Les trois-quarts des Français pensent que le gouvernement leur a menti sur les masques
25 pages
Français

Les trois-quarts des Français pensent que le gouvernement leur a menti sur les masques

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
25 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Lutte contre le Covid-19 et port du masque > s ͛ D Z'K : h / ϵ sZ/> ϮϬϮϬ ϭϴ, Sondage réalisé avec pour Recueil Mét hodologie ŶƋƵġƚĞ ƌĠĂůŝƐĠĞ ĂƵƉƌğƐ Ě͛ƵŶ ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶ ĚĞ &ƌĂŶĕĂŝƐ ŝŶƚĞƌƌŽŐĠƐ ƉĂƌ ŝŶƚĞƌŶĞƚ ůĞƐ8 et 9 avril 2020. Echantillon Echantillon de1 003 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorie Ě͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 avril 2020
Nombre de lectures 96 500
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Extrait

Lutte contre le Covid-19 et port du masque
LEVÉE D’EMBARGO JEUDI ϵ AVRIL ϮϬϮϬ À ϭϴH
Sondage réalisé avec
pour
Recueil
Mét
hodologie
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de FƌaŶçais iŶteƌƌogĠs paƌ iŶteƌŶet les8 et 9 avril 2020.
Echantillon Echantillon de1 003 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégorie d’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé. Sile pouƌĐeŶtage oďseƌvĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ50%40% ou 60% 30% ou 70% 20% ou 80% 10% ou 90% 5% ou 95% 10010,08,0 9,2 9,8 4,4 6,0 2005,7 6,5 6,9 7,13,1 4,2 3002,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5001,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 8002,8 3,2 3,5 3,51,5 2,5 9002,6 3,0 3,2 3,31,4 2,0 1 0001,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 0001,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 30001,4 1,6 1,8 1,80,8 1,1 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’inteƌvalle[17,5 ; 22,5].
Les principaux enseignements
Les trois-quarts des Français pensent que le gouvernement leur a menti sur les masques
1.
Principaux enseignements :
Gaël SliŵaŶ, PrésideŶt d’Odoxa
4.
2.
3.
Véronique Reille-Soult de Dentsu Consulting observe que la question des masques est devenue, sur les réseaux sociaux, le symbole de la défiance envers le gouvernement. Les internautes considèrent que ce dernier a menti surl’inefficacitédes masques, en raison de la pénurie. Depuis lundi, les « tutos » pour fabriquer des masques maison sont de plus en plus visionnés sur Youtube et la nouvelle mode est désormais de partager ses réalisations sur Instagram, Facebook ou Whatsapp.
Pƌğs de ϰ FƌaŶçais suƌ ϭϬ ;ϯϳ%Ϳ poƌteŶt dĠjà uŶ ŵasƋue et ϲ fois suƌ ϭϬ il s’agit d’uŶ ŵasƋue à usage ŵĠdical, soit chiƌuƌgical, soit FFPϮ… pouƌtaŶt eŶ ƌuptuƌe de stock depuis des ŵois. Les Français demandent une généralisation du port du masque : 72% demandent que le masque soit rendu obligatoire dans toutes les communes de France. Les trois-Ƌue, suƌ les ŵasƋues, le gouveƌŶeŵeŶt Ŷ’a ĠtĠ Ŷi « claiƌ » Ŷi « cohĠƌeŶt » …Ƌuaƌts des FƌaŶçais peŶseŶt et estiŵeŶt Ƌu’il « Ŷ’a pas fait ce Ƌu’il fallait pouƌ ĠƋuipeƌ les soigŶaŶts et les hôpitaudž ». Les trois-quarts des Français (76%) pensent même que le gouvernement leur a menti sur les masques « en les dissuadaŶt d’eŶ poƌteƌ paƌce Ƌu’il Ŷ’LJ eŶ avait pas suffisaŵŵeŶt pouƌ les soigŶaŶts ».
Synthèse détaillée du sondage (1/4)
1. Près de 4 Français sur 10 (37%) portent déjà un masque 37% des Français déclarentƋu’ils« portent actuellement un masque pour se protéger et protéger les autres du Coronavirus ». Ces 37% se décomposent en 15%d’iƌƌĠduĐtiďlesqui portent ce masque « systématiquement, dèsƋu’ilssortent de chez eux » et 22% de personnes qui le portent uniquement dans les lieux publics fermés. C’estévidemment énorme pour une protection que les autorités publiquesŶ’iŶĐitaieŶtpas à utiliser et qui est très peu disponible en France partout depuis plusieurs mois. Mais surtout, ce qui est le plus étonnantĐ’estle type de masque utilisé par nos concitoyens. 6 fois sur 10 les utilisateurs de masques disposentd’uŶmasque à usage médical, soit chirurgical, soit FFP2ils sont pourtant en rupture de stock depuis des mois Pourl’iŵŵeŶsemajorité des utilisateurs (59%), ce ne sont des masques de fortune comme des masques de chantier, pour la peinture ou pour la poussière (10% seulement les utilisent), mais bien des masques professionnels à usage médical. Ainsi 38% des utilisateurs ont « des masques antiprojections de type chirurgical » et 21% même des masques de protection respiratoire individuelle de type FFP2 ! Cela représente 6 utilisateurs sur 10qui eux-mêmes représentent 4 Français sur 10. Rapporté àl’eŶseŵďlede la population, cela fait du monde : près de 22% des Français se promènent chaque jour dans les rues avec des masques à usage médical. Comment sont-ils en leur possession ?C’estune question qui fâche, car la réponse suggère obligatoirementƋu’ily a dû avoir un recours important au marché noir et à la contrebande, de nombreux stocks de masques destinés aux soignants et aux pharmacies ayant été volés/détournés.
Synthèse détaillée du sondage (2/4)
La « débrouille » existe aussid’uŶefaçon plus positive. Comme nous pouvons le voir dans nos rues ces derniers jours et comme le souligne Véronique Reille-Soult dans son analyse des réseaux sociaux : les tutos florissent sur Internet qui permettent à tout un chacun de se fabriquer un masque de protection avec ce quel’oŶpossède à la maison (bouts de tissus, couches, dessous divers) De fait, 1 utilisateur de masque sur 4 (25%) est un bricoleur quis’estfabriqué lui-même sa propre protection.
2. Les Français demandent une généralisation du port du masque : 72% demandent que le masque soit rendu obligatoire dans toutes les communes de France Le masque est déjà largement utilisé et la généralisation du port du masque est àl’œuǀƌe. Les Français approuvent ainsi Philippe Laurent, le maire de Sceaux et ses collègues qui ont imposé pour leur ville le port du masque obligatoire pour toute personne mettant le nez dehors. 72% des Français (et 81% des seniors) souhaitent ainsiƋu’oŶles imite au niveau national et quel’oŶrende le port du masque obligatoire dans toutes les communes. En plusd’ġtƌetrès majoritaire,l’opiŶioŶest unanime à ce sujet : le port du masque obligatoire est demandé par 65% à 80% des sympathisants de tous les partis politiques, de la France Insoumise au Rassemblement National. On aurait pourtant pu objecterƋu’ilest paradoxal de demander aux Français de porter un masque alorsl’oŶest dansl’iŶĐapaĐitĠde le leur fournirmais visiblement, nos concitoyens ne raisonnent pas ainsi. Les Français semblent penser : débrouillez-vous comme vous voulez mais portez un masque !
4. Les trois-quarts des Français pensent que, sur les masques, le gouvernementŶ’aété ni « clair » ni « cohérent »et estiment Ƌu’il«Ŷ’apas fait ceƋu’ilfallait pour équiper les soignants et les hôpitaux » Trois quart négatif ou critique vs un quart positif ou en soutien… Đ’estsystématiquement le rapport quel’oŶretrouve dansl’opiŶioŶ concernant la posture du gouvernement à propos de cette question des masques.
Synthèse détaillée du sondage (3/4)
Ainsi,l’attitudedu gouvernement concernant ses recommandations à propos du port du masqueŶ’estjugée ni « constante » par 76% des Français, et ni « cohérente » ni « claire » par 77%d’eŶtƌeeux. Encore plus grave, 73% des Français pensent que « le gouvernementŶ’apas fait ceƋu’ilfallait pour équiper les soignants et les hôpitaux ». Non seulement les Français pensent très majoritairement que le gouvernement a failli sur cette question des masques, mais en plus, ils sont largement unanimes à ce sujet. Ce sentiment à la foisd’iŶeffiĐaĐitĠ,de manque de clarté et de compétence (équipement des hôpitaux) est partagé par plus des trois-quarts des sympathisants de tous les partis politiques, de la France Insoumise, au RN, en passant par le PS et LR. Les sympathisants LaREM sont les seuls à ne pas être si sévèreset encore, même eux qui habituellement supportent systématiquement le gouvernement sont une majorité (près de 6 sur 10) à estimer que concernant les masques, « leur » gouvernementŶ’aété ni « constant », ni « clair », ni « cohérent ». La crédibilité gouvernementale semble biens’ġtƌefracassée sur cette question des masques ;d’autaŶtplus que le sentimentd’uŶe conduite inconséquente à ce sujet se doubled’uŶeimpression de mensonge
4. Les trois-quarts des Français (76%) pensent même que le gouvernement leur a menti sur les masques parceƋu’il Ŷ’LJen avait pas suffisamment pour les soignants En effet, les Français sont persuadés que le gouvernement leur a menti au sujet des masques. Ainsi, sur notre batteried’iŵagesur cette question des masques, 77% de nos concitoyens estimentƋu’ausujet des masques, « le gouvernementŶ’apas dit la vérité aux Français » ; même les sympathisants LaREM sont 1 sur 2 à le penser.
Synthèse détaillée du sondage (4/4)
Sil’oŶaffine un peu cet aspect de la contre-vérité, les Français sont même encore plus sévères dans leur approche, estimantƋu’ily a eu une intention délibérée de leur mentir et de leur éviter une meilleure protection individuelle, pour une « bonne raison » : 76% pensent en effet que concernant le port du masque, le gouvernement « a caché la vérité aux Français » et mêmeƋu’ila délibérément « voulu les dissuader de porter des masques parceƋu’il Ŷ’LJen avait pas suffisamment pour les soignants ». Seulement 23% prennent la défense du gouvernement, épousant ses « éléments de langage » actuels en pensant au contraire que le gouvernement a été « transparent avec les Français en leur disant ce qui lui semblait juste -àl’iŶstaŶtt-d’apƌğsles éléments scientifiques à sa disposition ». C’estune accusation très grave que les Français font au gouvernement. Elle pourra coûter cher politiquement à Emmanuel Macron après la crise, mais surtout, cette conviction des FrançaisƋu’oŶleur a délibérément menti sur un sujet de santé publique pose un énorme problème pour la suite de la gestion sanitaire de cette épidémie. Comment espérer que les Français fassent confiance àl’aǀeŶiƌau gouvernement et suivent les recommandations qui leur seront données par le Chef del’Etat,notamment sur les étapes à venir du déconfinement ? Pour cela, il faudra impérativement que dans son allocution de lundi, Emmanuel Macron puisse assumer -sans déni- une erreur sur cette question des masques, afin de retrouver un minimum de crédibilité sur ceƋu’ildira pourl’aǀeŶiƌ. Le fera-t-il ? Réponse lundi soir
Gaël SliŵaŶ, PrésideŶt d’Odoxa
Réseaux sociaux L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
Les ŵasƋues : l’uŶ des pƌiŶcipaudž sujets de discussioŶ depuis uŶ ŵois
Symbole de la défiance envers le gouvernement, la question des masques se retrouve auĐœuƌde toutes les conversations. Ils sont associés au mensonge sur deux thématiques principales : la pénurie etl’effiĐaĐitĠ.
Le manque de masques et la gestion de la situation sont pointés depuis un mois, avec un pic lorsquel’iŶfoƌŵatioŶsur la pénurie a été connue. Les messages sont soit factuels soit négatifs, mais jamais positifs.«J’hésite:Ƌu’estce qui est le plus grave ? Le manque d’anticipationoul’incapacitéà réagir ?» « LVMH en fournit 10 millions par semaine. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, Bernard Arnault est plus efficace à lui seul quel’Étatfrançais en ce moment»
Les messages officiels sur la non efficacité et non utilité du port de masque ont finalement été expliqués par la pénurie.« Pourquoi mentir et ne pas direƋu’on n’apas de masques ? ».C’estce point qui a généré la plus forte défiance àl’Ġgaƌdde la parole des membres del’edžĠĐutif. Celle des membres du comité scientifique, elle,s’estvue dépréciée avecl’affaiƌedu Professeur Raoult. En cette période de crise sanitaire, sur les réseaux sociaux, tout semble lié : la question des masques, celle des tests et celle de la chloroquine. Des théories du complot sont développées, y compris dans des communautés peu habituées à ce typed’appƌoĐhe.
Depuis un mois, nombred’iŶteƌŶautestentent de trouver des solutions alternatives. Depuis lundi,les « tutos » pour fabriquer des masques maison sont de plus en plus visionnéssur Youtube et la nouvelle mode est désormais de partager ses réalisations sur Instagram, Facebook ou WhatsApp. Mais les questions montent et, de nouveau, les réponsesŶ’ĠtaŶtpas claires, le désarroi laisse place à une forme de lassitude.« On lave ou on lave pas ? Utiles ou pas utiles ? Je vais juste faire ce qui me semble logique ce sera plus sûr ! » « Il faut mettre quoi comme filtre dans mon masque en tissu ? Je suis perdue ! Les filtres à café, ça fonctionne ou pas ? ». Véronique Reille Soult, CEO de Dentsu Consulting Retrouvez les éléments détaillés del’aŶalLJsesur les réseaux sociaux à la fin de ce rapport
Résultats du sondage
Port du masque par les Français
Actuellement, portez-vous un masque pour vous protéger et protéger les autres du Coronavirus ?
Non, vous ne portez jamais de masque 63%
Oui, vous portez systématiquement un masque dès que vous sortez de chez vous 15%
ST Oui : 37%
Oui, vous portez un masque mais uniquement dans les lieux publics fermés (commerces notamment) 22%
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents