Sondage Marseille
26 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
26 pages
Français

Description

« 2014, le match des municipales » L’état d’esprit des Marseillais et leurs intentions de vote Institut CSA pour BFMTV, LE FIGARO et ORANGE Janvier 2014 Sommaire Fiche technique 3 1. Les principaux enseignements 4 1. Le niveau d’intérêt pour les municipales et le potentiel de participation 8 2. 13 L’état d’esprit des Marseillais à 2 mois des municipales 3. 21 Les intentions de vote pour l’élection municipale de 2014 2 Fiche technique  Sondage exclusif CSA pour BFMTV, LE FIGARO et ORANGE réalisé par téléphone du 27 au 28 janvier 2014.  Echantillon représentatif de 803 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Marseille, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par secteur de résidence.  Les intentions de vote ont été posées en présentant l’offre réelle dans chaque secteur aux répondants. o Comparatif vague 1 : Sondage réalisé par téléphone du 21 au 22 octobre 2013 auprès de 802 habitants de Marseille âgés de 18 ans et plus inscrits sur les listes électorales à Marseille. o Comparatif National : Sondage réalisé par Internet du 17 au 21 janvier 2014 auprès de 1206 Français de 18 ans et plus inscrits sur les listes électorales. L’institut CSA rappelle que les intentions de vote mesurées dans cette enquête ne sont pas une prédiction des résultats le jour du vote mais une indication du rapport de forces politique local au moment de l’enquête.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 29 janvier 2014
Nombre de lectures 462
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

« 2014, le match des municipales » Létat desprit des Marseillais et leurs intentions de vote 
Institut CSA pour BFMTV, LE FIGARO et ORANGE
Janvier 2014
Sommaire
Fiche technique
1.Les principaux enseignements
1.
2.
3.
Le niveau d’ intérêt pour les municipales et le potentiel de participation
L’ état d’ esprit des Marseillais à 2 mois des municipales
Les intentions de vote pour l’ élection municipale de 2014
3
4
8
13
21
2
Fiche technique
Sondage exclusifCSA pour BFMTV, LE FIGARO et ORANGEréalisé par téléphonedu 27 au 28 janvier 2014.
Echantillon représentatif de803 personnes âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Marseille,
constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par
secteur de résidence.
Les intentions de vote ont été posées en présentantl’ offreréelle dans chaque secteur aux répondants.
ode 18 ans et plus inscrits sur lesComparatif vague 1 : Sondage réalisé par téléphone du 21 au 22 octobre 2013 auprès de 802 habitants de Marseille âgés listes électorales à Marseille. oComparatif National : Sondage réalisé par Internet du 17 au 21 janvier 2014 auprès de 1206 Français de 18 ans et plus inscrits sur les listes électorales.
L’institutintentions de vote mesurées dans cette enquête ne sont pas une prédiction des rappelle que les  CSA résultats le jour du vote mais une indication du rapport de forces politique local au moment del’enquête.
La notice de cette enquête est consultable à la Commission des sondages.
L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014
3
Précisions sur les marges d’ erreur
Pour un échantillon de 800 personnes, les margesd’erreursont les suivantes avec un niveau de confiance de 95% : Pour un 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% 65% 70% 75% 80% 85% 90% pourcentage de : +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ +/ Lamarge d’erreur 1.5 2.1 2.5 2.8 3 3.2 3.3 3.4 3.5 3.5 3.5 3.4 3.3 3.2 3 2.8 2.5 2.1 est de : 3.5 7.9 12.5 17.2 22 26.8 31.7 36.6 41.5 46.5 51.5 56.6 61.7 66.8 72 77.2 82.5 87.9 Le résultat réel se et et et et et et et et et et et et et et et et et et situe dans une 6.5 12.1 17.5 22.8 28 33.2 38.3 43.4 48.5 53.5 58.5 63.4 68.3 73.2 78 82.8 87.5 92.1 fourchette entre :
95% +/ 1.5 93.5 et 96.5
Exemple de lecture :pour un résultat observé de 50%, il y a 95% de chances pour que le résultat réel soit compris entre 46.5% et 53.5%.
L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014
4
Les principaux enseignements (1/3)
Plus de sept Marseillais sur dix déclarents’ intéresserun peu ou beaucoup aux municipales 71% des personnes interrogées déclarents’ intéressercampagne des municipales à Marseille, soit un score« beaucoup » (26%) ou « un peu » (45%) à la légèrement inférieur à celui observé àl’ échelle Ce niveau nationale (74%).d’ intérêt les municipales varie sensiblement pourd’ une de catégorie population à une autre, en particulier en fonction de la classed’ âgedes personnes interrogées. Il atteint « seulement » 56% chez les 18-24 ans contre 83% chez les plus de 65 ans. Des écarts tout aussi significatifs apparaissent selon la catégorie socioprofessionnelle des personnes interrogées :l’ intérêtpour les municipales passe de 61% chez les employés à 83% chez les cadres et 80% chez les retraités. Les différences sont en revanche assez mineures entre les deux principaux électorats (respectivement 77% chez les personnes déclarant une intention de vote en faveur des listes PS/EELV contre 74% chez ceux des listes UDI/UMP), ceux du Front national faisant quant à eux preuved’ unniveaud’ intérêtmoins élevé (69%). Un potentiel de mobilisation meilleur à droitequ’ àgauche Le potentiel de participation mesuré à ce stade de la campagne électorale,c’ estinterrogées se disant « tout à fait-à-dire la proportion de personnes certainesd’ aller voter », atteint 56% à Marseille. Ce chiffre, qui devrait progresser au cours des prochaines semaines sousl’ effet la campagne de électorale, laisse augurerd’ unrelativement bon niveau de participation pour la ville, proche de celui enregistré en mars 2008 (57,7%). De fortes disparités entre les classesd’ âgeapparaissent toutefois, un phénomène régulièrement observé lors des municipales : seuls 36% des personnes âgées de 18 à 24 ans se disent tout à fait certainesd’ allersoit un différentiel de 37 points ! Devoter aux municipales, contre 73% des plus de 65 ans, même, le potentiel de participation atteint seulement 42% chez les ouvriers, contre 65% chez les professions intermédiaires etjusqu’ à 72% chez les retraités. L’ analysedu potentiel de participation en fonction des électorats laisse lui aussi entrevoir une meilleure mobilisation à droite (66% des électeurs UDI-UMP se disent certainsd’ allervoter)qu’ àdu Front national se situant tout juste au dessus de lagauche (59% chez les électeurs PS-EELV), les électeurs moyenne municipale (57%). Al’ instar de ce que nous observons àl’ échelle ce différentiel gauche / droite, nationale,s’ il se vérifier le jour du devait scrutin, pourrait offrir un avantage concurrentiel aux listes UMP-UDI emmenées par Jean-Claude Gaudin.
L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014
5
Les principaux enseignements (2/3) La lutte contre la délinquance et la propreté, priorités des Marseillais pour leur ville A moins de deux mois du premier tour des élections municipales, la hiérarchie des préoccupations exprimées par les Marseillais pour leur villes’ avèretrès proche de celle observée lors de notre précédente enquête réalisée en octobre 2013, immédiatement après la primaire socialiste. Celles-ci sont dominées par la lutte contre la délinquance, citée par 59% des personnes interrogées. Alors que Marseille a fréquemment été au premier plan de l’ actualiténationale au second semestre 2013 en raison de plusieurs règlements de compte, ce résultat témoigne toutefoisd’ unelégère décrispation sur ce sujet, en baisse de 7 points par rapport à octobre. Autre sujet majeur de préoccupation des habitants, la propreté et la gestion des déchets est citée par 52% des interviewés, soit une score inchangé par rapport à octobre. Viennent ensuite, à des niveaux moindres de citations : le montant des impôts locaux (30%, -5), les transports en commun et les liaisons avec les autres villes (27%, +2) ou encore le stationnement et la circulation (23%, -2). Les attentes en matière de lutte contre la délinquance se vérifient au sein del’ ensemble des grands secteursd’ habitation la ville, avec toutefois des disparités assez fortes en termes de fréquence de de citations. Cet enjeu atteint ainsi 67% dans les quartiers nord contre 50% en centre-ville où la propreté et la gestion des déchets prendl’ ascendant(54%). Ces priorités fluctuent aussi très fortement en fonction des principaux électorats. Ainsi, si 77% des électeurs potentiels du Front national et 73% de ceux des listes UDI-UMP citent la lutte contre la délinquance, cet enjeun’ estcité « que » par 46% des électeurs potentiels PS-EELV dont une courte majorité (52%) désignent la propreté et la gestion des déchets. Les électeurs frontistes se distinguent aussi des autres électeurs par une focalisation nettement plus fréquence surl’ immigration: 49% mentionnent ce sujet comme priorité à Marseille, contre 23% des électeurs UDI-UMP et seulement 7% de ceux du PS etd’ EuropeEcologie Les Verts. Dans ce contexte, le désir de changer en profondeurl’ action municipalel’ emporte nettement (68%) mais régresse par rapport à la précédente très enquête réalisée en octobre (-8 points). A contrario, 22% des électeurs affirmentqu’ ilvaut mieux continuerl’ actionmunicipale tellequ’ elleest menée actuellement, un score en hausse de 5 points et qui semble témoignerd’ unelégère atténuation des critiques àl’ encontrela municipalité sortante. 56% des personnes interrogées expriment par ailleurs leur volonté de voterd’ abord  enfonction de considérations purement locales àl’ occasion des élections municipales, un score en légère progression par rapport à octobre (+2). La volonté de se saisir de cette élection pour exprimer son opposition au Président de la République et au gouvernementn’ enreste pas moins forte (28%, -3), et ced’ autantque seuls 7% (-1) envisagent de profiter duplus scrutin pour manifester leur soutien àl’ exécutiftionnala.) L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014 6
Les principaux enseignements (3/3)
Jean-Claude Gaudin en tête des intentions de vote au premier et au second tours mais une issue incertaine compte-tenu du poids du Front national Le rapport de forces politique mesuré àl’ échellede la ville dans la perspective du premier tour (*) laisse apparaître un avantage aux listes UMP/UDI emmenées par Jean-Claude Gaudin : elles recueilleraient 37% des suffrages exprimés (+3 par rapport à octobre, au sortir de la primaire socialiste et alors que le Maire sortantn’ avait pas officialisé sa candidature) contre 31% pour les listes PS/EELV conduites par Patrick Mennucci (-1 point par rapport au cumul des intentions de vote exprimées en faveur des listes Patrick Menucci et Karim Zeribi en octobre). Les listes Front national recueillent quant à elles 17% des intentions de vote exprimées, soit un score inférieur de 5 points à celui de la précédente mesure réalisée parl’ Institut CSA pour BFMTV, Orange et Le Figaro. Toutes les autres listes testées obtiendraient un score inférieur à 10%,qu’ ils’ agisse de celles du Front de gauche (9%, +1), ou, à un niveau nettement moins élevé, du MoDem (3%, inchangé). L’ extrêmegauche est quant à elle créditée de 1% (=) des intentions de vote, les autres listes de 2%. Dans la perspectived’ un tour opposant les listes de Gaudin (UMP/UDI), Mennucci (PS/EELV) et Ravier (FN), le rapport de forces second mesuré dans notre enquête laisse entrevoir une issue toujours incertaine à ce stade de la campagne municipale. Les listes Gaudin bénéficient toutefois cette fois-cid’ unde 42% (+1) des intentions de vote exprimées àléger avantage, créditées l’ échellede la ville contre 41% (inchangé) pour celles de Patrick Mennucci. Ils devancent nettement celles du Front national (17%, -1). (*) Les intentions de vote ont été recueillies sur candidatures et listes réelles dans chacun des secteurs. Yves-Marie CANN, Directeur en charge de l’ Opinion
L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014 7
Le niveau d’ intérêt1pour les municipales et le potentiel de participation
Le rapport de forces politique national à six mois des élections
Le niveau d’ intérêt pour la campagne des municipalesQUESTION Vous personnellement, diriez-vous que vous vous intéressez beaucoup, un peu, pas vraiment ou pas du tout à la campagne pour les élections municipales qui auront lieu les 23 et 30 mars prochain ? Beaucoup / Un peu Pas du tout71% 16% Pas vraiment / Pas du tout Beaucoup 26% 29% Pas vraiment 13% Comparatif National 74% 26% 8% Un peu 45%27% 18% 47% L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014 9
Le niveau d’ intérêt pour la campagne des municipalesPar classes d’âge83% 74% 69% 65% 56% 44% 35% 31%17%26% 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et plus Par électorats Par catégories er au 1 tour socioprofessionnelles83% 80% 77% 74% 70% 68% 61% 69% 26% 23% 31% 17%9%20%3 32% 30% Cadre, Profession Employé Ouvrier Retraité Liste PS-EELV Liste UMP-UDI Liste FN profession intermédiaire Déclare vouloir voter pour …libérale L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014 10
Le potentiel de participation au premier tour des élections municipales (*) 57,74% 56% 52,16%
2001 2008 Potentiel de participation à 2 mois (*) Le potentiel de participation correspond à la proportion de personnes interrogées se disant, sur une échelle de 0 à 10, tout à fait certaines d’aller voter (note 10).L’ état d’ esprit des Marseillais et leurs intentions de vote –Janvier 2014 11