La une de la Nouvelle République datée du 21 mai

La une de la Nouvelle République datée du 21 mai

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Jonathan : un petit corps retrouvé à Guérande LOIRE-ATLANTIQUE•Le cadavre découvert dans un étang de Guérande est celui d’un garçonnet et présente de “ fortes similitudes ” avec Jonathan•Celui-ci, habitant Orval, avait disparu le 7 avril d’un centre de vacances de Saint-Brévin-les-Pins. pages4 et VI Le cadavre a été découvert, mercredi soir, dans cette pièce d’eau située dans le parc d’un manoir. Guérande n’est situé qu’à trente kilomètres de Saint-Brévin-les-Pins. (AFP) Outreau : une “ catastrophe judiciaire ” Les rétractations des deux accusatrices contre treize personnes, accusées de pédophilie, sont un véritable séisme. C’est l’institution judiciaire qui est désormais en cause. Nouvelle bavure ? Sept d’entre elles restent en prison. page VII ÉDITORIAL Hervé Cannet Scandale à St-Omer l y aura en France, un avant-ments, les a priori, et c’est toute I Ou tre a uet un aprè s- Ou-la société qui en pâtit. treau. Le séisme, dont le centreLe traitement d’une affaire né vr algiq uese situe dans laaussi épouvantable se devait cour d’assises de Saint-Omer,d’être exemplaire. Puisque l’acva craqu e le rbi ende sce r ti-cusation s’appuyait sur l’existudes. En matière de pédophi-te nced ’u nvé r i ta bler é se au lie, l’horreur comme la véritéd’adultes abusant d’enfants, et surgissent de la bouche des en-que ces derniers confirmaient fants : mais pas toujours, laleur martyre, le doute n’avait preuve !

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 avril 2018
Nombre de visites sur la page 569
Langue Français
Signaler un problème
Jonathan : un petit corps retrouvé à Guérande LOIREATLANTIQUELe cadavre découvert dans un étang de Guérande est celui d’un garçonnet et présente de “ fortes similitudes ” avec JonathanCelui-ci, habitant Orval, avait disparu le 7 avril d’un centre de vacances de Saint-Brévin-les-Pins.  pages 4 et VI
Le cadavre a été découvert, mercredi soir, dans cette pièce d’eau située dans le parc d’un manoir. Guérande n’est situé qu’à trente kilomètres de Saint-Brévin-les-Pins.  (AFP)
Outreau
:
une
catastrophe
judiciaire
Les rétractations des deux accusatrices contre treize personnes, accusées de pédophilie, sont un véritable séisme. C’est l’institution judiciaire qui est désormais en cause. Nouvelle bavure ? Sept d’entre elles restent en prison. page VII
ÉDITORIAL Hervé Cannet Scandale à St-Omer l y aura en France, un avant ments, les a priori, et c’est toute I Ou tre a u et u n ap rè s Ou la société qui en pâtit. treau. Le séisme, dont le centre Le traitement d’une affaire né vr algiq ue se situe dans la aussi épouvantab le se de vait cour d’assises de SaintOmer, d’être exemplaire. Puisque l’ac va c raqu e le r bi en de s ce r ti cusation s’appuyait sur l’exis tudes. En matière de pédophi te nce d ’u n vé r i ta ble r é se au lie, l’horreur comme la vérité d’adultes abusant d’enfants, et surgissent de la bouche des en que ces derniers confirmaient fants : mais pas toujours, la leur martyre, le doute n’avait preuve ! Même les adultes se que peu de place : la parole des trompent ou mentent. Même la mineurs est maintenant (et c’est justice dérape : peut importe, un progrès) dans la lutte contre en l’occurrence, que soit mise ce fléau de la pédophilie recon en avant la responsabilité d’un nue c om me c r é di ble. A va nt jeune magistrat dont les certi même d’être dans le box, avant tudes n’étaient pas suffisam même d’avoir pu se défendre, ment étayées, car il s’agit bien le s « no ta b l e s » d ’ O u tr e a u ici de la faillite de toute la avai ent déjà été condamnés, chaîne d’instruction. Dans la bannis, brisés. La crainte de tempête qui entoure ce nau passer à côté d’un tissu de com frage judiciaire, encore aggravé plicités ignobles, une sorte de par l’incompréhensible décision complexe de « Dutroux à la de maintenir en détention des française », justifiait tous les dé pré ve nus dé sorma is ho rs de bordements. C’était sans comp cause, Dominique Perben s’ef ter sur le traumatisme des pe force de contenir le flot d’indi tite s victimes, la prope nsion gnation. Mais dans des dossiers maladive au mensonge de la aussi sensibles, où dans l’in principale accusatrice adulte, conscient collectif se mélangent l’incapacité à entendre les cris émotion et désarroi, colère et de dénégation des accusés, les culpabilisation, le rôle de l’insti assurances des experts. Le com tution est essentiel : qu’elle ac bat contre les prédateurs n’a ja cumule les faiblesses, les erre mais interdit le respect du droit.
SAINTAMAND Une fan attaque en justice Hervé Vilard page VII
AUBIGNYSURNÈRE Relaxe pour les quatre jeunes à l’origine du déraillement Un défaut de procédure et une absence de réglementation précise ont permis aux quatre jeunes gens d’être relaxés par la justice. pages 2 et 4
SOYEENSEPTAINE Vingt ans pour le motocross : le plein de super et d’émotions e Pour la 20 édition de l’épreuve créée par le Moto-Club du Berry, le public a répondu présent, notamment pour l’épreuve nocturne. page 16
Des bagarres « au couteau » pour les cavaliers de la « poudreuse ».  (Photo NR, Alain Fougeray)
FOOTBALL
Le FC Bourges sous tutelle judiciaire
L’administrateur débarque au club, mais on est toujours sans nouvelle de l’assemblée générale. page 16
er OFFRE VALABLE DU 1 MAI AU 30 JUIN VIERZON...................02 48 71 43 22 c’est sérieux !ROMORANTIN..........02 54 76 22 11
candide Les surprises du dépouillement
Une star du porno met les homme s poli tique s tch èque s sans dessus dessous. Non que le programme de la « Cicciolina s l a v e » s o i t s c a n d a l e u x puisqu’elle s’est unie avec une formation ayant pignon sur rue. La droite redoute simplement que l’élection européenne ne soit détournée de son objet, si séduisant soitil. La candidature de Katerina Bochnikova, alias Dolly Buster, risque en effet de co ntr ibu er à dé sh a bill er le s grands partis en provoquant un
effeuillage, pardon un émiette ment, des voix. La France, pays de longue tra dition démocratique semble à l’abri de telles dérives. Il n’y a que des esprits forcément cha grins pour penser que certains candidats veuillent se faire élire à l’Asse mblé e de Str asb our g pour bénéficier d’une confor table immunité parlementaire ou que d’autres, qui ne repré sentent qu’eux mêm es, n’ont d’autres buts que de siphonner de l’argent du contribuable.
sommaire
Faits de société 4 Cinémas et sorties 7 Bourges 5 et 6 Vierzon 9 et 10 Saint-Amand 12 à 14 Sologne-Sancerrois 8 Avis d’obsèques 14 Sports Cher 15 et 16
Sports généraux I et II Hippisme, marchés II et III Bourse IV France/politique IV France/société VI et VII Monde VIII Télévision IX Dialogue X