Traité de la chaleur considérée dans ses applications. 4. éd. publiée par A. Húdelo

De
2^^/? /" UBRARY \\/\ 4*4.:j •'\9i^ : V % CHALEURLA CONSIDÉUÉK SES APPLICATIONSDANS PAU E. PËCLET ANCIKX INSPKCTEUn GÉnÉrAL DB l'u.MVRRSITÉ PnOVUSEDR DE PHVglQL'K APPLIQUÉE AUX ARTS A l'ÉCOLE CEXTRALII MtMBRF. nu C33 0,067 0,400 0,000 3505 Formiate de méthyle. 4197 Acétate de méthyle. . 0,432 0,081 0,487 0,027 Formiate d'éthyle.. . Acide butyrique 0,089 0,5470,36 i 0,045 Acétate d'éthyle Acide valérique 0,314 0,09 0,588 0,059 Butyrate de méthyle. AcétoïKî 0,27G 0,103 0,621 0,069 Butyrate d'éthyle Valérate de méthyle.. Valérate id'éthyle 0,2 6 0,107 0,647 0,077 Acétate d'amyle! — COMBUSTION ET DES COMBUSTIBLES.14 LIVRE I. DE LA admettrons que la quantité de chaleur développée est la3i . Nous complètemême quand la combustion a lieu immédiatement, ou successivement. Ainsi, par lelorsqu'elle s'effectue exemple, carbone résultat calorifique total, soit qu'il formedonnera le même directe- carbonique, soit qu'il produise d'abord de l'oxydement de l'acide carbone, et qu'on n'obtienne de l'acide carbonique que par unede principe aseconde combustion. Ce été démontré par M. Hess, du combinaison de l'eau et de l'acide sulfurique, pourmoins pour la et tout porte à croire qu'il se vérifierait dans les autresla chaux et ; combinaisons.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 16
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 656
Voir plus Voir moins