Journal municipal Ensemble n°253 jenvier-février 2011

De
Publié par

Journal municipal Ensemble n°253 jenvier-février 2011

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 206
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins

58273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 1
M a g a z i n e
d ’ i n f o r m a t i o n
m u n i c i p a l e Ensembled e l a V i l l e de
G r a d i g n a n
G r a d i g n a n
Et aussi...
TRANSPORTS
Le point
DOSSIER
Pôle scientifique
et technique
QUARTIERS
Le commerce
à l’étude
SPORT
L’USG
récompensée
CULTURE
Mascaret,
l’esprit de la fête
LE GUIDE
DES LOISIRS
J a n v i e r
F é v r i e r
2 0 1 1
N ° 2 5 3 Bonne année 2011 !58273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 2
l’édito
Livraison de 90 logements à Favardè
Audace et prudence
'année nouvelle amène pour chacun son lot de projets, d'espoirs et d'ambitions.L Il en est ainsi de notre nature qui nous pousse à désirer mieux pour demain, à
fixer de nouveaux objectifs et à cultiver l'espoir que la vie sera encore meilleure. A tous
les échelons de notre vie personnelle, familiale, professionnelle et collective, ces aspira-
tions mobilisent notre énergie et nous appellent à nous dépasser, parce que nous vou-
lons croire en notre capacité à repousser les limites de ce qui est acceptable.
Notre ville n'est pas achevée, elle ne le sera d'ailleurs jamais. Elle évolue, poursuit son
mouvement et sa mutation, s'adapte aux modes de vie, aux attentes collectives et à la
représentation qu’ensemble nous nous en faisons. Cette œuvre collective prolonge les
réalisations des générations précédentes et se doit de satisfaire les habitants d'aujour-
d'hui et ceux de demain. Comment s'étonner, dès lors, du temps de maturation néces-
saire à tous les aménagements urbains : le temps de la réflexion, le temps de l'intériori-
sation, le temps de la consultation et de la confrontation des idées, le temps de la
réalisation enfin. La perception du temps opportun est notre meilleure alliée, elle nous
protège des velléités creuses ou des incantations si chères à ceux qui prétendent tout
savoir des solutions idéales.
Je souhaite à vos côtés un bel avenir pour notre ville. Incontestablement, ses qualités re-
marquables sous l'angle du cadre de vie naturel, urbain et social méritent une grande vi-
gilance. Cette conviction appuie les choix que nous faisons au quotidien, conscients de
servir un intérêt qui nous dépasse.Magazine d’information
de la Ville de Gradignan La prudence n'est pas une défaillance, elle n'exclut pas l'audace par ailleurs. Audace etN° ISSN : 1161-234 7
prudence favorisent une posture favorable à l'innovation, sans perdre le sens des réalités.
Directeur de Publication :
Michel Labardin, Maire Je vous souhaite ainsi qu'à vos proches une très bonne année 2011. Je souhaite que la
Rédaction et maquette : Laure Carnet dimension “ensemble” imprègne plus que jamais notre devenir commun.
Photos : service communication
(sauf mention contraire)
tél. : 0556 756525
communication@ville-gradignan.fr
www.ville-gradignan.fr
Pré-presseet impression :
Imprimerie Laplante
Tirage: 13 500 exemplaires
Imprimé sur papier recyclé CyclusPrint
avec des encres végétales, Maire de Gradignan
par un imprimeur labellisé “Imprim’Vert”
Distribution du 24 au 27 janvier 2011 Vice-Président de la Cub
le sommaire
Nouveau réseau de bus : ce que vous en pensez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p.4/5
La sécurité routière, l’affaire de tous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 8
DOSSIER : La science au service de la nature . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 9/12
Quartiers : Le commerce du centre-ville à l’étude . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 13
Janvier des tout-petits . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 15
Mascaret : l’esprit de la fête . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 17
Pratique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p. 20
2
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 3
Lionel Lizet58273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 3
l’actu...
C Ô T É V I L L E
En brefLivraison de 90 logements à Favardè
Jean Chevalier, conseiller
municipal à Gradignan de 1983
à 1989, nous a quittés le 612 000 novembre 2010 à l’âge de 90
ans. Cet ancien militaire de la
RAF et de l’armée de l’air
avait mené combat aux côtés
des Forces Libres. Il a été
régulièrement honoré au sein
des Camarades de Combats.
A Gradignan il était très pré-
sent, avec son épouse, dans le
Michel Labardin, maire, et Arnaud Lecroart, directeur général de Mesolia, tissu associatif sportif, notam-
ont reçu officiellement les premiers habitants du Domaine des Cépages le 6 décembre. ment celui du basket-ball. La
Ville de Gradignan s’associe à
Michel Labardin, maire conventionnés sont
la douleur de ses proches.
de Gradignan, et Arnaud quant à eux prévus pour
C’est le nombre de visi-
Lecroart, directeur géné- mi-2012.
teurs de l’expositionral de Mesolia habitat, Avec ses quatre cents lo-
Dans le cadre de la premièreont symboliquement re- gements sur six hec- “Regards sur les gre-
révision du Plan Localmis les clés de leur nou- tares, le Domaine des nouilles”, qui s’est tenue d'Urbanisme (PLU), un registreveau logement à deux fa- Cépages constituera un
à la Maison de la nature de concertation est ouvert :milles gradignanaises, le nouveau quartier de
vous pouvez venir en mairie6 décembre dernier au Gradignan, autour de du 8 juin au 5 no-
au service urbanisme déposerDomaine des Cépages. ses commerces, sa vembre. Cette exposition
Avec la résidence crèche et son espace vos demandes pour qu'elles
à la fois naturaliste et
Malbec, ce sont 90 nou- végétal préservé. Plus soient étudiées. Une enquête
scientifique a permis auxveaux logements sociaux que la construction de publique sera ouverte en 2013
qui ont été livrés à logements, il s'agit d'un visiteurs de tout âge de pour valider le projet du futur
Gradignan, dans le quar- projet d'aménagement PLU. Tél. : 05 56 75 65 27mieux connaître ces
tier Favard. Fin février urbain, dont la concep-
espèces, menacées pour
le reste des logements tion s'est intégrée à une
1/3 d’entre elles, et lesconventionnés sera li- réflexion globale tenant Le Centre communal de l’en-
vré, ainsi que les pa- compte des déplace- moyens à mettre en fance recrute des assistantes
villons en accession so- ments, des commerces maternelles agréées pour leœuvre pour participer à
ciale. Les logements non et des services. service d’accueil familial.leur sauvegarde.
Tél. : 05 56 75 20 77
INSERTION
Passeport pour la sortie
Le 10 décembre dernier, pour la première fois dans la région péniten-
tiaire (Aquitaine / Limousin / Poitou-Charentes), des passeports inter-
net multimédia (PIM) ont été remis à des détenus. C'était à la Maison
d'arrêt de Gradignan, en présence de Marie-Line Hanicot, directrice
interrégionale des services pénitentiaires, de Philippe Audouard, direc-
teur de la maison d'arrêt, et de Michel Labardin, maire. Deux anima-
teurs multimédia de la médiathèque ont encadré la formation de cinq
détenus à cette qualification diplômante qui, délivrée d'après un réfé-
rentiel national, atteste des capacités à utiliser un équipement infor-
matique et les services de base de l'internet. La médiathèque a mené
un important travail en amont avec la maison d'arrêt, où un espace
Cyberbase a ouvert dès 2009, pour mettre en place ce projet qui se
poursuit aujourd'hui avec d'autres détenus volontaires. Le PIM permet
d'apprendre à communiquer par messagerie, à chercher des informa-
tions et à utiliser des services en ligne, toutes compétences qui pour-
ront favoriser la réinsertion sociale.
3
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 3
Sylvain Laurans58273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 4
l’actu...
C Ô T É V I L L E
T R A N S P O R T SEn bref
Nouveau réseau de bus : ce que vous en pensezL’association “Prendre le Tram à
Gradignan” organise sa
3e réunion publique d’informa- En juin 2010, après quatre mois d'utilisation du nou-
tion vendredi 28 janvier 2011 à veau réseau de bus mis en place sur le territoire de la
19h salle Saint-Géry. Après un an
Communauté urbaine de Bordeaux, la mairie de
d’existence, ce sera l’occasion
Gradignan a souhaité faire un bilan de ce service avecde faire le point sur les actions
(pétitions et actions vers les ses habitants. Vous avez été 274 à répondre à l'enquête
élus) et les perspectives d’avenir de satisfaction qui vous était proposée : voici quelques
de l’association. Vous pourrez éléments se dégageant de l'analyse de ces réponses.
exprimer vos remarques, vos
attentes et/ou votre soutien au
cours de cette réunion conviviale ser le tram sans utiliser learmi les personnes ayant
répondu à l'enquête de bus, en majorité parce que lequi fera suite à l’assemblée géné- Psatisfaction, tous sont temps de transport des busrale de l’association (à 18h).
des utilisateurs des transports leur semble non compétitif
en commun, du tram plus que (93) ou la correspondance non
performante (81). du bus (263 contre 231). Parmi340 convives ont participé au
les six lignes de bus qui des-dîner spectacle organisé au
servent Gradignan, la liane 10 Pratique et respectueux deprofit du Téléthon, vendredi 3
est la plus utilisée par les per- l’environnement
décembre au Solarium. Il était
sonnes ayant répondu (cochée Pourquoi les Gradignanais
animé par les associations locales
utilisent-ils les transports en189 fois), devant la ligne 21
sur le thème de l’Espagne.
(85), la liane 8 (56), la corol 36 commun ? Ils sont 178 à les
Au total sur le week-end, ce sont Six lignes de bus(51), et loin devant les lignes trouver pratiques, 133 respec-
10180€ qui ont été récoltés puis desservent la ville de
86 (5) et 81 (1). tueux de l'environnement, 101
Gradignan, dont lareversés à l’Association française économiques, 88 rapides. 72 liane 10.
contre les myopathies. les utilisent parce qu'ils n'ontLe tram sans le bus
Côté tram, c'est bien entendu pas de voiture, et seuls 43
la ligne B (Pessac Centre – parce qu'ils les trouvent sûrs.
Claveau) qui est la plus utilisée L'objet des déplacements en
par les Gradignanais (cochée transports en commun est
avant tout le loisir (171) ou251 fois), devant la ligne A
(Mérignac Centre – Floirac pour faire des achats ou des
Dravemont ; cochée 88 fois) et courses (152). 75 personnes
la ligne C (Bègles Terres déclarent les utiliser pour se
Neuves – Les Aubiers ; cochée rendre au travail, 69 pour des
soins de santé, 47 pour les64 fois). Cependant la liaison
Centre de Gradignan – Peixotto études. Les principales desti-La Caisse primaire d’assuran-
(connexion tram B) est jugée nations sont Bordeaux Centre
ce-maladie de la Gironde pro-
non satisfaisante par 114 per- (246) et la Gare Saint-Jean
pose aux personnes diabé-
sonnes contre 108. A noter que (113), devant le CHU (58). Les
tiques un nouveau service
établissements scolaires et152 personnes déclarent utili-
d’accompagnement. Baptisé
Sophia, gratuit, il s’adresse aux
patients atteints de diabète de
type 1 ou 2, de plus de 18 ans,
pris en charge à 100%.
Tél. : 0 811 709 709 (prix d’un
appel local depuis un poste fixe)
www.sophia-infoservice.fr
Dominique Rolland,
président de l’associa-
tion “Prendre le tram
à Gradignan”, a remisLa Caf de la Gironde change de
symboliquement au
numéro de téléphone : il faut maire, le 23 décembre
au bar “Le Terminus”,désormais composer le 0 810
les 10 428 signatures25 33 10 (prix d'un appel local
recueillies par la péti-
depuis un poste fixe). tion demandant que
Gradignan soit desser-
vie par une ligne de
tramway.
4
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 358273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 5
l’actu...
C Ô T É V I L L E
3 questions à
Nouveau réseau de bus : ce que vous en pensez Michel Labardin,
Maire de Gradignan,
Vice-Président
de la Communauté urbaine
de Bordeaux
Êtes-vous surpris des résultats du ques-
tionnaire ? Cela correspond-il à ce que
vous pensiez ?
Je ne suis pas surpris par ces appréciations, qui
correspondent bien aux objections que nous
avions soulignées lors de la mise en service auprès
de Kéolis : une liane 10 trop sinueuse, pas de des-
serte du centre depuis les quartiers denses (les
trajets Favard-Centre et Malartic-Centre nécessi-
tent deux bus). Par ailleurs, si la desserte de la ga-
re Saint Jean est une excellente chose, le fait que
le centre de Gradignan soit en bout de ligne ne
permet pas une grande fiabilité des horaires.
universitaires, tous confon- respectés (17), ou encore une
dus, représentent 67 réponses. correspondance à Peixotto peu
Quelles sont les dernières avancées sur le
Seules 30 personnes déclarent agréable voire dangereuse (9).
dossier tramway à Gradignan ?utiliser les transports en com- La ligne 21 satisfait pour ce
mun pour se rendre dans un qui est de son tracé (79 contre
Le Schéma directeur d'orientation des déplace-autre quartier de Gradignan. 17), sa ponctualité (62 contre
26), son temps de parcours (74 ments métropolitains (SDODM), initié par la
Ligne par ligne contre 15) et son confort (77 Cub, commence à prendre forme. Ainsi, à partir
Le questionnaire évaluait contre 12), mais ne remporte de l'enquête sur les déplacements des ménages,
ensuite la satisfaction des usa- pas les suffrages en ce qui plus de 50 itinéraires ont été étudiés au regard
gers ligne par ligne. Pour la concerne sa fréquence (62
notamment des demandes de déplacements, de
liane 10, la plus utilisée, on insatisfaits contre 33) et son
la limite urbaine existante et à venir. La desser-
note qu'il y a presque autant temps d'attente (54 contre 33).
te de Gradignan est apparue essentielle.de non satisfaits (102) que de La liane 8, dans l'ensemble,
L'échangeur 16 et l'ex RN 10 enregistrent dessatisfaits (99) du tracé (qui satisfait ses utilisateurs (tracé,
niveaux de fréquentation très élevés. Notre vil-impose un détour par le fréquence, temps de parcours,
domaine universitaire avant de confort), un peu moins sur le le figure ainsi parmi les quatre priorités rete-
rejoindre la Gare Saint-Jean). temps et les conditions d'at- nues par le Président de la Cub.
La fréquence des bus (toutes tente.
les 10 minutes) donne satis- Pour conclure, 140 personnes Quelles sont les prochaines étapes ?
faction à 136 personnes contre jugent ce nouveau réseau
62. La ponctualité recueille moins bien ou beaucoup
Le SDODM sera présenté au conseil de
105 réponses satisfaites contre moins bien que le précédent,
Communauté au printemps 2011, puis des76 non satisfaits, et le temps 71 le jugent mieux voire beau-
études viendront préciser des questions ausside parcours déplaît à 111 per- coup mieux. Les raisons qui
essentielles que le tracé et le mode retenusonnes contre 80. Si le confort les inciteraient à utiliser le bus
est souligné par 110 contre 76, plus souvent seraient en prio- (tramway, busway...).
les réponses se font plus par- rité des temps de trajet plus Je considère que nous devons intensifier nos
tagées sur les correspon- courts (125) et le respect des efforts et continuer à développer un argumen-
dances, le temps ou les condi- horaires (89). taire en faveur du tramway : rapidité, sécurité,
tions d'attente. Dans le champ Les résultats complets de cette
fiabilité et modernité. Les coûts économiques
libre, les remarques les plus enquête ont été remis, par le
doivent être considérés à moyen et long terme,
fréquentes concernant cette maire de Gradignan, à la
et de ce point de vue le tramway reste le plusligne ont été : un tracé par le Communauté urbaine ainsi
pertinent et le plus acceptable sur le plan envi-domaine universitaire peu qu'au gestionnaire du réseau,
ronnemental, à la hauteur des enjeux sociauxadapté, trop sinueux (33 dans le cadre du premier bilan
remarques), des horaires non de ce service en novembre 2010. de demain.
5
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 358273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 6
l’actu...
C Ô T É V I L L E
Quarante ans de prévention è
L'association gradignanaise Feu
vert, club de prévention spécia-
lisée, a fêté début décembre ses
quarante ans d'existence.
Créée en 1970, l'association Feu vert
s'inscrit dans le cadre légal de la préven-
tion spécialisée. Il s'agit de créer des liens
avec les enfants et adolescents pouvant
être en danger dans leur milieu de vie, afin
de favoriser leur adaptation sociale. Ce
travail de dialogue, de médiation et d'ac-
compagnement, réalisé dans le respect de
l'anonymat et la liberté d'adhésion, est
rendu possible par le fort engagement de
ses membres bénévoles et professionnels,
sous la présidence du Dr Denis Ruggiu,
membre fondateur de l'association. Denis Ruggiu, président de Feu vert, et Michel Labardin, maire de Gradignan,
lors du quarantième anniversaire de l’association.Feu vert compte aujourd'hui un psy-
chologue, une assistante sociale, une
secrétaire ainsi que trois éducateurs ligne Catherine Melul, première professionnelle, tout en informant et
spécialisés et un animateur socio-édu- adjointe au maire déléguée à la soli- sensibilisant les jeunes sur quatre
catif qui interviennent directement sur darité, au logement et à l'insertion, thématiques : assurance (types de
le terrain. Les éducateurs encadrent qui représente la mairie de contrat, constats...), mécanique
actuellement 200 jeunes qu'ils écou- Gradignan au Conseil d'administra- (entretien du véhicule, contrôle tech-
tent et orientent dans la vie quotidien- tion de l'association. nique...), police (risques routiers, uti-
ne. “Chaque cas est unique, il n’y a pas de La Ville de Gradignan et le Centre lité du code de la route...) et pre-
recette miracle, remarquent-ils. On communal d'action sociale soutien- miers secours en partenariat avec la
s’adapte à chaque situation, dans le res- nent l'action de Feu vert depuis sa Croix Rouge. C'est l'une des nom-
pect des jeunes, de leur anonymat, et au création. En 2010, une subvention breuses actions éducatives et sociales
service des familles. C’est un travail sur le exceptionnelle a été attribuée pour menées au quotidien par Feu vert.
long terme”. contribuer à son action en terme de 199 cours du Général de Gaulle
“Pas de grandes théories, mais des pro- sécurité routière. Il s'agit de partici- Permanences téléphoniques de
fessionnels de terrain, qui écoutent, per financièrement à l'obtention du l'équipe éducative le lundi de
accompagnent, soutiennent les jeunes, permis de conduire, dans un objectif 16h30 à 18h et le jeudi de
en toute simplicité et discrétion”, sou- d'aide à la mobilité et à l'insertion 10h30 à 12h au 05 56 89 05 21.
patrick.luraghi@free.fr
6
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 3
Feu vert58273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 7
l’actu...
En brefBoulangerie Bouniord : une histoire de familleè
Fondée il y a plus d'un siècle, l'entreprise familiale Bouniord fabrique à Gradignan,
tous les jours de l'année, du pain à destination des restaurants collectifs. Pierre Douillard, conciliateur
du canton de Gradignan, nous
a quittés le 7 novembre 2010 à
l’âge de 83 ans. Il a exercé
cette fonction chaque semaine
depuis 1988, à titre bénévole.
La Ville de Gradignan s’associe
à la douleur de ses proches.
Le recensement de la popula-
tion aura lieu du 20 janvier au
26 février 2011. Les enquêtes
de recensement sont désor-
mais partielles : seule une par-
tie de la population est
recensée chaque année. En
2011, ce sont 800 logements
qui seront recensés à
Le Maire, Michel Labardin, ici aux côtés de Joël Bouniord, gérant de l’entreprise Bouniord. Gradignan. Quatre agents
recenseurs ont été recrutés à
A la Boulangerie Bouniord, la journée chargement avant de partir pour leurs
cet effet. Chaque agent sera
commence à... 21h. Le pain, produit différents lieux de livraison, situés dans la
titulaire d'une carte tricolore
quotidiennement tout au long de grande agglomération bordelaise. avec photographie, cachet de la
l'année, est en effet livré à partir de 4h Ce sont en moyenne trente-cinq quintaux mairie, et signature du maire.
du matin aux clients de cette entreprise de farine qui sont transformés chaque Tél. : 05 56 75 65 08.
familiale dont les deux gérants, Marie- jour par la boulangerie Bouniord, et jus-
Christine Fabre et Joël Bouniord, sont qu'à quarante-sept les jours pleins.
frère et sœur. “Notre clientèle est consti- L'activité ne s'interrompt jamais car, si Mina et l’ours : c’était le spec-
tuée, entre autres, de sociétés de restau- les restaurants d'entreprises et les écoles tacle proposé aux familles des
ration, de restaurants d’entreprise, de cli- font relâche le week-end, ce n'est pas le enfants accueillis dans les
niques, hôpitaux et maisons de retraite, cas des hôpitaux, des cliniques ou enco- structures petite enfance de la
Ville, samedi 27 novembre. Cede collèges, lycées et écoles, ainsi que de re de la Maison d'arrêt, dont Bouniord
moment féérique, temps fortrestaurants traditionnels”. vient de remporter le marché.
de l’année du Centre commu-L'entreprise emploie aujourd'hui Un rythme de production et un“35 quintaux nal de l’enfance et véritabletrente salariés pour une surface découpage des tâches de cha-
fête familiale, a fait salle comblede production de 1500m², située de farine cun qui nécessitent rigueur et
au Solarium. La représentation
cours du Général de Gaulle : onze organisation. “Tout est informa-par jour” était suivie de l’apparition du
pour la production du pain pro- tisé en réseau : la moindre ano-
Père Noël, et d’un goûter.
prement dite, quatre préparateurs en char- malie est ainsi immédiatement repérée,
ge du conditionnement, douze chauffeurs, souligne Marie-Christine Fabre. Nous
une personne chargée de la maintenance avons mis en place il y a cinq ans la métho-
du matériel et deux secrétaires. de HACCP (“Hazard Analyses Critical
L'arrivée du personnel est échelonnée, en Control Point” : analyse des dangers, maî-
fonction des tâches de chacun, à partir de trise des points critiques)”. Cet outil de
21h, quand la production commence. Au contrôle de la sécurité agro-alimentaire
pétrissage effectué par les boulangers permet d’analyser, à chaque étape de la
succède le transfert sur une ligne automa- fabrication du produit, la possibilité d’in-
tique, qui divise, allonge et fait les boules troduction d’un danger, qu'il soit micro- Vous êtes à la recherche
de pains. Puis c'est la fermentation, et la biologique, chimique ou physique, afin d'un emploi ? Les conseillers
cuisson. A partir de minuit débute le tra- d'empêcher son apparition. “Cette métho- emploi de la mairie reçoivent
sur rendez-vous. Vous pouvezvail de conditionnement des pains. Puis de, que nous remettons à jour chaque
aussi bénéficier d’une aide à lales préparateurs répartissent les com- année, nous permet non seulement de
rédaction de CV. mandes, avant l'arrivée des équipes de répondre à l'obligation de traçabilité, mais
Tél. : 05 56 75 65 07 ou 65 05.livraison à 4h du matin : les huit camions aussi d'assurer la meilleure qualité pos-
se succèdent dans les quatre halls de sible et la sécurité pour les aliments”.
7
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 358273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 8
services...
C Ô T É V I L L E
La sécurité routière, l’affaire de tousè
Le 19 octobre, la place Bernard
Roumégoux accueillait un villa-
ge de la sécurité routière afin
de sensibiliser le grand public
aux dangers de la route.
En août 2010, le nombre de
décès sur les routes a baissé de
4,9% par rapport à août 2009.
Pourtant, parce qu'un tué sur la “route est toujours un mort de
trop, la vigilance reste de mise.
Afin d'y sensibiliser tous les
publics concernés, et ce dès le
plus jeune âge, la mairie de
Gradignan a organisé, en partena-
riat avec la Mission sécurité rou-
tière de la Préfecture de
Gironde, un village de la sécurité
routière. Installé place Bernard
Roumégoux le 19 octobre, il a
notamment accueilli seize classes
de CM1/CM2 de Gradignan ainsi
que deux classes de cinquième du A l’occasion de la test au choc ou encore un simu- vigilance et de la prévention.
journée de la sécuritéCollège des Fontaines de lateur de conduite auto et moto Le lendemain, une journée spéci-
routière, les sapeurs-
Monjous. Un quiz, axé sur l’utili- ont complété le dispositif de sen- fique pour le public senior, animéepompiers ont
procédé, dans un butsation des deux-roues, thème sibilisation. Enfin, une démonstra- par une monitrice d'auto-école,
de sensibilisation, à
2010 de la semaine nationale de tion grandeur nature des sapeurs- était organisée au foyer Saint-une simulation de
la sécurité routière, leur a permis désincarcération d’un pompiers a permis au public de Géry. Elle permettait d’actualiser
blessé victime d’und’évaluer leurs connaissances en comprendre les méthodes ses connaissances des nouveauxaccident la route.
terme de prévention et de sécu- employées en cas d’accident de la panneaux de signalisation et de
rité routière. Des animations route, et ainsi de prendre contrôler ses réflexes de conduite
telles que la voiture tonneau, le conscience de l’importance de la à l’aide d’un simulateur.
Être maire, comment ça marche ?
Comment devient-on maire de Gradignan ?
Comment s’organise une journée type de pre-
mier magistrat de la commune ? Faut-il
demander l’autorisation du Président de la
République pour faire des travaux ? Ce sont
quelques-unes des questions posées par des
élèves de sixième au maire de Gradignan lors
de leur visite à l’hôtel de ville. A la demande
des établissements scolaires, dans le cadre
des cours d’instruction civique, plusieurs
classes se sont en effet récemment rendues
en mairie pour comprendre le rôle de la com-
mune dans la vie quotidienne des citoyens,
l’organisation des services à la population, et
découvrir la diversité et le contenu des
métiers qui portent l’action municipale.
Ce parcours permet également aux jeunes
Le maire de Gradignan reçoit régulièrement des classes pour leur expliquer “in
visiteurs d’aborder les principes de responsa-
situ” ce que sont les missions et les responsabilités de sa charge. Ici, il répond aux
questions des élèves d’une classe de 6e du collège des Fontaines de Monjous. bilité des citoyens.
8
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 358273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 9
le dossier
Pôle scientifique et technique
La science au service de la nature“ ”
Outils pédagogiques
de découverte,
d'information et de
sensibilisation à l’en-
vironnement, la
Maison de la nature
et l'écomusée de
la vigne et du vin
forment, à Gradi-
gnan, un pôle scien-
tifique et technique
relié par l'Eau Bourde.
Transmettre le savoir
scientifique
et terrien p. 10-12
Un musée à sentir,
à toucher et à goûter p. 11
Des nouvelles
du parc du Moulineau p. 12
9
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 358273 MAIRIE GRADIGNAN Mag 253.qxp BAT_Ensemble 13/01/2011 10:18 Page 10
le dossier
E N V I R O N N E M E N T
Transmettre le savoir scientifique et terrien
Transmettre le savoir, ai-
der à mieux com-
prendre et découvrir
la faune et la flore, son
évolution et les moyens
de la préserver, ce sont
les objectifs du pôle
scientifique et technique
qui s'est développé à
Gradignan, au fil des
trente dernières années.
omment les vaches
font-elles du lait ?CPourquoi les étoiles
brillent-elles ? Comment le rai-
sin devient-il du vin ?
Pourquoi y a-t-il des rosiers
dans les vignes ? Ce sont
quelques-unes des questions
fondamentales qui se posent
un jour ou l'autre dans une fa-
mille... et auxquelles il n'est
Le couple de lapins-chèvres accueilli au parc du Moulineau dans le cadre du partenariat avec le Conservatoire des races d’Aquitaine a déjà
pas toujours si simple de ré- donné naissance à une première portée, qui a été remise au Conservatoire quatre semaines plus tard comme prévu par la convention.
pondre ! Elles relèvent pourtant
Transmettre la connaissance jouent un rôle essentiel : lade la connaissance de notre en-
de notre environnement Maison de la nature et l'éco-vironnement immédiat : la ter-
La culture scientifique et tech- musée de la vigne et du vin.re, les écosystèmes, la faune et
nique “rurale” a, très vite, tout Reconnues pour leur rôle dela flore... une nature particu-
naturellement pris sa place à préservation du patrimoinelièrement présente et visible
Gradignan. Depuis trente ans naturel, elles ont pour voca-dans notre ville.
en effet, la commune dévelop- tion de transmettre, particu-
pe des outils pédagogiques de lièrement aux plus jeunes, la
découverte, d'information et connaissance de notre envi-
de sensibilisation au patrimoi- ronnement, et de les sensibili-
ne naturel, historique, archi- ser aux gestes éco-citoyens.
tectural et économique. Ces gestes, qui permettent aux
Elément majeur du paysage hommes et à la nature de vivre
communal, axe environne- en harmonie, sont d'ailleurs
mental et culturel parfois très anciens
“Connaître de la ville, l'Eau mais simplement ou-
Bourde est, avec bliés : garder dans sonpour mieux
ses affluents la jardin un tas de feuille
préserver”Rouille du Moulet pour le hérisson, fidèle
et le Pontet, le fil second du jardinier,
conducteur naturel de ce pôle ou du bois mort pour per-
environnemental. La rivière mettre aux oiseaux de nicher
relie non seulement les parcs dans ses cavités.
et les quartiers qu'elle traver-
se, mais aussi les équipe- Projets pédagogiques
ments qui la jalonnent. Lieux d'animation pédago-
Parmi eux, deux structures gique, la Maison de la natureLes rangs de vigne situés à l’extérieur de l’écomusée de la vigne et du vin ser-
vent de terrain de jeu naturel aux tout-petits lors de l’accueil en animation. pédagogiques et culturelles et l'écomusée accueillent toute
10
E n s e m b l e G r a d i g n a n - n ° 2 5 3

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.