Manifestons pour nos libertés Le 20 mars de 14h à 18h
2 pages
Français

Manifestons pour nos libertés Le 20 mars de 14h à 18h

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Manifestons pour nos libertés Le 20 mars de 14h à 18h &HOD IDLW PDLQWHQDQW XQ DQ TXH QRXV VRPPHV WRXFKpV SDU OD FULVH VDQLWDLUH GX &29,' &HWWH pSLGpPLH D UpYpOp DX JUDQG MRXU OH IDLW TXH QRWUH V\VWqPH GH VDQWp D pWp V\VWpPDWLTXHPHQW DWWDTXp GHSXLV SOXV GH WUHQWH DQV OLWV VXSSULPpV HW oD FRQWLQXH HQFRUH FHWWH DQQpH &H JRXYHUQHPHQW Q¶D WRXMRXUV SDV FKDQJp VD SROLWLTXH G¶HPEDXFKH GH IRUPDWLRQ GH SHUVRQQHO GH VDQWp HW GH VRXWLHQ j FH ELHQ FRPPXQ OD VDQWp SXEOLTXH $SUqV O¶DEVHQFH GH PDVTXHV GH PDWpULHO GH SURWHFWLRQ HW GH UpDQLPDWLRQ pFKHF VXSSOpPHQWDLUH OD )UDQFH D pWp LQFDSDEOH GH VRUWLU XQ YDFFLQ %HO H[HPSOH GHV FRQVpTXHQFHV GX FDSLWDOLVPH ILQDQFLHU DYHF 6DQRIL TXL SUpIqUH DSUqV DYRLU IDLW PLOOLDUGV GH SURILW HQ VXSSULPHU HPSORLV GH FKHUFKHXUV HW FKHUFKHXVHV HW YHUVHU PLOOLDUGV DX[ DFWLRQQDLUHV 2Q UDSSHOOH TXH 6DQRIL D WRXFKp SOXV G¶XQ PLOOLDUG G¶DLGH GH O¶(WDW HQ DQV )DFH DX[ YDJXHV GH O¶pSLGpPLH OH JRXYHUQHPHQW Q D TX XQH UpSRQVH j GHX[ IDFHV XQH VpULH GH PHVXUHV YLVDQW j SUpVHUYHU OHV LQWpUrWV pFRQRPLTXHV GHV DFWHXUV OHV SOXV SXLVVDQWV HW XQH DXWUH VpULH GH PHVXUHV OLEHUWLFLGHV YLVDQW j SDOOLHU OHV GpIDLOODQFHV GX V\VWqPH KRVSLWDOLHU HW PDWHU OHV RSSRVDQW HV LQWHUGLFWLRQ GH PDQLIHVWHU GH VH UDVVHPEOHU GH FLUFXOHU /HV OLHX[ GH FXOWXUH GH FRQYLYLDOLWp HW GH ORLVLUV VRQW FRQVLGpUpV FRPPH QRQ HVVHQWLHOV )HUPpV GHSXLV GHV PRLV DORUV TXH GDQV OH PrPH WHPSV LO HVW DXWRULVp GH V¶HQWDVVHU GDQV OHV WUDQVSRUWV HQ FRPPXQ

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 15 mars 2021
Nombre de lectures 2 307
Langue Français

Extrait

Manifestons pour nos libertés Le 20 mars de 14h à 18h Cela fait maintenant un an que nous sommes touchés par la crise sanitaire du COVID.Cette épidémie a révélé au grand jour le fait que notre système de santé a été systématiquement attaqué depuis plus de trente ans. 100000 lits supprimés et ça continue encore cette année!Ce gouvernement n’a toujours pas changé sa politique d’embauche, de formation de personnel de santé et de soutien à ce bien commun, la santé publique. Après l’absence de masques, de matériel de protection et de réanimation, échec supplémentaire : la France a été incapable de sortir un vaccin. Bel exemple des conséquences du capitalisme financier, avec Sanofi qui préfère,après avoir fait 12 milliards de profit en 2020, supprimer 400 emplois de chercheurs et chercheuses et verser 4 milliards aux actionnaires. On rappelle que Sanofi a touché plus d’un milliard d’aide de l’Etat en 10 ans!Face aux vagues de l’épidémie, le gouvernement n'a qu'une réponseà deux faces : une série de mesures visant à préserver les intérêts économiques des acteurs les plus puissants et une autre série de mesures liberticides, visant à pallier les défaillances du système hospitalier et mater les opposant.es : interdiction de manifester, de se rassembler, de circuler...Les lieux de culture, de convivialité et de loisirs sont considérés comme non essentiels. Fermés depuis des mois alors que dans le même temps il est autorisé de s’entasser dans les transports en commun, les grandes surfaces, les établissements scolaires ou les lieux de travail.A quelle logique répond ce gouvernement, sinon de nous réduire à de la main d’œuvre et des êtres de consommationfaveur de cette crise, le modèle capitaliste touche du doigt son but ultime,? A la résumer nos vies ainsi: travaille, consomme et tais-toi. A Besançon, cela fera 140 jours le 20 mars que nous sommes confiné·es ou sous couvre-feu. Nous sommes des êtres sociaux et nous voulons retrouver nos vies!Cela fait 12 mois que les plus fragiles sombrent dans la pauvreté. Une crise qui touche la majorité de la population : les chômeurs/ses, les travailleurs/ses précaires, les étudiant.e.s, les intermittent.e.s du spectacle, les petit.e.s commerçant.e.s etc… sont à terme condamné.e.s à la mort professionnelle et sociale.Pendant ce temps, le gouvernement avance à marche forcée sur trois plans:Il donne aux coronaprofiteurs (Amazon et le e-commerce en général, industrie du luxe, laboratoires pharmaceutiques et bien d’autres) l’occasion de s’enrichir encore plus et livre au privé des pans entiers des services publics (éducation, santé, transports…)
Il continue sa politique de casse de notre système de santé et de nos systèmes de solidarité, comme en témoigne sa volonté de mener à bien la réforme de l’assurance chômage.Il avance toujours plus loin vers la privation de nos libertés avec des projets de loi liberticides à l’image de loi sécurité globale, ou qui menacent nos libertés à l’image de la loi sur les séparatismes.Les politiques libérales austéritaires nous ont menés droit dans le mur, comme l’a révélé cette crise sanitaire. Face aux mécontentements qui grondent, nous vous invitons à nous rassembler et à manifester le 20 mars à 14 Heures Place de la Révolution à Besançon. Nous ne nous tairons pas! Le 20 mars, nous serons réuni·es pour être ensemble, solidaires dans un même combat. Celui de la lutte pour nos libertés et nos valeurs de solidarité et d’entraide.Ce jour nous serons aussi réunis pour fêter l’anniversaire des 150 ans de La Commune de Paris, qui se termina par une répression impitoyable. Bon nombre ont péri dans ce combat pour la révolution
sociale. Ce combat pour la révolution sociale est resté dans les mémoires parce qu’il a semé des idées qui, des décennies plus tard, ont fini pour certaines par triompher et pour d’autres suscitent aujourd’hui encore l’espoir.Ce 20 mars, veille du printemps, symbole d’une renaissance et d’un nouvel espoir, nous appelons tous les bisontins et les bisontines à nous rejoindre pour réaffirmer ensemble que nous ne nous résignerons pas ! Ensemble, organisations politiques, syndicales, associatives, citoyen.nes, artistes, musicien·nes… nous serons réunis ce jour pour dire que nous ne braderons pas nos libertéset que l'idéal de la Commune de Paris n'est pas mort !
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents