Le réalisme dans une nouvelle

Comme son nom l’indique, une nouvelle réaliste est un genre de récit qui cherche, tout au long de l’histoire, à se focaliser et à se référer à la réalité. Mettant en scène généralement peu de personnages, le récit réaliste utilise un cadre spatio-temporel très limité et centré sur une anecdote bien définie. Contrairement aux nouvelles fantastiques, la nouvelle réaliste ne s’écarte en aucun cas du monde réel, cherchant seulement à raconter une histoire ou un évènement réel. Et par extension, ce genre de nouvelle s’efforce de créer une illusion de réalité à travers les différents thèmes choisis par l’auteur.

L’histoire du réalisme littéraire

Le réalisme apparaît en Europe dans les années 1850 suite à de nombreuses critiques contre le romantisme. Dès ses débuts, il a pour vocation d’apporter une juste vision de la réalité sociale auprès des lecteurs. Ses personnages sont majoritairement issus de la classe populaire ou de la classe moyenne, tandis que ses thèmes récurrents sont les relations conjugales, les divers problèmes sociaux, le travail, les sujets quotidiens, etc.

Mouvement associé à celui du naturalisme, le réalisme littéraire a été, depuis ses débuts, l’apanage de nombreux auteurs classiques comme Émile Zola, Taine ou encore Balzac.

Les caractéristiques d’une nouvelle réaliste

Indépendamment de son intensité, de ses thèmes ou de son récit, un texte réaliste se reconnaît généralement par l’évocation de lieux réels (villes, pays, rues, etc.), de personnages ou de personnalités réels, ou l’évocation de faits réels. Pour agrémenter son récit, l’auteur peut être amené à décrire minutieusement chaque paysage, chaque ruelle et chaque ville qu’il évoque. On peut alors reconnaître un livre nouvelle réaliste par le souci de l’auteur pour le détail dans ses descriptions. Ici, il ne cherche pas à remplir son récit ni à embellir son histoire, mais plutôt à imiter le réel notamment dans le cas des villes et des personnalités.

Par ailleurs, un auteur de livre nouvelle réaliste se soucie aussi de la psychologie de ses personnages. Ainsi, il peut être amené à décrire chacune des émotions, chacune des pensées voire chacun des tempéraments de ses personnages. À travers les dialogues, le nouvelliste peut d’ailleurs imiter la façon de parler de ses personnages, en fonction, bien sûr, de leur classe sociale et de leur origine.

Après vous être plongé dans l'histoire du réalisme, nous vous proposons de vous embarquer vers les autres genres de la nouvelle, à savoir: