Zoologie

De
N?^^ N0liniIlSNI^NVIN0SHiIl^lS^S3n'" I iiVd H^LI8 BRAR I ES^'sMITHSONlAN-INST^ n_LIBRA^IES^SMITHSONlAN^INSTITUTION^NOIinillSNI^NVINOSKLI^ ^^NoiiniiiSNi;:;Nvi_NOSHiiws^S3 avM a 1 n "li BRAR I Esfsmithsonian;:;instÎt LIBRARIES^SMITHSONIAN_INSTITUTlON^NOIinillSNI^NVINOSHims'^S3iyV ^Noiini!isNi^NiviNOSHii^vs^S3 avy 1 an "li BRAR I es^smithson7an;^inst^ m ^Ll B RAR I ES^SMITHSONlAN~INSTITUTlON'^NOIiniIlSNrNVINOSHlllMs'^S3 I HVi -» . _ Z -îT »»»V CO co 2 ^ > l\RIEs'^SMITHSONIAN INSTITUTION NOIinillSNI NVINOSHlIl^s'^SB I dVd 8 11 IllSNI~'NVINOSHimS S3ldVyan''LIBRARI ES^SMITHSONIAN~'lNSTITUTION \-^ r- z ^RIES SMITHSONIAN~INSTITUTION NOIiniliSNI~NVINOSHlIl/\IS S3iyvaan L 2 Oî 2:^ z ^. '^^ IIISNI NVIN0SHiltMs'^S3 IHVdan LIBRARI Es'^SMITHSONIAN INSTITUTION —t/> (/) — y>^ ^ Z -J Z _J 2 . \RIES SMITHSONIAN INSTITUTION NOIiniliSNI NVINOSHIIWS ^SBIdVdail liiisNi NviNosHiiws S3iyvyan libraries smithsonian institutionc z z ..-. ^ t/> —z co * z *. zto ^ ARIES smithsonian INSTITUTION NOIinillSNI NVINOSHIIWS S3IHVaan_' «/î '^ ^ ^ z2 ^ ^ * ce =!^ ^fe^v/FiJ^^^^bie, rue HautefeuiHe , 21- 1852. OBSERVATIONS PRÉLIMINAIHES. Cette seconde et dernière partie de notre travail est consacrée aux Mollusques et aux Zoophytes.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 28
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 678
Voir plus Voir moins

N?^^
N0liniIlSNI^NVIN0SHiIl^lS^S3n'"
I iiVd H^LI8 BRAR
I ES^'sMITHSONlAN-INST^
n_LIBRA^IES^SMITHSONlAN^INSTITUTION^NOIinillSNI^NVINOSKLI^
^^NoiiniiiSNi;:;Nvi_NOSHiiws^S3 avM a
1 n "li BRAR I Esfsmithsonian;:;instÎt
LIBRARIES^SMITHSONIAN_INSTITUTlON^NOIinillSNI^NVINOSHims'^S3iyV
^Noiini!isNi^NiviNOSHii^vs^S3 avy
1 an "li BRAR I es^smithson7an;^inst^
m
^Ll B RAR I
ES^SMITHSONlAN~INSTITUTlON'^NOIiniIlSNrNVINOSHlllMs'^S3
I HVi
-» . _ Z -îT »»»V CO co2 ^ >
l\RIEs'^SMITHSONIAN INSTITUTION NOIinillSNI NVINOSHlIl^s'^SB I dVd 8 11
IllSNI~'NVINOSHimS S3ldVyan''LIBRARI ES^SMITHSONIAN~'lNSTITUTION \-^ r- z
^RIES SMITHSONIAN~INSTITUTION NOIiniliSNI~NVINOSHlIl/\IS S3iyvaan L
</5 t/> 2 Oî 2:^ z
^.
'^^
IIISNI NVIN0SHiltMs'^S3 IHVdan LIBRARI Es'^SMITHSONIAN INSTITUTION
—t/> (/) — y>^ ^
Z -J Z _J 2
.
\RIES SMITHSONIAN INSTITUTION NOIiniliSNI NVINOSHIIWS ^SBIdVdail
liiisNi NviNosHiiws S3iyvyan libraries smithsonian institutionc </>z z ..-. ^ t/>
—z co * z *. zto ^
ARIES smithsonian INSTITUTION NOIinillSNI NVINOSHIIWS S3IHVaan_'
«/î
'^ ^ ^ z2 ^ ^ *
ce =!^ ^fe^v/FiJ^^^^< -H ^1^^^. \SI <v; 51 lofe: 3S1
ce
'iliSNi"^NVINOSHillNS S3 I yVy aH Ll B RAR I ES^SMITHSONIAN~INSTITUTION_
f~ z I-. r- z^^ ^
m_
^RIES SMITHSONIAN~INSTITUTION 11^1NOIiniliSNI~NVINOSHimS S3IHVH 9
Z r <û Z ^ :_ <Otf'/î/ 7<î
DALCWILLIAM H.
SECTIONAL LIBRARY
OF MOLLUSKSDIVISION*"
MolluskBoiIftnàon
''"
LibtarvSoctional
VOYAGE
MONDEAUTOUR DU
EXÉCtrrK PENDANT LES ANNÉES 1836 ET 1837
SUR LA CORVETTE
BONITELA
COMM&NDÉE PAR M. VAIIXANT
Capitaine de Vaisseau
(êonvevmmentPublti par ovtfïe îm
LA MARINK.SODS LES AUSPICES DU DÉPARTEMENT DE
ZOOLOGIE
PAR MM. EYDOUX ET SOULEYET
MÉDECINS DE L'EXPÉDITION
TOME DEUXIEME.
PAR M. SOULEYET
PARIS
ARTHUS BERTRAND, EDITEUR
Libraire de la Société de Géo{;r.i|>bie, rue HautefeuiHe
, 21-
1852.OBSERVATIONS PRÉLIMINAIHES.
Cette seconde et dernière partie de notre travail
est consacrée aux Mollusques et aux Zoophytes.
Ij'étude de ces animaux est aujourd'hui , bien plus
que celle des autres groupes de la série animale, dans
les science la plupart effetbesoins de la ; , en , ne sont
encore connus que d'une manière très-vague , incom-
plète ou inexacte; et ce n'est qu'avec des doutes,
souvent même presque au hasard que les zoologistes,
ont jusqu'à présent leur assignerpu mie place dans
leurs arrangements méthodiques.
A l'exemple des naturalistes qui , dans les précé-
dents voyages , nous avaient déjà tracé la voie dans
cette direction, nous nous sommes livrés, avec une
attention constante, à celte étude. Les Mollusques
ont été surtout l'objet de nos recherches un grand;
nombre de ces animaux ne sont encore rangés,
dans les classifications, que d'après leur enveloppe
solide, et, quoique les caractères fournis par cette
partie aient souvent permis de saisir leurs véritables
rapports, cependant tout le monde reconnaît au-
jourd'hui qu'un arrangement définitif ne peut re-
poser que sur la connaissance des caractères zoologi-
ques et anatomiques.
—Bonite. Zool. Tome II, Partie 1. iPRÉLIMINAIRES.2 OBSERVATIONS
La science possède, sur les animaux Mollusques,
dansde nombreuses observations recueillies surtout
ces obser-ces dernières années; mais la plupart de
incomplètes inexactes, n'ont été que devations, on
despeu d'utilité ou n'ont même servi qu'à propager
Toutefois, quelques naturalistes ont déjàfaits erronés.
bien compris tout ce que cette partie de la zoologie
remarquableslaissait encore à désirer, et les travaux
publiés par MM. Aider, Hancock et Embleton, en An-
gleterre, par M. Vérany, en Italie, ont fait voir jus-
qu'à quel degré de précision et d'exactitude l'étude
de ces animaux pouvait être portée.
Les malacologistes se sont bornés pendant long-
temps, pour les Mollusques pourvus d'une coquille,
à étudier ces animaux dans les espèces principales
des différents genres , et à les caractériser générique-
ment d'après ces espèces seulement ; maisnouscroyons
qu'il est nécessaire d'étendre aujourd'hui l'étude des
animaux à toutes les espèces d'un même genre, car
celles-ci, classées souvent d'après la coquille, peu-
vent appartenir, par les caractères de l'animal, à des
genres tout différents nous pourrions citer ainsi cer-;
tains genres, le genre Pyrule, par exemple, dont les
espèces groupées seulement d'après des caractères
,
concliyliologiques, n'appartiennent pas à moins de
six divisions génériques distinctes, ceuxcinq à par de
l'animal; aussi avons-nous étudié avec soin et fait
représenter toutes les espèces que nous avons pu re-
cueillir avec leurs animaux celles qui sont au-, même
jourd'hui les plus connues.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.