Dessins et styles graphiques des BD

Sans dessin, sans illustration, une bande dessinée ne pourrait pas en être une, car il ne faut pas oublier qu’en plus d’être du texte, il y a aussi du graphisme. L’illustration est tellement importante qu’il est donc nécessaire de découvrir plus en détail ce composant et cet élément capital de la BD.

L’âme de l’ouvrage

Comme son nom l’indique si bien, la bande dessinée donne une large place au dessin. D’ailleurs, il ne faut pas oublier qu’il s’agit de littérature graphique qui mélange de la meilleure des manières l’illustration avec la narration. Sans un beau graphisme, ce type de livre aura du mal à plaire, même si le scénario est très développé, très bon. On peut même dire que le dessin prime parfois sur la qualité de l’écriture.

Ces particularités de la bédé en font donc l’ouvrage le plus visuel de la littérature. L’histoire, même si elle est racontée par l’intermédiaire des bulles ou des récitatifs, peut aussi être comprises en grande partie seulement en regardant les images. C’est là toute la magie de la bande dessinée, proposer un média qui peut être lu et regardé à la fois. C’est aussi un genre d’ouvrage très facile à lire pour les jeunes enfants.

Avantage incontestable des illustrations graphiques, c’est que le lecteur va s’immerger plus facilement dans l’histoire que dans un simple livre de type roman. Il est aussi plus simple de d'illustrer des scènes d’action, des scènes de Gag, car le dessin de la BD va permettre d’arriver à plus de détail et le lecteur pourra comprendre plus rapidement ce qui se passe.

Exemple de style claire avec Blake et Mortimer

La composition du dessin

Un dessin de bande dessinée c’est quelques choses de bien particulier. On ne peut pas dire de n’importe quelles créations graphiques qu’elle suffira pour une BD.

Effectivement, il est nécessaire d’avoir une véritable technique pour réussir à bien illustrer une planche. Parmi les deux éléments principaux pour avoir un bon dessin de bédé, il y a le trait et la couleur.

Le trait de l’artiste peut être fin ou épais, simple ou vigoureux, anguleux ou géométrique et cela va avoir beaucoup d’importance. Effectivement, selon le type de trait, le dessin peut être réaliste (simple), dynamique (vigoureux), enfantin, plein d’action, apaisant, etc.

La couleur est aussi très importante donner une ambiance à une bande dessinée. Effectivement si l’on choisit des couleurs vives ou sombres cela ne donnera pas du tout de la même manière.

Vous pourrez avoir plus d’informations sur ces deux éléments et d’autres sur cette page.

Exemple de style gros nez avec Lucky Luke

Les différents styles

La bande dessinée c’est une multitude de styles différents qui ont été créés au fil du temps. Le plus connu, c’est le style ligne claire ou style Tintin, mais il en existe bien d’autres.

Le style ligne claire

C’est donc Hergé qui a créé le plus connu de tous les styles graphiques de la bande dessinée, celui de la ligne claire, dont dérive l’École de Bruxelles. Les caractéristiques sont les contours noirs, les décors très réaliste et soigné, mais par contre les personnages sont plus schématiques. Blake et Mortimer est aussi une série de ce style.

Le style gros nez

L’autre grand style d'illustration de bande dessinée, c’est le style Marcinelle associé au Journal de Spirou et aux albums de Spirou et Fantasio. Les traits des personnages sont plutôt comiques et caricaturaux avec des gros nez et des bulles arrondies. De nombreuses séries comme Astérix, Lucky Luke, Boule et Bill ou Achille Talon dérive de ce style bien particulier.

Les autres styles

Outre ses deux grandes écoles de style graphique, il en existe d’autres comme le style réaliste avec des dessins particulièrement réalistes. Par exemple, Largo Winch ou I.R.S. en sont de grands représentants. Depuis 1990, on voit aussi apparaître ce qui s’appelle la nouvelle vague aux multiples variantes.

Exemple de style réaliste avec Largo Winch

Plus d’informations sur d’autres les éléments des BD

Découvrez d’autres choses sur les bandes dessinées en plus des images :