1 Santé-Sénégal: Plantes médicinales contre le diabète Plusieurs ...

De
Publié par

1 Santé-Sénégal: Plantes médicinales contre le diabète Plusieurs ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 1 752
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
RED BIOTEC & PHARMA VEILLE
Novembre 2010
1
Santé-Sénégal: Plantes médicinales contre le diabète
Plusieurs plantes médicinales peuvent soigner le diabète. L'efficacité des plantes médicinales
n'est plus à démontrer. Telle est la conviction du Pr. Lamine Guèye de l'Université Gaston
Berger de Saint-Louis. Il a soutenu que certaines plantes pourraient soigner les maladies
chroniques
comme
le
diabète
si
le
problème
de
dosage
est
réglé.
De nombreux Africains font recours aux plantes médicinales pour se soigner. L'efficacité de
certaines plantes, soutient le Pr. Lamine Guèye, n'est plus à démontrer. Par contre la maîtrise
de leur dosage reste une grande équation et une préoccupation sanitaire aussi bien pour les
utilisateurs que pour les chercheurs. « Il faut donc régler le problème du dosage, car tout
médicament est potentiellement toxique. Même l'aspirine qui est le médicament le plus utilisé
au monde a une toxicité. Il ne faut pas négliger les toxicités des produits pharmaceutiques », a
averti le Pr. Lamine Guèye, par ailleurs directeur de l'Unité française de recherche (Ufr) des
sciences de la santé de l'Université de Saint-Louis.
Le Pr. Lamine Guèye a déclaré que plusieurs plantes pourraient soigner les maladies
chroniques
comme
le
diabète,
dans
les
prochaines
années.
« Nous connaissons ces plantes. Cependant, il y a un travail pour normaliser la glycémie d'un
diabétique qui tournerait autour de 1 en l'amenant à 0,5 gramme par litre » a-t-il déclaré.
Les recherches sur l'efficacité de ces plantes se poursuivent. « Les plantes candidates pour
traiter les maladies chroniques comme le diabète sont dans la nature.
« Il faut savoir à quelle dose la personne doit prendre ces médicaments pour avoir une
glycémie normale, sans aller faire une hypoglycémie », a constaté le Pr. Lamine Guèye.
A l'inverse, le Pr. Guèye a relevé les risques sanitaires qui peuvent découler de la non maîtrise
du dosage.
Source :
http://www.afriquejet.com/afrique-de-l%27ouest/senegal/sante-senegal:-plantes-
medicinales-contre-le-diabete-2010112261636.html
Biodiversité : un nouveau protocole mondial pour réguler l'accès aux ressources
génétiques
Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, 2010 a été déclarée Année internationale de la
biodiversité par le système des Nations Unies. Et cette année se tenait justement du 18 au 29
octobre la Xe Conférence des parties (COP 10) à la Convention sur la diversité biologique
(CDB) à laquelle a participé le Maroc. Signée par 168 pays, dont le Maroc, en marge du
sommet de la Terre organisé à Rio de Janeiro en 1992, cette convention a inscrit pour la
première fois dans le droit international la conservation de la diversité biologique comme une
préoccupation pour l’ensemble de l’humanité. Le texte s’est donné pour objectif principal la
conservation de la diversité biologique, l’utilisation durable de ses éléments et le partage juste
et équitable des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques.
Réunis cette année à Nagoya, au Japon, les 193 pays se sont principalement penchés sur la
manière d’atteindre la troisième mission de la CDB. «Toutes les délégations sont venues pour
mettre en place une stratégie mondiale 2011-2020 et mettre en oeuvre le troisième objectif de
la convention en adoptant le protocole relatif à l’accès aux ressources génétiques et le partage
des avantages qui en découlent», explique Mostafa Madbouhi, coordonnateur de la stratégie et
plan d’action national sur la biodiversité au secrétariat d’Etat chargé de l’eau et de
l’environnement.
A l’issue du sommet de Nagoya, un protocole additionnel à la convention a en effet été
adopté. Il fixe les règles de base sur la manière dont les nations peuvent collaborer pour
exploiter des ressources génétiques de la recherche scientifique sur les animaux, les plantes et
les champignons. Il précise également comment les avantages découlant de la transformation
RED BIOTEC & PHARMA VEILLE
Novembre 2010
2
d’une avancée scientifique en produit commercial ou pharmaceutique -par exemple,
l’utilisation de la génétique d’une plante pour un produit cosmétique ou un médicament- sont
partagées entre les pays et les communautés qui ont conservé et géré cette ressource. La
délégation marocaine présente à Nagoya s’est alignée sur les revendications du groupe
africain qui exige justement une protection plus renforcée des ressources naturelles
renouvelables contre certains abus. Par exemple, les multinationales n’hésitent pas à breveter
des molécules de fleurs pour les cosmétiques ou des principes actifs pour les médicaments,
rendant ainsi leur usage légalement impossible pour les autochtones. «Le protocole adopté
correspond bien à notre position. C’est un protocole qui va rendre justice aux pays
fournisseurs de ressources génétiques comme le Maroc», précise M. Madbouhi. Fort d’un
potentiel en ressources biologiques formidables, que l’on parle de l’arganier, de la figue de
Barbarie ou encore des plantes aromatiques et médicinales, le Maroc a beaucoup à gagner.
Source :
http://www.lavieeco.com/economie/17954-biodiversite-un-nouveau-protocole-
mondial-pour-reguler-l-acces-aux-ressources-genetiques.html
Cellules souches : un deuxième essai clinique aux Etats-Unis
Nouveau tests pour les cellules souches embryonnaires. Aux États-Unis, la FDA (Food and
Drugs Administration) l’agence nationale des médicaments a donné son accord à la firme
américaine Advanced cell technology (installée au Massachussets) pour procéder à des
traitements cliniques expérimentaux. Les patients : une douzaine d’enfants atteints de la
maladie de Stargardt, “une affection héréditaire de l’oeil liée à une dégénérescence de la partie
centrale de la rétine“.
Il s’agit du deuxième essai clinique de cellules souches embryonnaires. Depuis octobre 2010,
Geron corporation, firme américaine de biotechnologie, test également le potentiel
régénérateur de ce traitement sur la moelle épinière de patients paralysés.
Malgré les perspectives pour la recherche médicale -en particulier pour les maladies
dégénératives-, l’utilisation des cellules souches se heurte à des opposants. En premier lieu les
chrétiens conservateurs, pour qui l’embryon représente le premier stade de vie humaine.
Source :
http://lesinfos.com/2010/11/22/sante-cellules-souches-un-deuxieme-essai-clinique-
aux-etats-unis/
Lyonbiopôle combat la contrefaçon
Lyonbiopôle et l’INPI ont signé ce mois un nouveau contrat d’une durée de trois ans pour
promouvoir la propriété industrielle. Le pôle de compétitivité mondial situé dans le quartier
de Gerland compte ainsi protéger le travail de ses entreprises membres en les sensibilisant à la
protection de leurs inventions, tandis que la contrefaçon fait rage dans les domaines de la
pharmacie et de la biotechnologie.
« La contrefaçon n’est pas seulement un enjeu économique, c’est aussi un danger pour la
santé publique », rappelle Yves Lapierre le directeur général de l’institut national de la
propriété industrielle. Il cite comme exemple, « la mise sur le marché à travers Internet de
molécules toxiques », des médicaments qui sont des copies de ceux que l’on trouve en
pharmacie. « En Afrique ce marché est très important. La contrefaçon est un sujet majeur sur
lequel il faut faire des efforts très importants ».
Pôle de compétitivité mondial depuis 2005, le centre de recherche et de développement
Lyonbiopôle, spécialisé dans la lutte contre les maladies infectieuses humaines et animales
ainsi que les cancers, compte aujourd’hui 85 adhérents. « Très vite s’est posée la question de
savoir à qui allait appartenir les innovations, comment on allait les protéger et comment se
RED BIOTEC & PHARMA VEILLE
Novembre 2010
3
partager les bénéfices », note Yves Laurent le directeur général de Lyonbiopôle. « On a la
chance d’avoir dans notre environnement l’INPI. La protection doit se faire au tout début d’un
projet. Aujourd’hui, chacun a bien pesé l’importance de la mise en place d’un système de
protection de son invention sans quoi il risque d’avoir un produit à faible développement
commercial. »
Après une collaboration fructueuse entre 2007 et 2010, Lyonbiopôle et l’institut national de la
propriété industrielle (INPI) ont donc décidé de renouveler pour 3 ans leur partenariat dans la
promotion de la propriété industrielle. L’INPI a signé des conventions avec 55 des 71 pôles de
compétitivité français : « C’est fondamental, à la fois pour les laboratoires de recherches et
pour les entreprises, de mettre en place très tôt l’ensemble des outils qui vont permettre de
faire de la recherche coopérative », explique Yves Lapierre. « L’objectif des pôles de
compétitivité et de nos apports, est de produire de la richesse à travers l’innovation pour
développer l’industrie française ».
Lyonbiopôle connaît une croissance rapide : « En 2005, on avait 4 industriels et 2 grands
fondateurs publics, quelques centres publics et moins de 25 PME », se souvient Yves Laurent.
« Aujourd’hui on a les 14 centres de compétences assimilées, toujours ces grands groupes et
pas moins de 70 adhérents représentants de petites et moyennes entreprises ou de taille
intermédiaire ». Depuis 2005, le pôle a labellisé 75 projets de recherche et développement,
déposé 20 brevets pour un investissement global de 439 millions d’euros.
Deux projets d’agrandissement sont en cours : « Nous avons vocation à sortir un bâtiment de
6000 m² dont 4000 m² entièrement dédiés à la bioproduction de molécule. A partir du moment
où l’on entre dans une situation où l’on va produire des biomolécules, il faudra avoir fait le
travail de protection industrielle au préalable » annonce Yves Laurent.
Source : http://www.lyon-info.fr/?Lyonbiopole-protege-ses-inventions
Premier brevet aux Etats- Unis dans la famille MetaboMouse
La société de biotechnologie GenOway, spécialisée dans le développement de modèles de
recherche génétiquement modifiés, a annoncé la délivrance d'un premier brevet aux Etats-
Unis de la famille MetaboMouse portant sur les modèles animaux de pharmacologie -
toxicologie prédictive. L'obtention d'un premier brevet de la famille MetaboMouse aux Etats-
Unis, renforce l'exclusivité dont dispose GenOway dans la fourniture de modèles animaux
génétiquement modifiés sur le segment de la pharmacologie-toxicologie prédictive, le plus
grand
marché
des
modèles
animaux
au
sein
de
l'industrie
pharmaceutique.
Les
études
pharmacologiques
et
toxicologiques
(précliniques),
principal
centre
d'investissements des programmes de R&D biopharmaceutiques, représentent la majorité des
demandes en modèles animaux, lesquelles sont estimées, selon GenOway, à plus de 2
milliards de dollars par an.
Source :
http://www.zonebourse.com/GENOWAY-50015/actualite/GENOWAY-premier-
brevet-aux-Etats-Unis-dans-la-famille-MetaboMouse-13493962/
Maroc-Sénégal: lancement officiel de WEST AFRIC PHARMA
L’industrie pharmaceutique africaine s’est enrichie d’un nouveau fleuron, WEST AFRIC
PHARMA, filiale de la Société marocaine SOTHEMA, dont le Roi du Maroc, Sa Majesté
Mohammed VI, procédera dans quelques semaines, avec son homologue sénégalais, au
RED BIOTEC & PHARMA VEILLE
Novembre 2010
4
lancement officiel des activités. Une unité industrielle née de la volonté d’un homme, Omar
Tazi le PDG de Sothema, qui entend ainsi apporter sa pierre à la consolidation de la
coopération entre le Maroc et les pays de l’Afrique de l’Ouest.
Source : http://www.ladepechediplomatique.com/Maroc-Senegal-LANCEMENT-OFFICIEL-
DE-WEST-AFRIC-PHARMA_a1309.html
Production de médicaments en Algérie : Hikma s'oriente vers l'injectable
Hikma laboratoire de produits pharmaceutiques, renforce son empire avec l'acquisition, de la
division "Injectable" de l'américain Baxter Healthcare obtenue pour 112 millions de dollars.
La firme de l'ancien ministre jordanien de la santé, M. Darwazah, qui est présente en Algérie
et connue sous " Hikma Pharma Algeria ", compte faire des médicaments injectables sa partie
dominantes. Cela permettrait à ce géant du médicament générique de contourner certaines
dispositions de lois algériennes " restrictives " du marché du médicament.
Cette nouvelle acquisition, financée par des installations, introduirait 180 millions de dollars
dans le chiffre d'affaires annuel du deuxième fournisseur d'injectables aux Etats-Unis, avec
une part de marché de 15 %. L'acquisition de Baxter, qui permet à Hikma de renforcer ses
ventes aux Etats-Unis écoulera ses médicaments injectables
en Europe, au Moyen-Orient et
sur les marchés maghrébins, dont l'Algérie où la firme a implanté, en 2003, son usine de
fabrication de médicaments et dont le coût total de l'investissement
a été estimé à 7,5 millions
de dollars US. Ces opportunités auraient d'ailleurs suscité l'intérêt des firmes américaines et
européennes, intéressées par le marché africain et tentent de s'allier avec Hikma, présente, en
plus de l'Irak qui était, dans les années 80 porteur, dans des pays maghrébin tel que l'Algérie
et la Tunisie.
Source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=31058
RED BIOTEC & PHARMA VEILLE
Novembre 2010
5
Agenda
Rencontres d'affaires à l'occasion de GENESIS, salon des biotechnologies
Se tiendra
du 09-12-2010 au 09-12-2010 au Royaume-Uni, Londres. Prospecter activement le
marché britannique des biotechnologies à l'occasion du salon GENESIS, un
événement
majeur pour les professionnels du secteur.
Source : http://www.iledefrance-international.fr/evenements-a-
letranger&filiere=Sciences+de+la+Vie
Le 14 décembre 2010 - Le Cadran Evreux : Un nouveau rendez-vous pour les acteurs du
développement préclinique et clinique
Le congrès Outsourcing in Drug Development va réunir le 14 décembre prochain à Evreux,
industriels pharmaceutiques et l’ensemble des sous-traitants de la recherche préclinique et
clinique, pour mettre en perspective les grands enjeux en termes de conduites d’essais
Cliniques, de stratégies d’externalisation, d’optimisation des coûts…
Partenaire de l’opération, la Technopole
Event / IDIS
vous donne rendez-vous
au Cadran à
Evreux, le 14 décembre 2010 pour cet évènement couplant convention d’affaires et congrès.
Plus d’informations : http://www.odd-2010.com/
3eme Symposium International Bioproduction. Paris, France le 14 déc. 2010
Ce symposium débutera par une mini session d’introduction sur les 30 ans de bioproduction
thérapeutique, historique, success stories, limites, perspectives (molécules et cibles
thérapeutiques, systèmes d’expression, technologies).
Source : http://www.alsace-biovalley.com/fr/News-58-3.html
Biotech Showcase™ 2011 Innovation – Opportunity – Collaboration de 11 au 12 Janvier
2011 à San Francisco, CA
Biotech Showcase ™ fournit aux entreprises privées et publiques en sciences de la vie
l'occasion de présenter à un public d'investisseurs et des cadres de développement des affaires
au cours de la plus grande conférence annuelle des investisseurs de soins de santé.
Source : http://www.ebdgroup.com/bts/index.php
La 8e conférence annuelle de partenariat BIO International Asie
Du 24 au 25 janvier, 2011 à Tokyo, Japon. Les 2011 BIO Internationales conférences de
partenariat en Asie est un forum exclusif de partenariat sur mesure entre
U.S et les Sociétés
européenne de développement des médicaments et aussi les sociétés biotechnologiques et
pharmaceutiques d’Asie intéressées dans des collaborations de recherche et des accords de
licence.
Source : http://www.bio.org/bioasia/
RED BIOTEC & PHARMA VEILLE
Novembre 2010
6
Congrès international de biotechnologie de Moscou
Congrès international sur l'état de l'art et le futur des biotechnologies se tiendra à Moscou
du
21 au 25 mars 2011
Source :
http://www.eventseye.com/fairs/f-moscow-international-biotechnology-congress-
7813-0.html
BioVision 2011 : 7ème édition du Forum mondial des sciences de la vie
La septième édition de BioVision se déroulera à Lyon
du 27 au 29 mars 2011. Le forum des
sciences du vivant réunira 180 intervenants de renommée mondiale, scientifiques, industriels,
représentants de la
société civile et d’organisations non gouvernementales pour échanger sur
l'utilisation des biotechnologies.
Source :
http://www.enviscope.com/index.php?option=com_content&view=article&id=10156:biovisio
n-2011--7eme-edition-du-forum-mondial-de-sciences-de-la-
vie&catid=55:innovation&Itemid=68
Maroc : 4eme Symposium International sur les Plantes Aromatiques et Médicinales
La Faculté des Sciences et Techniques de Mohammedia organisera le 12– 13 mai 2011, la
4ème édition du Symposium International sur les Plantes Aromatiques et Médicinales.
Cette manifestation est organisée conjointement par le Pôle de Compétences
National des
Plantes Aromatiques et Médicinales (RéPAM) et la Fédération Arabe des Plantes Médicinales
et Aromatiques (FAPMA) en partenariat avec le Laboratoire de Chimie Bioorganique et
Analytique (LCBA) de la Faculté des Sciences et Techniques de Mohammedia.
Source : http://www.tela-botanica.org/page:evenements?vue=1&action=8&id_fiche=1946
BIO-Europe Spring® 2011
Du 14 au 16 mars, 2011 • Milan, Italie La cinquième édition annuelle de BIO-Europe
Spring® qui est reconnu comme événement leader des conventions d'affaires de partenariat
pour l'industrie de la biotechnologie.
Source : http://www.ebdgroup.com/bes/index.php
ChinaBio® Partnering Forum 2011
ChinaBio ® Partnering Forum est le premier partenariat en sciences de la vie en Chine. se
tiendra du 11 au 12 Mai 2011 à Pékin, l'événement va attirer les leaders pharmaceutiques et
biotechnologiques du monde entier avec des centaines de développeurs basés en Chine de
nouvelles technologies.
Source : http://www.ebdgroup.com/cbpf/index.php
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.