Sujet 4 : une FTN actrice majeure de la mondialisation : Toyota

De
Publié par

Sujet 4 : une FTN actrice majeure de la mondialisation : Toyota (étude critique de document) A partir de cet exemple, montrez que les FTN développent une stratégie d’internationalisation tout en maintenant un ancrage national fort. Portez un regard critique sur le document. En rouge : la critique de document. Les firmes transnationales sont des acteurs de la mondialisation, elles participent ainsi à la mise en relation des territoires. En effet ces firmes sont des entreprises possédant au moins une filiale à l'étranger et réalisant la majeure partie de leur chiffre d'affaire à l'étranger. Elles développent différentes stratégies pour maximiser leur profit et conquérir le marché international. Le document est une carte analytique de projection polaire, centrée sur l’Europe, datant de 2011, ce qui signifie qu'elle est récente. Elle provient de Toyota Corporation et montre le déploiement planétaire de l'entreprise. A partir de cet exemple de Toyota, quelles stratégies de mondialisation les FTN développent-elles? Nous verrons d'abord les stratégies d'internationalisation des FTN puis qu'elles conservent toutefois un ancrage national. Les FTN possèdent une stratégie d’internationalisation. Toyota est une entreprise japonaise, elle est le premier constructeur automobile mondial et est présente dans le monde entier. En effet, elle possède des usines et sites de production sur tous les continents.
Publié le : mercredi 17 février 2016
Lecture(s) : 1 066
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Sujet 4 : une FTN actrice majeure de la mondialisation : Toyota (étude critique de document)
A partir de cet exemple, montrez que les FTN développent une stratégie d’internationalisation tout en maintenant un ancrage national fort. Portez un regard critique sur le document.
En rouge : la critique de document.
Les firmes transnationales sont des acteurs de la mondialisation, elles participent ainsi à la mise en relation des territoires. En effet ces firmes sont des entreprises possédant au moins une filiale à l'étranger et réalisant la majeure partie de leur chiffre d'affaire à l'étranger. Elles développent différentes stratégies pour maximiser leur profit et conquérir le marché international. Le document est une carte analytique de projection polaire, centrée sur l’Europe, datant de 2011, ce qui signifie qu'elle est récente. Elle provient de Toyota Corporation et montre le déploiement planétaire de l'entreprise. A partir de cet exemple de Toyota, quelles stratégies de mondialisation les FTN développent-elles? Nous verrons d'abord les stratégies d'internationalisation des FTN puis qu'elles conservent toutefois un ancrage national.
Les FTN possèdent une stratégie d’internationalisation. Toyota est une entreprise japonaise, elle est le premier constructeur automobile mondial et est présente dans le monde entier. En effet, elle possède des usines et sites de production sur tous les continents. Son implantation dans certains pays date depuis 1970 comme aux États-Unis, au Brésil, en Afrique du Sud ou en Australie dans d'autres, l'implantation est beaucoup plus récente car elle date de 2011 comme en France, en Inde ou en Russie, ce qui signifie que la stratégie d'internationalisation n'est pas quelque chose de récent mais qu'elle est toujours d'actualité. Toutefois les différentes teintes de vert ne permettent pas toujours de distinguer à quelle année la première usine de production a été ouverte. Les principales zones d'implantation des sites de production sont les pays développés et les BRICS. Les FTN utilisant cette stratégie, comme Toyota, profite ainsi des avantages comparatifs des pays grâce à la division internationale du travail. La conception des produits est réalisée dans les pays développés où se situe les centres de recherche tel que les Etats-Unis ou la France, alors que la production se fait majoritairement dans les « Suds » surtout en Asie du Sud-Est où la main d'œuvre est moins chère. Par exemple, Toyota possède une grande partie de ses sites de production en Chine qui est surnommé « l'atelier du monde ».On aurait toutefois plus faire une analyse plus fine de la NDIT si l’on avait disposé du chiffre de production par pays, et non par continent. De plus Toyota développe une autre stratégie d'internationalisation en exportant une partie de sa production nationale. Elle exporte surtout vers les « Nords » particulièrement vers l'Amérique du Nord, où les ventes sont les plus importantes (26,7% de la production totale). Ces stratégies permettent aux FTN d'avoir un accès aux marchés étrangers.On peut regretter que des histogrammes aient été insérés sur la carte, car ils n’apportent que peu d’éléments alors qu’ils compliquent largement la lecture de la carte. Cependant alors que l'entreprise Toyota se développe sur un plan international, elle garde un ancrage national. En effet son siège social se situe au Japon à Tokyo, les décisions pour l'entreprise y sont donc prises et ainsi que la commercialisation des automobiles. C'est également au Japon que sa production est la plus importante, d'où le nombre important d'exportations. En gardant un ancrage national grâce à leur siège social, les firmes transnationales conservent et améliorent leur image de marque en assurant à leur production celle de produits nationales. Cela leur permet de garantir la qualité des produits aux consommateurs.Le document ne rassemble cependant que peu d’éléments sur cet aspect de Toyota, il met davantage en valeur la dimension internationale de l’entreprise.
A l'heure de la mondialisation les FTN développent des stratégies d'internationalisation en exportant leurs produits mais surtout en implantant une partie de leur production à l'étranger, cela repose sur la division internationale de travail. Mais pour leur image de marque elles maintiennent un ancrage national. Le document présenté ici, constitué à partir de données internes de Toyota, permet de rendre compte de ces deux aspects.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.