Long Kesh - Bobby Sands et l'enfer irlandais

-

BD
160 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Avril 1981. Depuis deux mois, Bobby Sands fait la grève de la faim. Et onze autres prisonniers ont progressivement suivi son exemple. Pourtant, il vient d’être élu député à la Chambre des communes. Accompagné de l’émissaire du pape, le cardinal O’Fiaich rend visite au jeune homme afin de le dissuader de poursuivre une action que l’Église juge suicidaire. Mais Bobby campe sur ses positions et choisit de raconter à son visiteur ses cinq années dans l’enfer des H-Blocks.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 septembre 2019
Nombre de visites sur la page 3
EAN13 9782379380303
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,1 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Bobby Sands est mort des conséquences d’une grève de la faim, après avoir passé 66 jours dans les tristement célèbres HBlocks de la prison de Maze. Neuf autres de ses camarades moururent également, peu de temps après lui. Avant cette grève, Bobby ainsi que des centaines d’autres prisonniers se battaient pour retrouver leur statut de prisonniers politiques. Pour protester, ils se vêtaient d’une simple couverture sous laquelle ils étaient nus, leur causant ainsi irritations et éruptions cutanées. On les appelait les Blanket Men : les Hommes Couvertures. Je suis fier de pouvoir dire aujourd’hui que j’ai fait partie de ces Blanket Men et que j’ai pu compter Bobby parmi mes plus chers amis et camarades. Il fut mon voisin de cellule pendant de nombreuses années, ce qui nous permettait de par tager notre passion pour les livres et les contes. Tous les jours, mes camarades et moi étions torturés physiquement, psychologiquement et sexuellement par les matons sadiques de la prison. Grassement récompensés par le gouvernement britannique qui leur avait donné carte blanche, ils ne se privaient pas. Nos familles n’avaient pas le droit de nous rendre visite. Nous n’avions ni le droit de lire ni celui d’écrire. Nos cellules étaient vides. On ne nous « nourrissait » de rien d’autre que de restes, comme des animaux. En ce qui me concerne, j’avais perdu la moitié de mon poids quand on m’a relâché. Ma famille ne me reconnaissait plus et tous ont pleuré en voyant comme j’étais mal en point, comme mon état de santé s’était dégradé.
Cela faisait 10 ans que j’étais détenu aux HBlocks quand j’en suis sorti. Après ça, j’ai parcouru le monde et je suis finalement devenu écrivain. DansOn The Brinks, j’écris mes mémoires et mon expérience en tant que prisonnier politique. Ce fut un bestseller mondialement acclamé par la critique et primé de nombreuses fois.
Nombreux sont les livres, les nouvelles graphiques et les films qui traitent des HBlocks et de la grève de la faim qui a eu lieu làbas. Certains, commeHungerde Steve McQueen, sont remarquables. D’autres n’ont pas réussi à faire transpa raître l’horreur qui régnait dans les HBlocks. Aucun n’a réellement su aborder les tortures et le cauchemar que nous endurions. Cependant, le travail monumental de Stéphane Heurteau a changé la donne.
La première fois que j’ai vu ses illustrations poignantes de Bobby Sands, de la grève de la faim et de la Blanket Protest (Grève des Couvertures), les émotions et les flashbacks m’ont soudainement submergé.
Son album, d’une immense qualité, d’une grande éloquence, ne se cantonne pas simplement à son statut d’œuvre d’art, c’est un vrai travail historique. Si vous souhaitez comprendre les horreurs et les injustices ayant eu lieu au sein des HBlocks, les tortures subies par ces prisonniers politiques sans défense ainsi que leur invincible état d’esprit au cours de la grève de la faim irlandaise, lisezle.
Sam Millar, auteur du bestsellerOn The Brinks.
Bibliographie sélective de Heurteau :
Bande dessinée :
Itinérève d’un gentilhomme d’infortune, 3 albums parus, éditions Le Cycliste Le miroir des fantasmes, éditions Carabas Winston Hoggart (scénario Debois), 2 tomes parus, éditions Carabas Lautremer (scénario Leclercq), 2 tomes parus, éditions Casterman Hyde, éditions Casterman Sant Fieg, 2 tomes parus, éditions Coop Breizh Over, éditions LocusSolus Fanch Karadec (dessin Corbet), 4 tomes parus, éditions VagabondagesOrep Le prince de l’ennui, éditions du Long Bec Phare Ouest (scénario Charlot), éditions Grand AngleBamboo
Illustration, jeunesse :
Dame Gwen, 2 tomes parus, éditions Terre de brume L’ankou, voyage au pays des morts, (textes Dieter),éditions DrugstoreGlénat Le grand répertoire des lutins de Bretagne (textes JezoVannier), éditions Coop Breizh La famille Lutinou, 4 tomes parus, , éditions Beluga Les portes de l’autre monde, 3 tomes parus (textes Tatibouet), éditions Beluga
© Editions du Long Bec pour la présente édition 7 rue Sao Joao de Loure F67150 Erstein www.editionsdulongbec.com
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation strictement réservés pour tous pays.
Dépôt légal : 09/2019 ISBN 9782379380303
Conception graphique, maquette et lettrage :sixplusun.com
Imprimé en UE Ouvrage imprimé sur du papier issu de forêts durablement gérées, avec des encres écologiques.
Toutes les aventures actuelles et à venir du Long Bec sur : www.editionsdulongbec.comou surfacebook
LONG KESH BOBBY SANDS ET L’ENFER IRLANDAIS
Scénario, dessin et couleurs HEURTEAU
À Mario, chez qui tout a commencé. À Sam, pour son aide précieuse, ses encouragements et sa préface. À Sergio et Olivier pour leurs encouragements. À Roger et Eric, pour y avoir cru.
Merci à Léo et Kasia Dého pour les traductions, so british... Merci à Tony Devlin pour le gaélique.
Enfin, un grand merci à Laura, Maïann, Judith et Moïra, qui m’ont toujours accompagné et soutenu, contre vents et marées !
Cet ouvrage est une fiction librement inspirée des évènements qui se sont déroulés dans la prison de Long Kesh, entre 1976 et 1981. Le texte des pages 79, 80 et 81 est un poême de Bobby Sands mis en musique par Brendan Mc Farlane, intitulé Sad song for Susan.
Stéphane Heurteau
Avantpropos
Le 6 décembre 1921, le traité angloirlandais donne naissance à l’Irlande à l’issue de la guerre d’indépendance irlandaise et organise la partition du pays. Ainsi, le nord de l’Irlande à majorité protestante reste au sein du Royaume Uni. Dans ce conflit, L’IRA (Armée républicaine irlandaise) tient un rôle impor tant, et certains des activistes du mouvement refusent le traité de paix, tant que l’Irlande ne sera pas réunifiée.
À la fin des années 60, se sentant brimés par les unionistes protestants, les catholiques républicains s’inspirent des marches pour les droits civiques des noirs américains et organisent leurs propres marches, principalement à Belfast et Derry. Dans le même temps, L’IRA qui n’officiait plus que de manière sporadique se scinde en 2 groupes, l’IRA officielle, plus prompte à la négociation, et l’IRA provisoire, plus radicale et activiste. La situation devenant explosive, les militaires anglais interviennent et s’ins tallent sur l’île, accentuant le sentiment de colonisation ressenti par la po pulation catholique. Suite au Bloody Sunday, le 30 janvier 1972, l’IRA reprend ses activités ter roristes et la situation empire sur l’île.
À partir de 1971, les prisonniers considérés comme les plus dangereux sont enfermés à Long Kesh, sur la commune de Maze, dans des bâtiments ap pelés HBlocks. À l’origine, la prison est comparable à un camp militaire, et les prisonniers ont le statut de prisonnier politique. Mais en 1976, le gouvernement bri tannique met fin au statut spécial de prisonnier politique. À compter de ce jour, les prisonniers sont considérés comme des droits communs. Long Kesh devient la prison la plus dure d’Europe. Les tortures sont systéma tiques et les prisonniers (principalement catholiques) sont soumis à des traitements inhumains.
C’est à cette époque que Robert Sands, alias Bobby, intègre Long Kesh...
Notre vengeance sera le rire de nos enfants.
Bobby Sands
6
Il est bien temps que le pape se préoccupe des prisonniers de Long Kesh.
Bobby ?
7
Je suis venu avec l'émissaire du pape. Comment te sens-tu ? Tiens, bois un peu.
Et s’intéresse à la situation en Irlande du Nord.
Le pape Jean-Paul est très inquiet de la situation en Irlande du Nord et des conditions de vie dans cette prison.
Mais je vous en conjure, cessez ce combat contraire aux lois de notre église.
Lui-même n’a-t-il pas eu à souffrir de la situation en Pologne et n’a-t-il pas risqué sa vie ?
Ce combat est légitime. Pourtant, j’aimerais comprendre une chose : il y a longtemps que nous nous battons, et ce n’est que maintenant que vous intervenez. Est-ce seulement parce que vous considérez notre action comme un suicide, contraire à vos principes religieux, ou est-ce mon nouveau statut qui vous pousse à montrer un quelconque intérêt à notre combat ?
Je suis un gréviste mis en lumière, mais nous sommes plusieurs centaines à nous battre depuis 6 ans dans les H-Blocks.
Bobby, ne sois pas sévère avec l’émissaire. Il ne peut connaître votre situation.
8
Dans ce cas, je vais lui raconter.
19761977 Grève des vêtements
9
Ils auront beau retenir notre corps dans les conditions les plus inhumaines, tant que notre esprit restera libre, notre victoire est assurée !
Bobby Sands
10