Le prix du livre numérique doit baisser

Le prix du livre numérique doit baisser

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Alors que la Hadopi, l'autorité anti-piratage, affirme être au bord de l'asphyxie budgétaire, le
secteur du livre commence lui aussi à souffrir de la copie numérique illégale. Une mutation à
ne pas rater.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 30 octobre 2014
Nombre de visites sur la page 28
Langue Français
Signaler un problème
Date : 28/10/2014Pa s : FRANCEPa e s : 0003Rubri ue : Tech&MédiasPériodicité : QuotidienSurface : 15 %
> Cliquez ici pour voir la page de l'articleJuan Pirlot de Corbion
Le prix du livre numérique doit baisser
Alors que la Hadopi, l'autorité antipiratage, affirme être au bord de l'asphyxie budgétaire, le secteur du livre commence lui aussi à souffrir de la copie numérique illégale. Une mutation à ne pas rater.
«Pour le cinéma et la musique, la distribution de l'objet physique (DVD, Blue Ray, CD) a connu une chute phénoménale en dix ans. Mais avec Spotify, Deezer, et maintenant Netflix pour le cinéma, les gens acceptent de payer pour avoir un contenu en streaming. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a plus de piratage, mais nous sommes dans un modèle d'abonnement qui commence à porter ses fruits. Du côté du livre, la situation est différente: tout d'abord, le chiffre d'affaires du secteur est sept fois plus gros que celui du CD et trois fois plus gros que celui de la vidéo. Mais le livre est lui aussi en train de faire sa mutation. Très concrètement, les ventes de livres papier baissent chaque année de 2 à 3%, notamment à cause du numérique. Selon GFK, le livre a
C17118405AB0830B80360D83C30EC53C3AE0F91801B641A341FEFBC
perdu 28 minutes de temps de lecture qui sont allés vers l'audiovisuel. Si nous ne voulons pas que la musique, le film ou le jeu monopolisent le temps du consommateur, il faut proposer une offre alléchante de livre numérique. Or, selon la Hadopi, le consommateur perçoit le prix du livre numérique comme abusif. Conséquence, pour la première fois cette année, on commence à parler du piratage dans ce domaine. S'il est pour l'instant peu visible, il est très réel. Le livre de Valérie Trierweiler, par exemple, a été illégalement téléchargé entre 50.000 et 100.000 fois. C'est considérable. Il faut donc évidemment soutenir la Hadopi contre le piratage et dans son effort pédagogique.»
Paul Loubière, Recueilli par Paul Loubière
Tous droits de reproduction réservés