Comptes de la Sécurité sociale : prévisions 2016/2017 déficit réduit de moitié
163 pages
Français

Comptes de la Sécurité sociale : prévisions 2016/2017 déficit réduit de moitié

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Les comptes de la Sécurité sociale. Résultats 2015, prévisions 2016 et 2017 (septembre 2016)

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 23 septembre 2016
Nombre de lectures 37
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
LES COMPTES DE LA SÉCURITÉ SOCIALE
RÉSULTATS 2015 PRÉVISIONS 2016 et 2017
RAPPORT (volume 1) septembre 2016
Les comptes présentés dans ce rapport sont établis à partir des tableaux de centralisation des données comptables transmis par les régimes à la mission comptable permanente.
Rédaction le secrétaire général de la commission des comptes de la sécurité sociale
Christian CHARPY
Pour la direction de la Sécurité sociale
Alexis ANAGNAN
Blanche BASILIEN
Vincent BOULEN Fanny CHAUVIRÉ Emmanuel CHION Grégoire DE LAGASNERIE Félix DE LIÈGE Fabien DELMAS Akram EL SAADANY PierreMarie GAILLARD Raphaële GOIGOUX AnneClaire HOREL David HOYRUP
Karine ISHII
Gaëlle JAMET
Mathieu JARDIN
Clément LACOIN Éric LEFEBVRE Charlotte LESPAGNOL Alain MACÉ Grégoire MAYO Katarina MILETICLACROIX Claire MONTÊTE Gaëlle PRIOUX Bérénice RENARD Léa RIVOT Fanny TRAVER
Nicolas VANNI
Pour la mission comptable permanente
Marc SCHOLLER et Marie DESPLANQUES
Pour l’ACOSS
Benjamin COLLIN et Christophe MORNET
Progiciel de génération du rapport
Laurent GAILLARD
Organisation : Francette BEAUNOIR, Monique HAENEL et Françoise HALBUTIER.
Le rapport n’est rendu possible que par la qualité de la collaboration apportée par l’ensemble des régimes de Sécurité sociale et des fonds dont les comptes sont présentés. Il a bénéficié d’importants échanges avec les directions du ministère des Affaires sociales et de la Santé et du ministèrede l’Économieet des Finances chargé du Budget et des Comptes publicset du ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmesainsi qu’avec les services et les agents comptables des caisses nationales de Sécurité sociale et du FSV.
Table des matières Les Comptes de la Sécurité Sociale 2016
Synthèse................................................................................................................................................... 7
1. Les recettes........................................................................................................................................ 29
1.1 Vue d’ensemble des recettes........30................................................................................................................................................................... 1.2 Les cotisations ........................................................................................................................................................................................................34 1.3 Les dispositifs d’exonération en faveur de l’emploi...............................40................................................................................................ 1.4 La CSG ........................................................................................................................................................................................................................ 44 1.5 Les prélèvements sur les salaires du secteur privé .................................................................................................................................46 1.6 Les prélèvements sur les autres revenus d’activité...............................................................................................................................0..5 1.7 Les autres contributions, impôts et taxes ...................................................................................................................................................52 1.8 Les prélèvements sur les revenus du capital .............................................................................................................................................58
2. Les dépenses...................................................................................................................................... 63
2.1 Vue d'ensemble des dépenses ........................................................................................................................................................................64 2.2 L’ONDAM en 2015, 2016 et 2017...................................................................................................................................................................68 2.3 La consommation de soins de ville ...............................................................................................................................................................74 2.4 De l'ONDAM aux comptes du régime général .........................................................................................................................................78 2.5 Les prestations maladie et ATMP hors ONDAM ....................................................................................................................................80 2.6 Les prestations de retraite .................................................................................................................................................................................84 2.7 Les prestations familiales ...................................................................................................................................................................................92 2.8 La gestion administrative...................................................................................................................................................................................96 2.9 L’action sociale et la prévention .................................................................................................................................................................. 100
3. Eclairages......................................................................................................................................... 105
3.1 La taxe sur les salaires ...................................................................................................................................................................................... 106 3.2 Comparaison européenne de la prise en charge des traitements contre l’hépatite C......................................................... 110 3.3 Le marché du médicament de ville en France en 2015 ..................................................................................................................... 114 3.4 L’activité de soins de suite et de réadaptation...................................................................................................................................... 118 3.5 Les prescriptions hospitalières exécutées en ville ................................................................................................................................ 124 3.6 Les bénéficiaires du minimum contributif ............................................................................................................................................... 128 3.7 Les bénéficiaires du plan pauvreté ............................................................................................................................................................. 132
4. Les comptes du régime général, du fsv et de la cnsa .................................................................. 137
4.1 Les comptes consolidés du régime général et du FSV ...................................................................................................................... 138 4.2 Les comptes de la branche maladie........................................................................................................................................................... 142 4.3 Les comptes de la branche ATMP ............................................................................................................................................................. 146 4.4 Les comptes de la branche vieillesse ......................................................................................................................................................... 150 4.5 Les comptes de la branche famille ............................................................................................................................................................. 154 4.6 Les comptes du FSV .......................................................................................................................................................................................... 158
Les Comptes de la Sécurité Sociale  septembre 20165
S YNTHESE
Synthèse
Avertissement : les commentaires relatifs aux évolutions tendancielles pour 2016 et 2017n’intègrent pas les mesures susceptibles d’être adoptées dans le cadre duPLFSS et du PLF pour 2017. La prise en compte des dispositions annoncées comme devant être présentées dans ces projets de loi devrait se traduire par une diminution du déficit prévisionnel pour 2017.
Les prévisions macroéconomiques La prévision de croissance du PIB commune au projet de loi de finances et au projet de loi de financement pour 2016avait été fixée à 1,5%, celle de la masse salariale à 2,8% et l’inflation à 1%.Dans le Programme de stabilité déposé en avril 2016, le gouvernement avait maintenu à 1,5% sa prévision de croissance du PIB pour 2016, mais révisé à la baisse les prévisions d'inflation, désormais quasi nulle, et de masse salariale du secteur privé attendue alors en hausse de 2,3% au lieu de 2,8%. La prévision de croissance pour 2016 présentée par le gouvernement dans le cadre du PLF et du PLFSS pour 2017 est conforme à celle du programme de stabilité (1,5%). En revanche celle de la masse salariale a été revueà la hausse 2016 : elle s’établirait désormais à 2,6%, contre 2,3% prévu dans le programme de stabilité qui servait de base à la prévision de la CCSS de juin 2016.Elle résulterait d’une croissance de l’emploide 1% et du salaire moyen de 1,6% comme en 2015. Selon l’ACOSS, la masse salariale a progressé de 1,3% au premier trimestre et 0,2% au deuxième trimestre. L’acquis de croissanceà la fin du premier semestres’élevaitainsi à 2,05%.La prévision d’une croissance annuelle de 2,6% suppose ainsi une progression de 0,6% au troisième puis au quatrième trimestre La révision à la hausse de la croissance de la masse salariale majore les prévisions de recettes des organismes de sécurité sociale assises sur les salaires (cotisations sociales et CSG) par rapport à leur estimation lors de la commission des comptes de juin. Tableau 1 Principales hypothèses macro-économiques du PLFSS 2014 2015 2016 (p) 2017 (p) Produit intérieur brut (PIB) Volume 0,6% 1,3% 1,5% 1,5% Valeur 0,8% 2,3% 2,3% 2,4% Masse salariale Secteur privé champ URSSAF 1,6% 1,7% 2,6% 2,7% Emploi 0,0% 0,1% 1,0% 1,0% Salaire moyen 1,6% 1,6% 1,6% 1,7% Plafond de la sécurité sociale Montant annuel en euros 37 548 38 040 38 616 39 228 Variation en % 1,4% 1,3% 1,5% 1,6% Hausse des prix et taux de revalorisation Prix hors tabac 0,4% 0,0% 0,1% 0,8% Revalorisation de la BMAF en moyenne annuelle 0,75% 0,15% 0,08% 0,18% Revalorisation des pensions en moyenne annuelle 0,32% 0, 03% 0,08% 0,15% er * A compter de 2014, la revalorisation des pensions de retraite est faite au 1 octobre. Pour 2017, le gouvernement prévoit une croissance identique à la prévision pour 2016 (1,5%), une accélération de l’inflation qui resterait néanmoins faible (0,8%) et une croissance de la masse salariale privée de 2,7%, en légère accélération par rapport à 2016 et de 1,9% pour la masse salariale publique, plus élevée qu’en 2016 (1,2%) sous l’effet notamment de la hausse de la valeur du point et des mesures catégorielles.Le Haut Conseil des finances publiques rendra son avis sur ces prévisions macroéconomiques au moment de la présentation du PLF pour 2017 au conseil des ministres. Synthèse
8Les Comptes de la Sécurité Sociale  septembre 2016
CNAF
CNAV
CNAMAT-MP
2%
3%
0%
1%
6%
7%
4%
5%
2%
1%
3%
Tableau 3 Solde des régimes de base et du FSV de 2014 à 2017
Régime général Autres régimes de base Tous régimes de base FSV Tous régimes de base + FSV
Graphique 1 Évolution du PIB et de la masse salariale du secteur privé en attente
Source : DSS/SDEPF/6A
Inflation : impact (en année pleine) d’une hausse de 1 point du taux d'inflation sur la revalorisation des prestations re traite et famille
Dépenses maladie : impact d’une hausse de 1 % dans le champ de l’ONDAM
Synthèse
Masse salariale
PIB
1 040
en millions d’euros
2014 9,7 0,4 -9,3 3,5 -12,8
40
120
1 800
1 840
1 350
2 110
Régime général
CNAM maladie
M asse salariale du secteur privé : impact d’une hausse de 1 % du taux de croissance
19 93 19 94 19 95 19 96 19 97 19 98 19 99 20 00 20 01 20 02 20 03 20 04 20 0 5 20 06 20 07 20 08 20 09 20 10 20 11 20 12 20 13 20 14 20 15 20 16 (p) Source : INSEE et ACOSS
Le déficit de la sécurité sociale se réduirait de 3,3Md€ en ͖͔͕͚Le compte tendanciel 2016 est établi sur la base des hypothèses macroéconomiques communes au PLF et PLFSS pour 2017. Il marque une nette réduction du déficit global de la sécurité sociale et du FSV qui s’établirait à6,9Md€, contre10,2Md€ en 2015.
Les Comptes de la Sécurité Sociale  septembre 20169
Tableau 2 Sensibilité des résultats aux hypothèses de prévision
2015 6,8 0,5 -6,3 3,9 -10,2
630
320
230
1 120
2017 (t) 6,3 0,1 -6,2 4,0 -10,2
Synthèse
en % par an
En milliards d’euros
20 17 (t)
2016 (p) 3,4 0,2 -3,1 3,8 -6,9
Synthèse
Le déficit du régime général diminuerait de 3,4Md€en 2016 En 2016, le déficit du régime générals’élèverait à 3,4 Md, en recul de moitié par rapport à 2015 et en amélioration de 1,8Md€ par rapport à la prévisionde la commission des comptes de juin dernier et de 2,6Md€ parrapport à la LFSS. La baisse du déficit par rapport à 2015résulterait d’une progressionmodérée des dépenses (+0,5 %), alors que les recettes croîtraient de 1,5 % (comparaisonpro forma), en léger rebond par rapport à 2015 (+1%) maisplus faiblement qu’en2014 (+2,3%). Tableau 4 Solde du régime général et du FSV de 2012 à 2017
2012
2013
2014
2015
2016 (p)
2017 (t)
Maladie 5,96,86,5 5,84,18,3 Accidents du travail 0,2 0,60,7 0,70,70,6 Retraite 4,83,11,2 0,3 1,12,7 Famille 2,53,22,7 1,51,01,3 Régime général -13,3 -12,5-9,7-6,8 -3,4 -6,3 FSV 4,1 2,9 3,5 3,93,84,0 Vieillesse y compris FSV 8,9 6,04,64,2 2,7 1,3 Régime général + FSV -17,5 -15,4-13,2-10,8-7,1 -10,3 Toutes les branches du régime général bénéficient d’une amélioration de leur situation financière. La branche maladie verrait son déficit se réduire de 1,7 Mdpar rapport à 2015 et de 1,1Md€ par rapport à la prévision de juin, du fait d’une progression de sesrecettes (3,1%) plus rapide que celle de ses dépenses (2,1%). Encore en déficit en 2015 (0,3Md€), la branche retraite du régime général serait en excédent de 1,1Md€ en amélioration de 0,5Md€ par rapport à la prévision de juin.Le dernier exercice bénéficiaire de la CNAV date de 2004. Néanmoins, le solde cumulé de la branche retraite du régime général et du FSV resterait fortement déficitaire en 2016 (2,7Md€) en raison de la situation dégradée du FSV (cf. infra)La branche famille, dont le compte a été fortement impacté en recettes et en dépenses par la mise en œuvre du pacte de compétitivitéet par la réforme des allocations familiales, verrait son déficit se réduire de 0,5Md€ pour atteindre1,0Md€, soit un résultat conforme à la prévision dejuin.L’excédent de la branche ATMP resterait stable à 0,7Md€.Il convient néanmoins de souligner que la Cour des comptes, dans son rapport annuel sur la sécurité sociale a estimé « discutable» l’inscription en produit de l’année2016d’une recette exceptionnelle de CSG à hauteur de 0,7M€. Comme cela avait été indiqué dans le rapport de la commission de juin 2016 (cf. synthèse et encadré 1 de la fiche 1.1) la mise en place de la protection universelle maladie (PUMa) a conduit àune modification des règles d’attribution de la CSG aux autres régimes maladie, qui se traduit par la perception, en 2016, d’un produit exceptionnel de 0,7 Md, non prévu en LFSS pour 2016. La Cour des comptes considère que ce produit, résultant d’une modification de méthode, aurait dû être constaté au seul bilan,à l’exclusion ducompte de résultat. La conséquence de cette position de la Cour est que le déficit du régime général en 2016 ne serait pas de 3,4Md€comme annoncé par le gouvernement mais de 4,1Md€ et l’amélioration par rapport à 2015de 2,7Md€ et non de 3,4Md€. Ce produit exceptionnel étant imputé à la branche maladie, le déficit de la branche serait alors de 4,8Md€, etnon 4,1Md€ et l’améliorationpar rapport à 2015 limitée à 1Md€.Il conviendra, lors del’arrêtédes comptes 2016 de la sécurité sociale, de prendre une position définitive sur cette question, étant entendu que ces comptes seront soumis à la certification de la Cour en application de l’art. L. 1148 du code de la sécurité sociale. Le déficit du FSV se réduit à peine Le déficit du FSV se réduirait à peine en 2016, s’établissant à 3,8Md€ contre 3,9Md€ en 2015. Si ses dépenses reculeraient de 1,0%, ses recettes continueraient à se réduire, quoiqu’à un rythme plus modéré qu’en 2015 (0,4% contre 3,1% en 2015).
Synthèse
10Les Comptes de la Sécurité Sociale  septembre 2016
Synthèse
Les aléas des prévisions Cette année encore, les prévisions d’exécution de la LFSS sont sensiblement éloignées des prévisions initiales et même des prévisions actualisées lors de la CCSS de juin 2016. Ainsi, alors que la LFSS prévoyait un déficit RG + FSV de 9,7Md€, dont6Md€ pour le RG, la prévision de la CCSSde juin ramenait le déficit global à 9,1Md€, dont 5,2Md€ pour le RG et la prévision actuelle à 7,2Md€ dont 3,4Md€ pour le RG.L’amélioration sensible du solde par rapport à la prévision de juin provient exclusivement des recettes, à hauteur de 1,9Md€. Si une partie de ce surcroît de recettes s’expliqueune croissance un peu plus par élevéede la masse salariale, tel n’est pasnécessairement le cas des prélèvements sur les revenus du capital (+0,3Md€), des recettes fiscales et autres contributions sociales (+0,2Md€) et des recours contre tiers (+0,3Md€).Comme l’avait noté le rapport decommission en juin, alors que le solde du régime général en 2015 la s’était amélioréde 2,2Md€ par rapport à la prévision d’exécution de la LFSS 2016, une fois neutralisée la recette exceptionnelle de 0,7 Md€ liée à la mise en place de la PUMa, le solde prévisionnel 2016 n’avait pas été modifié en juin. Trois mois plus tard cependant, le déficit prévisionnel est réduit de près de 2Md€ supplémentaires.En 2015, une situation identique s’était produite: le solde effectif de 2014 était en amélioration de 2,2Md€ par rapport à la prévision de la LFSS 2015; le solde prévisionnel 2015 présentée à la commission des comptes lors de sa réunion de juin 2015 n’avait pour autant pas été sensiblement modifié (13Md€) par rapport à la prévision initiale(13,4Md€); pourtant le solde effectivement constaté s’est établi à 10,8Md€.S’il est légitime d’être prudent,aléas qui affectent les prévisions de soldes de la sécurité sociale les appellent un travail d’expertise renforcé, notamment s’agissant des recettes autres que celles assises sur les revenus d’activité.Par ailleurs, les hypothèses macroéconomiques sur la base desquelles sont réalisées les prévisions peuvent être déjà en partie obsolètes lors de la CCSS de juin. Graphique 2 Évolution des soldes du régime général de sécurité sociale 1999-2017 2016 2017 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 (p) (t) 5 En milliards d'euros
0
5
10
15
20
25
Régime général
CNAM maladie
CNAV
CNAF
Les autres régimes de base La mise en place de la PUMa affecte fortement les comptes des branches maladie des autres régimes de base, puisque, à compter de 2016, la quasitotalité de leurs dépenses (à l’exception des dépensesde prestations spécifiques) et de leurs recettes sont reprises dans le compte de la CNAM. Par souci de donner une information complète, les comptes des branches maladie de ces régimes présentés dans ce rapport, leur réaffectent les dépenses et les recettes, pourtant retracées dans le compte de la CNAM. Si elle permet sans doute d’apporter des informations utiles aux gestionnaires de ces régimes, une telle solution nuit à la lisibilité globale des comptes et est appelée à évoluer. Les autres régimes de base (régimes des indépendants et autres régimes de salariés) sont à l’équilibre en 2016 (+0,2Md€) même si leur excédent global s’est réduit par rapport à 2015 (+0,5 Md). Du fait de son intégration financière complète au régime général, le RSI serait à l’équilibre. Après avoir dégagé une
Les Comptes de la Sécurité Sociale  septembre 201611
Synthèse