Sujet 6 : les effets environnementaux de la mondialisation en débat

De
Publié par

Sujet 6 : les effets environnementaux de la mondialisation en débat (étude critique de document) A travers l’exemple du protocole de Kyoto, montrez les liens entre mondialisation et menaces sur l’environnement, et les résistances à la mise en place d’une gouvernance mondiale. Note : la partie critique de document est en rouge - mondialisation = mise en relation croissante des sociétés et des espaces A des conséquences environnementales lourdes Environnement = à la fois un milieu et les sociétés qui y vivent - document = carte croisant deux sources : Une source officielle : stats venant du ministère fr de l’Ecologie, du DD, des Transports et du Logement 2012 Un livre grand public (géographie et économie),Le changement climatique (2009, Cavalier bleu) 2012 : permet de faire un point sur la fin du protocole de Kyoto visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (traité conclu pour 15 ans) - pourquoi la mondialisation a-t-elle un impact sur l’environnement ? 1) les liens entre mondialisation et menaces sur l’environnement 2) les résistances à la mise en place d’une gouvernance mondiale 1) Les liens entre mondialisation et menaces sur l’environnement - la mondialisation accroît les émissions de CO2 Carte : protocole de Kyoto : nécessité de les diminuer (couche d’ozone)/ peu clairement évoqué par le document.
Publié le : mercredi 17 février 2016
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Sujet6:leseffetsenvironnementauxdelamondialisationendébat (étude critique de document)
A travers l’exemple du protocole de Kyoto, montrez les liens entre mondialisation et menaces sur l’environnement, et les résistances à la mise en place d’une gouvernance mondiale.
Note : la partie critique de document est en rouge
- mondialisation = mise en relation croissante des sociétés et des espaces A des conséquences environnementales lourdes Environnement = à la fois un milieu et les sociétés qui y vivent - document = carte croisant deux sources : Une source officielle : stats venant du ministère fr de l’Ecologie, du DD, des Transports et du Logement 2012 Un livre grand public (géographie et économie),Le changement climatique (2009, Cavalier bleu) 2012 : permet de faire un point sur la fin du protocole de Kyoto visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (traité conclu pour 15 ans) - pourquoi la mondialisation a-t-elle un impact sur l’environnement ?
1) les liens entre mondialisation et menaces sur l’environnement 2) les résistances à la mise en place d’une gouvernance mondiale
1)Les liens entre mondialisation et menaces sur l’environnement - la mondialisation accroît les émissions de CO2 Carte : protocole de Kyoto : nécessité de les diminuer (couche d’ozone)/ peu clairement évoqué par le document. On manque de données antérieures à 1998 - mais les émissions de CO2sont très inégales selon les Etats du monde cf histogrammes : les Etats-Unis et la Chine sont les deux plusgros pollueurs d’autres régions du monde (relever stats) = Amérique du Sud, Afrique, MO, rejettent peu de CO2 cela s’explique par la différence de niveau de développement : ces Etats sont encore peu industrialisés superposition histogramme/carte peu lisible : il aurait été préférable d’avoir deux docs séparés, comme cela était sûrement le cas à l’origine
2)Les résistances à la mise en place d’une gouvernance mondiale - le protocole de Kyoto montre la volonté de mettre en place une gouvernance mondiale pour réduire les gaz à effet de serre Signature en 1997 (contexte de mise en place du DD par ONU, accord conclu e à l’occasion d’un sommet de la Terre – le 1 était en 1992 à Rio ; Japon = symbole car pays fortement touché par la pollution industrielle qui a changé de politique à partir des 1980s) Des Etats signataires sur tous les continents. Des efforts particuliers des pays riches (citer quelques chiffres sur Europe occidentale, Europe de l’Est, Nouvelle Zélande) : lié à de réels efforts environnementaux, mais aussi à délocalisation. Finalement, plus augmentation limitée que réellement réduction - mais à l’échelle régionale, des pays sont encore réticents à toute mesure contraignante Etats-Unis ont refusé de signer ce protocole pour conserver leur prééminence éco Chine, ainsi que autres chefs de fil des BRICS (Afrique du Sud, Brésil) ont refusé de le ratifier : arguent du fait que les « Nords » ont largement polluer le monde au XIXe et au début du XXe siècle, que cela est lié à une sorte de droit au développement. Ils considèrent que ces mesures, très contraignantes, sont une façon pour les « Nords » de reprendre la main sur la croissance économique car ce sont actuellement les seuls à être économiquement capables d’appliquer ces mesures environnementales Cf baisse relative du continent européen et nord-américain, et montée en puissance du continent asiatiques : sont les principaux responsables de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre (industrialisation importante, profitent des délocalisations et de la NDIT) Autres pays du Sud dispensés de ces mesures : on reconnaît dans le cas des PED en situation intermédiaire et des PMA la priorité au développement éco Manque un chiffre global pour voir si protocole de Kyoto a porté ses fruits : émissions ont-elles réduit entre 1997 et 2012 ?
problème d’actualisation du document : le protocole de Kyoto a pris fin en 2012, et actuellement il n’est remplacé par aucun dispositif
CCL : une mondialisation prédatrice qui menace l’environnement. Des mesures sont prises, mais la gouvernance mondiale connaît des limites. Le document proposé permet d’étudier le rôle joué par les différents pays, mais manque de chiffres à l’échelle mondiale (pour juger de l’efficacité réelle de cette politique) et document un peu ancien (le protocole de Kyoto n’est plus d’actualité : les Etats-Unis et la Chine, les deux plus grands pollueurs mondiaux, se sont engagés lors du sommet de la Terre à Paris en 2015, mais l’accord négocié est relativement vague et encore moins contraignant que celui de Kyoto.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.