Sujet 11 : la Chine des années 1960, une grande puissance ?

De
Publié par

Sujet 11 : la Chine des années 1960, une grande puissance ? - mots clés Chine = ancien empire, dominée depuis fin XIXe S (Europe, Japon). Cherche à retrouver sa puissance après 1945 puissance = capacité d’un Etat à influer sur le comportement des autres Etats ou d’autres acteurs de la vie internationale et à défendre ses intérêts dans différents domaines.
Publié le : mercredi 11 novembre 2015
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Sujet11: la Chine des années 1960, une grande puissance ?
- mots clés Chine = ancien empire, dominée depuis fin XIXe S (Europe, Japon). Cherche à retrouver sa puissance après 1945 puissance = capacité d’un Etat à influer sur le comportement des autres Etats ou d’autres acteurs de la vie internationale et à défendre ses intérêts dans différents domaines. Des pays qui détiennent les instruments de la puissance: éco, politiques, militaires, diplomatiques, culturels ( « HARDPOWER » & « SOFTPOWER ») - bornage 1960-69 : Chine de Mao. En pleine révo culturelle Chine et son influence dans le monde - problématique : en quoi la Chine est-elle une grande puissance dans les 1960s ? I- Politiquement II- Economiquement III- Culturellement
I- Une puissance politique qui se dessine - rupture ouverte avec l’URSS 1963 Cette rupture permet à la Chine d’incarner une autre voie vers le communisme : maoisme = communisme sur 2 jambes - la Chine se dote dès lors des instruments de la puissance. Son influence s’exerce essentiellement dans l’aire régionale. 1950-53, fort soutien au N de la Corée (500 000 volontaires chinois) Extension territoriale : Chine reprend le contrôle du Tibet, renégocie sa frontière terrestre avec l’URSS et sa frontière maritime avec Taiwan rôle pdt la conf de Bandung 1955. Essaie de s’affirmer comme un modèle à e suivre pr pays du tiers-monde (sorte de 1 concurrence sino-sov ds le futur tiers-monde) - Elle obtient la reconnaissance de plusieurs régimes occidentaux à partir des années soixante 1964 : bombe atomique – reconnaissance officielle de la France Rapprochement avec les Etats-Unis s’amorce fin1960s (diplomatie du ping-pong)
II- Des limites au développement éco - la Chine s’est rapidement relevée de la 2GM, grâce à l’aide soviétique. Dès 1952, industrie et agriculture sont relancées, modernisation grâce aux experts soviétiques - des difficultés internes persistantes cf Grand bond en avant (1958-61) : Mao veut généraliser les « communes pop » (en moyenne 5000 familles) = unité de base qui se veut quasi-autosuffisante. D’abord unités de prod agricoles entièrement collectivisées, mais aussi de prod ind, et centre politique où tt est soumis à l’autorité d’un comité de parti. Les paysans sont aussi enrôlés dans une politique de grands
travaux (notamment barrages et canaux). Mais les paysans ne peuvent pas maintenir la production agricole et participer aux grands travaux : la famine touche les campagnes pendant les Trois Années Noires (1959-61 ; mort de 18 à 23 M de paysans ; 36 M d’après le livreStèlesde Yang Jisheng, publié à Hong Kong ; son père est mort de faim en 1959). - lors de la Révo Culturelle, partisans d’une certaine modernisation culturelle (Deng Xiaoping) sont écartés. Economie chinoise reste sclérosée
III- Une puissance culturelle timide - Mao fait table rase de la culture ancestrale de la Chine (révolution culturelle). Il met en avant la culture populaire et prolétarienne. Rayonnement limité en dehors de la Chine. - Les idées politiques trouvent plus d’échos : maoïsme connaît un certain rayonnement parmi pays du 1/3 monde succès en Oiccdent parmi les jeunes mouvement étudiant de mai 68. Aux yeux des Occidentaux, maoisme =ex : communisme qui marche sur deux jambes + régime moins strict que le modèle sov / Ds les faits, théorie en perpétuelle évo et adaptation révo continue (Mao ne règne pas sur la révo mais par la révo ie critique continue de la soc pr justifier la place du parti co)
dans les 1960S, Chine est une puiss politique, mais pas une puissance économique. Exerce surtout une influence dans son aire régionale et auprès des pays du Tiers-Monde. Se rapproche des Etats-Unis jusqu’aux 1970s, par biais de la diplomatie du ping pong 1971 : la RPC remplace Taïwan à l’ONU 1972 : visite de Nixon aux EU A partir de 1976 et mort de Mao, Chine s’ouvre économiquement et développe aussi son soft power.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.