Etude Index Multimedia

Etude Index Multimedia

-

Français
9 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Marina Ilieva marina@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 02 Mai 2006 INDEX MULTIMEDIA FR0004061513 – MUL FAIR VALUE: 23,99 € Données boursières K € 2005 05-06e 06-07e 07 -08e 08-09e Dern. Cours 18,60 € Chiffre d'Affaires 152 200 167 420 190 859 217 579 245 864 Vol journalier moyen Résultat (3m): 4,68 opérationnel 11 451 13 549 17 168 25 494 33 122 Marge Cap. Boursière, M€ 155,91 opérationnelle 7,52% 8,09% 9,00% 11,72% 13,47% Nombre d’actions 8,38 RN part du Groupe 7 031 8 200 12 039 17 571 22 651 Var. sur 1 an: 35,55/17,90 Marge nette, % 4,62% 4,90% 6,31% 8,08% 9,21% VE, M€ 143,41 BNA dilue, € 0,84 0,98 1,44 2,10 2,70 Disponibilités,M€ 16,50 P/E 19,01 12,95 8,87 6,88 Dettes financières, M€ 4,00 VE/CA 0,86 0,75 0,66 0,58 NOTRE OPINION EN UTILISANT LA MOYENNE PONDEREE DES METHODES DCF, P/E ET VE/CA, NOUS OBTENONS UNE FAIR VALUE DE 23,99€ SOIT 29% AU DESSUS DU DERNIER COURS. RESUME-CONCLUSION Index Multimédia, ex-123 Multimédia, filiale du groupe japonais Index Corp. est le leader français dans la conception et la commercialisation de produits et services multimédia pour le grand public et l’entreprise. Toujours innovant, Index a profité de la période de démarrage de la 3G pour se renforcer sur le segment et profiter de ce marché à fort potentiel. Ces investissements importants qui ont pesé sur les résultats 2005 devraient commencer à porter leurs fruits dès l’exercice prochain. Index compte poursuivre son développement à ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 132
Langue Français
Signaler un problème
Données boursières Dern. Cours Vol journalier moyen (3m):
Cap. Boursière, M€ Nombre d’actions Var. sur 1 an: VE, M€ Disponibilités,M€ Dettes financières, M€
NOTRE OPINION
INDEX MULTIMEDIA FR0004061513 – MUL FAIR VALUE: 23,99 €
18,60 €
4,68
155,91 8,38 35,55/17,90 143,41 16,50 4,00
K € Chiffre d'Affaires Résultat opérationnel Marge opérationnelle RN part du Groupe Marge nette, % BNA dilue, P/E VE/CA
2005 0506e 152 200 167 420
11 451
7,52% 7 031 4,62% 0,84
13 549
8,09% 8 200 4,90% 0,98 19,01 0,86
Marina Iliev marina@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 02 Mai 2006
0607e 190 859
17 168
9,00% 12 039 6,31% 1,44 12,95 0,75
07 08e 217 579
25 494
11,72% 17 571 8,08% 2,10 8,87 0,66
0809e 245 864
33 122
13,47% 22 651 9,21% 2,70 6,88 0,58
EN UTILISANT LA MOYENNE PONDEREE DES METHODES DCF, P/E ET VE/CA, NOUS OBTENONS UNE FAIR VALUE DE 23,99SOIT 29% AU DESSUS DU DERNIER COURS.
RESUMECONCLUSION
Index Multimédia, ex123 Multimédia, filiale du groupe japonais Index Corp. est le leader français dans la conception et la commercialisation de produits et services multimédia pour le grand public et l’entreprise. Toujours innovant, Index a profité de la période de démarrage de la 3G pour se renforcer sur le segment et profiter de ce marché à fort potentiel. Ces investissements importants qui ont pesé sur les résultats 2005 devraient commencer à porter leurs fruits dès l’exercice prochain. Index compte poursuivre son développement à l’international pour saisir les opportunités présentes sur les marchés émergents. Index est aujourd’hui au cœur de la convergence des services multimédia, riche de partenariats avec des grands groupes multinationaux de contenu comme NRJ ou EMI et de l’expérience japonaise de son management, Index est armé pour son expansion future. Le fondateur d’Altavista M. Pierre Paperon est en en tête du groupe depuis fin 2005 et Index bénéficiera de sa longue expérience dans le marketing et les nouvelles technologies. A 12,95 fois nos bénéfices estimés pour 2006 et multiple de VE de seulement 0,75, le potentiel d’Index Multimédia nous semble sous valorisé par le marché et nous restons optimistes sur le potentiel de croissance de la data sur mobile grâce au développement de la 3G.
1
CROISSANCE EXTERNE
Acquisition de WonderPhone TV en mars 2006 La stratégie de croissance externe annoncée par le groupe se confirme par cette opération qui permettra à Index de se redéployer du segment B2C vers le segment B2O, un marché stratégique pour le développement futur du groupe. Le montant de l’acquisition s’élève à 60M€ plus un complément de prix en fonction des résultats d’au plus 27M€. Le chiffre d’affaires réalisé par WonderPhone TV en 2005 était de 13,6M €. er Wonderphone TV est intégré dans les comptes d’Index depuis le 1 avril 2006. Dans son catalogue, WonderPhone TV dispose de plus de 3M de titres vidéo, il est présent dans plus de 40 pays et opère 35 chaînes de vidéo à la demande. Cette alliance permettra à Index de bénéficier pleinement des opportunités que présente la convergence des services et des média s pour les années à venir. Avec son coût de 60M€, cette opération de croissance externe est un pari osé sur l’avenir de la technologie 3G et en particulier de la télévision sur mobile. Malgré ce prix d’acquisition élevé, Wonderphone TV est un bel investissement et permettra au groupe Index de mettre sa trésorerie substantielle au service de son expansion future sur le marché du contenu mobile data en plein essor. Néanmoins, l’impact positif attendu de l’acquisition sur les résultats du groupe est à prévoir seulement à partir de l’exercice 20072008 et n’est pris en compte dans notre valorisation qu’à compter de cet exercice.
POINTS FORTS
Une structure bilancielle saine Des actions de réduction des charges et de redynamisation des équipes ont été mises en place pour optimiser les performances financières d’Index. Même si le marché des multimédias avec sa concurrence accrue nécessite de plus en plus d’investissements pour sécuriser ses parts de marché et pour se maintenir sur la pointe de la nouveauté, la structure financière du groupe reste saine, avec un gearing négatif et une capacité d’autofinancement importante. Nouvelle direction depuis décembre 2005 En décembre 2005, le fondateur de 123 Multimédia Patrick Abadie a quitté son poste pour être remplacé par M Pierre Paperon, ancien président du moteu r de recherche Altavista, ainsi que du site lastminute.com. Avec ce changement, la société espère retrouver la voie vers la croissance substantielle. L’appartenance au groupe japonais Index Corp.  Le groupe français 123 Multimédia a fusionné avec le leader japonais Index Corp. L’appartenance à cette enseigne multinationale lui permet aujourd’hui à de bénéficier de la notoriété internationale et d’une image de marque renforcée. Pour mieux s’identifier au groupe, 123 Multimédia a changé de nom pour devenir Index Multimédia. Un marché en pleine expansion Le marché des multimédias est un marché très porteur, en constante évolution et Index compte poursuivre son expansion à l’international, notamment en Italie, USA, Russie et Pologne. Avec l’intensification de la concurrence, l’érosion des parts de marché d’Index en Europe pourrait être compensé par la pénétration sur des marchés émergents, à fort potentiel de croissance. Le recul des ventes B2C sera pour sa part compensé par le l’orientation vers le segment B2O. Malgré la lenteur au démarrage, aujourd’hui la 3G commence à s’imposer et les solides partenariats d’Index avec les opérateurs téléphoniques devraient lui permettre de prendre part dans cette expansion attendue. Index envisage déjà le lancement à partir de 20082010 de la 4G.
2
RISQUES
Dépendance visàvis des opérateurs téléphoniques L’activité d’Index est étroitement liée à celle des opérateurs téléphoniques qui sont l’intermédiaire entre le groupe et ses clients. La Société fournit et facture ses produits et services multimédia par l’intermédiaire des opérateurs de télécommunications. Elle dépend par conséquent largement de ces derniers à ce titre. Les opérateurs de télécommunications sont en charge du recouvrement des revenus de la vente des différents produits et services que la Société fournit via leurs réseaux respectifs. Ils reversent ensuite un pourcentage convenu à la Société, en règle générale un ou deux mois après la fourniture d’un produit ou service. Intensification de la concurrence Avec l’entrée sur le marché de nouveaux joueurs et le renforcement des positions de ses concurrents multinationaux, Index a perdu en 2005 des parts de marché stratégiques. La saturation du marché européen incite les entreprises à poursuivre leur expansion vers les pays émergents et Index devra compter sur la puissance du groupe auquel il appartient pour maintenir sa place parmi les leaders des prestataires de services multimédia. La lenteur du lancement de la 3G Le manque de dynamisme du processus de lancement de la technologie 3G a surpris les opérateurs téléphoniques ainsi que les fournisseurs de services multimédia. Les ventes en 2005 étaient en dessous des attentes et cette lenteur a pesé sur les résultats des firmes. Même si à l’heure actuelle le nombre d’abonnements 3G a atteint plus de 1.5M, les clients sont encore réticents quant à la qualité des services proposés.
VALORISATION EN UTILISANT LA MOYENNE PONDEREE DES METHODES DCF, P/E ET VE/CA, NOUS OBTENONS UNE FAIR VALUE DE 23,99 SOIT 28,97% AU DESSUS DU DERNIER COURS.  Poids Fair Value DCF 50% 21,49 Valorisation VE/CA 06 25% 32,65 Valorisation par P/E 06 25% 20,32 Fair Value23,99 €
DCF
Coût moyen pondéré du capital (WACC) Cours, € Nombre d'actions , M Ca italisation, K€ Facteur bêta Prime de risque du marche Taux sans ris ue Coût des capitaux propres Part des fonds propres dans l'entreprise Coût de la dette Taux marginal d'imposition Coût de la dette a rès im ôt Part des dettes dans l'entreprise Coût moyen pondé ré du capital (WACC) Taux de croissance a l'infini Source : NexResearch
18,60 8,4 155,9 1,1 7,5% 3,9% 12,2% 9 7 % 4,0% 33,5% 2,7% 3% 11,9% 2,5%
3
Estimation des FCF,€ 0506E 0607E CA 167 420 190 859 croissance CA 10,0% 14,0% EBIT 13 549 17 168 marge EBIT 8,1% 9,0% EBIT*(1tax) 9 010 11 417 + Dotations aux amortissements 2 432 2 744  Investissements nets 2 000 2 400  Augmentation du BFR 7 000 6 500 = Free Cash Flow (FCF) 2 442 5 261 Valeur résiduelle (VR) Discounted Cash Flow Valeur résente de FCF +Valeur résente de VR = Valeur d'entreprise  Dettes nettes = Valeur Valeur par action
Valorisation par les comparables
07 08E 0809E 217 579 245 864 14,0% 13,0% 25 494 33 122 11,7% 13,5% 16 954 22 026 3 035 3 361 2 160 2 268 6 000 5 400 11 829 17 719
38 021 129 629 167 651 12 500 180 151 21,49 €
0910E 277 827 13,0% 37 802 13,6% 25 138 3 000 2 381 4 860 20 897 227 561
Comparables Cours Capit, M VE VE/CA 2005 VE/CA 2006 EuropeJet Multimédia 20,20 € 187,29 176,86 0,66 0,60 Monstermob 0,307£ 160,06 126,28 1,35 1,66 Buongiorno 5,39 € 454,01 435,76 2,37 1,88 USAInfospace469,1 1,38 1,1426,92$ 836,7 Widerthan 15,9$ 314,8 220,88 2,18 1,56 Médiane 1,38 1,56 Moyenne 1,44 1,32 Valorisation VE/CA K€ CA 2006e 167 420,00 VE/CA com arable, 2006e 1,56 = Valeur d'entre rise 261175,2  Dettes nettes 12 500,00 Valeur 273 675,20 Valeur par action32,65 € Valorisation P/EBPA 06E 0,978 P/E Comparables 06E 20,77 Fair value, €20,32 €
PE PE 2005 2006 22,74 17,63 35,41 12,89 n/a 28,1 6,02 29,25 32,52 20,77 27,63 20,77 21,39 21,97
4
LE MARCHE DES SERVICES MULTIME DIA Le secteur des services et produits mobiles est un marché dynamisé par la concurrence féroce des opérateurs et des fournisseurs de services. Influencé par l’évolution des technologies en matière de télécommunication, d’internet et de télévision mobile et toujours en progression, c’est un marché porteur qui offre des opportunités de croissance. Néanmoins, les entreprises se voient contraintes de lutter pour leurs parts de marché et des investissements importants s’imposent pour se maintenir à la pointe de la nouveauté des services multimédia. En effet, le marché des services multimédia se porte plutôt bien et le nombre d’abonnements 3G continue sa progression pour atteindre, selon les estimations 60% de la population européenne en 2010. Cette tendance se confirme par les bonnes performances des leaders présents sur le marché. Néanmoins, l’entrée massive de la 3G dans le quotidien des européens est plus lente que prévu et nous laisse plutôt pessimistes sur l’évolution future de cette convergence des services et des médias si désirée par les prestataires en recherche de nouvelles sources de croissance. Avec des taux de pénétration des mobiles assez élevés en Europe, des parts de marchés difficiles à conquérir et des revenus liés à la voix soumis à de fortes pressions concurrentielles, les opérateurs de téléphonie mobiles misent de plus en plus sur les revenus liés à l’échange de données (data). Les équipementiers ont également fait le choix de commercialiser des téléphones mobiles de plus en plus multimédias. Cette conjonction d’intérêts liée à l’appétence des consommateurs permet d’anticiper une croissance très élevée de la demande de services à valeur ajoutée dans les années à venir. Nombre d'abonnés à la 3G en 2005 Marché mondial de la téléphonie 3G  Pays Abonnés,M  Année Revenus, MD $ Nombre d'abonnés, M  Japon 19,3  2003 10 8  Corée du Sud 11,3  2004 4 0 45  Italie 5,7  2006 110 185  RoyaumeUni 3,6  2008 200 380  Israël 2,3  2010 320 615 France 1,5 Source : UMTS forum  Allemagn e 0,8  Taiwan 0,8  Australie 0,5  Suède 0,4  Chine et Hong Kong 0,4 Source : Idate
ACTIVITE DE INDEX MULTIMEDIA
Filiale du groupe japonais Index Corporation, Index Multimédia (ex123 Multimédia) est parmi les leaders européens dans la conception de produits et services mobiles à valeur ajoutée à destination du grand public et du monde de l’entreprise. Elle fournit des services de personnalisation de téléphones mobiles tels que des logos, des sonneries, des jeux, des chats, des messages de répondeurs, des services d’information ou des contenus vidéo. Index dispose d’un catalogue de plus de 150 000 produits et services crées au sein du groupe ou exploités sous licence. L’alliance de 123 Multimédia avec le leader japonais de la distribution des services mobiles qui a eu lieu en 2004, permet aujourd’hui au groupe français de se positionner à la pointe de l’innovation technologique dans ce domaine et de renforcer ses positions face aux concurrents sur un marche très instable et volatile. Dans le cadre de la stratégie d’Index qui est d’intensifier sa notoriété commerciale sur le marché avec des dépenses en marketing significatives, le groupe se positionne sur 4 segments clé: 5
G5 Hol di ng
6
Index Corp. 7 0 %
Public
Sedaine Benelux
Ré p a r t i t i o n d u c a p i t a l a u 2 6 a v r i l 2 0 0 6
Source : www.boursorama.com
Index Corp.
·Les produits mobiles: logos, images, sonneries, video, jeux, musique, etc. ·Internet: Meexup, Tchatche, Tchatcheblog ·Communauté: chats, rencontres, blogs ·TV interactive: Tchatche TV, 123SAT 3 canaux de distribution de la gamme de produits : ·B2C :Le groupe commercialise ses produits directement auprès des clients, une activité qui englobe des services à fort retour sur les investissements publicitaires. Les clients sont ciblés par des campagnes de marketing importantes et l’image de marque est le facteurclé du succès. Les ventes B2C ont représenté 77,6% du CA d’Index au premier semestre 2005. ·B2B :Index propose ses produits à des partenaires et la facturation des clients est répartie entre Index et le partenaire. Avec son offre complète de solutions d’hébergement, de publication, de marketing et de conseil, ainsi que de publicité, Index travaille avec des compagnies de téléphonie mobile, des groupes de médias et des grandes marques. ·B2O :Le troisième canal de distribution passe par la collaboration avec les opérateurs. Les revenus facturés sont partagés entre l’opérateur et Index. Le développement de ce segment fait partie de la stratégie d’expansion à l’international d’Index qui souhaite accroître la part des services B2O dans son chiffre d’affaires pour les années à venir. L’acquisition en 2006 de la société WonderPhone TV confirme la volonté d’Index de développer son activité dans ce secteur. En 2005, le groupe a renforcé sa structure opérationnelle, notamment avec des investissements importants pour sécuriser des parts de marché. L’objectif de ces mesures est de saisir les opportunités naissantes de la convergence des médias en cours. Index offre une gamme de produits adaptée à ce qu’on appelle le « triple screen » : télé/web/mobile, au cœur de l’évolution future du marché. Le groupe mise sur la reconquête des parts de marché en France de l’activité B2C et sur le retour vers la croissance du segment B2B à l’international. Répartition du Capital :
Sedaine Public Benelux 3 % 7 % G5 Hol di ng 2 0 %
QUELQUES DONNEES FINANCIERES
Evolution des résultats
2005
2004
2003
2002
2001
7 1 1 , 5
1 2 , 8 20, 1
9,4 1 5
8,9 1 3 , 5
4 5, 4
Evolution des résultats, M€
7 5 , 5
95,4
1 1 4 , 8
1 5 2 , 2
1 4 3 , 2
Chiffre d'affaires Résultat d'Exploitation Résultat Net Source : www.boursorama.com La forte progression du chiffre d’affaires, ainsi que du résultat opérationnel et du résultat net entre 2001 et 2004 témoigne de la pertinence du business model suivi par 123 Multimédia. L’année 2005 reste dans la lignée de cette expansion et le ralentissement de l’activité (6,3% de croissance du CA en 2005) s’explique par la transition d’Index vers un mode opérationnel plus adapté aux exigences du marché. Index a profité de la transition vers la 3G pour renforcer sa position sur le marché des services multimédia et a consacré dans ce but une part importante de ses ressources à des investissements stratégiques.
Bilan
Bilan, M€ Actif immobilisé Disponibilités Total Actif Capitaux propres part du groupe Dettes Financières Gearing net
Flux de trésorerie
2005 6,8 77,4 150,2
86,3 4 81.1%
Flux de trésorerie, M€ 2005 Flux net de trésorerie généré par l'activité 1,6 lié aux opérations d'investissement 2,2 lié aux opérations de financement 1,3 Variation de la trésorerie 0,8
2004 2003 3,8 3,6 76,55 25,225 140,38 80,11
77,419 0,62 98.1%
30,56 0,43 88%
2004 2003 18,5 7,3 1,4 1,5 34,3 5,4 51,4 5,4
7
PROJECTIONS FINANCIERES
k€
Chiffre d'affaires net Autres Produits d'exploitation Total Croissance du chiffre d'affaires, % Achats Consommés et services extérieurs Charges de personnel Impôts, taxes et versements assimilés dotations aux provisions et aux amortissements Autres charges d'exploitation Total charges d'exploitation RESULTAT D'EXPLOITATION Marge d'exploitation Total produits financiers Total charges financières RESULTAT FINANCIER RESULTAT COURANT des sociétés intégrées Total Produits exceptionnels Total Charges exceptionnelles RESULTAT EXCEPTIONNEL Impôts sur les bénéfices RESULTAT NET des sociétés intégrées Quote part des résultats des sociétés MEE Dotations aux amortissements des écar ts d'acq Résultat net de l'ens consolidé Intérêts minoritaires RESULTAT NET PART DU GROUPE Marge nette Source : NexResearch
GRAPHIQUE
Source : www.boursorama.com
2004 143 213 572 143 785 25% 91 195 20 490 1 303
2 213 8 533 123 734 20 051 14,00% 960 451 509
20 560 48 54 6 7 644
12 910 0
45 12 865 112 12 753 8,90%
2005 152 200 609 152 809 6% 108 214 21 014 1 336
2 270 8 524 141 358 11 451 7,52% 1 741 119 1 622
13 830 0 0 0 6 695
7 135 0
0 7 135 104 7 031 4,62%
2005 2006e 167 420 700 168 120 10% 114 583 27 633 1 6 3 0
2 432 8 293 154 571 13 549 8,09% 1 802 354 1 448
14 907 0 0 0 7 610
8 291 0
0 8 291 140 8 200 4,90%
2006 2007e 190 859 758 191 617 14% 129 318 31 187 1 840
2 744 9 359 174 449 17 168 9,00% 1 952 383 1 569
18 737 0 0 0 6 558
12 179 0
0 12 179 140 12 039 6,31%
2007 2008e 217 579 821 218 400 14% 143 000 34 486 2 035
3 035 10 350 192 906 25 494 11,72% 2 181 428 1 753
27 247 0 0 0 9 536
17 711 0
0 17 711 140 17 571 8,08%
2008 2009e 245 864 881 246 746 13% 158 358 38 190 2 253
3 361 11 461 213 624 33 122 13,47% 2 415 474 1 941
35 063 0 0 0 12 272
22 791 0
0 22 791 140 22 651 9, 21%
8
Nexresearchest une société d’analyse et d’ingénierie financière dont les analystes adhèrent à l'éthique et aux normes du CFA Institute. Les informations exprimées dans cette étude sont soumises seulement à titre informatif et ne sont en aucune façon une offre ou une sollicitation d’acheter ou de vendre les instruments financiers mentionnés cidessus. Les informations exposées dans ces analyses et/ou études sont issues de sources dignes de foi. La responsabilité de Nexresearch ne saurait être engagée, directement ou indirectement, en cas d’erreur ou d’omission. Chaque utilisateur s’engage à effectuer de façon indépendante sa propre vérification des données ainsi que sa propre évaluation de l’opportunité et de l’adaptation à ses besoins des opérations proposées, notamment en ce qui concerne les aspects juridiques, fiscaux et/ou comptables. L’utilisateur reste ainsi seul maître de l’opportunité de ses propres investissements et dégage la société Nexresearch de toute responsabilité pour les informations, analyses, recommandations, tendances et/ou idées de produits d’investissement que cette étude a pu exposer. Ni les analystes, ni Nexresearch ne possèdent de valeurs mobilières émises par les sociétés sujettes à nos analyses.
Vous pouvez trouver plus d’information sur notre site Internet www.nexresearch.fr
En applications des règlements de l’AMF et du codes des sociétés et des marchés financiers, nous publions les information suivantes : Montages d’opérations financières : néant, intérêt personnel de l’analyste : néant, prestations de conseils : néant, communications préalable a l’émetteur : non. Ce document ne peut pas être distribué au Royaume Unis, sa uf aux personnes autorisées ou exemptées sous le UK Financier Securities Act 186 et l’article 11 (13) du Financial Securities Act. Ce document ne peut pas être distribué ou disséminé aux États Unis ou dans ses possessions. Les valeurs mobilières sujettes de cette étude non pas été enregistrées avec le Securities and Exchange Commission et envoyer cette étude à un résident des États Unis est interdit.
9