Vocabulaire de la langue tigré

De
'.y% :0 CD L^/U^ PURCHASED FOR THE LIBRARYUNWEK^UY OV TORONTO FROM THE GRANTCANADA COUNCIL SPECIAL FOR LINGUISTICS VOCABULAmE DE TIGRÉLA LANGUE MUNZINGER.WERNER LEIPZIG, T. 0. W E I G E L, 1865 î IM î n r/ u - 4JUlf( ,.S^ PRÉFACE. véritable satisfaction que j'ai fait usageIjest avec une du Lexique éthiopien,de l'obligeante i3ermission de l'auteur langue Tigré,le présent recueil de mots de laen publiant grand ouvrage car tout restreintcomme appendice à son ; il n'en acquiert pasle mérite de ce vocabulaire,que soit rapproche-valeur philologique sonmoins une certaine i)ar ment avec l'oeuvre principale. continuelecteur n'ignore pas que la langue Ge'ezLe pre-le Tigrina et le Tigré; leà vivre en deux dialectes: Tigré eu deçà dumier parle dans la grande provincese l'Abyssûiie;qu'il domine une moitié deTakkazé, en sorte parmi les populationsl'autre longeant le nord, prédomine qu'à demi en re-frontières, qui ne se trouvent plusdes sur-du plateau dont la religionlations avec les habitants la langue amharique,tout les sépare. En ce qui concerne relativementje ne point déterminer ici sa positionprétends entièrement assimilé le vo-au Ge'ez; d'un côté elle s'est les princi-cabulaire éthiopien et s'en est même approprié grammaticales au point de pouvoir être con-pales formes côté elle s'est assimilésidérée comme sémitique d'un autre; telle,formes et vocables avec une indépendanceces ces copie immense plutôtque l'on seçait tenté d'y voir une IV primitive.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 40
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 112
Voir plus Voir moins

'.y%
:0
CDL^/U^
PURCHASED FOR THE
LIBRARYUNWEK^UY OV TORONTO
FROM THE
GRANTCANADA COUNCIL SPECIAL
FOR
LINGUISTICSVOCABULAmE
DE
TIGRÉLA LANGUE
MUNZINGER.WERNER
LEIPZIG,
T. 0. W E I G E L,
1865î IM î
n
r/
u
- 4JUlf(
,.S^PRÉFACE.
véritable satisfaction que j'ai fait usageIjest avec une
du Lexique éthiopien,de l'obligeante i3ermission de l'auteur
langue Tigré,le présent recueil de mots de laen publiant
grand ouvrage car tout restreintcomme appendice à son ;
il n'en acquiert pasle mérite de ce vocabulaire,que soit
rapproche-valeur philologique sonmoins une certaine i)ar
ment avec l'oeuvre principale.
continuelecteur n'ignore pas que la langue Ge'ezLe
pre-le Tigrina et le Tigré; leà vivre en deux dialectes:
Tigré eu deçà dumier parle dans la grande provincese
l'Abyssûiie;qu'il domine une moitié deTakkazé, en sorte
parmi les populationsl'autre longeant le nord, prédomine
qu'à demi en re-frontières, qui ne se trouvent plusdes
sur-du plateau dont la religionlations avec les habitants
la langue amharique,tout les sépare. En ce qui concerne
relativementje ne point déterminer ici sa positionprétends
entièrement assimilé le vo-au Ge'ez; d'un côté elle s'est
les princi-cabulaire éthiopien et s'en est même approprié
grammaticales au point de pouvoir être con-pales formes
côté elle s'est assimilésidérée comme sémitique d'un autre;
telle,formes et vocables avec une indépendanceces ces
copie immense plutôtque l'on seçait tenté d'y voir uneIV
primitive. Pour en donner un exemple, ilqu'une affinité
éthiopienne aussilui manque la différence, bien que sémi-
tique entre le „h" aspiré et le h simple; souvent tout ,,h"'
totalement omis; le "^Ain se confond avec leest (o p)
Puis elle a sons écrasés quiAleph 0* Y>^us\enrs man-(K ,
quent du moins au Ge'ez. Tout en se servant à peu près
mêmes formes, elle les remanie à sa façon: en un mot,des
mot sémitiqueelle a la forme et le sans en avoir la langue
et surtout sans son esprit; car tandis que le Sémitique
parties de la période et les énonce consécuti-sépare les
vement, l'Amharique les combine et se rapproche plutôt
du latin par la manière d'enclaver toute la période entre le
sujet verbe. La place assigner laet le à à langue amha-
rique me paraît donc encore indécise, malgré son lexique.
voulons donner vocabulaire d'une de ces lan-Nous le
gues. On la désigne ordinairement par le terme Tigré,
par lequel on la distingue du Tigrina, quoiqu' abstraction
faite de la finale amharique, le nom soit absolument le
même. On l'appelle au Barka ,,Chassie" par opposition
à la langue To'bedauie. C'est par le même nom que les
Arabes (x^yolit).du Soudan la désignent
Le Tigré domine à la frontière N. de l'Abyssinie, de-
puis la mer rouge chez desjusqu'au Gash, surtout peuples
dont l'origine abyssine peut être établie historiquement,
mais qui avec le temps sont devenus étrangers à leur
mère défunte. allant l'estNous les énumérerons en de k
l'ouest. Le Tigré est la langue:
1. des habitants des îles de Dahalak dans la mer
rouge; leur prononciation se rapproche un peu du Tigrina;
ils n'ont d'ailleurs aucune particularité de langage.
y. des habitants de la qui s'étend kplaine Samhar,
j)artir du N. de Zula entre la mer et les montagnes; leshabitants des promontoires, les Hazauerta et les Teroa
parlent la langue Saho. Le Tigré est ainsi la langue
exclusive peuple de Tîle Baz'é (Medsua),du de la ville
de Dokono (Arkoko), des établissements fixes de la terre
ferme ('Mkuilu, Zag'a, Hotumlu, 'Mbéremi, 'Ailet, 'Asus,
Gumhod) dontet des Gabail (Nomades), les tribus 'Az
shuma et Mâshàlit sont les plus nombreuses.
3. du Hababpeuple des ou des trois tribus de Moflos
('Az hibdés, 'az teklés, 'az te'mariam), qui habitent, au
N.-O. du Samhar, le pays entre l'Anseba et la mer. Ils
prétendent une origine abyssinienne; mais ils se trouvent
sous la domination du Naib et sont musulmans. Ils sont
pâtres demeures fixes.sans
4. des Mensa qui renferment deux tribus: s. Beit
Ebrahé et Beit Shakân. Ils prétendent être de la même
origine que les Maréa et les Teroa et avoir émigré de
l'Arabie. Us habitent des villages fixes , sont chrétiens de
nom et de l'empereur Thedros.tributaires Ils se livrent
à l'agriculture et à l'éducation du bétail.
5. du canton Gûmmegan, en quatorze villages, dont
principalle est 'Az teklesan. Il ne se distingue que par
la langue du reste du Hamasen, auquel il appartient géo-
politiquement.graphiquement et ,j,^>j, ^,„
<>. de la tribu Bedjuk ou Beit Zere buruk. Ses ha-
bitants, étant de la même origine que les Habab, doivent
être de souche abyssinienne quant à la religion ils sont;
paritétiques. Ils relèvent de l'Abyssinie.
7.' du peuple des Maréa qui habitent vis-à-vis des^
Habab un plateau sur la rive gauche de l'Anseba; ils sont
agriculteurs et pâtres; ils sont musulmans de fraîche date.
Us parlent le Tigré exclusivement.
8. Les Bogos et les Takué parlent leur idiome parti-YI
qui a de l'affinité avec l'Agau; mais ilsculier, le Belén,
naturalise toujours davan-comprennent le Tigré, qui se
Les Takué surtout ont la perspectivetage parmi eux.
à leur langue maternelle.de renoncer peu à peu
deux grandes bran-Les Béni'Amer se divisent en9.
les habitants du Barka et ceux du Sôhel.ches, savoir:
pays entre l'AnsebaPar ce dernier nom on entend le bas
mer, qui s'étend au N. des Habab jusqu'à 'Aqiq;et la
la bonne moitié de la nation Bénihabitants formentses
le Tigré.dont toutes les classes parlent exclusivementAmer
Béni 'Amer qui habitent le Barka, une partieQuant aux
le Tigré, dont la dominationseulement d'entre eux parle
disputée par To'bedauie. Les tribus 'Az 'Ali Bachit etest
parlent presque que le Tigré. Les Béni'Az Gultâne ne
qui habitent le bas Barka, et qui sont ainsi plus'Amer,
Hadendoa, sont plus familiarisés avec To'-rapprochés des
le Barka plusieurs grandes tribusbedauie. Il a dansy
'Az kukuiémigré de l'Abyssinie, savoir Beit Bidel,qui ont
qui parlent exclusivement Tigré.et les 'Allàbja,
maternelle des ^Al-Le Tigré est aussi la langue10.
Sabderat et des Hallenga, bien que les derniersgeclén, des
couramment le To'bedauie.parlent aussisurtout
plu-Barea ont une langue à eux; mais la11. Les
aussi le Tigré, ainsi que lespart parlent et comi)rennent
langue maternelle est led'Eimasa et d'EUt, dont lagens
Bazen.
donc un espace assez considérable;Tigré occupeLe
-peuples sus mentionnés sont musulmans etla plupart des
notre langue est pauvre en expres-il s'ensuit quenomades ;
qui concernent l'éducationriche en motssions techniques,
dequ'en outre elle a adopté beaucoupdes bestiaux, et
usage chez des peuplesarabes. Bien qu'elle soit enmots

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.