COMMENT ACCUEILLIR VOTRE NOUVEL AMI

De
Publié par

COMMENT ACCUEILLIR VOTRE NOUVEL AMI Ce qu’il vous faut Pour bien accueillir votre nouveau chien, vous devrez vous procurer les articles suivants : • Un bol pour la nourriture et un pour l’eau (de préférence en métal) • De la nourriture de qualité • Une laisse • Un collier et un médaillon • Un jouet à mordiller fait de nylabone, de caoutchouc dur ou de corde (évitez les jouets mous qui ont des petits mécanismes qui émettent des sons) • Une brosse, un peigne, du shampooing pour chien sans détergent • Un lit Vous trouverez tous ces articles à notre « Animagasin ». L’adaptation Pensez un instant au genre de vie que votre nouveau chien a eu jusqu’ici. Il a peut-être été abandonné ; peut-être que son ancien maître l’a donné à la S.P.C.A. ; ou il se peut qu’il vienne tout juste d’être séparé de sa mère et de sa portée. Le jeune chien a dû s’adapter au milieu stressant d’un chenil. Et voilà maintenant que vous l’emmenez dans un « foyer » qui lui est tout à fait inconnu. Qu’elles aient été agréables ou traumatisantes, toutes ces sensations vont avoir un effet déterminant sur son comportement. Le chien que vous venez de choisir, jeune ou adulte, a peut-être abandonné ou rejeté. Il a peut-être été forcé de quitter un foyer qu’il connaissait bien et où il avait la compagnie des humains. Votre chien a dû s’adapter à la vie stressante d’un chenil pendant un certain temps. Il doit maintenant se réadapter à un tout nouveau milieu. Heureusement, les chiens ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 161
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
COMMENT ACCUEILLIR VOTRE NOUVEL AMI Ce qu’il vous faut Pour bien accueillir votre nouveau chien, vous devrez vous procurer les articles suivants : Un bol pour la nourriture et un pour l’eau (de préférence en métal) De la nourriture de qualité Une laisse Un collier et un médaillon Un jouet à mordiller fait de nylabone, de caoutchouc dur ou de corde (évitez les jouets mous qui ont des petits mécanismes qui émettent des sons) Une brosse, un peigne, du shampooing pour chien sans détergent Un lit Vous trouverez tous ces articles à notre « Animagasin ». L’adaptation Pensez un instant au genre de vie que votre nouveau chien a eu jusqu’ici. Il a peut-être été abandonné ; peut-être que son ancien maître l’a donné à la S.P.C.A. ; ou il se peut qu’il vienne tout juste d’être séparé de sa mère et de sa portée. Le jeune chien a dû s’adapter au milieu stressant d’un chenil. Et voilà maintenant que vous l’emmenez dans un « foyer » qui lui est tout à fait inconnu. Qu’elles aient été agréables ou traumatisantes, toutes ces sensations vont avoir un effet déterminant sur son comportement. Le chien que vous venez de choisir, jeune ou adulte, a peut-être abandonné ou rejeté. Il a peut-être été forcé de quitter un foyer qu’il connaissait bien et où il avait la compagnie des humains. Votre chien a dû s’adapter à la vie stressante d’un chenil pendant un certain temps. Il doit maintenant se réadapter à un tout nouveau milieu. Heureusement, les chiens sont flexibles et adaptables, toujours prêts à se lier avec les humains. Soyez doux, ferme et clair quand vous lui demandez de faire quelque chose et surtout,laissez-lui le temps de s’acclimater.Il lui faudra sûrement quelques semaines pour s’adapter à son nouveau milieu et jusqu’à quatre mois pour se sentir complètement chez lui. Soyez patient. Il n’est pas rare qu’un chien ait des problèmes de comportement les premiers jours, mais ceux-ci disparaissent généralement lorsque son nouveau maître le traite avec compréhension et fermeté. Une fois que votre chien se sentira à l’aise dans son nouveau foyer, il se peut qu’il teste les limites de ce qui lui est permis. Soyez ferme dans ce que vous lui demandez et forcez-le à obéir ; il finira par se plier à vos exigences. Si vous avez des problèmes, vous pouvez communiquer avec nous au 735-2711. Le Nouveau Foyer Dès votre arrivée à la maison, emmenez votre nouveau chien dans la cour et montrez-lui l’endroit où il devra faire ses besoins. Complimentez-le fortement chaque fois qu’il urine ou qu’il défèque à cet endroit. Penchez-vous et pointez l’endroit du doigt en lui disant qu’il est un bon chien.
Une fois à l’intérieur de la maison, laissez votre chien se promener un peu partout. Si vous avez d’autres animaux à la maison, n’oubliez pas de consulter la section « L’adaptation aux autres animaux ». Montrez-lui son lit, ses jouets à mordiller et ses bols vides qui devraient être à leur place permanente. Ne lui donnez pas d’eau ni de nourriture avant une heure : un chien excité, surtout un jeune chiot, sera souvent tenté d’avaler trop d’eau ou de nourriture et pourra se mettre à vomir plus tard. Il ne faut pas l’accaparer de votre attention ni trop jouer avec lui. Laissez-lui le temps de s’acclimater à son nouveau foyer. Surveillez-le discrètement pendant qu’il explore la maison. Un endroit pour dormir Votre chien devra avoir son propre lit dans un coin calme, à l’abri des courants d’air. Son lit doit être moelleux et facile à nettoyer. Une cage est idéale et représente un endroit sûr où l’enfermer la nuit pour qu’il ne cause pas d’ennuis. Mettez des couvertures ou des serviettes au fond et elle deviendra son petit lit douillet à lui tout seul. (Voir à la page 6, « Comment utiliser une cage ».) Tout le monde à la maison devra respecter le lit du chien ; c’est son endroit bien à lui pour se reposer. Ne laissez pas les enfants le déranger pendant qu’il dort. La première nuit est critique pour un animal, surtout un chiot. Il faut l’isoler et le laisser pleurnicher ou japper. C’est préférable de le laisser dormir dans la cage près du lit si c’est comme ça qu’il devra dormir dorénavant. Une bouillotte ou un réveil enveloppé dans une serviette peut servir à réconforter un jeune chiot qui vient d’être séparé de sa portée. Le jeune chiot devrait se sentir en sécurité dans sa cage et ne pas souiller son lit. Le lendemain matin, emmenez-le à l’endroit où il pourra faire ses besoins. Un chien adulte préfère généralement rester près de son maître. Si vous installez son lit dans la chambre de quelqu’un, vous l’aiderez à s’adapter plus rapidement. L’adaptation aux autres animaux de la maison La capacité des animaux de s’entendre entre eux dans un même foyer dépend en grande partie de la personnalité de chacun. Il faut user de discernement pendant cette période critique où les animaux « font connaissance » afin de s’assurer que votre nouveau chien sera accepté par les autres. Les deux premières semaines peuvent être très agitées, même pénibles et demander beaucoup de votre temps. Soyez patient. Après quelques temps, votre nouveau chien se sentira tout à fait chez lui. Un nouveau chien face à un vieux chien En général, les chiens stérilisés vont assez bien accepter d’autres chiens. De même, les chiens adultes acceptent bien les plus jeunes. Deux chiens adultes finiront aussi par devenir des amis, mais ils y mettront plus de temps.
Présentez-les l’un à l’autre dans un territoire neutre : un parc ou la cour d’un voisin. Gardez-les en laisse ou dans un endroit clôturé en présence d’adultes. La première chose qu’ils vont faire sera probablement d’établir un ordre hiérarchique entre eux, l’un assurant sa dominance sur l’autre. Il est normal qu’ils se mettent à se sentir, à agiter la queue, à uriner, à grogner et à se monter l’un sur l’autre. Si un chien devient trop agressif, séparez-le de l’autre chien et réprimandez-le. Réconfortez les deux chiens également, mais soyez ferme et faites-leur comprendre qu’ils doivent arriver à s’entendre. Donnez-leur le temps de faire connaissance tout en encourageant toute interaction positive. Essayez de passer des moments privilégiés avec votre vieux chien ; jouez à son jeu préféré ou encore, emmenez-le à un cours d’obéissance où il aura l’occasion d’être encouragé souvent et de réaliser que les vieux règlements de la maison s’appliquent toujours. Gardez les deux chiens en laisse les premiers jours pour pouvoir corriger rapidement tout comportement inacceptable. Assurez-vous que chaque chien a ses bols, ses jouets et son lit bien à lui. Il est normal qu’ils se disputent pour leur nourriture et pour obtenir votre attention. Essayez de leur accorder autant de temps à l’un comme à l’autre et nourrissez-les dans des endroits différents. Ne dérangez pas votre vieux chien dans sa routine, tant pour la nourriture que pour l’exercice et ne vous attendez pas à ce qu’il partage ses jouets ou son lit. Ne laissez pas un jeune chiot harceler un chien adulte. Essayez de créer des aires de jeux séparées pour les deux chiens jusqu’à ce qu’ils se soient acceptés. Ne les laissez pas seuls avant qu’ils ne se soient adaptés l’un à l’autre et enfermez-les dans des pièces différentes quand vous quittez la maison. Un nouveau chien face à un vieux chat Présentez votre nouveau chien à votre chat à l’intérieur de la maison sous votre surveillance. Gardez votre nouveau chien en laisse et ne tolérez aucun comportement agressif de sa part. Assurez-vous que votre chat a un endroit sûr pour se réfugier, soit sur un meuble élevé, soit dans une pièce où votre chien n’a pas accès. Il se peut qu’un chat adulte donne un coup de patte au nouveau venu pour montrer qu’il est le « maître ». Ne laissez pas les deux animaux ensemble avant qu’ils ne se soient acceptés l’un l’autre. Surveillez-les de près, surtout si votre chat est encore très jeune. Celui-ci va peut-être se cacher du nouveau chien pendant quelques temps. Donnez-lui le temps de reprendre confiance et laissez-le décider de lui-même à quel moment faire face au nouveau venu. Réconfortez-le et soyez patient. Laissez-les venir l’un vers l’autre d’eux-mêmes. Il ne faut pas les pousser l’un vers l’autre ni les forcer à réagir l’un à l’autre. Beaucoup d’animaux deviennent de bons compagnons de jeux alors que d’autres arrivent seulement à se tolérer réciproquement. Votre chien et les enfants Un chien peut facilement devenir l’ami, le compagnon de jeu, le gardien et le confident d’un enfant. Leur relation a souvent un caractère magique, mais les enfants doivent apprendre à
bien s’occuper de leur animal. Avant d’amener votre nouveau chien à la maison, avertissez les enfants qu’il ne faut pas le manipuler ni jouer avec lui sans arrêt. Apprenez-leur à aimer, à respecter et à prendre soin de leur nouvel ami. Montrez-leur comment le manier correctement. Pour prendre un chien ou un jeune chiot, il faut le soulever avec une main sous la poitrine et l’autre qui supporte les pattes de derrière.Apprenez-leur à ne pas déranger le chien lorsqu’il dort ou lorsqu’il mange.Ne les laissez pas pourchasser le chien dans toute la maison. Un chien effrayé, confus ou acculé dans un coin pourrait mordre pour se défendre ; il pourrait aussi devenir timide ou farouche.Ne les laissez pas seuls avec un nouvel animal.Faites-leur comprendre la différence entre jouer et agacer. Réservez un moment de la journée pour le jeu et encouragez les enfants à jouer « selon les règles ».Ne laissez pas l’entière responsabilité de l’animal aux enfants ; il revient à tous les membres de la famille de s’occuper de lui.LES SOINS À DONNER À VOTRE NOUVEL AMI La nourriture Choisissez une nourriture commerciale de bonne qualité qui contient tous les éléments nutritifs. Les jeunes chiots de moins d’un an ont besoin d’une nourriture spécialement préparée pour les animaux en pleine croissance. La nourriture sèche est celle qui coûte le moins cher et qui est la plus facile à servir. Elle contient les éléments nutritifs essentiels et aide à conserver les dents et les gencives en bon état. Les chiens préfèrent souvent la nourriture en boîte ; on peut la mélanger avec un peu d’eau à la nourriture sèche pour rendre celle-ci plus appétissante. Une fois que vous aurez trouvé une nourriture équilibrée qui plaît à votre chien, ne la changez plus. Rappelez-vous que les chiens n’ont pas besoin d’une grande variété dans leur alimentation. Si vous avez du mal à choisir une diète saine pour votre nouvel ami, consultez votre vétérinaire. L’exercice Tous les chiens ont besoin d’exercice, même les chiens de petite taille. Un chien laissé à lui-même ou enfermé dans une cour clôturée ne fera pas d’exercice. Il faut jouer avec lui et le faire marcher. Un chien débordant d’énergie qui ne peut pas faire d’exercice peut avoir du mal à se calmer ou peut se mettre à tout détruire parce qu’il s’ennuie. Réservez-vous des moments où votre chien pourra faire de l’exercice avec vous et respectez cet horaire. Vous en profiterez vous aussi. Le toilettage La plupart des chiens perdent des poils, même ceux qui ont le poil court. Les chiens au poil long ou soyeux doivent être brossés régulièrement pour empêcher que les poils s’enroulent et forment des nœuds.
Habituez votre chien à son toilettage dès le départ. Complimentez-le pendant que vous le faites.
Le meilleur moment pour le toilettage, c’est après une période d’exercice. Votre chien sera calme et vous pourrez vérifier s’il a des puces ou des tiques.
Choisissez une brosse qui convient au pelage de votre chien.
Il faut couper les ongles d’un chien de façon régulière. Votre vétérinaire ou un professionnel pourra vous montrer comment le faire.
De même, il faut bien nettoyer les oreilles et les dents. Là aussi, votre vétérinaire ou un professionnel pourra vous montrer comment vous y prendre. Donnez un bain à votre chien seulement si c’est nécessaire. Procurez-vous un shampooing doux qui convient à votre jeune chiot ou à votre chien. Consultez un professionnel au besoin. L’affection et l’attention Ne manquez pas de montrer beaucoup d’affection et d’attention à votre chien. Que ce soit pendant vos promenades ou simplement lorsque vous regardez la télévision ensemble, vous éliminerez la plupart de ses problèmes de comportement en lui faisant sentir qu’il compte beaucoup pour vous. LE DRESSAGE Un chien qui mordille tout Si les chiens adorent tout mordiller, c’est qu’ils en ont besoin, autant les chiots qui font leurs dents que les chiens adultes. Chaque chien doit avoir ses jouets à mordiller bien à lui. Les os naturels stérilisés et les os en Nylon durent très longtemps et les chiens les aiment bien. Les jouets en caoutchouc dur font aussi l’affaire. Évitez d’acheter des jouets en caoutchouc mou ou qui comportent un petit mécanisme qui fait du bruit et que votre chien pourrait avaler. Offrez le jouet à votre chien en le taquinant pour éveiller son intérêt. S’il essaie de mordiller des souliers, des fils électriques ou d’autres articles défendus, attirez son attention tout de suite : offrez-lui son jouet et caressez-le au moment où il l’accepte. Éviter de le punir ou de lui arracher l’objet de la bouche. Un chien qui persiste à mordiller un objet défendu doit être réprimandé par un « NON » énergique quand il est pris en flagrant délit et complimenté lorsqu’il accepte son jouet. Si votre chien a l’habitude de tout mordiller quand il est seul, voyez la section sur le dressage à la cage un peu plus loin. Un chien qui saute sur les gens Tous les chiens ont tendance à sauter sur les gens qui les approchent ; c’est un problème courant, mais qui peut être facilement corrigé. Même si vous et vos amis n’avez pas d’objection à ce que votre chien saute sur vous pour vous accueillir, il y a des gens que ça
peut déranger grandement. Il faut donc apprendre les bonnes manières à votre chien. Voici quelques conseils : Prenez l’habitude de vous accroupir chaque fois que vous flattez votre chien. Ne le flattez pas lorsqu’il saute sur vous. S’il saute sur vous, dites-lui « Non ! À terre ! » d’une voix forte et cessez toute interaction avec lui. Dites-lui de s’asseoir et complimentez-le lorsqu’il le fait. S’il continue à sauter, attrapez ses pattes antérieures et tenez-les pendant une grosse minute. C’est un peu comme si quelqu’un vous serrait la main et ne la lâchait pas. Un autre bon moyen est d’utiliser une canette d’aluminium que vous remplissez d’une douzaine de cents et que vous refermez avec un ruban gommé. Lorsque votre chien saute sur vous, agitez la canette derrière votre dos tout en lui disant « Non ! À terre ! ». Ensuite, faites-le asseoir et complimentez-le. Votre chien finira par associer le bruit déplaisant au fait de sauter sur quelqu’un et se corrigera. Il ne faut jamais le punir en lui donnant un coup de genou dans la poitrine, en mettant le pied sur ses orteils ou en le frappant avec un journal enroulé. UN CHIEN BIEN ÉLEVÉ Une cage pour aider votre chien à se faire des amis Beaucoup de problèmes de comportement chez un chien ou un chat peuvent être corrigés et éliminés en utilisant une cage à bon escient. Comme pour tout autre moyen de dressage, tel que le collier coulissant ou la voix, on peut faire un mauvais usage de la cage, ce qui peut faire plus de mal que de bien. Mais, utilisée correctement, une cage peut faire une telle différence que des animaux qui autrement pourraient nous être amenés au refuge à cause de leur comportement, deviendront d’excellents animaux domestiques. Pourquoi utiliser une cage 1. Pour dresser un jeune chien à être propre : une cage rend ce dressage essentiel beaucoup plus facile. D’instinct, tous les membres de la famille des chiens qui vivent dans la nature gardent leur tanière propre. Un jeune chien va donc naturellement essayer de garder sa cage propre. S’il a envie de faire ses besoins, il va se lamenter et s’agiter. Si vous placez sa cage près de votre lit le soir, vous vous réveillerez à temps pour le faire sortir et ainsi empêcher qu’il souille sa cage. De cette façon, vous créerez de bonnes habitudes chez lui dès le départ. 2. Pour le garder enfermé quand vous quittez la maison pour quelques heures. Attendes quelques temps qu’il se soit habitué à la cage. N’oubliez pas de lui laisser faire ses besoins avant de partir. Donnez-lui quelques-uns de ces jouets à mordiller et un bol d’eau; mettez un vieux tapis ou quelques vieux journaux au fond de la cage pour qu’il puisse se coucher à l’aise. Vous pourrez quitter la maison en toute sécurité en sachant que votre jeune chien ne fera pas de dégâts. Vos meubles, vos tapis et vos vêtements seront à l’abri et vous serez mieux porté vers lui à votre retour parce qu’il n’aura pas tout déchiré à coups de dents. 3. Pour contrôler un chien qui a tendance à tout détruire. Certains chiens ne peuvent jamais être laissés seuls à la maison parce qu’ils détruisent tout. Plutôt que d’être forcé de donner un tel chien à la S.P.C.A., vous pourrez régler le problème en enfermant votre chien dans sa cage chaque fois que vous quittez la maison.
Si vous être propriétaire d’un chien, vous devez être conscient des dommages à la propriété qu’il peut causer en mordillant les meubles, en souillant les tapis ou en grattant les boiseries. Vous éviterez beaucoup de désagréments en enfermant votre chien, surtout s’il est jeune, dans sa cage chaque fois qu’il n’y a personne pour le surveiller. Un jouet à mordiller sera très utile. COMMENT GARDER VOTRE NOUVEL AMI EN BONNE SANTÉ Parasites externes Les puces Les puces peuvent devenir un tourment continuel pour votre chien. Elles sont souvent la cause d’anémie, de dermatite d’origine allergique, d’infections cutanées, de la perte des poils et d’infestation par le ténia (ver solitaire). Il faut faire un réel effort pour débarrasser le chien et son environnement immédiat des puces adultes, des larves et des œufs. Les puces adultes se nourrissent de sang; elles pondent des œufs qui tombent par terre, dans l’herbe et dans sa cage. Les œufs se transforment en larves; celles-ci se nourrissent de débris, tissent un cocon et passent finalement à l’état adulte. Vous pouvez vous procurer sur le marché toute une variété de poudres anti-puces, de bains parasiticides, de vaporisateurs et de shampooings. Lisez bien l’étiquette et suivez le mode d’emploi à la lettre. Le collier anti-puces ordinaire est le moyen le moins efficace pour enrayer les puces et il pourrait même blesser votre chien. Il peut causer une réaction allergique autour du cou et il oblige votre chien à respirer des produits toxiques. Demandez à votre vétérinaire si vous ne pourriez pas donner la nouvelle pilule « Programme » à votre chien pour le protéger des puces. Votre chien sera rapidement infesté par les puces si son environnement immédiat n’est pas traité. Il faut nettoyer à fond tous les endroits où il a l’habitude d’aller en n’oubliant pas sa cage. Traitez ensuite votre chien contre les larves ou les puces adultes au moyen d’une poudre ou d’un vaporisateur spécialement conçus à cet effet. Comme les œufs vont probablement survivre et éclore 10 à 14 jours plus tard, vous devrez répéter le traitement à ce moment-là. Vous mettrez probablement des mois à enrayer une infestation grave. Si votre chien a des problèmes de peau causés par les puces, emmenez-le chez le vétérinaire. Vous trouverez tout un assortiment de produits anti-puces à notre « Animagasin ». Les tiques Les tiques vivent dans les arbustes et les broussailles et elles se laissent tomber sur les animaux qui passent. Elles s’attachent à la peau de leur hôte et se nourrissent de son sang; leur corps grossit et prend l’aspect d’une verrue ou d’une graine. Elles peuvent causer de graves infections et elles sont souvent porteuses de maladies. Vérifiez si votre chien n’a pas de tiques après chaque promenade et chaque fois que vous le brossez. Enlevez chaque tique avec soin et détruisez-la. Examinez bien la tête et le cou, les
oreilles et l’espace entre les orteils. Il existe des parasiticides et des shampooings très efficaces pour enrayer le problème. Les mites des oreilles Les mites des oreilles sont un phénomène courant chez le chien, mais elles sont difficiles à détecter. Elles sont une source d’irritation et de malaise et elles sont souvent la cause d’infections bactériennes. Un chien qui se gratte les oreilles ou qui se secoue la tête de façon excessive a de bonnes chances d’avoir des mites. Dans ce cas, faites-le examiner par un vétérinaire. Les parasites internes Les vers Les ascarides, les ankylostomes, les trichocéphales et les ténias (vers solitaires) sont tous des vers parasites qui vivent dans l’intestin du chien. Quand un chien est infesté par le ténia, des segments du ver se détachent et passent dans les selles, où on peut les détecter assez facilement. Par contre, il faut un examen au microscope pour déceler les traces des autres sortes de vers dans les selles. L’infestation par les vers est une chose courante. Il faut faire examiner votre chien deux fois par année. S’il est atteint, votre vétérinaire vous recommandera un traitement. Ne vous fiez pas aux produits vendus sur le marché : ils sont souvent inefficaces et peuvent être nocifs. Si elle n’est pas traitée, une infestation par les vers peut gravement affecter l’état de santé d’un chien et être la cause d’anémie, d’amaigrissement, de léthargie, d’irritation intestinale, d’un pelage terne, de diarrhée et de vomissements. Les chiots sont particulièrement vulnérables. Le ver du cœur Les moustiques sont porteurs de la larve du ver du cœur. Si un chien sans protection est mordu par un moustique porteur, il peut en être infecté. Les larves voyagent à travers le système sanguin jusque dans les cavités cardiaques où elles se développent. Traiter cette maladie est très coûteux, mais la négliger est fatal. Bien que les cas de ver du cœur soient extrêmement rares au Québec, il vaut mieux prévenir que guérir. Si vous contactez immédiatement votre vétérinaire, il pourra prescrire à votre nouvel animal des tablettes qui préviennent le ver du cœur. Ces dernières sont administrées mensuellement. Les maladies Plusieurs maladies menacent la santé de votre chien, mais un bon programme d’immunisation le protégera. Il faut surtout être vigilant pour les jeunes chiens parce qu’ils sont prédisposés aux maladies virales. Les virus se transmettent par contact direct, par l’air ou encore par les vêtements. N’allez pas croire que votre animal est à l’abri des maladies. Il vaut mieux vous assurer qu’il restera en santé en le faisant vacciner.
La toux de chenil La toux de chenil est une maladie des voies respiratoires extrêmement contagieuse; elle est causée par un virus qui se trouve dans l’air. La maladie a plus de chances de se propager au refuge de la S.P.C.A. à cause du nombre de chiens que nous recevons et de leur état de stress dû au fait qu’ils se retrouvent dans un milieu inhabituel. Le symptôme principal est une toux qui donne des haut-le-cœur à l’animal; parfois il y a des éternuements et un écoulement nasal. Si votre chien a un de ces symptômes, prenez tout de suite un rendez-vous chez le vétérinaire. Les symptômes Les symptômes suivants peuvent être les signes d’une infection virale ou bactérienne; il faut alors consulter un vétérinaire qui pourra diagnostiquer la maladie. Plus votre chien sera soigné rapidement, meilleures seront ses chances de guérison. De la diarrhée Des vomissements De la fièvre (la température normale est de 101/102°F) Une perte d’appétit Une toux Les yeux ou le nez qui coulent Du sang dans les selles De la raideur ou de la faiblesse Une respiration difficile Garantie-santé de trente jours La S.P.C.A. garantit la santé de votre animal de compagnie durant les trente premiers jours. Si des problèmes de santé surgissent durant cette période, amenez votre animal à la S.P.C.A. entre 13h et 15h, 7 jours par semaine, afin de consulter le vétérinaire et ce, sans frais. Une fois la garantie de 30 jours expirée, vous devriez emmener votre animal chez votre propre vétérinaire pour tout problème de santé. Faites-vous un devoir d’emmener votre chien chez le vétérinaire au moins une fois par année pour le garder en bonne santé. NOTES _________________________________________________________ _________________________________________________________ _________________________________________________________ _________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________
_________________________________________________________ _________________________________________________________ _________________________________________________________ _________________________ Quelques conseils pratiques Acceptez votre chien tel qu’il est. Profitez de sa compagnie, dressez-le, amusez-vous avec lui. Ne vous attendez pas à ce qu’il prenne des décisions; c’est votre rôle en tant que maître. Attendez-vous à ce qu’il se comporte comme un chien, rien de plus et rien de moins. Le chien est un animal intelligent, plein d’énergie et très adaptable. Si vous le dressez bien et si vous respectez les qualités qui ont fait de lui un de nos meilleurs amis depuis des millénaires, votre chien deviendra vite un compagnon indispensable et un membre à part entière de votre famille. Une dernière remarque N’oubliez pas que lorsque vous adoptez un animal, vous vous engagez à vous occuper de lui pour le reste de ses jours. À la S.P.C.A., nous prenons pour acquis que vous allez faire en sorte d’offrir à votre chien un foyer chaleureux. Malgré cela, il faut compter deux ou trois semaines avant qu’il ne s’adapte à son nouveau milieu. N’hésitez pas à communiquer avec la S.P.C.A. si vous avez des problèmes. Si jamais vous décidez de ne pas garder le chien que vous avez adopté, vous devez nous le rapporter au refuge. Nous n’accordons aucun remboursement dans ces cas-là. Tous les animaux de la S.P.C.A. sont stérilisés à la clinique vétérinaire le Refuge. Veuillez prendre un rendez-vous par téléphone : 344-7222 NOUS VOUS SOUHAITONS, À VOUS ET VOTRE NOUVEL AMI, TOUTE UNE VIE D’AFFECTION ET DE BONHEUR.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.