femme en 2004 à 1,78 en 2009. Cette hausse a permis de compenser une réduction du nombre de femmes en âgeSource : Institut de la statistique du Québec. davoir des enfants (15-49 ans). En 2004, la région afÞchait une fécondité semblable à la moyenne québécoise (1,50 enfant par femme), mais elle la surpasse légèrement en 2009 (1,73 enfant par femme). En raison dune population vieillissante, le nombre de décès sest également accru au cours des dernières années, passant de 2 021 en 2004 à 2 318 en 2009. Entre 2004 et 2008, la hausse des décès a toutefois été moins importante que celle des naissances, de sorte que laccroissement naturel, soit lexcédent des naissances sur les décès, a pris de lampleur : de 373 personnes en 2004, il sélève à 659 en 2008, le sommet des 10 dernières années. Une augmentation plus importante des décès en 2009 le réduit à 531 personnes. En 2009, laccroissement naturel est positif dans toutes lesFigure 2.2 MRC de la région (voir le tableau comparatif des MRC et TESolde migratoire interrégional, SaguenayLac-Saint-Jean, à laÞn du bulletin). Par rapport à la taille de sa population,1999-2000 à 2008-2009 la MRC du Fjord-du-Saguenay, un peu moins âgée, est cellen laccroissement naturel est le plus important. Lampleur de0 laccroissement naturel est au contraire relativement faible-500 dans le TE de Saguenay.-1 000  Migration interrégionale-1 500 Au cours des 10 dernières années, le SaguenayLac-Saint--2 000 Jean a été perdant dans ses échanges migratoires avec-2 500 les autres régions du Québec, mais la réduction des pertes 091 -2 777 -3-3 000 -2 922 973 -2 entre le début et laÞn de cette période est considérable. De 1999-2000 à 2002-2003, les pertes ont avoisiné les 3 000-3 500 personnes annuellement, puis le déÞcit sest réduit jusquà  448 personnes en 2007-2008. Il est un peu plus important Note : Les données de 2005-2006 à 2007-2008 ont été révisées. en 2008-2009 ( 659), mais contraste encore avec les pertes enregistrées au début des années 2000. Cette évolution sex-Source : Institut de la statistique du Québec, exploitation du Fichier plique par une réduction appréciable du nombre dindividusdinscription des personnes assurées (FIPA) de la Régie de lassurance maladie du Québec (RAMQ).
Institut de la statistique du Québec
-2 016 -1 969
-1 382
-955
-448 -659
5
SaguenayLac-Saint-Jean
qui quittent la région. On en comptait environ 6 600 en 1999-2000, comparativement à 4 700 en 2008-2009. Le nombre den-trants est quant à lui resté plutôt stable, autour de 4 000 personnes. Le proÞl migratoire du SaguenayLac-Saint-Jean est semblable à celui de la plupart des régions éloignées, avec des déÞcits concentrés chez les jeunes adultes. En 2008-2009, la région est surtout perdante chez les 20-24 ans ( 540) et, dans une moindre mesure, chez les 25-29 ans ( 175) et chez les 15-19 ans ( 80). Les échanges migratoires entraînent des faibles gains ou pertes dans les autres groupes dâge. Figure 2.3Solde migratoire interrégional selon le groupe d âge, SaguenayLac-Saint-Jean, 2008-2009 n 100 47 26 48 1 9 4 57 10 -1 3 0 -16 -13 -14 -100-80 -200 -300 -400
-500 -600
-540
-175
-28
Groupe d'âge Source : Institut de la statistique du Québec, exploitation du Fichier dinscription des personnes assurées (FIPA) de la Régie de lassurance maladie du Québec (RAMQ). La Capitale-Nationale est la première région de destination des individus qui quittent le SaguenayLac-Saint-Jean, de même que la principale région dorigine de ceux qui sy établissent. En 2008-2009, ces échanges ont entraîné un déÞcit non négligeable de 604 résidants pour le SaguenayLac-Saint-Jean. Des pertes moins importantes sont enregistrées au proÞt de Montréal ( 103) et de la Montérégie ( 84). En contrepartie, le SaguenayLac-Saint-Jean bénéÞcie des échanges avec quelques ré-gions, notamment le Nord-du-Québec (+ 112), la Côte-Nord (+ 66) et la Mauricie (+ 65), mais les gains sont de faible ampleur. À léchelle des MRC, la migration interne comprend les échanges avec lensemble des autres MRC, incluant celles faisant partie de la même région administrative. En 2008-2009, les MRC du Fjord-du-Saguenay et de Lac-Saint-Jean-Est ont enregistré des gains dans leurs échanges migratoires internes, tandis que les soldes migratoires sont négatifs dans les autres MRC (voir le tableau comparatif des MRC et TE à laÞgardées, ce sont les MRC du Domaine-du-Roy et den du bulletin). Toutes proportions Maria-Chapdelaine qui afÞchent les déÞcits migratoires les plus importants.
6
Bulletin statistique régional, édition 2010 Tableau 2.3 Entrants, sortants et solde migratoire interrégional avec chacune des régions administratives, SaguenayLac-Saint-Jean, 2008-2009 Solde Entrants Sortants Rang n % Rang n % Bas-Saint-Laurent  15 15 74 1,8 13 89 1,9 SaguenayLac-Saint-Jean ... ... ... ... ... ... ... Capitale-Nationale  604 1 920 22,7 1 1 524 32,3 Mauricie 65 4 310 7,6 5 245 5,2 Estrie  17 11 105 2,6 12 122 2,6 Montréal  103 2 586 14,4 2 689 14,6 Outaouais  22 10 107 2,6 10 129 2,7 Abitibi-Témiscamingue 13 12 100 2,5 15 87 1,8 Côte-Nord 66 5 250 6,2 7 184 3,9 Nord-du-Québec 112 6 237 5,8 11 125 2,7 GaspésieÎles-de-la-Madeleine  3 16 28 0,7 16 31 0,7 Chaudière-Appalaches  43 7 214 5,3 4 257 5,5 Laval 8 13 96 2,4 14 88 1,9 Lanaudière 15 9 178 4,4 8 163 3,5 Laurentides 11 8 213 5,3 6 202 4,3 Montérégie  84 3 558 13,8 3 642 13,6 Centre-du-Québec  58 14 81 2,0 9 139 2,9 Total  659 ... 4 056 100,0 ... 4 715 100,0 Note : Larrondissement des données peut amener un léger écart entre le total et la somme des régions. Source : Institut de la statistique du Québec, exploitation du Fichier dinscription des personnes assurées (FIPA) de la Régie de lassurance maladie du Québec (RAMQ). Institut de la statistique du Québec 7
SaguenayLac-Saint-Jean 3. Marché du travail Indicateurs de l emploi et du chômage par Jean-Marc Kilolo-Malambwe, Direction des statistiques du travail et de la rémunération Comme neuf autres régions, le SaguenayLac-Saint-Jean perd 2 800 emplois (2,3 %) en 2009, Toutefois, la perte demplois représente 7,5 % de celle enregistrée à léchelle du Québec, alors que le poids de la région dans lemploi est de 3,1 %. La baisse de lemploi, jumelée à la stabilité de la population en âge de travailler, explique le recul du taux demploi en 2009 ( 1,2 point; 53,8 %). Malgré tout, le SaguenayLac-Saint-Jean conserve le 13erang au chapitre du taux demploi. Ce repli affecte uniquement les hommes ( 2 900) et surtout les 30 ans et plus ( 1 700). Le secteur des biens enregistre quant à lui une baisse de 2 000 emplois. En 2009, les pertes demplois à temps plein ( 1 900) sont plus importantes que celles à temps partiel ( 1 000). La part du temps partiel dans lemploi total de la région recule de 0,3 point de pourcentage, à 22,5 %. Le taux de chômage saccroît de 1,5 point en 2009, en raison du recul de lemploi plus important que celui de la population active ( 0,7 %). Ainsi, le SaguenayLac-Saint-Jean recule de deux rangs, à la 14ea trait au taux de chômage.place, en ce qui Par ailleurs, on observe une hausse du nombre de chômeurs de 1 900. Tableau 3.1 Caractéristiques du marché du travail, SaguenayLac-Saint-Jean, 2005-2009 Unité 2005 2006 2007 2008 2009 Population active k 134,2 137,7 139,3 134,2 133,2 Emploi k 119,8 123,1 126,6 122,7 119,9 Selon le régime Emploi à temps plein k 95,8 98,3 99,6 94,8 92,9 Emploi à temps partiel k 23,9 24,7 27,0 28,0 27,0 Groupe d'âge 15-29 ans k 29,7 32,9 29,4 31,0 30,0 30 ans et plus k 90,1 90,2 97,2 91,7 90,0 Sexe Hommes k 65,4 69,0 69,1 67,1 64,2 Femmes k 54,4 54,1 57,5 55,7 55,7 Secteur d'activités Secteur des biens k 32,9 33,8 34,8 32,3 30,3 Secteur des services k 86,9 89,2 91,8 90,4 89,6 Chômeurs k 14,4 14,6 12,7 11,4 13,3 Taux dactivité % 59,7 61,4 62,2 60,1 59,7 Taux de chômage % 10,7 10,6 9,1 8,5 10,0 Taux demploi % 53,3 54,9 56,6 55,0 53,8 Part de l'emploi à temps partiel % 19,9 20,1 21,3 22,8 22,5 Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active. Le taux dactivité se contracte légèrement de 0,4 point en 2009, en raison de la diminution de la population active, combinée à la relative stabilité de la population en âge de travailler. Il demeure ainsi en deçà du taux dactivité de lensemble du Québec (65,2 %). Par rapport à 2005, lemploi reste pratiquement stable. Une hausse de 12 600 emplois est observée entre 1987 et 2009. Parmi les 17 régions du Québec, le SaguenayLac-Saint-Jean se classe en 2009 au dixième rang en termes de nombre demploi, 8
Bulletin statistique régional, édition 2010
il sagit dune amélioration par rapport à sa position en 1987 (onzième place). Sa part dans lemploi total baisse de 0,5 point durant cette période. Nombre et taux de travailleurs par Pierre Cambon, Service des statistiques sectorielles et du développement durable
La situation du marché du travail évolue de façon contrastée dans le SaguenayLac-Saint-Jean en 2009. Dune part, la MRC du Fjord-du-Saguenay (+ 0,7 %) se distingue en afÞchant un taux de croissance du nombre de travailleurs de 25 à 64 ans supérieur à la moyenne régionale ( 0,4 %), et à celui du Québec (+ 0,5 %). Il sagit dailleurs dune huitième hausse annuelle consécutive. Dautre part, Le Domaine-du-Roy ( 2,3 %) et Maria-Chapdelaine ( 0,7 %) subissent une diminution du nombre de travailleurs par rapport à 2008. Tableau 3.2 Nombre et taux des travailleurs de 25 à 64 ans, MRC et TE du SaguenayLac-Saint-Jean, ensemble du Québec, 2008-2009
Nombre Taux
2008p2009p 2008Var. (%) 09/08p2009pVar. (%) 09/08 Le Domaine-du-Roy 12 446 12 155  2,3 69,5 67,7  1,8 Maria-Chapdelaine 10 018 9 943  0,7 70,8 69,9  1,0 Lac-Saint-Jean-Est 20 293 20 183  0,5 71,4 70,6  0,8 Saguenay 57 348 57 321 0,0 70,6 70,7 0,0 Le Fjord-du-Saguenay 8 034 8 094 0,7 67,1 66,8  0,3 SaguenayLac-Saint-Jean 108 139 107 696  0,4 70,4 69,9  0,5 Ensemble du Québec 3 195 858 3 212 724 0,5 72,6 72,5  0,1 Sources : Institut de la statistique du Québec et ministère du Revenu du Québec.
En ce qui a trait au taux de travailleurs, il est en baisse dans la totalité des MRC au SaguenayLac-Saint-Jean, en particulier au Domaine-du-Roy ( 1,8 point) et à Maria-Chapdelaine ( 1,0 point). À linverse, seul le TE de Saguenay stagne en 2009. Par ailleurs, Saguenay (70,7 %) et Lac-Saint-Jean-Est (70,6 %) continuent de présenter le taux de travailleurs le plus élevé de la région (69,9 %). En revanche, cest dans Le Fjord-du-Saguenay (66,8 %) et Le Domaine-du-Roy (67,7 %) quil est le plus bas. Notons que le SaguenayLac-Saint-Jean est lune des seules régions administratives où aucune MRC nafÞche un taux de travailleurs supérieur à celui du Québec (72,5 %).
Institut de la statistique du Québec
9
SaguenayLac-Saint-Jean
4. Comptes économiques
4.1 Produit intérieur brut par Danielle Bilodeau, Direction des statistiques économiques et du développement durable
En 2008, le produit intérieur brut (PIB) aux prix de base en dollars courants sélève à 9,3 G$ dans la région du SaguenayLac-Saint-Jean. Il sagit de 3,3 % du PIB du Québec, ce qui en fait la neuvième région en importance, après lOutaouais et devant lEstrie, et ce, pour la première fois depuis 1997, année à laquelle débutent les données du PIB régional. La croissance économique de la région en 2008 montre un taux de 3,2 %, inférieur au taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 4,8 % enregistré entre 2004 et 2008. Elle surpasse toutefois la croissance annuelle de la moyenne québécoise qui atteint 2,0 % en 2008. La région se classe au dixième rang parmi les 17 régions administratives en ce qui concerne lévolution économique en 2008. En 2007, elleÞgurait au neuvième rang à ce chapitre et se situait également, avec un taux de 6,8 %, au-dessus de celle du Québec (+ 5,8 %).
Produit intérieur brut par industrie La croissance économique en 2008 de la région du SaguenayLac-Saint-Jean provient plus des industries de services (+ 3,8 %) que des industries productrices de biens (+ 2,5 %), bien que ces dernières soutiennent également léconomie de la région en 2008. Avec un PIB de 5,3 G$, les services occupent 57,1 % de léconomie régionale, soit une part de beaucoup inférieure à la moyenne québécoise qui est de 70,1 %. La région est donc plus sensible auxßuctuations provenant des industries productrices de biens. La progression des industries de services (+ 3,8 %) a été inégale en 2008. En forte hausse, lindustrie du commerce de détail (+ 11,4 %), le groupe de laÞnance, des assurances et des services immobiliers (+ 10,0 %), qui occupe plus de 11 % de léco-nomie régionale, de même que lindustrie de lhébergement et des services de restauration (+ 8,2 %) connaissent une bonne année. Le commerce de gros (+ 4,8 %), lindustrie de linformation et industrie culturelle (+ 4,7 %), les services professionnels, scientiÞques et techniques (+ 4,6 %) ainsi que les autres services (+ 3,9 %) obtiennent aussi de bons résultats. Faisant contraste, des baisses surviennent du côté des soins de santé et lassistance sociale (-5,4 %), une des bases économiques de la région, et du transport et de lentreposage (-1,3 %). Avec une production de 4,0 G$, les industries productrices de biens occupent une part importante de léconomie régionale, soit 42,9 %. La montée de 2,5 % de ces industries en 2008 est inférieure à la croissance annuelle moyenne des dernières années (TCAM de 5,6 %). Les industries de la fabrication (+ 9,3 %) et de lextraction minière (+ 13,6 %) constituent les principaux moteurs de la hausse survenue en 2008, tandis que celle de la foresterie et de lexploitation forestière (-33,2 %), une des principales bases économiques de la région, décroît fortement et que lindustrie des cultures agricoles et de lélevage (-11,0 %), autre base économique de la région, régresse. Lindustrie des services publics, aussi base économique de la région, glisse de 0,7 %. La construction accuse un recul de 10,9 % en 2008, après avoir fortement augmenté au cours des dernières années (TCAM de 7,5 % entre 2004 et 2008). Bien que la fabrication, dont les principales bases économiques sont la première transformation des métaux et la fabrication du papier, évolue à la hausse, la fabrication du papier (-de la région, se replie. Deux autres2,6 %), qui occupe 6,1 % de léconomie bases économiques de lindustrie de la fabrication chutent en 2008 : la fabrication de produits en bois, de 27,7 % et celle de machines, de 14,4 %. Dans lindustrie de la fabrication en 2008, on note que celle des produits métalliques augmente de 2,6 %. Contrairement au Québec, depuis 2004, la part des industries productrices de biens prend de limportance dans la région du SaguenayLac-Saint-Jean. En effet, de 41,6 % de léconomie en 2004, cette part est de 42,9 % en 2008. Au Québec, cette part passe de 31,9 % en 2004 à 29,9 % en 2008. La région avance donc à contre-courant par rapport à la tendance générale, principalement à cause de certaines industries de la fabrication qui se portent bien.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.