Mail à Marine Le Pen

Mail à Marine Le Pen

-

Documents
5 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

« La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef » Chère Marine, ͛ĞƐƚ ĞŶ ĨĂŵŝůůĞ Ğƚ ĞŶƚƌĞ ĂŵŝƐ ƋƵĞ ũ͛Ăŝ ƐƵŝǀŝ ƚŽŶ ͨGrand Jury RTL » ce dimanche 19 novembre. Au cours de cette émission, tu es revenue plusieurs fois sur la vie intérieure de notre mouvement pour conclure de manière abrupte et définitive : « Toutva bien, Merci! »Y crois-tu vraiment quand tu questionnes lesjournalistes : «YƵ͛ĞƐƚ-ce qui irait mal ? » Tout va bien, Marine ? Tout va si bien que cela ? Tout va si bien que nos cadres nous quittent. Tout va si bien que les ré-adhésions sont en chute libre. Tout va si bien que nos électeurs ont de moins en moins envie de t͛écouter lors de tes émissions. Ğ ƋƵŝ ĞƐƚ ŶĂǀƌĂŶƚ͕ Đ͛ĞƐƚ ĚĞfaireĐŽŵŵĞ Ɛŝ ƌŝĞŶ ŶĞ Ɛ͛ĠƚĂŝƚ ƉĂƐƐĠ͘Comme si les 20 millions de Français qui ont regardéůĞ ĚĠďĂƚ ĚĞ ů͛ĞŶƚƌĞ-deux-toursŶ͛ĂǀĂŝĞŶƚ jamais existé. Comme si le débat lui-ŵġŵĞ Ŷ͛ĂǀĂŝƚ ũĂŵĂŝƐ ĞdžŝƐƚĠ͘ Tes conseillers semblent penser que le temps suffira à tout effacer! Marine, cetteĚĠĐĞƉƚŝŽŶ ĂŵŽƵƌĞƵƐĞ ŶĞ Ɛ͛ĞĨĨĂĐĞraƋƵ͛ĂǀĞĐ ĚĞƐ ƉƌĞƵǀĞƐ Ě͛amour et Ě͛humilité. Cette preuve d͛amour͕ Đ͛est que tu remettes en jeu ta présidence lors du prochain congrès. Cette preuve d͛amour͕ Đ͛estƋƵĞ ů͛ĠůĞĐƚŝŽŶ ƐŽŝƚ ƵŶĞvéritable élection. Pas une simple « nomination » mais une véritable « consécration ». ͛ĠƚĂŝƚ ůĞ ƐĞŶƐ ĚĞ ŵŽŶ ĂƉƉĞů ƚĠůĠƉŚŽŶŝƋƵĞ ĚƵ ϭϮ ŽĐƚŽďƌĞ ƉŽƵƌte présenter ma candidature.WŽƵƌƋƵŽŝ ŵ͛obliger à te rappeler que, sur l͛instant, tu l͛avais approuvée ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 24 novembre 2017
Nombre de visites sur la page 58 496
Langue Français
Signaler un problème
« La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef » Chère Marine, C’est eŶ faŵille et eŶtƌe aŵis Ƌue j’ai suivi toŶ «Grand Jury RTL » ce dimanche 19 novembre. Au cours de cette émission, tu es revenue plusieurs fois sur la vie intérieure de notre mouvement pour conclure de manière abrupte et définitive : « Tout va bien, Merci ! » Y crois-tu vraiment quand tu questionnes les journalistes : «Qu’est-ce qui irait mal ? » Tout va bien, Marine ? Tout va si bien que cela ? Tout va si bien que nos cadres nous quittent. Tout va si bien que les ré-adhésions sont en chute libre. Tout va si bien que nos électeurs ont de moins en moins envie de técouter lors de tes émissions. Ce Ƌui est ŶavƌaŶt, Đ’est defaireĐoŵŵe si ƌieŶ Ŷe s’Ġtait passĠ.Comme si les 20 millions de Français qui ont regardéle dĠďat de l’eŶtƌe-deux-toursŶ’avaieŶt jamais existé. Comme si le débat lui-ŵġŵe Ŷ’avait jaŵais edžistĠ.Tes conseillers semblent penser que le temps suffira à tout effacer ! Marine, cettedĠĐeptioŶ aŵouƌeuse Ŷe s’effaĐeraƋu’aveĐ des pƌeuves d’amour et d’humilité. Cette preuve damour, Đ’est que tu remettes en jeu ta présidence lors du prochain congrès. Cette preuve damour, Đ’estƋue l’ĠleĐtioŶ soit uŶevéritable élection. Pas une simple « nomination » mais une véritable « consécration ». C’Ġtait le seŶs de ŵoŶ appel tĠlĠphoŶiƋue du ϭϮ oĐtoďƌe pouƌte présenter ma candidature.PouƌƋuoi ŵ’obliger à te rappeler que, sur linstant, tu lavais approuvée ? Tu devais ŵe ƌappeleƌ pouƌ paƌleƌ des ŵodalitĠs et tu Ŷe l’as jaŵais fait.Je t’ai relancée le 19 octobre après ton émission sur France 2, en vain. J’ai doŶĐprésenté la mienne le 20 octobre, la veille de la clôture du dépôt des candidatures. Elle a été rejetée par le Bureau Politique du 23 octobre et peƌsoŶŶe Ŷ’a pƌis la peiŶe de ŵ’eŶ iŶfoƌŵeƌ.
Marine, poses-toi la question : pourquoi personneŶ’a osĠ seprésenter au congrès ?C’est pouƌtant évident, l’ĠleĐtioŶ est telleŵeŶt veƌƌouillĠe Ƌue peƌsoŶŶe Ŷ’a l’audaĐedes’LJ ƌisƋueƌ saŶs peŶseƌ Ƌu’ilen paiera tout le prix. Quant aux parrainages par 20 secrétaires départementaux que tu as nommés, Ƌui va Đƌoiƌe Ƌu’ils soŶt liďƌes de leuƌ dĠĐisioŶ?C’est Đoŵŵe si oŶ deŵaŶdait aux Préfets de parrainer les candidats qui se présentent en face du Président de la République qui les a nommés. Ta réponse ce dimanche,Ŷ’a satisfait peƌsoŶŶe: «Il Ŷ’LJ a pas eu d’autƌe ĐaŶdidat à la présidence pour le Mouvement. » MaƌiŶe, tu sais Ƌue Đe Ŷ’est pas la vérité puisque je reste candidat et que doit-on penser quand tu rajoutes: «Je le ƌegƌette. Je l’ai regretté au dernier congrès(celui de 2014). »Marine, je ne mets pas en doute ta sincérité, alors si vraiment tu le regrettes, reporte la date de clôture des candidatures. Tu sais mieux que personne que cette décision estréglementaire (c’est-à-diƌe Ƌu’elle ne dépend que de toi) et non passtatutaire (donc elle ne dépend pasdu congƌès, c’est-à-dire de l’Assemblée Générale de tous les adhérents), comme le laisse croire le Bureau Politique. Donc,pas ďesoiŶ d’un congrès pour être modifiée. Si tu le veux vraiment, tu le peux. Et non seulement tu le peux, mais tu le dois. Tu le dois à nos militants, nos adhérents qui attendent que nous fassions l’iŶveŶtaiƌe, l’edžaŵeŶ de ĐoŶsĐieŶĐe de la sĠƋueŶĐe ĠleĐtoƌale Ƌue Ŷous veŶoŶs de vivƌe. L’histoiƌe Ŷe s’estpas arrêtée le soir du second tour. Quelle leçon devons-nous en tirer ? La ďase et les Đadƌes de teƌƌaiŶ Ŷ’oŶt jaŵais ĠtĠécoutés. Plusieurs mois avant le premier tour des élections présidentielles, de toute la FƌaŶĐe ƌeŵoŶtaieŶt des tĠŵoigŶages d’iŶƋuiĠtude suƌ la soƌtie de l’€uƌo. Tu Ŷ’eŶ as jaŵais teŶu Đoŵpte, pƌĠfĠƌaŶt ĠĐouteƌ les ĐoŶseilleƌs Ƌui t’oŶt ĐoŶduite daŶs l’iŵpasse.
Mais plus grave, les responsables de ce désastre sont partis grâce aux conseils « judicieux » de ton entourage qui ne rêvait Ƌue d’uŶe seule Đhose: prendre leurs places. RĠsultat, les ƌespoŶsaďles Ŷ’auƌoŶt pas à s’edžpliƋueƌ et doŶĐ,tu seras la seule à porter le chapeau. Tu peudž les ƌeŵeƌĐieƌ…C’est pourtant simple à comprendre :Đe Ŷ’est pas la stratégie anti-€uƌoqui a fait monter notre mouvement mais larrivée dune jeune femme à sa tête et une conjugaison dévénements historiques majeurs : une vague dattentats sans précédents (de Charlie, du Bataclan, de Nice, du Père Hamel et de bien dautres), un « déferlement » migratoire quel’Euƌope na pas connu depuis la chute de lEmpire Romain et un chômage de masse digne des années 30 qui ronge la société. C’est Đette ĠvideŶĐe Ƌue la diƌeĐtioŶ s’est ƌefusĠe de voiƌ.Aujouƌd’hui, contrainte de réviser tes choix, tu appelles à la « Refondation ». Au moment même où Wauquiez le découvre, tu redécouvres lADN de notre mouvement. Au moment où les Français reconnaissaient la pertinence et la réalité des analyses de ton père, tu abandonnais les « Fondamentaux », son ADN, alors que cétait de la subtilité et de la jeunesse quil fallait y apporter. Mais une chose malheureusement na pas changé : les méthodes de Management, toujours les mêmes, verticales, autoritaires, à sens unique du haut vers le bas. Cest pour cela que le questionnaire que tu imposesŶ’est pas uŶ dialogue aveĐ la base, mais un énième monologue avec tes « conseillers ». Quasiment toutes les ƋuestioŶs soŶt feƌŵĠes et Ŷ’autoƌiseŶt Ƌu’uŶe ƌĠpoŶsepar « oui » ou « non ». Marine, ce Ŷ’est pas la ďase Ƌui a peƌdu les ĠleĐtioŶs,alors pourquoi la sanctionner ? Ce qui te les a fait perdre,Đ’estde ne pas lavoir écoutée. D’ailleuƌs,pour te représenterpourquoi avoir nommé des « ambassadeurs » auprès des adhérents ? Sont-ils des étrangers ? Cela en dit long !
Marine, ouvre les yeux ! Notre mouvement traverse une crise sans précédent dans son histoire. Certes, il a connu celle de 1998, puis celle de 2007, mais aucuned’elle Ŷe ƌeŵettait eŶ cause son existence aux yeux des adhérents et des militants. Face à cela, tu affirmes : « En nous positionnant au second tour des élections présidentielles, les Français ont dit que non seulement les idées du Front NationalsoŶt l’opposition à Emmanuel Macron, mais elles sont le projet alteƌŶatif ĐƌĠdiďle à la politiƋue d’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ. » Tu oublies une chose, saŶs l’aide duParquet National Financier, tu Ŷ’auƌais pƌoďaďleŵeŶt pas ĠtĠ au second tour. Un peu plus de 300 000 voix seulement te séparent de François Fillon alors que quelques mois plus tôt tu arrivais en tête des intentions de vote à près de 30 %. Coŵŵe je l’ai dit daŶs ŵa pƌeŵiğƌe lettƌe: « Alors que tout nous donne raison aujouƌd’hui, ĐoŵŵeŶt se fait-il que nous ne soyons pas majoritaires dans le pays ? » Comment se fait-il Ƌue Ŷotƌe ŵouveŵeŶt, Ƌui a ĠtĠ à l’iŶitiative du soulèvement populaire en Europe contre la disparition de notre identité et ĐoŶtƌe les effets destƌuĐteuƌs de la ŵoŶdialisatioŶ, soit aujouƌd’hui à la traine ? Plus Ƌue jaŵais, Ŷotƌe ŵouveŵeŶt a ďesoiŶ d’uŶ dĠďat ouveƌt, d’uŶ dialogue liďƌe et saŶs ĐƌaiŶte, d’uŶ ĠĐhaŶge loLJal et siŶĐğƌe.La ĐoŶditioŶ de Đette siŶĐĠƌitĠ, Đ’est la pƌĠseŶĐe d’au ŵoiŶs deudž ĐaŶdidats, et pouƌƋuoi pas tƌois ou Ƌuatƌe d’ailleurs. C’est la ĐhaŶĐe pouƌ toi de ƌetƌouveƌ la ĐoŶfiaŶĐe de Ŷos ŵilitaŶts et de Ŷos adhérents. C’est la ĐhaŶĐe pouƌ toi d’ouvƌiƌ les feŶġtƌes de Ŷotƌe ŵouveŵeŶt, d’y apporter le veŶt fƌais de l’iŶtelligeŶĐe et de la liďeƌtĠà tous les étages. Pourquoi, dès lors, attendre 2021, comme tu le proposes pour accomplir cette œuvƌe salutaiƌe et ŶĠĐessaiƌe? C’est ŵaiŶteŶaŶt Ƌu’il faut pƌĠpaƌeƌ Ŷotƌe ŵouveŵeŶt pouƌ l’ĠĐhĠaŶĐe de ϮϬϮϮ.
C’est ŵaiŶteŶaŶt Ƌu’il faut avoiƌ aveĐ les FƌaŶçais Đet ĠĐhaŶge ĐoŶstƌuĐtif qui libérera les énergies. C’est ŵaiŶteŶaŶt etnonƋuelƋues ŵois avaŶt Đette ĠĐhĠaŶĐe aussi ĐƌuĐiale Ƌu’il faut bâtir notre projet pour la France. Je sais que le message estƌude, ŵais tu Ŷe ŵ’as guğƌe laissĠ le Đhoidž.C’est le ŵessage d’uŶ hoŵŵe Ƌuimilite depuis plus de trente ans au Front NatioŶal et à Ƌui tu as deŵaŶdĠ eŶ ϮϬϬ7 de t’aideƌ à ƌeĐoŶstƌuiƌe le ŵouveŵeŶt.J’Ġtais à tes ĐôtĠs etje suis toujours à tes côtés. Fais-moi confiance, Marine. Tu saisďieŶ Ƌue je Ŷ’ai ƌieŶ à gagŶeƌ eŶ faisaŶt ça et Đ’est pouƌ Đela Ƌue tes pƌoĐhes Ŷe l’oŶt pas fait: ils avaient trop à perdre. Marine, « La vraie loyauté consiste à dire la vérité à son chef. »AiŶsi, s’exprime le Général de Villiers dans son dernier ouvrage relatant ses relations avec le Président de la République. Il ajoute : «La vĠƌitaďle liďeƌtĠ est d’ġtƌe Đapaďle de le faiƌe, Ƌuels Ƌu’eŶ soieŶt les» Il poursuit : « Laet les conséquences.  risques vƌaie oďĠissaŶĐe se ŵoƋue de l’oďĠissaŶĐe aveugle. C’est l’oďĠissaŶĐe d’aŵitiĠ. » Marine, tends la main à tes militants et à tes adhérents et donne-leur la parole. Ouvƌe les feŶġtƌes et laisse eŶtƌeƌ l’aiƌ fƌais de la liďeƌtĠ et de l’iŶtelligeŶĐe.Ils t’eŶ seƌoŶt iŶfiŶiŵeŶtreconnaissants. Amicalement, Eric.