5 pages
Français

0,7%le montant du repli

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de lectures 378
Langue Français
Dossier du mois
La réparation automobile 2009annus horribilis pour, « l’industrie automobile» ? s’interrogeait un grand quotidien national. Pas tant que ça, si on en croit les professionnels de la répara­ tion et de la maintenance automobile qui viennent de boucler une année2008globalement satisfaisante et qui ne désespèrent pas de l’avenir pour peu que la confiance des consommateurs se maintienne. Ces dernières années le secteur a consenti beaucoup d’efforts pour Dans l’atelier de Jérôme Kuentz à Linsdorf, la mécanique générale de nos jours exige une haute technologie et des outils et matériels appropriés moderniser son outil de mécanique et de la maintenance auto-La profession est composée de différen-travail et s’adapter auxtes familles, exerçant le même métiermobile qui se satisfont de la situation présente dans la vente comme dans lamais dans des conditions différentes, exigences du marché et de réparation. Un bémol toutefois concer-souvent concurrentielles, ce qui ne la clientèle. Sa bonne tenue nant la prime à la casse, toutes les voi-favorisait pas jusque dans un passé dans une période difficile est tures de plus de 8 ans ne sont pas desrécent, les rapprochements. la preuve qu’il a fait le bonépaves, leurs propriétaires en prennent « Maisaujourd’hui », constate Jean-Luc soin et souvent elles sont régulièrement choix.Vogeldes technologies et la« l’évolution entretenues par un professionnel de la pression des constructeurs incitent nos le montant du repliréparation automobile. collègues à se regrouper et à s’équiper afin % de la vente de voi-de rester compétitifs, sinon se pose pour les fra0nçai,ses7en2008, peut presque êtreindépendantesde survie». 50 % d’entreprisesgaragistes indépendants un vrai problème tures particulières qualifié d’honorable, si on le compare A ce jour le territoire alsacien compte Le secteur professionnel n’est pas encore avec les autres constructeurs européens 1582entreprises et établissements (dont constitué régionalement mais il y travaille et plus encore les américains. 50% d’indépendants),26,4% n’ont pas et une structure nouvelle devrait faire de salarié et57,6% entre1et9salariés. Ce constat n’est certainement pas partagéjour, courant2009, c’est en tout cas la Ces petites unités forment un maillage par les salariés des constructeurs, misvolonté des trois principaux dirigeants serré d’entreprises de proximité puisque au chômage partiel tout le mois deque sont Jean-Luc Vogel, Président de 764elles sont installées dans d’entre décembre, mais le fait est que notrela Corporation Obligatoire des professions des communes de moins de2000habi-industrie automobile a été moins affec-et métiers de l’automobile du Bas-Rhin tants. tée par la crise grâce à l’effet d’aubaine(COPMA), Pierre Spiegel, Président de du bonus écologique (il a soutenu l’ac-la Corporation de la réparation automo-Souvent il s’agit de professionnels mul-er tivité du1timarques, sans activité de vente ousemestre) et la prime à labile de Colmar/Ribeaubillé/Guebwiller casse qui a sauvé le mois de décembre.et Jean-Claude Joanny, Président de lad’agrément de constructeur.« Pour eux, Et, circonstance rassurante, la repriseCorporation des professionnels dec’est dur et ça le sera de plus en plus» des commandes enregistrée fin décem-l’automobile de Haute-Alsace et respon-souligne Jean-Claude Joanny, insistant bre se poursuit en janvier, comme lesable pour la région des propriétairessur l’obligation de formation de ses constatent les professionnels de lade station-service.collègues.
14Février2009
Chambre de Métiers d'Alsace