News hiver 2009-2010.pdf - HIVER 2009-2010

Publié par

News hiver 2009-2010.pdf - HIVER 2009-2010

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 139
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
EDITO Pour ce seizime numro, la rdaction a souhait donner la parole à des expatris au parcours un peu dirent. Quil sagisse dun couple qui a voyag 3 mois à travers lAmrique du Nord avant de sinstaller à Vancouver, de pvtistes qui ont dcid de crer leur entreprise, ou encore de 4 amis qui ont lanc la premire web-srie ranco-qubcoise, tous ces parcours exceptionnels sont à dcouvrir dans ce numro hivernal. Nous ne manquerons pas galement de revenir sur les êtes de Noël à ltranger, que ce soit sur une plage dAustralie ou sous la neige qubcoise Trs bonne anne 2010, La rdaction
SO S M O MA M IR M E AIRE
Entrepreneur au Canada, pourquoi, comment ? ...p. 2 Tmoignage ..............................................................p. 4 Noël à la plage ..........................................................p. 8 Noël loin des siens ..................................................p. 9
La poutine au vin ...................................................p. 10 Un week-end à Victoria ...................................... p. 11 Cuisine du Canada .................................................p. 12
 
p.2
Entrepreneur au Canada, pourquoi, comment ?
davantages : un taux dimposi -tion bien meilleur (de lordre de 2 fois moins quen étant salariés avec le même niveau de reve-nus), possibilité de faire des achats professionnels, notam-ment bureautiques et informati-ques, sans payer la GST ( Goods and Services Tax , équivalent de la TVA)… Laspect visa est également à considérer avant de se lancer dans laventure de la création dentreprise. En loccurrence, une demande de RP qui serait le plus pratique pour nous aurait peu de chances daboutir avant Marine et son conjoint sont et linvestissement nous a fourni lexpiration de notre PVT, sans partis à Calgary dans le cadre toutes les informations dont nous parler des conditions de la RP en dun PVT avant de changer de avions besoin pour nous lancer. catégorie entrepreneur : 2 ans stratgie et de dcider de crer Aussi étonnant que cela puisse dexpérience en tant que diri -leur entreprise pour orir leur paraître, créer une entreprise au geant dentreprise, et des actifs service en tant que consul-Canada est dune facilité décon - de $300 000 CAD minimum. tants à diverses entreprises. certante et ne nécessite aucun Impossible pour nous dans Retour sur leur parcours avec apport de fond autre que le paie- limmédiat. Marine. ment des frais denregistrement et de rapport sur le nom que vous Nous nous sommes donc tour-La crise dont tous les médias souhaitez obtenir ($220). Le tout nés vers le permis de travail parlent tant sest concrétisée se fait entre 24 et 48h sans avoir temporaire. pour nous lors de notre arrivée à se déplacer de chez soi, pour Seul hic dans cette affaire : il au Canada, diplômes et stages peu que lon ait une carte de cré - paraissait impossible à première en poche, début juin 2009. dit et un accès internet. Tout est vue de postuler à un visa de tra-Après des petits jobs communs à expliqué dans ce petit guide  édité vail temporaire en tant quentre-nombre de pvtistes, nous avons par le gouvernement. preneur puisquil fallait soumettre assuré notre présence maximale des pièces que seul un salarié sur tous les supports demploi et Nous avons choisi lincorpora - pourrait obtenir. activé tout ce que nous pouvions tion fédérale qui nous permettait au niveau de notre réseau de nous constituer en société et Après de nombreuses recher-malheureusement, les réponses dêtre reconnu sur lensemble du ches, il est en fait tout à fait possi-étant toujours les mêmes (excel-territoire Canadien, ce qui impli-ble dobtenir un permis de travail lent profil, mais la crise !), nous que quune personne morale temporaire en tant quentrepre -avons envisagé de créer notre distincte de nous a été créée et neur, mais il faut alors remplacer propre emploi pour ne pas res- que nous avons certaines obli- lettre de lemployeur et avis sur ter inactif et trouver un rempart à gations concernant les comp- le marché du travail par un plan linquiétude qui montait quant au tes et assemblées des action-daffaire qui présente en détail devenir de notre expérience sur naires Cela dit, nétant que 2 lactivité de votre entreprise. place. actionnaires, nous sommes du même coup dispensés dun bon Il faut réussir à démontrer que Industries Canada , le portail nombre dobligations règlemen -vous être profitable au pays, que spécialisé sur lentrepreneuriat taires et profitons de beaucoup vous avez des contrats qui vous Newsletter PVTISTES.NET -Hiver 2009
 
 
Entrepreneur au Canada, pourquoi, comment ? suite
font vivre, que vous consommez sion conduira un client potentiel tirer le meilleur parti des disposi-ici, idéalement que vous avez à vous donner une chance en tions canadiennes et devenir un embauché ou comptez embau-vous confiant un premier contrat. entrepreneur heureux. cher des Canadiens (un compta- Souvent sous forme de « contrac- À chacun ensuite de donner le ble pour votre entreprise consti- tor », une habitude très répandue meilleur de lui-même pour inté-tue un bon début, même si vous ici : cest un peu du freelance, que resser des clients toujours à laffût ne lavez quen « contractor » : vous pouvez accepter en votre de différences et de nouveautés votre entreprise se trouve dans le propre personne, ou via une entre- parmi les multiples entreprises qui portefeuille de clients du cabinet prise que vous créez (ce dernier les sollicitent. dexpertise comptable, vous fai - est, je le répète, bien plus intéres-tes donc « travailler » léconomie sant en termes dimposition où vous Marine Chavannaz canadienne). passez de 30 à 13% en comparaison Avec Alexander Akel d’un contrat « en propre »). Votre h t t p / / w w w . d e s t i n a t i o n -Vient ensuite la partie plus ardue client peut donc vous révoquer c a n a d a . o v e r - b l o g . c o m Une fois la forme créée, il vous faut quand bon lui semble, encore plus « faire du chiffre » tout simplement facilement quen salariat, et vous pour pouvoir vivre. Il serait vain ne signez même pas nécessaire-de vouloir généraliser car chaque ment de contrat au fur et à mesure entreprise est différente, mais une quon vous propose de travailler chose que nous pouvons établir sur des projets. comme un fait après 6 mois ici dont 3 en tant quentrepreneurs : dans En revanche, vous facturez les louest, tout marche au réseau. On heures que vous y passez ainsi est presque dans la devise « Ce que les taxes (5% en Alberta via la nest pas ce que vous connaissez, GST, puisque pas de taxe provin-mais qui vous connaissez » et ciale), et si votre chiffre d’affaire est ça ne facilite pas la vie des nou- inférieur à $200 000 CAD par an, veaux chefs dentreprise, surtout votre comptable vous conseillera quand votre offre est un service. certainement de vous passez en  Nous avons pour notre part fait « quick accounting method » ce feu de tout bois : réseaux sociaux qui fait que vous ne rendrez à et professionnels, connaissances létat Canadien que 2,6% de la sur place, tout le monde a été GST que vous aurez facturé et contacté, jusquà ce quun premier encaissé. Sur un contrat de client nous fasse confiance à l’is - $1 000 par exemple, vous facturez sue dune entrevue. Là encore, en Alberta $50 de GST, et nen ren-et comme pour tout emploi, cest dez que $26 à létat, gardant ainsi votre rencontre avec linterlocu-le reste pour vous. Il est facile de teur qui déterminera la suite. voir que de belles économies sont Venant de bien loin, avec des ainsi possibles pour les petites façons de travailler bien différen-entreprises ! tes, nous avons décidé de capita-liser là-dessus, en acceptant le fait En somme, il est vraiment aisé dêtre « green » (tout jeune dans le pour tout un chacun de créer son secteur) mais en revendiquant nos entreprise ici et il y fait bon vivre méthodes et notre expérience de pour ceux qui le tentent, ne serait-vie dailleurs.ce quen matière dimposition. Cela dit, de la persévérance dans Et cest là quon voit la différence la recherche dinformations et un sur lesprit dentrepreneur nord- bon comptable sont des armes qui américain : cette bonne impres- nous semblent indispensable pour Newsletter PVTISTES.NET -Hiver 2009
p.
p.
Tmoignage
Partir au Canada un an sans dit « on se casse ? » et jai dit en profiter pour se balader à Banco. lintrieur du pays et de son Katy : Une fois daccord sur le voisin rontalier peut paraître principe, nous avons cherché aberrant, pourtant peu nom-les possibilités qui soffraient à breux sont ceux qui osent aire nous et cest là que le Canada un vrai road trip. Dans une est apparu comme le pays qui rgion du monde où les routes convenait le mieux à ce que sont droites et les vhicules nous recherchions et que nous impressionnants, entrepren-avons décidé de partir en PVT dre un tel priple ncessite avec lidée de demander un tout de même une sacre orga-Développement Professionnel nisation. Cest ce quont ait ou une Résidence Permanente Katy et David, alias Introl sur par la suite. Cest en apprenant le orum, en parcourant plus quil ny avait que 2 semaines de de 20 000 km en 3 mois avant congés payés au Canada que de sinstaller à Vancouver pour nous est venue lidée de faire le reste de leur PVT. les vacances avant le travail Le temps nous a paru bien long Combien de temps sest-il pendant 8 mois, mois pendant pass entre le moment où lesquels nous avons lu tous les vous avez dcid de aire votre blogs et guides de voyage ima-road trip et celui où laventure ginables, mais ce laps de temps a commenc ? nous a été utile pour planifier David : 8 à 9 mois. Katy lor- le voyage et constituer un petit gnait depuis quelques temps pécule afin de pouvoir bien en vers un VIE (ndlr : Volontariat profiter. International en Entreprise) à létranger, et jétais prêt à la sui-Quelles sont les tapes pri-vre si elle trouvait quelque chose mordiales de lorganisation ? de sérieux. Et puis, le 15 mai Katy : Il faut bien sûr établir un 2008, un petit incident profes- itinéraire mais plus nous y avons sionnel a tout déclenché. Le soir, réfléchi et plus il s’est allongé en rentrant à la maison, elle ma donc ça sest construit petit à Newsletter PVTISTES.NET -Hiver 2009
petit, au fil des mois, en fonction des possibilités que notre budget prévisionnel nous permettait den -visager. Nous avons donc passé pas mal de temps à réfléchir aux moyens de faire grossir ce bud-get pour pouvoir faire tout ce dont nous avions envie, ou presque. Cela passait par exemple par la négociation de ma démission en licenciement (jétais en CDI, la question ne se posait pas pour David, intermittent du specta-cle), la vente de nos meubles et de la voiture car nous ne comp-tions pas revenir au bout dun an et létude approfondie des droits et devoirs dun chômeur vis-à-vis du Pôle Emploi. Pour finir, il a fallu se renseigner sur toutes les formalités administratives et essayer de tout caser dans les valises en évitant davoir à payer un excédent de bagages Comment avez-vous choisi les villes que vous vouliez visiter et combien de temps rester à chaque ois ? David : Au départ, on avait prévu la traversée du Canada, de Montréal à Vancouver, en deux semaines. Et puis on sest dit quil était dommage de ne pas profiter de la proximité avec les États-Unis pour y faire un petit tour (nous navions jamais mis les pieds en Amérique du Nord), et un premier périple dun mois sest mis en place. Au fur et à mesure que lon se penchait dessus, on rajoutait une étape par ci, une autre par là, allant même jusquà rajouter un détour de deux semaines pour descen-dre jusquen Louisiane. Cest ainsi qu’au final nous nous som -mes retrouvés avec un circuit de quatre mois, dont trois aux États-Unis. Pour profiter au mieux du  « V » de PVT, bien quayant 
 
 
Tmoignage suite
décidé de ne venir en touristes très bonne affaire, avec 172 000 David : En incluant la voiture et au début et de le faire valider kilomètres au compteur et un ses frais (immatriculation, assu-quen passant la frontière vers la remplacement récent de la trans-rance, carburant), nous en avons Colombie Britannique à la fin du mission. Mis à part les vidanges eu pour un peu moins de 8000€ mois de juin. tous les 5 000 kilomètres et le à tous les deux, en comptant Katy: Les seules étapes à 100% changement de quelques pièces tous les extras (shopping, attrac-confirmées avant le départ étaient à Québec, lIntrolmobile a parfai -tions, visites...). On ne s’est vrai -les 2 semaines ½ à Montréal et tement rempli sa fonction tout au ment pas privé, et on a vraiment les 3 nuits à Las Vegas en juin long des 20 500 kilomètres de la sensation d’en avoir profité à pour lesquelles nous avions notre road-trip. fond. réservé lhôtel 3 mois en avance. Et la ville darrivée, Vancouver Tout le reste était sujet à chan-gement. On a choisi certains endroits après en avoir entendu parler ou avoir lu des blog/vu des photos sur Internet et on a atterri dans dautres un peu au hasard. Quant aux villes avec tous les films, séries, livres et tout ce quon entend dire sur les États-Unis, on a forcément une image en tête quon a envie de confronter avec la réalité. Cest ainsi quon a décidé de sar-rêter 2 jours à Bangor, Maine (cf. Stephen King) et de faire le détour par la Louisiane mais de Katy : En fait, quand vous trans-Où logiez-vous ? ne pas aller à Los Angeles (pour portez tout votre barda dexpatrié David : Pour lhébergement, nous justement éviter de confronter le avec vous en permanence, ça ne mythe à la réalité qui avait lair laisse pas trop le choix Et cela (awvownws. cooputcé hpsouurr nleg .cCooumc)hsurnlga  décevante). Il nous semblait inté - nous semblait le meilleur moyen  ressant davoir un aperçu de la de transport pour combiner majeure partie du temps. Outre côte Est, du « deep south », des liberté de mouvement (apprécia-laev ofanist  rdeen cnoen trriée n bepaauycero, upn oduse  merveilles naturelles des Parcs ble quand vous avez prévu dal -Nationaux et de la côte Ouest. ler au milieu de nulle part) et les gens très intéressants et diffé-Nous avons dû faire des choix et économies budgétaires (le prix rents, jamais avares en conseils « sacrifier » une bonne partie de de lessence aux États-Unis est tsauirn lee udr ev ilcleo.u cEhns ,p lunso udsu nnea vvionngs- la côte Est ainsi que le Midwest ridiculement bas par rapport à et le Nord. lEurope et les autoroutes sont jnaémgaaitsiv ee,u  bliae nm oaiun dcroen terxaipréer.ience gratuites). Au départ, nous pen - Dans les parcs nationaux, nous Voiture, van, train, bus, pouce ? spioounrs  éceonn oemffieste r dsourr mlei rl ogdeedmaennst avons opté pour le camping. Un Quel moyen de transport avez-mais, une fois entassés tous nos emplacement basique pour une vous choisi, pourquoi ? nuit coûte de 12 à 25$, suivant le David : Nous sommes arrivés bagages et les 4 pneus dété/ coin. Et à 2 ou 3 reprises, lorsque le 10 mars à Montréal, où nous t h r i i v p e ) r d ( a s n e s l  o l n e   l m e i  ni m v o a m n, e il n  t n  e d  u r  e r s o t a ai d t  lon en avait un peu marre on sof -sommes restés 3 semaines. plus de place frait une nuit en motel (compter 45$ Nous en avons profité pour y la chambre double en semaine, acheter un minivan (un Dodge 60$ le week-end). Motel 6, Super 8 Grand Caravan, déniché pour Combien cela vous a-t-il coût et Red Roof Inn sont très bien pour $3000 CAD sur Craigslist). Une au total ? cela, pas de mauvaises surprises. Newsletter PVTISTES.NET -Hiver 2009
p.
p.
Tmoignage suite
Katy : Nous navons pas tenté le la « bonne bouffe » et tester plein folk de Lafayette aux bayous de camping sauvage, nous avions de styles de cuisine différents, Thibodaux, nous avons profité à entendu trop dhistoire sur des donc lorsque nous sommes en fond de la dizaine de jours pas-campeurs qui se faisaient réveiller voyage, nous faisons du « tou- sés sur place. par des paysans armés de leur risme gastronomique » et cher- Les parcs nationaux de lUtah, carabine Et plus sérieusement, chons les endroits dans chaque et en particulier Arches, Bryce et nous navons pas vraiment lil ville traversée où il est possible Canyonlands nous ont vraiment pour dénicher les bons coins. Il de bien manger pour un budget marqués. Outre leur beauté, était plus simple de chercher les modéré (moins de $10) à moyen nous avions parfois la sensation campings gérés par les « State ($10-15), même s’il nous est dêtre seuls au monde, car début Parks Rangers », au confort par- arrivé une ou deux fois de nous mai, le flot de touristes n’a pas fois minime mais situés dans des faire plaisir et de débourser un encore débarqué. Dun coup, on endroits fantastiques. peu plus Idem avec la bière, se sent petit, très petit face à la jai réussi à traverser les Etats- nature et ses créations. Comment aisiez-vous pour LUingihst  scaarn sj aib odiréec ouunvee rts equuliel  yB uad  S E a n n  n F c r ô a t n é c  is v c il o le  s a , ur N o e nt w   é Y o  rk n  o e s t   manger sans avoir à vous rui-ner en restaurant ou en junk dplee inb odnen meisc rboi-èbrreass suenri eps equu i fpoanrt- fdéeruexn tgerso se tc opuopusrt adnet  csuir. pSrio cdihfes,- ood ?  David : Côté bouffe, si on nest tout Moins économique, mais on y trouve une atmosphère vrai-pas très regardant on peut sen là encore cest un choix, je préfé - ment très particulière qui nous tirer pour moins de 20$ par jour rais boire moins mais mieux. fsaoitn nneol,u s csaer ntgirr abnide n.a Àm atittereu r pedre- et par personne. Partout au bord des routes on trouve des Dinners et Family Restaurants proposant des formules Breakfast qui font petit-déj. ET déjeuner, pour une dizaine de dollars. Et les fameux fast-food bien sûr ! Sinon on peut aussi très bien manger pour un peu plus cher (mais très bon marché lorsque l’on vient avec des euros). Nous nous sommes fait léquivalent dun deux étoiles à Torrey, UT (du côté de Capitol Reef National Park) pour 80$ à deux, avec vin pour madame et dessert pour monsieur. La Louisiane aura été notre vraie oasis gastronomique. Cest juste incroyable ce quon tyr avmearnsgéee  vbeiersn .l..o uAepsrt,è sd e cleOlak,l ala- Parmi toutes les villes visites, poker et ex-magicien, Las Vegas homa jusquà San Francisco, les paysages traverss, quel-amuoram eéntg, aalevmece nlte s éstpé ecutna clgersa ndde  aura été une odyssée de la mal-les sont les grands moments David Copperfield et du Cirque bouffe. En gros on avait le choix que vous retiendrez ? du Soleil (« O » au Bellagio, entre mexicain, burger ou hot David : La Louisiane, sans hési-dog, dans des gargotes miteuses tation. Nous navons pas été beau à en pleurer, je ne pense sentant le graillon ayant le mono- emballés plus que cela par la p m a a s r r q e u v a o n i t r   a q v u a el n q t u lo e n c gt h e o m se p  s d ) a . ussi pole car seules dans un rayon de Nouvelle-Orléans, mais pour le Katy : Pareil mais je rajouterai plusieurs dizaines de miles... reste on sen est pris plein les Katy : Nous aimons tous les deux yeux (et les papilles). Du festival en plus le Colorado en coup de Newsletter PVTISTES.NET -Hiver 2009