L

L'essentiel du Cameroun numéro 203

Documents
16 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

www.essentielcameroun.com -https://www.facebook.com/EssentielCameroun 400Fcfa DU CAMEROUN Directeur de la publication: Antoine WONGO AHA NDA Tri hebdomadaire d’information et d’analyseN°203 mercredi 03 octobre 2018 Recépissé de déclaration N° 083/RDPOP/JO5/SAAJP ORGANISATION DE LA CAN 2019 Pas de plan BEn visite officielle au Cameroun, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad a été reçu hier en audience au Palais de l’Unité par le président de la République Paul Biya. A la sortie de cet entretien, il a réaffirmé la capacité du Cameroun à organiser la prochaine Coupe d’Afrique des Nations prévue en 2019. Cette clarification vient ainsi mettre un terme aux rumeurs sur un éventuel retrait de cette compétition au Cameroun. Sur le terrain, les chantiers liés à l’organisation de la CAN se poursuivent sereinement. P. 3 Ce sera le Cameroun ÉDUCATION AFRIQUECENTRALE LE LIVRE 40 MILLIARDS L’EXCELLENCE EN LA DERNIÈRE POUR CONSERVER SCIENCES LIGNE DROITE A quelques jours du scrutin présidentiel, lesLA BIODIVERSITÉ équipes de campagne des différents candidatsREAJUSTÉ mettent les bouchées doubles pour convaincreSuite aux instructions du ministère desDANS LE BASSIN l’électorat à travers le pays. Au même moment, Paul Enseignements secondaires, les pages sujettes à controverse au sujet de la santé deDU CONGO Biya, le candidat du RDPC qui était à Maroua la semaine dernière, est annoncé dans d’autres reproduction ont été supprimées. villes du pays.P.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 03 octobre 2018
Nombre de visites sur la page 0
Langue Français
Signaler un problème
www.essentielcameroun.com -https://www.facebook.com/EssentielCameroun
400Fcfa
DU CAMEROUN
Directeur de la publication: Antoine WONGO AHANDATri hebdomadaire d’information et d’analyseN°203 mercredi 03 octobre 2018 Recépissé de déclaration N° 083/RDPOP/JO5/SAAJP ORGANISATION DE LA CAN 2019 Pas de plan BEn visite officielle au Cameroun, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad a été reçu hier en audience au Palais de l’Unité par le président de la République Paul Biya. A la sortie de cet entretien, il a réaffirmé la capacité du Cameroun à organiser la prochaine Coupe d’Afrique des Nations prévue en 2019. Cette clarification vient ainsi mettre un terme aux rumeurs sur un éventuel retrait de cette compétition au Cameroun. Sur le terrain, les chantiers liés à l’organisation de la CAN se poursuivent sereinement. P. 3 Ce sera le Cameroun ÉDUCATION AFRIQUE CENTRALE LE LIVRE 40 MILLIARDS L’EXCELLENCE EN LA DERNIÈRE POUR CONSERVER SCIENCES LIGNE DROITE A quelques jours du scrutin présidentiel, lesLA BIODIVERSITÉ équipes de campagne des différents candidatsREAJUSTÉ mettent les bouchées doubles pour convaincreSuite aux instructions du ministère desDANS LE BASSIN l’électorat à travers le pays. Au même moment, Paul Enseignements secondaires, les pages sujettes à controverse au sujet de la santé deDU CONGO Biya, le candidat du RDPC qui était à Maroua la semaine dernière, est annoncé dans d’autres reproduction ont été supprimées. villes du pays.P.9 PP. 4-7 P.8
INFOS DE LA SEMAINE POLITIQUE/ ÉCONOMIE/ MONDE/ SOCIAL AUDIENCE Les adieux de Kunio Okamura au chef de l’Etat er L’ambassadeur du Japon Kunio Okamura, arrivé en fin de séjour au Cameroun, a fait ses adieux le 1 octobre 2018 au président de la République.
Christophe Mvondo
’ambassadeur qui s’en va, comme le pays qui l’a envoyé en mission dans CaLmeroun. Les fruits de la c notre pays, est un ami du oopération japonaise sont palpables dans notre pays. Les plus en vue sont les écoles baptisées« Ecoles japonaises »,dont la solidité, la beauté arrache l’admiration et fait la fierté des élèves et des parents. Les campus sco-laires ayant bénéficié de dons japonais offrent des commodités qui facilitent la vie et l’hygiène au sein de ces écoles. Des latrines, des lave-mains sont disponibles. Le Japon intervient aussi dans le secteur de l’agriculture, notamment avec un sou-tien actif apporté pour encourager la cul-ture du riz, notamment celle du Nérica et le transfert de technologie dans le domaine de la riziculture dans le but d’augmenter l’autosuffisance en riz et de
2
créer les bases dans la culture du riz pour sa diffusion jusque dans les pays voisins. Le diplomate nippon a réitéré cette bonne coopération avec le Cameroun au sortir de son audience avec le chef de l’Etat en rele-vant notamment l’excellence des relations entre Yaoundé et Tokyo. Une coopération appelée à se renforcer grâce à l’action conjuguée des gouvernements des deux pays. La coopération entre le Cameroun et le Japon couvre les domaines de l’éducation, de la science, de la santé et des infrastruc-tures. Dans le domaine des infrastructures, on peut citer, entre autres projets soutenus par le partenaire japonais à travers l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), l’accord de prêt d'APD avec le gou-vernement de la République du Cameroun, à Yaoundé, pour soutenir le projet de développement du corridor international Yaoundé-Brazzaville (section
IMMEUBLE SOCIETE GENERALE CAMEROUN Carrefour des carreaux B.P : 1260 Yaoundé Contact : 655 76 80 94 essentielducameroun@yahoo.com www.camermedias.com
Mintom-Lélé). La section, longue de 67 kilomètres de route non revêtue entre Mintom et Lélé, au Sud du Cameroun, une section d'un corridor international straté-gique d'Afrique centrale reliant Yaoundé et Brazzaville, les capitales du Cameroun et de la République du Congo, en passant par le Gabon jusqu'à la Guinée Equatoriale. L'objectif de ce projet est d'as-surer une voie de transport efficace entre le Cameroun et la République du Congo, dans le but de promouvoir la réduction de la pauvreté et le développement écono-mique dans la région. Il cible ainsi l'inté-gration de l'économie sous régionale d'Afrique centrale. Dans le cadre de l’assistance au processus électoral camerounais, on se rappelle que
Directeur de la publication : Antoine Wongo Ahanda DDUUCCAAMMEERROOUUNN Coordonnateur de la Rédaction : Christophe Mvondo Rédacteur en Chef Informations générales : Abraham Ndjana Modo Rédacteur en Chef Enquêtes et dossiers : Blaise Nnang Chroniqueurs : Alphonse Ateba Ndoumou, Bartho Amugu Rédaction: Charles Nwanochi, René Noël Atangana, Arnaud Joseph Etoundi, Marc Mounga, Aboubakar Yero,
N°203 mercredi 03 octobre 2018 - L’ESSENTIEL DU CAMEROUN
le Japon a été parmi les premiers pays à offrir des urnes transparentes au Cameroun au cours de l’élection présiden-tielle de 2004. En plus des urnes offertes, le Japon a formé des observateurs notam-ment ceux de l'ONGConscience Africaineet affecté une dotation financière à l'Observatoire National des Elections (ONEL) pour le suivi du déroulement des-dites opérations. Pour le partenaire japo-nais, cet appui devait aider le Cameroun à minorer les inévitables contestations post-électorales. Des contestations qui ont déjà conduit des conflits armés dans d’autres pays africains. L’apport de l’ami nippon visait à éviter ces mauvaises surprises au Cameroun.
Ahmed Abdou-Aziz, Rodolph Tanga, Mathieu Nathanaël Njog,NomoModo,FranciisNguéllé,,NMaetrhcaelideesAhBaenledhaeka, ARnelneecttteurOeli:nLgiao,nBeléliOsweoHniaol, Nathalie Ahanda RWelebcmtaurstee:rL:iJoenaenl-FOrwanocnias Ahanda CWoembmearsctiearl:eJteaMn-aFrrkaentciinsgA:hRaongdear Ngonda Yusi CSoumtimeenrctieaclhentiqMuaer:keTthiongma:sRoAgureérliNegnoNndasYsiubsiou SetouBtoireisnMteacnhdaniNqkuoed:oThomas Aurélien Ndassibou SettaBgoiraiisreMsan:daMeNrkcoedoes Beleheka, Alice Thècle Balla, SDtéasgiriéairTersé:soArlicMebTohuèncél,eSBalmliar,atRoouseHaBemratidlloeu,MbRaonsge, BArenrtailuledEMvbinaan,gCamille Olivia Ayissi Conception Graphique: Laurent ABAH©CREATIVETHINK(+3378630199552533275) Production: Eric AzegueImpresssion: SOPECAM Tirage: 4000 exemplaires Distribution: Eric Azeguehttps://www.facebook.com/EssentielCameroun
INFOS DE LA SEMAINE POLITIQUE/ ÉCONOMIE/ MONDE/ SOCIAL CAN TOTAL 2019
Paul Biya et Ahmad Ahmad d’accord pour la CAN au Cameroun Le président de la République réitère que son pays sera prêt le jour dit. Quant à Ahmad Ahmad, le président de la CAF, il rassure Paul Biya qu’il n’a jamais été question de retirer cet événement sportif au Cameroun.
Charles Nwanouchi
’efficacité de la diplomatie camerou-L naise s’est révélée fructueuse le 02 octobre 2018, au terme de l’audience accordée par le président de la République Paul Biya au président de la Confédération africaine de football (CAF), en visite officielle au Cameroun. Paul Biya a rappelé et réitéré, à propos de l’organi-sation de la Coupe d’Afrique des nations 2019, que le Cameroun sera prêt le jour dit. Quant à Ahmad Ahmad, il a rassuré le chef de l’Etat camerounais qu’il n’a jamais été question de retirer cet événement spor-tif majeur au Cameroun. Bien plus, il n’a jamais existé un plan B. La précision vaut son pesant d’or :« La CAF n’a jamais réflé-chi à un retrait de la CAN au Cameroun. C’est au Cameroun de nous dire s’il est prêt ou pas. Ça dépend du Cameroun ». Cela rappelle ses propos tenus au tournoi de l’UNIFFAC, qualificatif à la CAN junior 2019 en Tanzanie. Le président de la CAF indi-quait que« jusqu’à preuve du contraire, la coupe d’Afrique des nations est au Cameroun ».Jusqu’à présent, a rappelé Ahmad Ahmad, l’ennemi vient du côté du Cameroun et de ses détracteurs, Camerounais de surcroît, qui continuent de faire circuler des« rumeurs insolites et de fausses informations ». Cette audience vient rappeler que le chef de l’Etat Paul Biya veille au respect du cahier de charges de la CAF. Et plus que jamais, il a rappelé que le Cameroun sera prêt. Le président de la CAF, Ahmad Ahmad et son vice-président, membre du comité exécutif de la CAF, par ailleurs membre de la Commission d’organisation de la CAN, le Congolais Constant Omari Selemani, vont repartir de Yaoundé rassu-rés à la suite de l’entregent de l’internatio-nal camerounais Samuel Eto’o Fils et que le Cameroun va tenir les délais de livrai-son des infrastructures sportives, voire des chantiers de la CAN 2019. Car« c’est grâce à lui que cette visite a été organisée pour enle-ver toutes les supputations »,a déclaré le pré-sident de la CAF. L’ancien capitaine des Lions indomptables du Cameroun qui arborait fièrement le pin’s du candidat du RDPC à la présiden-tielle a alors déclaré :« Personnellement, je vais voter le candidat-président Paul Biya pour toutes ces choses qu’il a apportées dans ma vie, dans ma carrière ».
Le Cameroun sera prêt La polémique sur le retrait de l’organisa-tion de la CAN au Cameroun en 2019 a enflé à la suite de la réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de football, réuni à Sharm El Sheikh, en Egypte, les 27 et 28 septembre 2018. Il indi-quait dans son communiqué final que« la décision finale sur l’organisation de la CAN au Cameroun sera rendue fin novembre 2018
après la dernière visite d’inspection du cabinet d’audit Roland Berger et de la CAF ».Mieux, le même communiqué précisait qu’aupa-ravant« une commission mixte CAF et FIFA, l’instance faîtière mondiale du football se ren-dra au Cameroun en octobre pour étudier les questions de sécurité ».Et dans une inter-view accordée au journalLe Monde, Ahmad Ahmad a mesuré ses mots.« La CAF n’effectuera aucune communication quant à la décision qui sera prise avant la pré-sidentielle camerounaise du 07 octobre. Nous ne voulons pas perturber la campagne », a-t-il dit.« En 2017, la CAF avait attendu la fin de la présidentielle au Kenya pour annoncer sa décision de lui retirer l’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN). Ce n’est pas moi qui vais décider seul si le Cameroun peut organiser ou non la compéti-tion »,a indiqué le président de la CAF. N’étant pas partisan d’un« système de gou-vernance dictatorial, où toutes les décisions étaient prises par une personne »,Ahmad Ahmad a rappelé que« les décisions sont prises de façon collégiale ». A travers Ahmad Ahmad, le Comité exé-cutif a toujours fait pression sur le Cameroun au point de dire lors d’une visite au Burkina Faso 2017 qu’« en l’état actuel des choses, aucun site au Cameroun n’est en mesure d’accueillir la Coupe d’Afrique des nations de football ».Le président de la République, Paul Biya, rassurant, le 10 août 2017, au cours d’une réception au Palais de l’Unité de 192 médaillés came-rounais des compétitions internationales, indiquait que« La CAN 2019, c’est déjà demain » et que l’Afrique sportive avait ren-dez-vous « ici même au Cameroun. Et le Cameroun sera prêt le jour dit ».Il s’enga-geait ouvertement pour la réussite de cet évènement sportif d’envergure. Toutes les assurances sont établies : il tient le bon bout. Le Cameroun va organiser la CAN 2019. Deux autres sujets étaient au centre des entretiens entre le président Paul Biya et le président de la CAF : le développement du football en Afrique et l’avenir du
N°203 mercredi 03 octobre 2018 - L’ESSENTIEL DU CAMEROUN
Centre d’excellence de la CAF, située dans la banlieue de Yaoundé à Mbankomo. Sur le premier point, le président de la CAF a indiqué devant la presse que la vision de l’instance faîtière qu’il dirige est de faire du football non plus seulement un jeu, mais également un instrument au ser-vice du développement du continent, une activité qui participe au plein épanouisse-ment de la jeunesse africaine. Pour ce faire,
la CAF a pleinement besoin du soutien des dirigeants du continent. D’où l’im-portance d’une telle rencontre avec le pré-sident Paul Biya. S’agissant du Centre d’excellence de la CAF à Mbankomo, près de Yaoundé, le président Ahmad Ahmad a salué la décision du président camerou-nais qui a marqué son accord pour le rachat de cette infrastructure par le Cameroun pour la dédier à la jeunesse.
3
INFOS DE LA SEMAINE POLITIQUE/ ÉCONOMIE/ MONDE/ SOCIAL L’ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE SCRUTIN MEFOU ET AKONO D’OCTOBRE 2018 Les Etenga promettent un vote Pourquoi le à 100% à Paul Biya candidat du Les militants et militantes des sous-sections RDPC de Ngoumou 4 (Etenga) et Ngoumou ème 7 (Mballa Elon) se sont retrouvés à la chefferie de 2 degré Etenga à Offoumou-Nseleck RDPC va gagner dans le cadre du meeting de campagne du RDPC. Groupement en général et spéci-René Noël Atangana D’après une étude menée par fiquement pour ces jeunes qui se disent oubliés dans le cadre desGuy René Gobe Mballa, les ne forte mobilisation recrutements. statistiques des militants et populaire a marqué ce Le Pr Antoine Wongo Ahanda, U sympathisants du parti de la meeting hier, 02 octobre élite de la localité a présenté le 2018 à Offoum-Nseleck. Les Groupement comme une com-flamme font de leur candidat militants et sympathisants du munauté qui a toujours été le champion. Rassemblement démocratique loyale envers les institutions du peuple camerounais de la républicaines et qui est restéeA.E. (Stagiaire) localité accueillaient, Gaston fidèle aux idéaux du Renouveau Eloundou Essomba, le président et à l’homme qui les incarne, son de la Commission départemen- excellence Paul Biya. Pour l’uni-elon Guy René Gobe Mballa, les chiffres tale de supervision de la cam-versitaire, le Groupementci-après font du candidat du RDPC le la Mefou et Akono. Paul Biya avec entre autre laCaSmeroun. Sur les cent sénateurs titulaires que pagne électorale du RDPC dans Etenga a déjà beaucoup reçu devainqueur de la présidentielle 2018 au Groupe La Météo, Ekobo Messinous réconforte »,a déclaré Mme Après l’accueil chaleureux nomination des fils et filles de lacompte la chambre haute du Parlement, 93 Anaclet Marie Rose et Jean Essomba, présidente du comité réservé au président de la com- localité aux postes de responsa-voterons pour le RDPC. Sur les cent sénateurs Michel Ntsama, conseillers de base OFRDPC de Nkolngok. suppléants de la même chambre, 93 voterons mission et à sa délégation, par la bilité dans la haute administra-municipaux. Le président de l’OJRDPC a aussi pour le RDPC. En ce qui concerne la délégation communale de cam- tion avec notamment les nomi-Au terme du meeting, des mili- plaidé pour le recrutement des chambre basse du Parlement c’est-à-dire pagne de Ngoumou que préside nations aux postes de ministre et tants ont exprimé leur satisfécit jeunes sans emploi l’Assemblée nationale, 147 députés et 147 Mme Tatiana Biloa epse de directeur général de sociétés pour le bon déroulement de Marie Rose Ekobo Messi a pré-députés suppléants voterons pour le RDPC. Alougou, les militants se sont d’Etat. Pour tous ces bienfaits, le cette grande rencontre entre senté les doléances des femmesEnviron 20 membres du bureau politique entretenus dans la convivialité et seul cadeau que le Groupement militants du RDPC : cheville ouvrière du RDPC, quivoteront pour leur candidat et 300 membres sincérité avec les membres de la Etenga peut lui offrir, c’est un titulaires du comité central environ iront aussi « Nous sommes très satisfaites dudemandaient un appui en commission départementale. Le vote à 100% le 07 octobre pro-voter pour le compte de Paul Biya. 120 mem-déroulement de ce meeting cartables-bancs pour le CETIC président de la sous-section hôte chain. bres suppléants du comité central environ depuis les rassemblements poli-d’Offoum-Nseleck. Gaston Abega Manga a souhaité la bien- Parmi les personnalités pré-feront le même geste. En ce qui concerne tiques déjà organisés dans notreEloundou Essomba a dit avoir venue aux membres de la com- sentes à ce meeting, il y avait l’Organisation des Femmes du RDPC groupement, celui-ci est très parti-pris bonne note des doléances mission. Marie Thérèse Abena Ondoa(OFRDPC), environ 50 membres de son culier. Nous avons été francs enversdes Etenga qui ne sont pas tom-Les jeunes ont exprimé le vœu vice-présidente de la commis-bureau voteront pour leur candidat. Le même la commission qui en retour nous abées dans les oreilles de sourds. d’être recrutés dans les entre- sion, Laurent Nkodo sénateur,son de cloche sera fait pour l’Organisation des rassuré que le gouvernement deSéance tenante, il a remis une prises parapubliques. A cesJeunes du RDPC (OJRDPC), avec environ 38 Marie Rose Nguini Effa député, Paul Biya tient à notre bien-être. Lasomme de 250.000 FCFA au titre membres de son bureau qui vont voter pour jeunes, Gaston Eloundou Michel Zoa ancien ministre des promesse d’un transformateur élec-de sa participation pour l’achat l’homme à la force de l’expérience. Cette pre-Essomba était porteur d’un mes- Sports, Dieudonné Mveng Balla, trique pour le rétablissement dedes tables-bancs pour le CETIC. mière vague selon Gobe Mballa donne sensi-sage pour les populations du Président directeur général du l’énergie disparu il y a trois ans blement 1008 électeurs réunis pour le compte du RDPC. En ce qui concerne la deuxième vague qui est plus dense, celle-ci est composée des respon-CAMPAGNE ÉLECTORALE sables des bureaux de sections environ 17 535 personnes, des responsables des sous-sections environ 16 5600 personnes et enfin des res-ponsables des comités de base environ 42 2240 Nkoabang rassuresonnes donne donc 605 375 personnes. Ces 605 personnes. Le total de cet ensemble de per-375 personnes en ce qui concerne la deuxième L’engagement a été pris dimanche dernier par les militantes, militants vague, vont aussi voter le 07 octobre prochain pour Paul Biya. et sympathisants du RDPC de cette circonscription. Pour mémoire, le Rassemblement Magloire Mbarga Atangana, en présence de Atangana s’est réjoui de la présence massive Démocratique du Peuple Camerounais c’est Arnaud Evina (Stagiaire) tous les présidents de sections ainsi que les de ses camarades du RDPC à ce meeting. Il aussi quelque 3 800 160 responsables des élus locaux, élites et autorités traditionnelles. dira dans son discours de circonstance que« lebureaux de cellules, sans compter quelques partis alliés. Il est donc important de rappeler Ce meeting qui s’inscrit dans la continuité derespect du chef dans la tradition africaine est sacré. Nous, populations de Nkoabang, promettons que le RDPC c’est environ 4 406 543 responsa-la campagne de proximité a permis aux mili-Ce chef, c’est le président Paul Biya. Il ne peut « au candidat du RDPC, Paul Biya un vote bles du parti au total selon Guy René Gobe tantes, militants, sympathisants et partis alliésqu’agir dans notre intérêt. A notre tour, nous ne fidèle, un plébiscite, une victoire écrasante le Mballa soit, 66% environ du corps électoral qui au RDPC, de renouveler leur soutien au pré-pouvons que le soutenir en le votant à 100% le 07 07 octobre prochain, pour lui témoigner notre atta-est de 6 608 611 électeurs pour cette élection. sident candidat Paul Biya, l’homme qui pouroctobre prochain ». chement et notre soutien pour son futur septennat Crée à Bamenda lors d’un congrès de l’Union eux est le garant de la paix et la justice, Malgré le climat qui n’a pas été clément le des grandes opportunités». C’est le principal Nationale du Cameroun (UNC), le l’homme qui a« La force de l’expérience». dimanche 30 septembre 2018, les militants, message du meeting de la coordination com-Rassemblement Démocratique du Peuple En prenant la parole, tous les orateurs ont ras- sympathisants et partis alliés présents au mee-munale du Rassemblement Démocratique du Camerounais (RDPC) apparaît aujourd’hui suré le président de la commission départe- ting, ont fait une véritable démonstration de Peuple Camerounais de Nkol-Afamba, tenu le comme une grosse machine en termes d’élec-mentale sur le vote du 07 octobre prochain.«force en faveur de l’homme qu’il faut, à la dimanche 30 septembre dernier à Nkoabang. tions (municipales, législatives et présiden-Nous voterons pour un Cameroun qui bénéficieraplace qu’il faut, le candidat du RDPC Paul C’est le stade de la paroisse Saints Anne et tielle) au Cameroun. Au pouvoir depuis le 06 du septennat des grandes opportunités », ont-ils Biya, un candidat pas comme les autres. En Joachim de Nkoabang qui a servi de cadre à novembre 1982, le président national et aussi déclaré. Prenant la parole à son tour, le prési- attendant, il est demandé aux électeurs de cet évènement présidé par le président de la candidat du RDPC pour le scrutin du 07 octo-dent de la commission départementale du doubler de vigilance dans le but de refouler les commission départementale du RDPC pour la bre prochain possède tous les arguments pour RDPC, le ministre Luc Magloire Mbarga vendeurs d’illusions. MefouAfamba, le ministre du Commerce Luc sortir vainqueur. 44 N°203 mercredi 03 octobre 2018 - L’ESSENTIEL DU CAMEROUN
INFOS DE LA SEMAINE POLITIQUE/ ÉCONOMIE/ MONDE/ SOCIAL L’ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE JEUNESSE DÉCLARATION Akere Muna Joshua Osih promet de gracier promet de les leaders sécessionnistes soutenir Dans un entretien accordé àJeune Afrique, le candidat du Social Democratic Front (SDF) a fait savoir qu’il s'inquiète du déroulement des élections dans les régions anglophones le 07 octobre prochain. les jeunes Bélise Hioldits centres de vote. En revanche, il ajoute qu’il existe des dispositions légales qui Considérés comme le fer de permettent aux personnes qui se sont lance de la nation, les jeunes xcepté son programme, le candidat déplacées pour des cas de force majeure à la présidentielle n’a pas manqué de prendre part au scrutin.« Cela concernedemeurent le cœur de cible de auEfédéralisme contrôlé par l’Etat central.son projet de société. de partager sa volonté de mettre fin notamment les fonctionnaires et les militaires qui ont été affectés loin de leurs domiciles dans « En tant que président de la République, ils le cadre de leurs fonctions et qui n’ont pas pu (les leaders sécessionnistes, Ndlr) ne pourront changer leurs lieux de vote auprès pas être condamnés, parce qu’il n’y aura pas de d’ELECAM. Dans ce cas, l’électeur peut se prisonniers politiques dans les prisons came-présenter au chef d’antenne régional rounaises », a avancé Joshua Osih, alors d’ELECAM, pour se voir affecter à un bureau qu’il répondait à la question concernant la de vote. Nous avons donc tout simplement situation de ces acteurs s’ils venaient à être demandé au directeur général des élections condamnés. d’étendre cette disposition légale aux personnes Imperturbable sur sa réfutation à la créa-déplacées », a-t-il ajouté. tion de centres de vote dans les régions Plaidant pour plus de fédéralisme anglophones, il répond :« Il s’agit d’une rétorque, « il faut en finir avec l’hypercen-objection très forte sur le fait qu’ELECAM, en tralisation actuelle de l’État, et faire en complicité avec le gouvernement, veut absolu-sorte que le pouvoir revienne au peuple. ment créer des centres de vote dans le Nord-Olivia Camille Ayissi (Stagiaire) Ce n’est qu’ainsi qu’on pourra commencer ouest et le Sud-ouest. De manière concrète, villes sont proscrits. Il est très important devéritablement le développement de notre ELECAM veut fermer les bureaux de vote et comprendre que c’est une façon de marginali-pays. Cela passe absolument par le fédé-pousser les électeurs vers ces centres. Cette ser ces électeurs. Et en tant que candidat, je neralisme, car la décentralisation telle que es droits des jeunes sont faiblement mesure fait que certains électeurs devront par-peux pas accepter cela »nous l’avons aujourd’hui est un fédéra-, précise-t-il. garantis, alors qu’ils représentent 64% déplacés de cette crise à participer au vote, fédéralisme que j’appelle de mes vœux, pluLpart de jeunes se retrouvent sans emploi courir plusieurs dizaines de kilomètres pour Compte tenu de la situation, pour aider les lisme contrôlé par l’État central. Or, le de la population nationale. En effet, la voter, ce qui est impossible car il n’y a pas de transports en commun, ni un transit fluide Joshua Osih a d’abord rappelé que c’est lui, sera contrôlé par les populations », non pas à cause de leur incapacité à assimiler dans ces zones. Et ce sera encore pire le jour du une mesure illégale car aucun article du explique-t-il. les cours pour aller en classe supérieure mais vote, un jour où les déplacements entre deux Code électoral ne prévoit la création des-parce que le nombre d’employés par entre-prise est limité. Ou encore, le recrutement s’ef-fectue par affinité et ou sur la base d’un contrat SW PRESIDENTIAL CAMPAIGN parfois embarrassant. La jeunesse demeure par conséquent dans une situation précaire sur le plan emploi, est le constat fait par Akere Hon Lifaka Urges Fako Militants Muna. C’est ainsi qu’au regard des plaintes et des menaces auxquelles sont confrontés les jeunes, le candidat anti-corruption envisage renforcer To Vote Biya 100 Percent un certain nombre de stratégies de développe-ment de l’entrepreneuriat des jeunes. De même, de créer pour chaque jeune, les struc-The Vice Speaker of the National Assembly, Hon Emilia Monjowa Lifa has called on Fako tures nécessaires pour véritable épanouisse-CPDM militants and sympathisers to vote 100 percent for their Presidential Candidate, Paul ment économique de la jeunesse. Notamment Biya, on October 7.« à travers notre réforme d’intégration écono-Tanga RodolphSchool at the University of Buea, ..." Motangatheir husbands and children of voting age to mique par laquelle le secteur informel, leur come out on October 7 and vote for President counted and counted. "There is certainly noprincipal employeur, est arrimé aux systèmes Paul Biya. reason why we in Fako will not vote for Paul de protection sociale institutionnel de la nation on Lifaka, who is the Coordinator of the The rally was held under very tight security, a Biya," Motanga said.On behalf of the Women's », souligne Akere Muna. CPDM Campaign Delegation for Fako, situation that has arisen because of the ongoing Wing of the CPDM, the Regional Delegate for HMbua, urged all the women to come out andnists. A minute of silence was observed in Pour la réussite de ce projet, le candidat de la was speaking on Saturday, September Anglophone crisis and threats from secessio- Secondary Education, Mrs Hannah Etonde Nouvelle République envisage insérer les 29 at the Limbe City Council Conference Hall jeunes dans le secteur informel à travers les where some well over 1000 militants of the memory of all those who have died in the vote for the one, she said, "has visibly put the start-ups. A titre illustratif, il entend créer au party from across the five sub divisions of the course of the ongoing war between the Fako woman at the forefront of his policies." profit des jeunes un guichet unique pour l’éva-Division had gathered for a rally. Honorable Government and Separatist forces.The cam- She went on to urge all her women folks to luation et l’orientation, auprès des chambres Lifaka said they in Fako had every reason to paign rally began with a welcome word from match out on October 7 and give Biya "a lands-vote for President Paul Biya because, "our can- the Government Delegate to the Limbe City lide victory." Epey Robert from the West Coastde commerce et d’agriculture. Selon lui, ces didate has pledged to improve the living condi- Council, Andrew Motanga Monjimba. Sub Division spoke on behalf of the youthsguichets seront les leviers d’un accompagne-tions of Cameroonians, enhance the role of "President Paul Biya is a man of experience, where he pledged the readiness of the youths ment effectif de la jeunesse tout au long de son women and youths." She went on to state: reason and legendary calmness," Motnaga said to come out massively on October 7 and vote. parcours entrepreneurial. Ensuite, il souhaite "Thanks to President Paul, a woman from Fako as he enumerated all the projects that have been The Limbe rally was attended also by other top harmoniser des dispositifs qui serviront de is the first ever woman from this part of the realised in Fako for the past years by President notches of the Party, among them the General soutien à la jeunesse. In fine, il compte pro-country to be appointed as the Minister of Paul Biya. "We in Fako are major beneficiaries Manager of the CDC, Franklin Ngoni Njie, mouvoir l’innovation et la compétitivité des Secondary Education in the person of Professor of the CPDM. The Head of State has given us Senator Mbella Moki Charles, Mayors Duncan entreprises portées par les jeunes. Une bouffée Pauline Nalova Lyonga." Given that the three General Managers of the biggest agro- Molindo, Rodanny Mbua Mokako, Gabriel d’air qui viendra certainement rallumer l’es-women folk form the majority in the popula- industrial Corporation, the CDC, backto back, Tonde from Idenau among others. poir endormi dans les cœurs de bon nombre tion, she especially called on the female mili- the Shipyard, the on-going expansion and tants to be able to use their power to convince modernisation of SONARA, the Medicalde jeunes citoyens.
N°203 mercredi 03 octobre 2018 - L’ESSENTIEL DU CAMEROUN
5
INFOS DE LA SEMAINE POLITIQUE/ ÉCONOMIE/ MONDE/ SOCIAL L’ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE MEETING DU TERROIR SAWA BULLETIN DE VOTE Le« Keguegue Le Ngondo appelle à plébisciter international » Paul Biyamet en garde Depuis le lancement de la campagne présidentielle, le RDPC ne néglige aucun moyen les électeurs pour conduire son champion à la victoire, lors du scrutin du 07 octobre 2018. «Ne pas se tromper de bulletin Mathieu Nathanaël Njog de vote le jour du scrutin»est le principal message contenu dans près avoir reçu le ministre de ce spot qui est diffusé tous les l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji,jours sur l’antenne du poste l’Assemblée traditionnelle du peuple Sawa nationale de la Crtv (le Ngondo) a décidé de monter au créneau. Le 30 septembre 2018, les gardiens de la tra-dition Sawa ont organisé le « Meeting du Terroir Sawa » au parc des princes de Bali pour appeler, les fils et filles autochtones et les composantes sociologiques à voter Paul ment de la région du Littoral, à l’instar de demandé au« peuple Sawa et aux populations Biya. Laurent Esso, ministre de la Justice, Gardedu Wouri de se rendre tous aux urnes à l’occa-Les appels personnels des chefs supérieurs des Sceaux, Lejeune Mbelle Mbella, minis-sion de ce grand rendez-vous républicain »et à des Cantons : Bakoko et président en exer-tre des Relations extérieures, Ernest Ngalle« voter clairement et massivement Paul Biya en cice du Ngondo, S. M. Salomon Madiba Bibehe, ministre des Transports, Narcissevue d’un plébiscite au soir du 07 octobre 2018 ». Songuè ; Akwa, S. M. Din Dicka Akwa ; Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Pour soutenir cet appel, les gardiens de la Deido, S. M. James Fréderic Ekwaka Essaka Culture et celui qui a été qualifié de fils tradition du peuple Sawa ont dressé la liste ; N’saa (Bassa ba Douala), S. M. Gaston adoptif Sawa, Philippe Mbarga Mboa, des réalisations de Paul Biya dans le dépar-Mbodi Epée ; Bell S. M. Jean Yves ministre chargé de mission à la présidence tement du Wouri avant de soutenir que le Eboumbou Duala Manga Bell ; et Bele Bele, de la République. candidat du Rdpc est« le seul capable de Annette Olinga S. M. Mylors Mbappe Bwanga ont été lar-Le patriarche Nkodo Samuel, président durépondre aux enjeux et préoccupations des popu-gement suivis par leurs enfants. Habillés en comité d’organisation de ce meeting a qua-lations », mais en outre du« devenir de la capi-tenue traditionnelle Sawa, ils ont démontré lifié la décision du Ngondo detale économique, l’exigence de la paix, la stabilité,« devoir qu’ils étaient tous soudés derrière leurs ne minute 30 secondes, c’est la durée citoyen, judicieux, responsable, et approprié pour l’unité et l’indivisibilité du Cameroun en vue de dignitaires. Cette mobilisation a été faite du spot diffusé sur les antennes du rité du Cameroun »cvo.Uabulaire vulgaire propre à la jeunesse l’avenir du Cameroun ». Dans leur déclarationla consolidation de la démocratie et de la prospé-sous le regard des membres du gouverne- poste national de la CRTV. Usant d’un solennelle, les dignitaires du Ngondo ont camerounaise, les humoristes Jean Fouda et son compère Jacques Onana Awana se sont SOUTIEN saisis de l’actualité de l’heure afin de mieux véhiculer leur message. Celui de prévenir les électeurs à ne pas se tromper de bulletin le jour du vote. Pour mieux se faire entendre Les artistes unissent leur voixdialogue et humour. des électeurs, ils ont fait une combinaison de Entre l’auteur et son récepteur, il y a une conversation assez fluide qui use d’un lan-pour Paul Biyatemps, ils invitent les électeurs à connaitre gage accessible pour tous. Dans un premier leur candidat afin de ne pas se tromper le jour Le 06 octobre prochain, une trentaine d’artistes locaux et internationaux prestera au du vote :« C’est comme ça que les gens doivent palais polyvalent des sports de Yaoundé pour soutenir le candidat du Rassemblementapprendre à connaitre leur candidat. Tu ne peux pas te tromper, c’est comme si je me trompais de démocratique du peuple camerounais (RDPC) au scrutin de dimanche. Kountasia dans mes déclarations sentimentales ». Mercedes Belehekanégligés au Cameroun. Des plus jeunes tels« Le problème c’est que mon candidat ressemble à deux autres candidats et j’ai peur de me tromper que Verushka, Nabila, Ghislain Dimai, de candidat » « Eh eh tchachou, tchachou, com-Featurist, Mathématik de petit pays, ment tu peux te tromper de candidat ? tu sais que Dynastie le Tigre, aux plus anciens à savoir dans ce genre de chose, un électeur averti ne doit eux générations d’artistes musi-Coco argentée, Mani Bella, Kareyce Fotso, pas se tromper de candidat. Chaque bulletin com-ciens et humoristes réunies pour K-tino, Claude Ndam, Ama pierrot, Afo DEssome, Nicole Mara, Annie Anzouer, etas des problèmes de vue parce que parfois tu porte les noms et prénoms du candidat, le nom de donner de leur voix dans le cadre Akom, Majoie Ayi, Ateh Bazor, Jean-Pierreson parti et une couleur distinctive. Je sais que tu de cette élection présidentielle, il fallait Paul Biya pour arriver à le faire. Ils sont en effetconfonds le rouge avec le vert. Je crois que le pré-Grâce Decca, les participants à ce concert une trentaine d’artistes camerounais à quisident de ton parti, enfin, celui que tu auras choisi, n’auront que l’embarras du choix. Et pour prendra bien la peine de te dire à quoi ressemble le s’ajoute la vedette de la musique congo-ajouter une touche d’humour à cet instant, bulletin de vote qui va porter son image et, il fau-laise Fabrégas à monter sur scène samedi les organisateurs ont pensé insérer au pro-dra bien vérifier tout ça avant de mettre le bulletin prochain, veille du scrutin. Une rencontre gramme le passage de Moustik le dans l’enveloppe mon cher tchachou ». placée sur le signe du vivre-ensemble à Karismatik, Calvino, Kaiser Show. À la fin du dialogue entre l’émetteur et son laquelle prendront part les artistes et les Même si beaucoup parmi eux n’ont pas récepteur, on peut entendre le résumé de cet Mathématik de Petit Pays groupes de danses des dix régions et des échange à travers une voix qui sensibilise les officiellement apporté leur soutien comme électeurs« Election présidentielle 2018, attention quatre ères culturelles du pays. Entre 15 et de samedi ont déjà commis des singles l’a fait Mathématik de petit pays, l’occasion chers électeurs, le candidat choisi, c’est son bulle-19 heures ce jour, les querelles politiques pour l’homme à la force de l’expérience. leur sera ainsi donnée de soutenir à travers tin que vous mettez dans l’urne ». Ce spot est cèderont leur place au Bikutsi, Makossa, On cite entre autres Chelsea, Two Boys, leur voix avant de le faire 24 heures plus diffusé tous les jours sur l’antenne du poste Assiko, Ben-skin, Bottle dance, Bole, Isidore Modjo, Dionysie Marcelle Ngono tard par voie des urnes, le candidat Paul national de la CRTV. la sensibilisation va se Mangambeu, Laali, Sawé, tous facteurs (Ngomadi) et Atango de Manadjama.. Biya. Il faut cependant relever que plu- poursuivre jusqu’au jour du vote le 07 octo-d’intégration non négligeables et non sieurs artistes ne figurant pas sur l’affiche bre prochain.
66
N°203 mercredi 03 octobre 2018 - L’ESSENTIEL DU CAMEROUN
INFOS DE LA SEMAINE POLITIQUE/ ÉCONOMIE/ MONDE/ SOCIAL L’ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE ENGAGEMENT Pacte scellé entre la Lekié et Biya Pour les populations du département, le plébiscite annoncé en faveur du candidat du RDPC procède d’un choix d’amour et de raison. Abraham Ndjanacar tout est pour Biya ». Au cours des autres étapes (Sa’a, Evodoula, Lobo), il s’est également agi de e département de la Lekié est réso- la démonstration de la fidélité envers le lument engagé à voter le président président Paul Biya. Toutes les interven-L Paul Biya, son candidat naturel par tions sont allées dans le sens de donner un vote massif le 07 octobre prochain. une victoire éclatante au candidat du Toutes les commissions communales de RDPC.« J’insiste sur le respect de la disci-campagne du département s'y attèlentpline du parti à tous les niveaux et au respect pour une large victoire. Dans cettedes directives de la direction du parti », a optique, la tournée entamée le 29 sep- chaque fois rappelé Henri Eyebe Ayissi. tembre 2018 par l’équipe de la commis- A la chefferie de Pongsolo dans l’arron-sion départementale de supervision de la dissement d’Evodoula, la ferveur mili-campagne du RDPC dans la Lekié, avec tante était à son comble à travers cette l’étape d’Elig-Mfomo et qui s’achève le campagne de proximité qui a permis au 05 octobre par Obala, aura été l’occasion ministre Henri Eyebe Ayissi de toucher pour le président de la commission du doigt la réalité du degré d’attache-départementale de supervision de la ment des populations à l’endroit du pré-campagne du RDPC dans la Lekié, Henri sident Paul Biya.« L’enjeu n’est plus véri-Eyebe Ayissi, de remobiliser les troupestablement la victoire, la victoire est acquise pour un plébiscite en faveur du candidatdans ce fief du président de la Lékié en général du RDPC. Cette série de causeries poli-et celui de Pongsolo en particulier. Il s’agit de mais aussi la première circonscription en citoyenne a ainsi été lancé pour préserver tiques a été lancée pour donner les der-se mobiliser pour aller assurer la victoire écla-termes de pourcentage des suffrages en les acquis aux côtés du candidat du niers conseils aux militants et sympathi-tante pour le candidat naturel de la Lékié », a faveur du candidat Biya (98,62% en RDPC.« Paul Biya, c’est le parent d’Elig-sants du RDPC des partis alliés (UNDP, déclaré Henri Eyebe Ayissi. Après l’étape 2011). Ainsi donc, entre les populationsMfomo », disent les chefs traditionnels. PAL, POUC, PDC, PAC et PUR), au sujet de Lobo hier, Monatélé demain, la cam-de cet arrondissement et le président C’est dans cette logique que le président du vote du 07 septembre 2018. pagne du RDPC dans la Lekié sera bou-Paul Biya, c’est un contrat d’amour et de de la commission communale, le maire La première étape se justifie par le fait clée le 05 octobre 2018 à Obala. raison et celles-ci ne sauraient se tromper Stanislas Ayissi peut dire qu’« à Elig-que l’arrondissement d’Elig-Mfomo est de combat. Un appel de mobilisationMfomo, il n’y a rien à prendre pour les autres, non seulement la« fille du Renouveau »
CHRONIQUE Une campagne pour la République
Alphonse Ateba Ndoumou
Une campagne pour la République Si j’étais le Cameroun, je me paierais une campagne tous les jours, et pour son principe, mais davantage encore, pour les externalités qu’elle génère sur l’en-semble de la société. A tout prendre, la campagne c’est comme le champagne, explosive, pétillante, enivrante, moment de pleine joie autant que de plein emploi. Et quoi qu’en disent les écono-mistes, qui croisent chiffres et fromages pour décrire la croissance, il semble bien que la croissance est dans la campagne. Mais, plus que les économistes, les poli-tistes, les sociologues et autres entrepre-neurs sociaux devraient s’offrir, de temps en temps, une campagne, pour mieux articuler le verbe à l’action de satisfaction des populations. En tout cas, s’il n’y avait que la campagne, bien des problèmes du Cameroun seraient depuis longtemps résolus. Tenez :
Le problème de la nation: Alors que les experts de toute nature épuisent leur érudition à rechercher des leviers pour
bâtir un instinct national partagé et assumé, la campagne spontanément ins-talle le partage de la volonté d’agir pour le Cameroun. Pas un seul qui ne soit en campagne, et peu importe son activité, son domaine ou son niveau d’implica-tion opérationnel. Tous mobilisés et cor-véables à des degrés divers, la cam-pagne comme facteur d’intégration.
Le problème de l’intégration nationale :Au sein des appareils politiques, sur le site des meetings, dans la population qui se passionne, la campagne se défend de tout tribalisme et le démontre. Il y a même tout un art, non seulement à par-ler les deux langues officielles, mais davantage encore, à parler la langue de l’ordinaire de l’étape, surtout quand l’on vient d’ailleurs. Le tableau est encore plus complet lorsque l’on partage le repas du cru, avec l’habitant, sur ses sites de socialisation préférentiels. Le minis-tre partage la bière avec le gars du vil-lage ; on se coupe le pain ; on s’embrasse, on se congratule, on est ensemble, la vic-toire n’a jamais été si proche… Le problème de l’intégration écono-mique :S’il est un moment où les res-
N°203 mercredi 03 octobre 2018 - L’ESSENTIEL DU CAMEROUN
sources circulent pour tous, partout, c’est bien pendant la campagne. Ici, tous avec tous. Le chauffeur, le sérigraphe, l’infographe, l’humoriste, le danseur, le chanteur, le musicien, le floqueur, le mécanicien, le commerçant, le restaura-teur, le tenancier du bar ou du grand dépôt, le détaillant de poisson, le ven-deur des carburants et lubrifiants, le journaliste, le haut fonctionnaire, l’agent de sécurité, le body guard, le badaud subrepticement mué en vigile, en haran-gueur, espion ou porteur d’eau, tout le monde trouve son compte. Tout le monde est en campagne, avec son agenda de campagne. Vous avez bien dit plein emploi. On nous apprend d’ail-leurs qu’il vient de se faire jour un nou-veau métier, LE FOULIER. Chargé de faire foule à tous les meetings… Finalement, en mêlant tout et tout, la campagne devient aussi un important révélateur de l’être intime du Camerounais. On peut le voir à la récur-rence du concept d’unité, dans ses diverses déclinaisons : Rassemblement ; Union ; Alliance ; Unité et autres termes apparentés. Cela prouve au moins une chose, le Camerounais est conscient
d’avoir encore du chemin à faire sur la voie de l’UN qui recouvre le multiple. Tous les partis, autant tous les entrepre-neurs politiques s’en soucient, comme depuis toujours. Mais le problème demeure, sur l’équation opérationnelle. Comment on fait un quand on est mul-tiple ? A qui revient l’initiative légitime, et, qui effectue mouvement vers qui sur le chemin tant convoqué ? La campagne n’a pas encore donné réponse à cette question. On attend. Pendant ce temps, et au moins pour son bénéfice direct, la campagne poursuit son ouvrage de fête nationale. Dans un milieu secoué par différents spasmes de colère, d’aigreur, de frustration ou d’in-confort, la campagne vient signer comme un cessez-le-feu. Oubliés, les morts rituels, la justice populaire, les accidents de la voie publique, le repli identitaire, les insultes viles. On mange, on danse, on boit, on échange argu-ments sur le Cameroun, on se parle et on s’écoute. Que la campagne rend le Cameroun aimable et humain. Vivement une campagne du bien au Cameroun. Ne me cherchez pas, je suis en campagne !
7