Sujet : les trois mondes selon Deng Xiaoping (1974)

De
Publié par

Sujet : les trois mondes selon Deng Xiaoping (1974) En la replaçant dans son contexte, analysez la vision du passé proposée par l’auteur et exercez votre regard critique sur la mission ques’y donne la Chine e - Deng Xiaoping = perso politique imp pour la Chine.

Publié le : mercredi 24 février 2016
Lecture(s) : 42
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Sujet : les trois mondes selon Deng Xiaoping (1974)
En la replaçant dans son contexte, analysez la vision du passé proposée par l’auteur et exercez votre regard critique sur la mission que s’y donne la Chine
e - Deng Xiaoping = perso politique imp pour la Chine. Communiste de la 1 heure comme Mao, s’affirme progressivement comme chef de la tendance modérée - 1974 = après rapprochement avec EU, avant mort de Mao et ouverture éco de la Chine - comment Deng Xiaoping (et à travers lui la Chine) perçoit-il le monde en 1974 ? 1) Vision du monde 2) Projet et destinée chinoise
1) Vision du monde - monde divisé en trois entités 2 superpuissances l 1-14. 2 hégémonismes qui dominent l’éco et la politique non évoquédes pays moyens (dont l’Europe et le Japon) le 1/3 monde, dont la Chine (dernière partie du texte) : n’est pas une puissance hégémonique/ cherche néanmoins à s’affirmer comme leader du 1/3 M - les ravages de la guerre froide l 4-5 : arsenal nucléaire, « course aux armements » : la rivalité de l’URSS et des EU pèse sur l’éq du monde la puissance russe (« l’ours polaire ») de + en + en dangereux, et les EU en perte de vitesse (le « tigre de papier ») /texte intervient dans un contexte de Détente : rivalités moindres que celles évoquées (SALT 1, TNP non signé par la Chine …)
2) Projet et destinée chinoise - une rivalité affirmée avec le modèle soviétique « perfide », « déloyale », « ne tient pas sa parole » Mention de la Tchécoslovaquie et du Pakistan il est nécessaire de trouver un autre allié
- au contraire, valorisation du modèle chinois, qui défend les valeurs du 1/3 M : « développer l’économie nationale », « résister au colonialisme, à l’impérialisme et aux désirs d’hégémonie » : allusion au rôle joué par la Chine dans le non-alignement (conf de Bandung 1955) - la Chine prétend « ne jamais chercher à (…) être une [superpuissance] » dernière ligne/ pas sur le plan éco, mais devient une superpuissance politique, ce que n’évoque pas le texte : dès 1950s, augmentation du territoire et intervention en Corée. 1964, arme nucléaire. 1971-72, rapprochement avec EUA et récupère son siège au conseil de sécurité de l’ONU
Texte très politique, qui révèle vision que la Chine a d’elle-même et du monde : monde en plein bouleversement, dans lequel la Chine s’affirme. Texte sert aussi à justifier politique de rapprochement de la Chine avec les Etats-Unis : finalement, pour lutter contre l’ennemi soviétique de + en + puissant, il est nécessaire que les peuples du tiers-monde s’allient aux EU. Le texte tait par contre les ambitions mondiales de la Chine : il existe aussi une volonté hégémonique chinoise cf rapport avec pays du 1/3M (en particulier ceux d’Afrique)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.