Les Libellules et Éphémères de la Réunion

De
Publié par

Avec ce livre Les Libellules et éphémères de La Réunion, volontairement écrit dans un langage clair et illustré de photographies exceptionnelles, Dominique Martiré réalise un document incontournable pour qui veut se familiariser avec ceux-ci.

Ce travail est judicieusement complété par une clé de détermination simplifiée des libellules adultes. Elle permettra aux naturalistes, de pouvoir rapidement reconnaître et nommer les 21 espèces de libellules et les 2 espèces d'éphémères de l'île, sans être obligés de faire appel à un spécialiste. Sa diffusion auprès d’un large public devrait aider à une meilleure perception par les réunionnais et les nombreux visiteurs de passage, du monde merveilleux des insectes des milieux humides.

L'auteur : Dominique Martiré sillonne la Réunion, son île d'adoption, dans tous les sens depuis 35 ans, à la recherche d'animaux à photographier. Devenu un spécialiste reconnu de la faune entomologique locale, il participe à de nombreuses études avec l'Insectarium de la Réunion et a déjà écrit plusieurs ouvrage. Il est notamment l'auteur de l'ouvrage « Les papillons de la Réunion et leurs chenilles », paru en 2008 aux éditions Biotope.


Publié le : mardi 26 janvier 2010
Lecture(s) : 19
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782366621013
Nombre de pages : 72
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Conception et réalisation : BIOTOPE

Recherche de financements : Olivier Larrey

Suivi éditorial : Béatrice Garnier, Michel Geniez

Création et mise en page : Béatrice Garnier, Vincent Lemoine

Traitement de l’iconographie : Germain Tavan

Relecture Biotope : David Richin

Relecture Publications scientifiques du Muséum : Julien Marmayou






Impression : Litosplai S.A. Barcelona (Espagne)

Parthénope Biotope, 22 boulevard Maréchal Foch, BP 58, 34140 Mèze

Responsable des ventes : parthenope@biotope.fr
Tél. : 33 (0)4 67 18 65 39 Fax : 33 (0)4 67 18 46 29

© Collection Parthénope, Mèze 2010

Dépôt légal : Octobre 2010
Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays.

Collection Parthénope est une marque de Biotope

Rhyothemis semihyalina

Le genre Orthetrum à La Réunion

Orthetrum brachiale

Orthetrum stemmale

La famille des Corduliidés

Hemicordulia atrovirens

Annexes

Bibliographie

Glossaire

Référence bibliographique à utiliser :

Martiré D., 2010. - Les Libellules et Éphémères de La Réunion. Biotope, Mèze (Collection Parthénope);
Muséum national d’Histoire naturelle, Paris, 72 p.

Préface

Lors d’un premier séjour sur l’île de La Réunion, il y a une quinzaine d’années déjà, j’avais été impressionné par l’accueil chaleureux, la joie de vivre et la bonne humeur des Réunionnais. Ce voyage familial fut également pour moi la véritable découverte d’une nature exubérante et de paysages grandioses.

Pour un naturaliste européen, il est inattendu et stupéfiant de pouvoir passer, en moins d’une heure, du lumineux paysage minéral et aride du plateau sommital du piton de la Fournaise, à la luxuriante forêt ombrophile recouvrant les flancs nuageux du piton des Neiges. En revanche, ma surprise avait été grande de n’y point voir grouiller une multitude d’insectes. Tout juste avais-je pu observer de rares papillons comme le Monarque et le Satyre du soir, ou quelques libellules tels l’Anax empereur – connu jusqu’en Europe – et la Libellule globe-trotter qui vagabonde sur les continents et les îles circumtropicales.

Tant pour les néophytes amoureux de la nature que pour les naturalistes confirmés, le magnifique livre sur les libellules et les éphémères que nous propose Dominique Martiré devrait satisfaire leur insatiable curiosité, tout en comblant une préjudiciable lacune dans ce domaine particulier des sciences naturelles réunionnaises.

Les éphémères indigènes de l’île restent un groupe très modestement représenté, avec seulement deux espèces. Je n’y reviendrai pas même si l’une d’elle est endémique. En revanche, les premiers travaux de Selys-Longchamps publiés entre 1862 et 1872 signalaient déjà neuf espèces de libellules à La Réunion (l’île Bourbon de l’époque). Bien plus tard, Fraser produisait en 1957 une première synthèse des 15 espèces alors connues et il dénommait un nouveau taxon, Coenagriocnemis reuniense, l’une des deux espèces endémiques de l’île. Depuis ces deux illustres entomologistes, notre connaissance de la faune des libellules de La Réunion s’est encore enrichie puisqu’en ce début de xxie siècle pas moins de 21 espèces y ont été constatées. Sans prendre un énorme risque, il est possible d’écrire que cette odonatofaune est maintenant bien inventoriée et sans doute proche de l’exhaustivité.

Avec ce beau livre qui est volontairement écrit dans un langage clair, évitant dans la mesure du possible les termes trop techniques et richement illustré de photographies souvent exceptionnelles, Dominique Martiré réalise un remarquable porter-àconnaissance sur ces deux groupes d’insectes vivant en terre réunionnaise. Ce travail est judicieusement complété par une clé de détermination simplifiée des libellules adultes. Elle permettra aux naturalistes généralistes de pouvoir rapidement reconnaître et nommer ces insectes sur le terrain, sans être obligés de faire appel à un spécialiste. À n’en pas douter, ce petit volume de la collection Parthénope, édité par les Éditions Biotope, le MNHN et avec le soutien du Parc national de La Réunion, constitue un document incontournable pour qui veut se familiariser avec les éphémères et les libellules de La Réunion. Sa diffusion auprès d’un public aussi large que possible devrait aider à une meilleure perception, par les Réunionnais et les nombreux visiteurs de passage, du monde merveilleux des insectes des milieux humides dont la préservation est loin d’être assurée dans un monde au développement peu respectueux de notre Mère Nature.

Daniel Grand
Membre de la Société odonatologique de France
Membre de la Société entomologique de France

Auteur de nombreuses publications sur les libellules ; auteur avec Jean-Pierre Boudot du livre : « Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg », Biotope Éditions, 2006 (Prix Gadeau de Kerville, attribué par la Société entomologique de France, en 2008).

Libellules, un monde délicat à découvrir...

Avec ses quatre grandes ailes transparentes, la libellule évoque légèreté et élégance. Pourtant, c’est sous forme de larves cachées sous l’eau que ces espèces passent plus des trois quarts de leur vie.

Prédatrices, vivant dans les zones humides et faciles à observer, elles sont pour certaines, d’excellents indicateurs de la présence, voire de la qualité de ces milieux.

Cette caractéristique est d’autant plus importante que les zones humides figurent parmi les milieux naturels les plus menacés au monde. L’inventaire récent des zones humides de La Réunion en dénombre 192, dont 169 dans le coeur du Parc national. Celles-ci représentent 79 % de la surface des « zones humides » de l’île.

Ischnura senegalensis (Coenagrionidae).

Alliant passion, pédagogie et rigueur scientifique, Dominique MARTIRÉ a réalisé un « guide » pratique et accessible, tant par sa simplicité que par son niveau de qualité. Les magnifiques illustrations, détaillant les différentes phases et coloration de ces espèces, sauront, je l’espère, susciter l’intérêt de tous, qu’ils soient simples curieux ou passionnés de nature. Que l’auteur en soit ici remercié et félicité.

Cette mission de sauvegarde et de valorisation du patrimoine naturel et culturel est primordiale pour le Parc national. Il est, depuis le 1er août 2010, gestionnaire du site d’exception des Pitons, Cirques et Remparts de l’île de La Réunion inscrit au patrimoine mondial (Unesco) notamment pour la richesse de sa biodiversité. L’ouvrage de Dominique MARTIRÉ se présente comme un outil de découverte de ce patrimoine à préserver pour les générations futures. C’est donc très volontiers que le Parc national s’associe à cette démarche de partage des connaissances.

Oté, alon bat karé Grand Etang pou guet ensemb bann libellules !

Daniel Gonthier
Président du Parc national de La Réunion

L’auteur

Dominique Martiré sillonne La Réunion, son île d’adoption, dans tous les sens depuis 35 ans, à la recherche d’animaux à photographier, et plus particulièrement les insectes.

En collaboration avec l’Insectarium de La Réunion, il a édité un livre sur les papillons de cette région, l’ouvrage le plus complet réalisé à ce jour :

Martiré D. et Rochat J. (2008) Les papillons de La Réunion et leurs chenilles. Collection Parthénope, Biotope, Mèze, France. 496 p.

Il participe, avec l’Insectarium de La Réunion, aux Études de l’entomofaune réunionnaise :

Rochat J...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.