Crous Besançon sénateurs

Crous Besançon sénateurs

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I Paris, le 20 décembre 2017 S E Madame Frédérique Vidal 0LQLVWUH GH O¶(QVHLJQHPHQW VXSpULHXU GH OD 5HFKHUFKH HW GH O¶,QQRYDWLRQ 21 rue Descartes 75231 Paris Cedex 5 Madame la Ministre

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 20 décembre 2017
Nombre de visites sur la page 1 878
Langue Français
Signaler un problème
R
E
P
U
B
L
I
Q
U
E
F
R
A
N
Ç
A
I
Paris, le 20 décembre 2017
S
E
Madame Frédérique Vidal Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation21 rue Descartes 75231 Paris Cedex 5
Madame la Ministre, Nous souhaitons collégialement appeler votre attention sur lepilotage de la structure du CROUS, qui regroupe une vingtaine de personnes et qui est actuellement, en cohérence avec le siège de la COMUE, sise à Besançon. Selon les informations qui ont pu être portées à notre connaissance, certains élus bourguignons souhaiteraient l’installer à Dijon. Si cette information était confirmée, elle iraità l’inverse des compromis d’équilibrage convenus dans le cadre de la fusion des deux régions, ce à quoi nous nous y opposons fermement.
Besançon est le siège du rectorat de région académique. La localisation du siège du CROUS à Dijon constituerait une exception et rendrait donc vraisemblable le transfert à Dijon du siège du rectorat de région. Comme l'exception désormais créée en Normandie amènerait à penser que le siège du rectorat pourrait être à son tour transféré de Caen à Rouen.
Besançon est le siège de la COMUE UBFC, dont l'installation doit avoir lieu dans des locaux assez vastes pour accueillir aussi le siège du CROUS. Le plan de financement de ce projet prévoit un coût de réhabilitation du bâtiment de l'ordre de 2,5 M€ HT. Larégion a annoncé lors d'une réunion sur la fusion des CPER de l'ex-Bourgogne et de l'ex-Franche-Comté l'attribution d'un reliquat de l'ordre de 640 000 € au projet. Le Président du CNOUS, Emmanuel Giannesini, a quant à lui confirmé ce lundi lors de sa visite à Besançon, avoir déjà prévu sur le budget 2018 du CNOUS une contribution de 500 000 €.
15,RUE DEVAUGIRARD75291PARISCEDEX06
La région a engagé une révision du schéma régional de l'enseignement supérieur. Elle doit permettre de valider la structuration de l'ESR régional en pôles, Dijon, Besançon et le Nord-Franche-Comté, dans un premier temps, le Sud-Bourgogne dans un second temps. La position centrale de Besançon entre Dijon et le Pôle métropolitain de Belfort-Montbéliard est à cet égard un atout.
Enfin, le dynamisme et le caractère innovant du pilotage de la vie étudiante à Besançon sont connus de tous et le Président du CNOUS rappelait ce lundi la notoriété nationale du comité de site bisontin créé en 2013, qui réunit le CROUS, l'UFC, l'ENSMM, le rectorat, la région, la ville et la CAGB. C'est ce qui a permis au CROUS de Besançon d'être lauréat de l'appel à projet du CNOUS sur la vie étudiante en 2015.
- 2 -
Au regard de ces éléments, nous vous appelons solennellement à maintenir le siège du CROUS à Besançon. Vous remerciantpour votre attentive écoute sur ce dossier, nous vous prions de bien vouloir agréer, Madame laMinistre, l’expression de nos respectueuses salutations. MARTIALBOURQUIN JACQUESGROSPERRINSENATEUR DUDOUBS SENATEUR DUDOUBSJEAN-FRANÇOISLONGEOT ALAINJOYANDETSENATEUR DUDOUBS SENATEUR DEHAUTE-SAONEMICHELRAISON MARIE-CHRISTINECHAUVINSENATEUR DEHAUTE-SAONE SENATRICE DUJURASYLVIEVERMEILLET CEDRICPERRINSENATRICE DUJURA SENATEUR DUTERRITOIRE DEBELFORT