Sciences en fête l'ordinateur et le jeu de go

Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 218
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Sciences En Fête: l'ordinateur et le jeu de Go
Lesélèves de 3ème du collège Sainte-Geneviève des Bois sont venus au Lri pour Sciences en Fêtes, suivis par diverses classes. “Sciences En Fête” est ensuite venu voir des enfants dans leurécole Jean Jaurès, au Plessis Robinson.
Inria Saclay IDF, Cnrs, Lri, UniversitéParis-Sud
Les jeunes ont d'abord vu pourquoi les chercheurs s'intéressent au jeu de Go:c'est un défi pour l'intelligence artificielle, car les ordinateurs restent médiocresàce jeu, et l'histoire a montréque rendre les ordinateurs brillants sur un problème les rend bien souvent brillants sur bien d'autres problèmes plus appliqués; c'est aussi un problème très proche de nombreux problèmes industriels de grande importance économique etécologique comme la planification de production électrique; c'est enfin le problème “test” sur lequel des chercheurs du monde entier comparent leurs approches – le jeu de Go est ainsi un bon moyen d'évaluer les technologies.
Huygens: ne machineàplusieurs
centaines de coeurs,àAmsterdam.
Le jeu de Go est aussi un moyen de comparer les ordinateurs du point de vue de leur capacitéàtravailler “ensemble”.Ainsi, les enfants, dont la plupart ont un ordinateur chez eux, ont appris que leurs ordinateurs sont (parfois) “multi-coeurs”, c'est-à-dire qu'il y a en fait lusieurs “ordinateurs” travaillant en un. Il convient donc de savoir faire travailler ensemble tous ces coeurs. Les ordinateurs utilisés en echerche, qui préfigurent certainement ceux que l'on aura partout dans ne vingtaine d'années, comportent un grand nombre de coeurs; ainsi, les enfants ont observéune machineàplus de 800 coeurs (photo ci-dessus). Certains enfants ont reconnu seulsle circuit de refroidissement (tuyaux en cuivre, photo ci-contre).
Apprendre les règles du jeu de Go ne prend que trois ou quatre minutes (cf encadréplus haut): au début le terrain de jeu est vide, puis noir et blanc jouentàtour de rôle, et un groupe encercléest tué(enlevédu plateau). Le joueur dont les pierres englobent le plus de terrain a gagné. Il y a un grand nombre de joueurs professionnels dans le monde, etle Go est une discipline scolaire dans certains pays – le jeu de Go est réputépour sa valeur pédagogique.
Lesélèves de l'école Sainte-Genevièjouve-Des-Bois ont ensuiteédeux parties contre MoGo; la première partie a d'abordétéjouée en faisant voter la classe sur chaque coup. La situationétait alors très favorableàla classe, proche de la victoire; mais par manque de temps, on est passéàun mode plus rapide oùchaqueélève joueàtour de rôle. Patatras! Une succession d'erreurs a entraînéla victoire rapide du programme. Bonne illustration du concept de parallélisme; de même que les ordinateurs doivent de plus en plus savoir travailler ensemble (il n'est pas si simple de savoir faire travailler 20 ordinateurs ensemble, mieux que s'il n'y en avait qu'un!), les enfants ont vuàquel point collectivement ilsétaient meilleurs. our la deuxième partie, la classe a jouéàtour de rôle, mais en ayant le droit de discuter collectivement avant qu'unélève prenne a décision finale. Si la première occasion de marquer des points a tétrouvée par l'élève en charge du coup(ci-contre, la classe, en lanc, tue le groupe G9 en jouant J8), sans consultation du este de la troupe, le coup décisif(ci-dessous, C3 tue un grand ombre de pierres noires et la partie est terminée)aététrouvégrâceàune concertation endue (oùceux qui oyaient le bon coup ne oulaient surtout pas u'on le rate!). Belle ictoire collective donc, et merci aux 3èmes qui ontétécalmes, attentifs, ont eu des remarques pertinentes sur ce que les ordinateurs ne savent pas encore faire (le ménage dans l'escalier, reconnaître des photos)
et ont compris l'intérêt de l'approche, loin au-delàdu jeu de Go.
Lesélèves du primaire ont jouéplusieurs parties, en gagnant certaines et en perdant d'autres – réussissant aussi, pour les plus calmes,às'entendre sur la tactiqueàsuivre. Signalons que même en primaire certains enfants ont su deviner le rôle des circuits en cuivre présents sur la machine (voir la photo plus haut), et certains ont trouvéde beaux coups gagnants sur la partie contre le programme; ci-contre la victoire des CE2 (blancs)contre le programme! .
MERCI ! MerciàHassen,àCaroline,ànos instituts (Lri, Cnrs, Inria, Univ. Paris-Sud) etàla classe de 3ème du collège de Sainte-Geneviève-Des-Bois etàses enseignants,àl'école Jean Jaurès au Plessis-Robinson etàses personnels. MerciàEmmanuelle et Catherine pour les jolis posters que nous employons régulièrement, tant pour le grand public que pour les démonstrations vers les professionnels. Merci aux jeunes et moins jeunes rencontrésàSciences-En-Fête ou dans nos diverses démonstrations.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.