LE GRAND ÉVEIL DU QUÉBEC

LE GRAND ÉVEIL DU QUÉBEC

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LE GRAND ÉVEIL DU QUÉBEC Le Québec tout entier se réveille de sa torpeur. Le temps où nous jouissions de notre fausse liberté arrive à sa fin inévitable. Je suis né au Québec, j'ai grandi ici et j'y suis toujours un citoyen. Toutefois cela ne fait pas de moi un être exclusif. Ce n'est pas MON chez moi, c'est le chez moi de tous ceux qui viennent vivre ici. Le Québec est une terre d’accueil particulière où il n'en existe ailleurs dans notre monde. C'est un endroit particulier, spécial. Un havre de paix et de liberté de conscience. Tout d'abord, il a été au début de son histoire la promesse de cela. D'autres sont venus s'y joindre. Même si cela fut fait par la conquête il n'en demeure pas moins que des gens qui n'étaient pas français sont venus vivre ici et se sont mélangés aux premiers colons. Deux cultures amalgamées pour n'en faire qu'une seule. Je dis deux, mais c'était bien plus que cela. Les peuples amérindiens qui étaient déjà sur place, qui avaient pris soins de préserver cette terre d'accueil avant notre arrivé se sont aussi mélangés aux deux autres. Les bases du multiculturalisme venaient d'être posées dès le plus jeune âge de cette terre d'accueil, ce berceau de la liberté de conscience. Depuis, tant de gens de partout dans le monde sont venus ici. Ils sont venus se joindre à ce grand projet collectif de démontrer au monde entier qu'il était possible de vivre en étant libre de croire, libre de faire son choix de conscience et de foi.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 septembre 2013
Nombre de visites sur la page 48
Langue Français
Signaler un problème
LE GRAND ÉVEIL DU QUÉBEC
Le Québec tout entier se réveille de sa torpeur. Le temps où nous jouissions de notre fausse liberté arrive à sa fin inévitable.
Je suis né au Québec, j'ai grandi ici et j'y suis toujours un citoyen. Toutefois cela ne fait pas de moi un être exclusif. Ce n'est pas MON chez moi, c'est le chez moi de tous ceux qui viennent vivre ici. Le Québec est une terre d’accueil particulière où il n'en existe ailleurs dans notre monde. C'est un endroit particulier, spécial. Un havre de paix et de liberté de conscience.
Tout d'abord, il a été au début de son histoire la promesse de cela. D'autres sont venus s'y joindre. Même si cela fut fait par la conquête il n'en demeure pas moins que des gens qui n'étaient pas français sont venus vivre ici et se sont mélangés aux premiers colons. Deux cultures amalgamées pour n'en faire qu'une seule. Je dis deux, mais c'était bien plus que cela. Les peuples amérindiens qui étaient déjà sur place, qui avaient pris soins de préserver cette terre d'accueil avant notre arrivé se sont aussi mélangés aux deux autres. Les bases du multiculturalisme venaient d'être posées dès le plus jeune âge de cette terre d'accueil, ce berceau de la liberté de conscience.
Depuis, tant de gens de partout dans le monde sont venus ici. Ils sont venus se joindre à ce grand projet collectif de démontrer au
monde entier qu'il était possible de vivre en étant libre de croire, libre de faire son choix de conscience et de foi.
Néanmoins il fut un temps où il faisait sombre ici. La religion catholique avait la main mise sur la vie des gens, de tous les gens. Un jour, dans les années soixante et soixantedix un grand mouvement de libération fut entamé. Le peuple en a eu assez de l'oppression constante de leur église. Ils ont dit NON! Ils ont brisé leurs chaines. Ils se sont affranchis de l'esclavage de leur conscience.
Depuis ce temps, d'autres sont venus nous rejoindre en espérant faire de même. Nous étions la promesse de liberté de la conscience. Ici il était possible de vivre sa foi quel qu’elle soit en toute liberté. Cela était garanti.
Malheureusement, à l'heure où j'écris ce mot, des groupes extrémistes fomentent le plan de profiter de cette liberté de conscience pour assoir leurs idéaux fanatiques dans notre oasis de paix. La réponse à cette tentative est la formulation par notre gouvernement malhabile d'une charte de la liberté religieuse, celle de l'état. Il croit qu'en faisant de l'état un exemple de laïcité il combattra ou empêchera le fanatisme religieux de prendre racine dans notre have de liberté. Au contraire, il les invite. Voulant empêcher non pas seulement le choix de foi, mais son affirmation dans l'identité de ceux qui en font le choix, ils divisent et ostracise. Il blesse dans la conscience, il fait naitre la frustration et le rejet.
Ce sont là à mon sens les semences du fanatisme religieux que certains groupes ne rejetteront pas l'opportunité d'entretenir jusqu'à son éclosion.
Je trouve cela bien triste, car audelà des religions qui nous séparons les uns des autres, il y a la foi en Dieu qui les animent
tous. Bien que cet être divin puisse avoir des noms différents chez chacun de ces croyances il n'en demeure pas moins l'entité qui a créé l'univers tout entier et ainsi notre monde. Il ne demande qu'à ce nous nous éveillons de notre torpeur et que nous nous libérions du carcan de nos religions. Nous devons nous efforcer à reconnaitre qui nous sommes vraiment.
Pour y arriver collectivement, ce n'est pas en rejetant l'autre, mais en l'invitant à jouir de la liberté et d'en reconnaitre le concept. Nous ne devons pas priver quiconque de l'expression de leur croyance, mais les inviter sur le chemin de la découverte de qui nous sommes dans ce monde. Non Dieu n'est pas guerrier ni revendicateur, au contraire. De nombreuses fois il nous à envoyer des messagers qui nous ont livré ce message. Aimons nos ennemis, aimonsnous les uns et les autres. Respectonsnous et assistons nous dans la recherche de la vérité de qui nous sommes vraiment. C'est en ouvrant notre cœur et notre esprit aux autres que cette vérité jaillira collectivement. Le fanatisme, peu importe sont niveau ne peut avoir d'emprise sur la forteresse de la liberté de conscience. N'érigeons pas des remparts d'intolérances, mais ouvrons nos portes à ses envahisseurs et invitonsles à goûter aux fruits de nos tables. Dieu, nous, ferons le restes j'en suis convaincu.
Il faudra aussi à notre tour chercher la vérité. Comprendre notre histoire. Identifier nos valeurs collectives et les affirmer. Nous trouverons sur ce nouveau chemin la vérité au sujet de notre existence en ce monde. Nous avons combattu et rejeté l'oppression de notre religion. Nous nous sommes affranchis. Maintenant nous devons réaliser que nous sommes bien plus que des Hommes et des Femmes. Nous devons regarder le responsable de la création tout entière avec un œil nouveau. Nous devons réaliser notre vraie nature. Notre âme le demande, Dieu le demande et maintenant notre conscience nous le cri à travers ce nouveau défi.
Partagez svp! Partagez le plus possible.
Bonne journée à tous!