Gers - La retraite en 2011

De
Publié par

Gers - La retraite en 2011

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 229
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
Temps libre p.1M5méioerd O' cvagtinns antSap.é seL4ios i snrifns àdmierileSomicétp coéiseA 1.L0tiiaocsss des onétiarteroDcO'd s21oTtus ssei r.pr la dépavoir susser noi
ÉDITION GERS ISSN 1168-6219 - CPPAP 0913 M 06607
N o 144
La retraite en 2011 Qui est concerné par la réforme ? Quelles sont les principales évolutions prévues par la loi ? Pages 6-7
Votre département Dans le Gers, la CPAM informe sur le diabète et sophia , service d'accompagnement des patients.
ecteur d29 20Dir :502641 x 9éT.le  DocBlra:Fisncacilnoital ebup e:Manelltionédacnor anitroid.koC/pesstlinaurJon.ireS esèréhT-eirRveeud  ealS idiMryP-eénébuPsurécé itcisoe alel,2irleeGrour etionlicamest trioluoT 56edeC esuveVis ge10 3 -nt3( oB,)1aCainauprrFe (isgirie ttpiepR gi23,)hPliMarie-Clal (46),,)56( nileB eduaurheel DiaitetLaeluDsaac)1P, e8(onse2).Co (8pouytohoapgrs:heniMo euqeniZuA,tilére Renne.PAO:FranoçsiM noésar,taJGos uecqs.vealnçopserroCC stnadnCéliPAM:aly ne GC,AP0()9L,dy M21l.Tés.riPa5 0175,drariguaV ed eu65 ria,3 MédtralM:siiaercitiuplbua qiètrtéjeens acnE strréhe.yci : Luc Lirecteur9  900D.104  020iM edlacnéryP-idrvseu  ddimée icnor ceitanelgéoiechnil t:Diriquenizsc.seéRmo eig2  0 -24nf ileo@izen s -503  403ées.Maquette:Lesd sebaelopsnr seigurés ficitpublrofnid lanoigéras pste nontimapmiremrurbgèeuI 500 Sain SA - 87 ec émun tnasnadiossFan:.IroremputesL totion édiDHA  s ;naecssrucoe  dmeretueruvtomoD :  spmeT ibo dans 32,46,65e  t28L.Cenert edas  0ns129,2,,36,6418,5 28,iW ;uranassaladce mrp-ies ssed amrieyAvle  lden,rol ed eid,egèirAcation du Centred riceitnoP.builatrmn ios deisCagér anoid lofniorudR peno- acitublila p de teural ed drocca sna stedierntniioctga:e5 06eh- T ri-La-Perct-Yrieixd elceritnoC:tcaaipls.re0 00emexfnid tuel remrorésuass uxiaocssl as runaecssruadie malla r et rt uiavaiM lP-idényrs.ée RLaueevd  ealS céruti ésociale a pour b dete nnroGat--esad essiaC al eaiteretrnce suraéta s na ealted onar,dneauaH-GteoL ued,teG ud,sr-Pyrénées Hautesd, eaTnr,sudaTnr det pestiarlacusetx ne ugiv rueles,auvu des teamdnsei dnvidieudronép rdex aue etépmoc ruop stnphontélésontiquehpsyie le  tqieul tuccassa naruichnnsiees lec tnoS.ueslgésialitère de l en matiesicérp eriatnemcudoe rcou sne uutrets-ic noeptu ne Elleite.etracer ioveal rveR .ueÉse pmelrueDf ol.iil rait,ce àenond nos à  elicimop-o setà r sepos utilisormationl evnioeé sopruom mt,en,àututtoxua fni éccared-cettede tairtina neptaoilbci eupe quha cdes térised tuoT.reissoded s ec émuns ort on : r suw.wwLes 8 éditioniB al à èht-oilbnosoe qul.té, retam-acsr ne.prfsett casudioes a7 34 94. 05 61 4s teou tfoins leRtnemetrzevuorte78ues.5itnomr-ataqi srp15
Revue de la Sécurité sociale Midi-Pyrénées décembre 2010 03
10
2
7
15
10 Société Rejoignez les retraités d'Oc Balades, ateliers, voyages... Les associations des retraités d'Oc vous permettent d'être actif et d'avoir une vie sociale. 12 Dossier La dépression. La connaître pour mieux la soigner : des symptômes aux traitements, les clefs pour s'en sortir. M 1 ém 5 oire d'Oc. La vingtième Temps libre édition du prix littéraire récom-pense Guy Charmasson pour « La Main du maître ».
Réforme des retraites : notre priorité, vous informer Dès l'été 2011, les nouvelles conditions des assurés, dès 2012 : une information de départ à la retraite commenceront à en début de carrière, un point d'étape à entrer en vigueur. Tous les détails de partir de 45 ans et la possibilité d'obte-mise en œuvre de la réforme qui vient nir, à tout moment, par voie électroni-d'être votée ne sont pas que, un relevé individuel de encore connus. Dans les situation prenant en compte pages consacrées à la retraite, tous les régimes. nous vous apportons quelques Dès à présent, l'Assurance réponses aux questions que retraite vous propose des ser-vous nous posez le plus fré- vices diversifiés pour vous quemment. Nous y revien- informer et vous conseiller drons de manière précise au sur les différentes perspecti-fur et à mesure de la parution ves qui s'offrent à vous en des décrets d'application. matière de retraite. Vous Outre le report de l'âge de la retraite, la pourrez découvrir, toujours en pages réforme de 2010 tend à mieux prendre retraite, les nouveaux services dévelop-en compte la pénibilité et le handicap, pés à cet effet, par l'Assurance retraite et à mieux lutter contre les inégalités de Midi-Pyrénées. carrières entre les hommes et les fem- La rédaction vous souhaite une bonne et mes. Elle prévoit aussi le renforcement heureuse année 2011. Je m’associe à du droit à l'information initié par la ces vœux. réforme de 2003. De nouveaux outils Francis De Block, d'information seront mis à la disposition directeur de la publication
éLesSantis s tro secivreengil nessAel d Mceanurladaei ,male-iidrect.fr, ameli-setna rf.M teocnotempme a, lintsoent re-muliè régartiR.tehcsineirens cevier seseDehcorp sulp erocentretis, tel lcseh zosned peiu cunseon ai,c ve ertapédellioV.r
d io ttêfnriimreatoiremere oblig ,eini'lM ecdalad'on iunrvtetienc ah enerpsirt euran'Assar lrgep êurPo> nettnoitec ,iatr dlepau enti At.,rs io tuaodimicet de l'infirmie tios renibac uaset eu p-sliéa rdécenum lEelni .escrntprpar ite u  o bde dseaseberylop ,ed nloc tillatioie : inscnMelada'lsAusarr pas leabrsoumber saptnos en eéisolère mani de siséérlaet ssncaon cnttedeandes d esnete,noiirp De plus sion... i'jnceit'lcaetd rén cic-vau  donfni nu rap ésilanne e doer nirmi erp ànuei uapls esic negrah à e0 10en% 'a lseb-cn eedm tofi s'dexonération (affolnoitcerud eugn..tc eéetrr ou)P rnuuoevriimi fnu uner ovice serimicelp re s àod infirmi desoinsv-ze suonoc tcenzvhes,ous rè cdeel to gnf.,rertci-diamelwww.sur  « uo» étnas ed lsneonsiesofpr« e soins » (lire tébailssmenestd ené ro t ciscsliapne5 eg aM tnasinfiins rs ermie n à.)oBrioSasov
Devars. Elles permettent d’inclure des soins d’hygiène. Les séances de soins infirmiers, comprenant l'ensemble des actions de soins liées aux fonctions d'entretien et de conti-nuité de la vie, sont réalisées et facturables par séance de 30 minutes, à raison de 4 au maximum par 24 heures » , termine-t-elle. L’infirmière peut également mettre en place un programme d’aide personnalisé en vue d’insérer ou de maintenir le patient dans son cadre de vie, pendant lequel elle l’aide à accomplir des actes quotidiens ou organise un relai avec des travailleurs sociaux. Enfin l’infirmière peut mettre en place des séan-ces hebdomadaires de surveillance clinique et de prévention, pour faire suite à des séan-ces de soins infirmiers. Le SSIAD : une équipe pluridisciplinaire Le Service de soins infirmiers à domicile offre une coordination plus complète entre infirmiers, auxi-liaires médicaux et aides-soignants. L'objectif est également d'éviter l'hospitalisation, de prévenir et retarder la dégradation progressive de l'état des personnes et leur admission en long séjour. Le SSIAD est composé d'infirmiers qui effectuent les soins et coordonnent l'intervention d'aides-soi-gnants et éventuellement d'autres auxiliaires médi-caux. Les soins sont pris en charge par l'Assurance Maladie sous la forme d'un forfait. L'intervention des services de soins infirmiers à domicile ne peut pas se cumuler avec des actes infirmiers rémuné-rés à l'acte.
tuelle, ces interventions pourront être réali-sées par des intervenants non infirmiers exerçant dans le secteur de l'aide à domi-cile. Du soin technique au nursing Lorsque l’assuré a besoin de bénéficier de soins constants ou répétés, différents dispo-sitifs sont mis en place pour favoriser le maintien à domicile : les séances de soins infirmiers ou encore les Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD voir encadré). Les séances de soins infirmiers sont les interventions les plus classiques réalisées par un infirmier libéral. « Leur réalisation nécessite l'établissement d'une prescription par un médecin et est précédée de la rédac-tion d'un document de synthèse intitulé “Démarche de soins infirmiers” détaillant les différentes interventions à effectuer » , ajoute Delphine Devars. L’infirmière parti-cipe donc à la définition des soins à accom-plir pour son patient en situation de dépen-dance. Elle dresse un bilan par écrit de son état de santé et de ses besoins, qui détermi-nera la nature de la prise en charge qui cor-respond au patient : soins personnalisés ou aide à la vie quotidienne. L'objectif de ces séances de soins est de favoriser le main-tien, l'insertion ou la réinsertion du patient dans son cadre de vie familial et social. « L’infirmière peut proposer des séances curatives ou préventives qui visent notam-
leciitniam timodà ne lier les sumierfnrisni s iol see,ncdan-pedéa  legrahc ne erdnertmieux pmicile eei n àodelm iatnrivor seout.far ssilnemene ebatéli sq 'ue snostnleuroit  dès âgeq,sénrecs euqleus ntieaton cntsoép.s« oTsul sep en plus déve-lops tn tnop ed sule ude vi pduieatcnadnepéded noitecédem le,rtfoe S04ituane s à uFaceret  eonauerrdtamumixam értnel if ?jectveni Présoiplrhasitatiloi sinnsrmfirsied à cimo.eliboLin généraliste pueptercsirerd seus jfitientinet 'd tapnul isaté' ponc-nu eiaed euq e'dstjur ou pvéle étnemmasiffus érgsi,  Ainnts.nsta socosnidr efieigneud rutcoi nol)», explée,etc..nihpeD eeuqileD onsp-bsarsvare, édepd  eitnotiaurairempoce tndanetnenam-rep uo efeaf, apicndha (n-et-Garonne. Laédepdnnaeco  uepe rtaud'notoe mitiodrtê u'deed nu sele de rérvicitnougalniofe  tn ioatrmé ntsaenAPC al àraT ed MeuqileD  ,evlpxeinphete ellenitacudé  rheocprn-ioatel eusabés epa rnudu pomient, atiecapasétiad notues rurta ler cesemtnà P
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.