DOSSIER DE PRESSE - Le Bourget : site de la Mairie du Bourget (93350)

Publié par

DOSSIER DE PRESSE - Le Bourget : site de la Mairie du Bourget (93350)

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 311
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
DOSSIER DE PRESSE
 Photo : Pierre TerrassonQuoi de9dans le paysage ?Par9photographes :Claude Gassian, Luc Choquer, Xavier Lambours, Jean Claude Beaumont, Philippe Breson, Arnaud Contreras, Arnaud Lévénès, Etienne Revault, Pierre Terrasson. Expositions à la galerie du Centre Culturel André Malraux au Bourgetdu 17 septembre au 17 octobre 2009.
Communiqué de Presse : NEUF photographes ont été invités à exposer autour du thème du paysage, qu’il soit naturel ou industriel, réel ou imaginaire, classique ou « rock n’ roll », en couleur ou en N&B. Les artistes présentés viennent tous d’horizons très divers, qu’ils viennent de la photographie de presse, d’architecture ou de studio et proposeront une vision personnelle du paysage. Le paysage est un genre photographique qui peut servir plusieurs intentions, celle d’immortaliser une vision éphémère lors de voyages ou répondre à un intérêt pour des recherches formelles de luminosité, de couleurs ou de perspectives… Vous pourrez découvrir ainsi les inclinations particulières que chacun de ces photographes ont pour la représentation du paysage. Présentation de l’exposition : La Capsule, lieu de résidence Photo, créée par la Ville du Bourget et soutenue par le Conseil Général de la SeineSaintDenis a souhaité inviter neuf photographes à exposer autour du thème du paysage. Les images sont liées à des voyages, des souvenirs, en tous les cas sont souvent rattachés à un moment privilégié de sérénité et de délectation. En France, la photographie de paysage voit le jour dès l’avènement du médium, Niepce réalisa le premier paysage photographique. Plus tard, elle devient un genre artistique très vigoureux aux EtatsUnis – on pense par exemple aux remarquables photos de l’Ouest américain d’Ansel Adams. En revanche, en France, la photographie de paysage a été supplantée par la photographie humaniste et est surtout prisée par les amateurs ou bien reléguée au domaine touristique et documentaire. Depuis l’émergence de la question environnementale dans les années 70, le paysage comme sujet a retrouvé ses lettres de noblesse et l’attachement que nous y apportons est devenu moins anodin. Quoi de neuf à présent dans le paysage ? Quelle perception de l’espace ont chacun des photographes invités ? Rendezvous au Centre culturel André Malraux du Bourget à partir du 17 septembre à 19 heure pour en savoir un peu plus…
Les photographesClaude Gassian :
C’est en photographiant les musiciens de rock qu’il aimait que Claude Gassian a eu l’idée en 1970 de proposer ses premières photos aux magazines spécialisés. Trois décennies de voyages, de rencontres, de musiques. Restituées dans le désordre. Multitude de détails, de visions, de visages. Images jalousement conservées comme un jardin secret. De portraits publics en portraits privés, un film se monte sur une vie éclatée, aujourd’hui dévoilée. Les trottoirs de Paris prolongent ceux de Chicago. Mick Jagger, Björk, Bob Dylan, PJ Harvey ou Madonna côtoient l’inconnu de la 42e Rue. Acteurs du même roman. Sans préséance. En plus de 300 photos, Claude Gassian se donne à voir. Road Movie. Picture Movie. Biographie d’une double vie. En 1970, l’appel est trop fort. Le plus sûr moyen de vivre sa passion est de la fixer sur pellicule. Claude Gassian troque sa guitare pour un 35 mm et, depuis, saisit toutes ces icônes qui font l’histoire du rock. Mais Gassian ne se contente pas de ce qui lui est offert, il va toujours voir derrière s’il n’y a pas quelques trésors dissimulés. Au fond, le photographe traque la beauté, sa vision de la beauté. Une beauté brute que l’on ne saurait mettre en scène. Celle qui, croitil, se cache derrière tout cet univers qu’il a choisi d’arpenter. Au fil des ans, on peut suivre ses rencontres à travers ses photographies exposées ou reproduites dans la presse, dans les livres, sur des pochettes de disques…
Luc Choquer : Après des études de psychologie, il devient photographe à partir de 1980 et collabore avec des magazines nationaux et internationaux. Il reçoit le prix Kodak de la critique en 1985 et présente ses images au Mois de la photo à Paris. En 1986, il obtient la bourse de la fondation Angénieux pour son travail sur la banlieue parisienne. Son premier livre,Planète France(Contrejour), dont les photos seront montrées à Paris ainsi qu’à Tokyo, paraît en 1989. En 1990, il reçoit une bourseVilla Médicis hors les murspour son travail sur les femmes de la Perestroïka récompensé par le prix Niépce (1992) et publié sous le titreRuskaïa(Marval), qui donne lieu à des expositions en France, à Moscou, à San Francisco, etc. En 1995, il exposeRegard social / Regard d’artisteaux Rencontres d’Arles avant d’aborder son projetPortraits de Français. En 2005, il entame un travail sur le thème du Paris sensible. En 2007, sort le livrePortraits de Français(Éditions de La Martinière) dont les images seront exposées au Musée du Montparnasse. En 2008, la galerie Agathe Gaillard l’accueille à son tour sur les cimaises de sa galerie. Luc intègre la maison de photographesSignaturesdès sa création. Xavier Lambours : Xavier vit et travaille à Paris. En 1975, il fête ses 20 ans au sein de l’agenceViva. Il fait ses armes au journalHara Kiri, sept années consacrées au portrait, au romanphoto. Il couvre son premier festival de Cannes en 1983 pourLibérationet publie l’ouvrage, “CinéMonde” avec les Cahiers du cinéma. En 1987, le FRAC Limousin lui passe une commande qui aboutira à la publication de “Figures du Limousin”, Éd. Herscher. Il cofonde l’agenceMétisen 1989. ll est lauréat de la villa Kujoyama de Kyoto en 1992 et mène un travail sur le pouvoir au Japon, couronné par le prix Niépce, exposé au Centre national de la photographie en 1994 et publié chez Marval en 1995. Suivent : “Le Rungis de Lambours”, Éd. du Bottin Gourmand en 1998 ; “Rebonds”, Éd. Louis Vuitton ; “Vélolavie”, Éd. Filipacchi en 2004. Il expose “Lambours toujours” dans le cadre du Mois de la photo 2006. “Cinéma” est publié (Éd.Intervalles) en 2007. Il rejoint la maison de photographes,Signatures, en 2007. Publication de "CINEMA" éditions Intervalles en 2007, Résident à la Cité Internationale des Arts depuis janvier 2008 jusqu'en sept 2009.
Création visuelle et scénographie lumineuse pour "Terre Océane" mise en scène de Véronique Bellegarde, création scène nationale de Grenoble, janvier 2010 et Théâtre de la ville, Pris, avril 2010, Préparation d'un documentaire sur le nu autour du travail de l'atelier de la cité. Collabore à l'agence Signatures. Jean Claude Beaumont : Capter une image de paysage, quelque soit la technique employée, la démarche émotionnelle est la même : transmettre un moment éphémère. Jean Claude Beaumont Né à paris en 1953 CAP de photographe et tireur N/B, école de la Société Française de Photographie. Après avoir été l’assistant d’Etienne Revault pour compléter ma formation, je rentre à l’institut J.Y. du Barré comme formateur en prise de vue et laboratoire N/B, et m’occupe aussi de la mise en place d’expositions et de l’imprimerie. Mes travaux personnels tournent autour de divers thèmes et espaces (l’architecture, la rue, le nu, les écrivains, le père Lachaise…) d’où ont été extraites diverses expositions en France, Espagne et l’Italie (Pierres et vues parisiennes, Errance à Champs L’Evêque, Ville réelle ou imaginaire, Vousêtesici…). Je m’intéresse aussi aux procédés anciens (gomme bichromatée, sténopé). Reportages au Louvre, Mont Saint Michel, Conseil Constitutionnel, Batimat, couverture des annales de la recherche urbaine…, mise en place et animation de stages (prise de vues, laboratoire, virage…). Tel LéonPaul Fargue ou Jacques Réda, tous les deux poètes et promeneurs au fil des rues, Jean Claude Beaumont nous entraîne, dans le sillage de ses vagabondages, à la découverte de sa vision personnelle de la capitale. Paris graffiti, Paris Bistrot, Paris des bords de seine, Paris au quotidien… notre regard rejoint le sien à travers les reflets insolites et les jeux d’ombres et de lumière que nous offre son objectif en billebaude. Loin du Paris des clichés de cartes postales, ses images traduisent la grandeur des décors et la fragilité des hommes qui semblent jouer là une comédie humaine, souvent déshumanisée. Magie de la photographie qui nous restitue le coup d’œil furtif de l’artiste. Le réel croise son imaginaire conscient ou inconscient,. L’insolite et le merveilleux du quotidien nous sont révélés par sa sensibilité et son humour.  Alain Lemoine  Librairie L’Astrée Paris Philippe Breson :
Je suis né en France en 1960. J’ai commencé à me passionner pour la photographie dès l’age de 10 ans Actuellement je dirige le service photo du quotidien 20 Minutes à Paris. Quand je ne malmène pas mes images de modèles, je photographie les poissons d’aquarium, les musées d’histoire naturelle et je pratique des procédés anciens de photographie.
197880 Courtes études d’anthropologie à Montpellier 198387 Travaille avec la compagnie Dominique Bagouet et le Festival International MontpellierDanse 1986 Exposition “La danse des ténèbres”, Danse Buthô à la Galerie Estève à Montpellier 188993 Je travaille avec les vidéastes Michel Jaffrennou, JeanPaul Fargier, MarieJo Lafontaine Expositions itinérantes, éditions
1993 Début d’un travail sur les musées d’histoire naturelle. Artiste en résidence à Vienne (Autriche) Exposition “Das Präparierte Welt” et publication du livre catalogue sur le Musée d’histoire naturelle de Vienne. 1994 Exposition à l’Espace Confluences à Paris 2002, 03, 04, 05 Exposition à la Cité d’artistes Ordener à Paris 2004 Exposition collective au Musée de l’Erotisme à Paris 2005 Festival International de ClermontFerrand
Arnaud Contreras : Réalisateur  vidéaste  photographe Est né en 1974. Écrit, filme, photographie. Travaille avec tous types de médias et aime mélanger les techniques anciennes avec des outils contemporains. Situe son travail entre documentaire et art plastique. Aime partager tout cela par toutes les formes existantes (expos, installations, événements, films, web), si possible dans des espaces naturels ou/et publics. A appris à se servir de ses oreilles à France Culture, RFI, et France Inter. Est consultant auprès de l'UNESCO A créé À 360 Productions Arnaud Lévénès : Photographe Je suis né en France en 1972. Photographe de studio et de concert. J’ai créé La Capsule, Lieu de résidence pour artiste photographe en 2009. Organise et coordonne les expositions du centre culturel André Malraux au Bourget. Passionné de sténopé, j’organise chaque année les rencontres internationales de photographie en sténopé depuis 4 ans. 19901993 Cursus complet de l’école MI21 Exposition 1992 Exposition collective. « Lux Opéra » pour les Editions Bayard Presse. 19921993 Exposition collective. Rencontres Internationales de le Photographie. Arles. 1998 « Ambiance Sport » Le Bourget 1999 Exposition collective. Printemps de Cahors. 2000 « Art Dépôt »  Ville de Montreuil. 2001 « Comédie Urbaine » Le Bourget 2002 « 180 Degrés d’affiche et d’écriture » Le bourget. 2005 « Rencontre Urbaine » Joué Les Tours. 2006 « Musigraphie » Le Bourget. 2007 « Portrait de Famille » Le Bourget 2007 « Froid et Glacé » Le Bourget 2008 « Villiers Scène » Villiers le bel. 2009 « 101 Road Trip » Le bourget.
Etienne Revault : Photographe d’architecture et d’objets d’art. Sa recherche personnelle consiste à créer des alliances entre le corps humain et l’élément végétal ou minéral. EDITIONS « Des fruits et des légumes plein les bras » Hartmann éditions 2005 « La galerie d’Apollon » Gallimard/Louvre 2004 « Le geste surpris » ParisMusées/Louvre 2003 « MarseilleMassilia » Françoise Truffaut éd. 2001 EXPOSITIONS « La peau » Portes ouvertes des ateliers de Belleville, Paris 2009 « Litanies de pierres » Centre André Malraux, Le Bourget 2006 « L’œil dur Marseille » Centre d’art contemporain, Chinon 2002 « L’écume des siècles » CarthageByrsa, Tunisie 2001 www.etiennerevault.com Pierre Terrasson : Apres un diplôme d’art plastique à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts …Pierre TERRASSON s’oriente vers la photo de rock dans les années 80 ……. Il collabore avec toute la presse spécialisée rock du moment : Rock en Stock, Rock et Folk, The Sound, Best, Paroles et Musique... et la presse plus généraliste : Libération, L’Evénement du Jeudi, Actuel, le Nouvel Obs, VSD en photographiant toutes les stars internationales et nationales de Mick JAGGER à Klaus NOMI, de Serge GAINSBOURG à CURE . Durant les années 90, il devient le photographe exclusif de Vanessa PARADIS, Carole LAURE, Jil CAPLAN et Patrick BRUEL …… Il travaille plus particulièrement avec la presse jeune ce qui lui donne la possibilité de réaliser les premières photos de star montante comme Vanessa PARADIS, ZAZIE, Pascal OBISPO, ELSA, Ophélie WINTER etc. . Il réalise alors des clips pour quelques groupes de rock comme les INFIDELES et le groupe de rock corse QUI avec l’ex champion du monde de boxe Fabrice BENICHOU comme guest star. Il réalisera aussi de nombreuses pochettes de disques vinyles, CD, DVD, affiches etc ... pour différents artistes comme KENT et Francois HADJI LAZARO. Pierre TERRASSON est resté naturellement indépendant. Depuis les années 2000, il s’est orienté plus particulièrement vers la culture et les artistes rap et rai comme KHALED, MENELICK, ROHFF, DIAMS, KALASH, STOMY, PASSI… Il collabore entre autre avec le magazine RESPECT qui lui commande des portraits de Lilian THURAM, Mathieu Kassovitz, Madame de Fontenay, Vincent CASSEL… Il participe aussi à de nombreuses expositions nationales et internationales. Et collabore toujours avec la presse musicale : Rolling Stones France et Muzik. Son premier livre BACKSTAGE axé sur les artistes internationaux des années 80 vient de paraître en octobre 2008 aux éditions de TOURNON.
Visuels :
Photo : Xavier Lambourg
Photo : Etienne Revault
Photo : Phili
e Breson
Photo :
ean Claude Beaumont
Photo : Xavier Lambour
Photo : Claude Gassian
Photo : Pierre Terrasson
Photo : Arnaud Lévénès
Photo : Luc Cho uer
Photo : Arnaud Contreras
Relation Presse : Arnaud Lévénès, responsable de la Capsule : Centre Culturel André Malraux arnaud.levenes@villelebourget.fr Tel : 01.48.38.50.14 Informations Pratiques Centre culturel André Malraux 10, avenue Francis de Pressensé 93350 Le Bourget à 50m de la gare RER B Tel : 01 48 38 50 14 Email : centre.culturel@villelebourget.fr Galerie ouverte du lundi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 18 h. Le mardi jusqu’à 20 h
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.